Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

elijah wood

  • Le dernier chasseur de sorcières

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Tout le monde l’ignore mais les sorcières vivent parmi nous ! Un accord a été conclu afin qu’elles ne puissent utiliser leurs sortilèges sur les humains et mieux vaut respecter cette règle pour ne pas avoir affaire à l’impitoyable Kaulder (Vin Diesel). Ce chasseur de sorcières a vaincu la Reine des sorcières (Julie Engelbrecht) il y a 800 ans mais avant de mourir, cette dernière lui a lancé une malédiction et c’est ainsi qu’il est devenu immortel. Dans son combat, il est assisté par le Dolan (Michael Caine) assigné par la Confrérie de la Hache et de la croix mais celui-ci a fait son temps et souhaite introduire auprès de Kaulder son successeur.

    01.jpg
    Quand il n’est pas au volant de bolides, notre pote Vin Diesel fait travailler ses muscles et ici en l’occurrence c’est pour aller à la chasse aux sorcières. On a un peu l’impression d’avoir un film comme Underworld avec ces créatures fantastiques évoluant dans notre réalité contemporaine et même pour ce qui est de la qualité - discutable - ça se ressemble. Les sortilèges sont évidemment au rendez-vous servis par un flot d’effets spéciaux mais l’intrigue n’a elle rien de magique. Casting quand même intéressant avec les présences Michael Caine & Elijah Wood mais Le dernier chasseur de sorcières est très loin de se montrer passionnant. Ne pas le voir ne sera pas une grande perte.

     


    Il faut le voir pour : Apprendre qu'un livre est toujours plus efficace qu'une tablette numérique … pour écraser un insecte !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Maniac

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Frank (Elijah Wood) a bien du mal à avoir une relation sur le long-terme et pour cause il ne peut s’empêcher de scalper les femmes qui lui plaisent ! Personne ne soupçonne que ce restaurateur de mannequins est en fait le serial-killer que toute la police recherche et certainement pas Anna (Nora Arnezeder). Cette photographe est attirée par les mannequins qu’elle tente de magnifier par ses clichés et la boutique de Frank est donc une vraie mine d’or. De cette collaboration nait une nouvelle amitié mais pour le jeune homme, cette relation va se transformer en une véritable obsession et le sang va continuer à couler.

    01.jpg

    Maniac c’est d’abord un film de William Lustig sorti en 1980 que tout le monde ne connait pas forcément. Alexandre Aja continue donc sa percée aux USA en poursuivant sa vague de remakes même si pour l’occasion il délaisse la caméra pour celle de Franck Khalfoun qui nous avait déjà emprisonnés au 2ème sous-sol. Plongée en vue subjective dans l’esprit perturbé d’un excellent Elijah Wood pour suivre sa virée meurtrière. Atmosphère angoissante et bien gore pour un résultat assez plaisant à découvrir dans sa première partie, le film peine toutefois à nous captiver sur la durée. Pas vraiment inoubliable, ça ne dépassera pas le simple stade du petit divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Avoir la preuve irréfutable que les femmes ont bien un cerveau !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les sorties du 02 Janvier 2013

    aff.jpg

    Bien remis de cette période de fêtes ? Je suis sur que vous avez encore un peu mal à la tête ou que votre ventre est toujours ballonné et moi je connais le remède idéal pour ça : une séance de ciné bien entendu !

    2013 commence super bien avec, vous l’avez peut-être vu hier, le 1er Coup de cœur de l’année Sugar man. Je sais que j’insiste sur ce documentaire de Malik Bendjelloul mais je peux vous garantir qu’il est vraiment exceptionnel et que vous allez découvrir un énorme artiste !

    Allez, passons aux sorties de la semaine et le programme est riche avec en premier lieu La stratégie de la poussette menée par Raphaël Personnaz. Notre pote est encore amoureux de Charlotte Le Bon et il veut la reconquérir et le seul plan qu’il ait trouvé c’est d’avoir un bébé histoire de susciter sa curiosité ! Une comédie qui semble idéale pour se détendre.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Les sorties de la semaine 0 commentaire
  • Le Hobbit : un voyage inattendu

    star 03.5.jpg

    2167860595.62.jpg

    Bien avant l’épopée de Frodon (Elijah Wood) dans les terres du Milieu, le Hobbit Bilbon Sacquet (Martin Freeman) avait lui aussi participé à une incroyable quête. C’était il y a 60 ans, lorsque le magicien Gandalf (Ian McKellen) est venu à sa rencontre ; quelques heures plus tard ce ne sont pas moins de 13 nains qui se sont invités chez lui. Cette troupe menée par Thorin (Richard Armitage) a pour ambition de se rendre à Erebor, autrefois royaume des nains et qui fut conquis par Smaug, un terrible dragon. Bilbon est donc invité à les rejoindre car Gandalf est persuadé qu’il aura un très grand rôle à jouer dans cette grande aventure.

    01.jpg

    Dès l’annonce de la mise en chantier du film, les fans de J.R.R. Tolkien attendaient de pied ferme cette nouvelle adaptation. Après maintes péripéties, c’est donc Peter Jackson qui s’y recolle et on pouvait se rassurer en se disant que Le Hobbit : un voyage inattendu était entre de bonnes mains. Alors on ne va pas tourner autour du pot, visuellement c’est juste grandiose et il n’y a qu’au cinéma qu’on pourra profiter pleinement de l’expérience. En revanche que de longueurs ! Certaines scènes sont étirées à l’extrême et on comprend mieux pourquoi ça s’étale sur une trilogie. Il manque aussi un personnage d’envergure car même si Martin Freeman est excellent dans son rôle, qu’il s’agisse de lui ou de Thorin, ils ne sont pas de taille face à des mecs comme Aragorn ou Legolas.

     

    Il faut le voir pour : Vérifier qu’il n’y a pas de marques sur votre porte.

     

    En savoir plus sur Le Hobbit : La désolation de Smaug ?

    En savoir plus sur Le Hobbit : La bataille des cinq armées ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Sin City

    cinéma,film,action,policier,sin city,bruce willis,mickey rourke,jessica alba,benicio del toro,josh hartnett,jaime king,brittany murphy,carla gugino,clive owen,elijah wood,rosario dawson,michael clarke duncan,michael madsen,robert rodriguez,frank miller,quentin tarantino,devon aoki

    aff.jpg

    Bienvenue à Sin City enfin c’est une façon de parler bien sur car quand vous mettrez les pieds dans cette ville, vous aurez l’impression d’avoir pénétré dans l’antichambre de l’enfer. C’est ici que Jim Hartigan (Bruce Willis), ancien flic déchu cherche la trace de Nancy (Jessica Alba), une jeune femme qu’il avait secouru 8 ans auparavant et dont on l’a injustement accusé de viol. Vous pouvez également faire un tour au Katie’s bar où vous avez de fortes chances de croiser Marv (Mickey Rourke) lui aussi embarqué dans une drôle d’affaire. En tout cas quoi que vous fassiez, ne vous aventurez jamais dans la vieille ville où Gail (Rosario Dawson) et ses potes d’enfance vous feraient vite regretter cette escapade !

     001.jpg  02.jpg  03.jpg

    Ce qui saute immédiatement aux yeux ce sont bien sur les images, c’est un réel choc visuel et, cerise sur le gâteau, totalement fidèle à l’œuvre de Frank Miller. D’ailleurs, ce dernier prolongera l’expérience en s’essayant personnellement à la réalisation avec The spirit et puis Sin City laisse un héritage de poids inspirant notamment 300. Plongé entre le réel et l’imaginaire, ce sont donc 3 récits fonctionnant à la manière d’un film choral dans lesquels on retrouve entre autres Clive Owen, Benicio Del Toro ou encore la regrettée Brittany Murphy. Avec sa réalisation inédite, Robert Rodriguez frappe fort et sait comment faire plaisir aux spectateurs en multipliant les massacres avec un admirable esthétisme. L’une des meilleures adaptations de comic et forcément incontournable pour tout amateur de cinéma d’action.

     

    La scène à ne pas louper : La baston entre Hartigan & Roark Jr !

     

    Découvrir le film Dans la peau du héros !

     

    En savoir plus sur Sin city : J'ai tué pour elle ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Happy Feet 2

    aff.jpg

    C’est la fête sur la terre des Empereurs où tous les manchots dansent en harmonie, tous sauf le petit Erik fils de Mumble. D’abord intimidé, il se laisse ensuite entrainer par le rythme mais finit par faire un faux pas ce qui provoque immédiatement l’hilarité des autres. Honteux, il se cache dans son trou bientôt rejoint par ses potes d’enfance Bo & Atticus avant de discrètement s’enfuir en compagnie de Ramon. Mumble finit par les retrouver non loin de là et ils vont faire la connaissance de Sven, un manchot exceptionnel qui a la particularité de pouvoir voler ! Pour Erik, il devient un vrai héros à ses yeux et tandis que cette troupe s’apprête à regagner leurs terres, un iceberg va venir tout bouleverser.

    01.jpg

    Il avait fait monter la température avec ses pieds magiques et notre pote Mumble est enfin de retour avec toujours autant de danses et de chants (avec des reprises allant de Queen à Wham en passant par O-Zone !). Si ce n’est pas du coté du scénario qu’on sera ébloui, on en prend vraiment plein les yeux avec cette neige scintillante, la déferlante des krills ou encore les milliers de manchots présents sur la banquise. Au niveau des nouveautés, on notera l’apparition du duo Will & Bill les 2 krills échappés de leur banc dont les aventures ne sont pas sans nous rappeler celles d’un certain Scratch dans la saga L’âge de glace. Pas de surprises bonnes ou mauvaises, Happy Feet 2 est vraiment oki doki et séduira à coup sur les spectateurs friands d’animation quel que soit leur âge.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à vouloir avant de pouvoir !


    En savoir plus sur Happy Feet ?

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Crimes à Oxford

    06c78f1e20b207d012833871550391fb.jpg

    L’étude des chiffres le passionne depuis de nombreuses années et notre pote Martin (Elijah Wood) est persuadé que les Mathématiques constituent la clé de voute de notre existence. Porté par sa conviction, il est venu jusqu’en Angleterre pour peaufiner sa thèse en espérant bénéficier de l’aide d’un des plus grands professeurs au monde Arthur Seldom (John Hurt). Dans le cadre de ses études, Mme Eagleton (Anna Massey), proche du professeur avait accepté de l’héberger au sein de sa demeure. Alors que le professeur Seldom venait juste de lui refuser une éventuelle collaboration sur sa thèse, Martin retrouve en compagnie de celui-ci le corps sans vie de Mme Eagleton. C’est un meurtre prémédité puisque des indices sous forme d’énigmes apparaissent et laissent présager d’autres victimes.

    5b25d3991bf4f86ccbd8119655506923.jpg

    Si vous n’avez jamais supporté la vue des chiffres, le dernier film d’Alex de la Iglesia va vite vous révulser surtout si en plus vous n’aimez pas vous triturer les méninges. Avec comme thème central les Mathématiques et leur implication sur notre réalité, on aurait pu s’attendre à un thriller au suspense progressif au lieu de quoi on est un peu désorienté par les complexités théoriques énoncées. C’est bien gentil de vouloir donner aux chiffres un rôle à part entière, encore faut-il que Crimes à Oxford prenne la peine de faire participer le spectateur à cet univers énigmatique au lieu de quoi il le délaisse au profit d’une intrigue tortueuse. Ça reste toutefois un film intéressant dans son approche avec une surprise finale pour ce cluedo version maths !

     

    Il faut le voir pour : Réviser vos mathématiques.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Hooligans

    Bonjour,

     

    medium_aff.393.jpg

    medium_01.368.jpgJe m’appelle Matt Bruckner (Elijah Wood) et je viens de connaitre une des plus grandes désillusions de ma vie : j’ai été renvoyé d’Harvard. En réalité, j’ai couvert mon camarade de chambre Jeremy Van Holden (Terence Jay), un accroc à la cocaïne.

     

    Finalement, il m’a dédommagé en m’offrant 10 000 dollars et j’ai donc décidé de faire mes valises pour me rendre en Angleterre où vivent ma grande sœur Shannon (Claire Forlani) et sa famille.

     

    medium_02.104.jpgSur place, j’ai fait la connaissance de Pete Dunham (Charlie Hunnam) qui va me faire découvrir ce qu’aucune fac n’aurait pu m’apprendre. Voilà comment j’ai commencé à devenir ce qu’on appelle un hooligan !

     

    En Résumé : Sorti quelques semaines avant le début de la Coupe du monde de Football, le film voulait certainement profiter de l’engouement pour attirer quelques spectateurs dans les salles. Le point positif de Hooligans est qu’il montre bien que le comportement de ces supporters ne peut être assimilé à la passion d’un sport quel qu’il soit. Hélas, le scénario linéaire et l’interprétation trop retenu d’Elijah Wood rendent ce film bien amer malgré un séduisant Charlie Hunnam.

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Hooligans

     

    medium_aff.148.jpg

    Quand notre pote Matt Buckner (Elijah Wood) est entré dans la prestigieuse université d’Harvard, il n’imaginait qu’il serait un jour renvoyé ! Une véritable injustice d’autant plus que c’est pour couvrir son colocataire de chambre qu’il a accepté de se sacrifier et voilà une autre vie qui se profile devant lui. Avec un père totalement absent, il décide alors de rendre visite à sa grande sœur Shannon (Claire Forlani) qui a fondé une jolie petite famille en Angleterre. Sur place, Matt va faire connaissance avec Pete Dunham (Charlie Hunnam), leader d’un groupe d’hooligans : le G.S.E.

     

    medium_01.125.jpg

    Alors que la Coupe du monde de football débute dès demain, voilà que le cinéma nous propose un film consacré à ces pseudo-supporters. Le point fort du film est de ne pas s’attarder sur le football en lui-même en traitant véritablement le hooliganisme comme une gangrène à part entière. De plus, j’ai beaucoup apprécié le jeu de Charlie Hunnam (qui vole largement la vedette à Elijah Wood) mais le film reste assez grand public avec une violence assez édulcorée par rapport à ce qu’on peut malheureusement rencontrer dans la réalité.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Sin City

    Salut les gars !

    Moi c’est Hartigan (Bruce Willis), officier de police dans ce satané dépotoir qu’est Sin City et croyez moi c’est pas de tout repos ! J’ai vu défiler pas mal de choses depuis que je travaille ici mais visiblement on est pressé de me mettre au placard en me collant une retraite anticipée.

     

    Pour le moment j’ai en tête cette affaire où une gamine vient de se faire enlevée par un taré je suis pas au bout de mes surprises. Le kidnappeur n’est rien d’autre que le fils du sénateur Roark, encore un pourri et l’histoire aurait pu s’arrêter là mais ce n’est que le début de mes ennuis !

    Cinéma

     

    Enlèvements, meurtres & coups de feu ; une journée comme une autre à Sin City.

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire