Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le Hobbit : La bataille des cinq armées

star 03.5.jpg

AFF.jpg

Le dragon Smaug est sorti de son profond sommeil et se dirige vers Lacville qui semble condamné à la destruction. Heureusement, l’héroïsme de notre pote Bard (Luke Evans) permettra de neutraliser la créature laissant derrière elle un village en ruines. Les habitants décident alors de se diriger vers les montagnes pour y trouver refuge  tout en ignorant que ce sera le théâtre d’une bataille épique. Là-bas, Thorin (Richard Armitage) et ses frères d’armes font tout leur possible pour retrouver le précieux Arkenstone sans se douter que Bilbon (Martin Freeman) a déjà mis la main dessus. Au même moment, l’armée des orques progressent et se dirigent droit vers la montagne mais Tauriel & Legolas (Evangeline Lilly & Orlando Bloom) vont faire une découverte importante.

01.jpg

Ainsi s’achèvent donc les aventures de notre pote Bilbon Sacquet et le moins que l’on puisse dire c’est que cet épisode ne manque pas d’action ! Il y a en effet de quoi se régaler entre l’attaque de Smaug et cette bataille gigantesque (où Legolas parvient toujours à se montrer très classe). Si ce déluge d’action n’est pas pour me déplaire, quand on prend en considération les 2 épisodes précédents on ne peut que constater un déséquilibre flagrant dans le contenu. Le Hobbit : La bataille des cinq armées est donc un vrai spectacle qui visuellement tient toutes ses promesses et après ça on a plus qu’une envie : se relancer dans la trilogie du Seigneur des anneaux ! Peter Jackson aura signé une belle adaptation des œuvres de Tolkien.

 

Il faut le voir pour : Apprendre une bonne technique si jamais vous deviez un jour vous battre sur de la glace !

 

En savoir plus sur Le Hobbit : Un voyage inattendu ?

En savoir plus sur Le Hobbit : La désolation de Smaug ?

 

Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.