Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Balada triste

    aff.jpg

    Notre pote Javier (Sasha Di Benedetto/ Jorge Clemente / Carlos Areces) s’est vu volé son enfance ; il n’a jamais connu sa mère et son père Auguste (Santiago Segura) fut enrôlé par l’armée républicaine en 1937 afin de servir son pays. Il fut ensuite assigné aux travaux sous l’ère du dictateur Franco et son fils a bien tenté de le libérer mais il provoqua accidentellement sa mort. 1973, Javier perpétue la tradition familiale en devenant clown à son tour et il vient de rejoindre une nouvelle troupe au milieu de laquelle il rencontre la belle Natalia (Carolina Bang). Hélas, cette dernière est en couple avec Sergio (Antonio de la Torre), un autre clown mais surtout un homme exécrable qui, sous l’emprise de l’alcool, n’hésite pas à frapper sa compagne à la vue de tous.

    01.jpg

    Un nouveau venu dans une troupe de cirque qui tombe amoureux de la belle femme du patron, jusque-là le scénario vous rappelle peut-être De l’eau pour les éléphants ; maintenant oubliez l’ambiance romantique et ajoutez un zest de La maison des 1000 morts pour obtenir Balada triste. Après le premier quart d’heure, on se dit que le film part sur de bonnes bases pour soudainement se figer sur cette histoire sentimentale qui sera le déclic de la transformation de Javier. Un passage primordial mais qui s’étend trop en longueur ce qui a de fortes chances de faire décrocher les spectateurs. Le reste est plutôt fun mais il manque tout de même un grain de folie supplémentaire qui aurait transformé le dernier film d’Álex de la Iglesia en une somptueuse récréation.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus emmener vos enfants voir les clowns !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Blitz

    aff.jpg

    Tous les journaux ne parlent que de lui ; Brant (Jason Statham) est un flic aux méthodes musclées et pour vous en convaincre il suffit de demander aux 3 jeunes qu’il a neutralisé à coups de crosse de hockey. Bien entendu, ses supérieurs tentent de calmer ses ardeurs mais il semble imperméable à ces remarques d’autant plus qu’une affaire va retenir tout son attention. Plusieurs officiers de police sont assassinés sans raison apparente et le tueur prend un malin plaisir à se vanter de ses exploits. Il rentre en contact avec Harold Dunlop (David Morissey), un journaliste de bas-étage pour lui annoncer que sa liste de victimes va s’allonger et dit s’appeler Blitz !

    01.jpg

    Ce n’est pas encore cette fois qu’on verra Jason Statham dans une comédie romantique et on ne va pas s’en plaindre. Le scénario n’a rien de bien extraordinaire, un serial-killer de flics fait du grabuge et notre pote Statham est là pour distribuer quelques pains au nom de la justice. Si le duo qu’il forme avec Paddy Considine est plutôt bien pensé, on est moins convaincu par le personnage de Falls incarné par la belle Zawe Ashton mais qui n’apporte rien de plus à l’intrigue de Blitz. A défaut d’avoir un film fantastique, on pourra toujours se satisfaire d’un thriller mené tambour battant et ce n’est déjà pas si mal !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qu’un whisky se déguste sans glaçons !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Mike

    cinéma, film, comédie, drame, mike,Marc-André Grondin, Christa Theret, Eric Elmosnino, Olivier Barthélèmy, Monir Ait Hamou, Christophe Kourotchkine, Dominique Thomas

    Il s’appelle Fabrice (Marc-André Grondin) mais préfère qu’on l’appelle Mike et il habite à Kembs, un coin paumé situé à la limite des frontières françaises, suisses et allemandes où il n’y a strictement rien à faire. Après avoir essayé les études, il s’est dégoté un job aux péages, il n’y est pas beaucoup plus actif mais au moins il est payé ! Quand il ne pique pas des bagnoles pour faire un tour sur les routes, il traine avec ses 2 potes d’enfance Fred & JC (Olivier Barthélémy & Monir Ait Hamou) et ils passent leur temps chez Richard (Dominique Thomas) à discuter de tout et de rien. Et puis voilà que Mike rencontre Sandy (Christa Theret) et il a tout de suite été séduit par cette belle blonde. Et un nouveau couple se forme.

    cinéma, film, comédie, drame, mike,Marc-André Grondin, Christa Theret, Eric Elmosnino, Olivier Barthélèmy, Monir Ait Hamou, Christophe Kourotchkine, Dominique Thomas

    C’est une bonne surprise que cette réalisation de Lars Blumers et on est d'abord séduit par son casting réunissant Marc-André Grondin, Christa Theret, Eric Elmosnino, Olivier Barthélèmy & Monir Ait Hamou. Et puis il y a cette histoire d’une banalité absolue ; un trio de jeunes qui s’ennuient à mourir dans un village paumé et qui vont faire quelques conneries pour empocher quelques billets. L’ambiance est légère et on se marre bien à l’image de ce braquage de banque mémorable suivi d’une course-poursuite avec la police d’anthologie (tout ceci étant à prendre avec dérision !). Un film vraiment rafraichissant au dénouement étonnant et je vous conseille vivement Mike par ce Coup de cœur Ciné2909 !

     

    Il faut le voir pour : Aller plus souvent chez vos beaux-parents et vérifier qu’ils ne cachent pas leurs courses !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • L’élève Ducobu

    aff.jpg

    Une nouvelle année scolaire s’achève et une fois de plus, les résultats catastrophiques de notre pote Ducobu (Vincent Claude) l’on conduit à se faire renvoyer de l’école. Son père Hervé (Bruno Podalydès) ne sait plus quoi faire et il s sont alors obligés de déménager pour se rapprocher de Sainte Potache, la seule école encore capable d’accepter l’élève. L’heure de la rentrée a sonné et Ducobu s’apprête à reprendre ses bonnes vieilles habitudes mais avec un professeur comme M. Latouche (Elie Semoun), il ne va pas pouvoir se la couler douce comme il l’espérait. Propulsé au 1er rang, il doit se coltiner Leonie Gratin (Juliette Chappey); la meilleure élève et accessoirement la plus lèche-bottes.

    01.jpg

    Adaptation de la Bande dessinée crée par le duo Zidrou & Godi, le film de Philippe De Chauveron n’a malheureusement pas grand chose à offrir aux spectateurs du moins ceux qui ont dépassé l’âge de l’humour potache. L’élève Ducobu ne pourra que séduire les enfants qui sauront se montrer plus indulgents face à des personnages grossièrement caricaturés. Vincent Claude qui incarne le célèbre cancre a peut-être physiquement ce qu’il faut mais son jeu d’acteur lui mérite encore quelques heures de cours particulier. Reste tout de même Elie Semoun parfaitement à l’aise dans la peau de ce professeur acariâtre toutefois c’est clair qu’on ne va pas se jeter sur le film, allez 5/10 et au coin !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de tricher en cours, de toute façon les sujets sont sur Internet !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Y'a t-il un flic pour sauver le président ?

    aff.jpg

    C’est à l’institut Meinheimer que l’on retrouve notre pote Frank Drebin (Leslie Nielsen) qui vient enquêter sur la terrible explosion qui a eu lieu. Tout porte à croire que cet attentat visait le professeur Albert S. Meinheimer (Richard Griffiths) qui s’est vu confier un état des lieux sur les énergies renouvelables par le Président des Etats-Unis, Georges Bush (John Roarke) en personne ! Sur place, le policier retrouve une vieille connaissance : Jane (Priscilla Presley) qui avait quitté Frank sur l’autel de leur mariage voici 2 ans.

    01.jpg

    Planquez-vous, il est de retour !! Après avoir sauvé la reine, Frank Drebin nous revient pour prêter main forte au Président des Etats-Unis. Si le premier épisode vous avait fait marrer nul doute qu’avec cette suite il en sera de même car notre flic préféré est toujours aussi gaffeur et qu’il s’en passe des choses pendant son enquête. Une parodie comme on les aime bien que le scénario n’ait pas beaucoup évolué ; Jane est toujours aux bras du méchant de service mais tant qu’on rigole ; on ne va pas trop faire les difficiles avec Y'a t-il un flic pour sauver le président ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Omar m’a tuer

    aff.jpg

    Le 24 Juin 1991, Ghilaisne Marchal était retrouvée sauvagement assassinée dans la cave de sa maison à Mougins. La police n’a pas eu à chercher bien loin le coupable de cette scène d’horreur puisqu’ils retrouvent sur les lieux une inscription qui deviendra célèbre Omar m’a tuer. Cette personne qu’elle désigne est Omar Raddad (Sami Bouajila) son jardinier et lorsque celui-ci est arrêté, il clame son innocence en vain. Arrivé en France depuis 6 ans, il n’arrive pas à s’exprimer clairement en français ce qui constitue un fort handicap pour sa défense mais on va rapidement s’apercevoir que l’enquête menée est truffée d’erreurs et d’incohérences. Des experts qui reviennent sur leurs conclusions, des éléments d’enquête qui disparaissent ; il semble que l’on fasse tout pour faire d’Omar le coupable idéal.

    01.jpg

    C’est un des fait divers les plus médiatiques de ces 20 dernières années, le meurtre de Ghislaine Marchal reste aujourd’hui encore un grand mystère irrésolu. Roschdy Zem revient sur cette erreur judiciaire avec brio à travers Omar m’a tuer et surtout avec un Sami Bouajila époustouflant. Cependant, il faut bien garder à l’esprit qu’il s’est basé sur le témoignage d’Omar Raddad dans son livre Pourquoi moi ? et d’Omar : la construction d'un coupable de Jean-Marie Rouart. C’est donc un vrai plaidoyer en faveur de l’ancien jardinier ce qui va à coups sur faire élever quelques voix. S’il faut juger simplement l’œuvre, on ne peut que se réjouir de voir se confirmer les talents de réalisateur de Roschdy Zem et saluer l’énorme performance de Bouajila qui habite totalement son personnage.

     

    Il faut le voir pour : Réviser votre conjugaison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 1 commentaire
  • Safari

    Hakuna matata à vous !

    c.jpg

    a.jpgJe me présente, je suis Richard Dacier (Kad Merad) votre guide. Tout d’abord, soyez les bienvenus en Afrique ; berceau de l’humanité vous vous apprêtez à vivre un safari inoubliable…et moi aussi !

     

    Il faut que je vous dise la vérité, en fait je n’ai jamais été guide, je ne faisais que de m’occuper des réservations. Seulement, j’ai eu quelques soucis d’argent et mon pote d’enfance Bako (Greg Germain) a été retenu prisonnier.

     

    b.jpg

    Pour le libérer, je dois tout faire pour livrer cette mallette au Mozambique et en récupérer une autre en échange. On va donc devoir faire un léger détour et il n’y a pas de raisons que cela ne se passe pas sans problèmes !

     

     

    En savoir plus sur Safari ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Beginners

    aff.jpg

    Durant toute son enfance, notre pote Oliver (Keegan Boos / Ewan McGregor) s’est interrogé sur la relation qui unissait ses parents. Il pensait que leur mariage n’était qu’illusion et qu’il n’y a jamais eu d’amour entre eux ce qui est faux ; ils s’aimaient mais de manière différente. C’est à la mort de sa mère qu’Oliver découvre enfin la vérité : son père Hal (Christopher Plummer), après 44 ans de mariage, annonce qu’il est gay ! Malheureusement, celui-ci tombe gravement malade et aujourd’hui Oliver se remémore avec émotion les derniers moments qu’il a partagés avec son père. Dans le même temps, il a rencontré Anna (Mélanie Laurent), une comédienne dont il est tombé fou amoureux.

    01.jpg

    Mike Mills est encore peu connu au cinéma puisqu’il s’agit là de son 2nd long métrage seulement mais on a pu le voir à l’œuvre dans de nombreux clips vidéos pour Air ou Moby. On retrouve sur certains passages de Beginners son sens artistique malheureusement, cela se fait parfois aux dépens de l’intrigue. Bousculé par la narration qui alterne passé et présent, le spectateur devient témoin d’une double histoire plutôt inégale. De mon coté, la relation avec le père reste la trame la plus intéressante et qu’il fallait donc développer tandis que l’idylle naissante avec Anna apparait comme anecdotique. La comédienne française a beau être charmante, elle nous laisse ici totalement de glace !

     

    Il faut le voir pour : Continuer à parler avec vote chien car oui, il vous comprend !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 1 commentaire
  • Insidious

    aff.jpg

    Nos potes Renai & Josh Lambert (Rose Byrne & Patrick Wilson) et leurs 3 enfants viennent de s’installer dans cette magnifique maison, c’est le début d’une nouvelle étape de leur vie. Hélas, c’est un long cauchemar qui se met en place et cela débute par un phénomène inexplicable ; leur fils Dalton (Ty Simpkins) tombe soudainement dans une sorte de coma. 3 mois passent et rien ne va plus, Renai est persuadée qu’ils ont emménagé dans une maison hantée, les objets se déplacent et des apparitions surviennent à tout moment. Ils décident donc de quitter ce lieu maudit mais même au sein de leur nouvelle résidence, le cauchemar continue.

    01.jpg

    La bonne vieille maison hantée semble faire toujours recette dans les salles obscures à en croire cet énième film d’épouvante. Ils entendent des voix, font face à des apparitions inopinées et sont témoins de phénomènes étranges bref tout est bon pour nous faire sursauter. Jusque là, rien de bien nouveau et puis Insidious bascule dans sa seconde partie en un délire mystique faisant surgir un monde parallèle appelé le Lointain. C’est sur, ce film est loin d’être convaincant à l’image de ce monstre mélange entre Dark Maul & Freddy sans oublier ce duo de ghostbusters qui viennent détendre l’atmosphère. A voir seulement si vous avez besoin de quelques frissons.

     

    Il faut le voir pour : Revoir attentivement toutes les photos que vous avez pris !

     

    En savoir plus sur Insidious : Chapitre 2 ?

    En savoir plus sur Insidious : Chapitre 3 ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • J - 100 ?!?



    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire