Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

malik bentalha

  • Taxi 5

    star 02.jpg

    AFF1 (3).jpg

    C’est un super flic et il le sait mais notre pote Sylvain Marot (Franck Gastambide) a aussi le défaut de séduire de nombreuses femmes et notamment celle du Préfet ! Alors qu’il s’attendait à rejoindre le Raid, il se retrouve muté à Marseille au sein de la Police Municipale avec de nouveaux collègues pour le moins particuliers. S’il n’a pas l’intention de s’éterniser dans la cité phocéenne, il devra d’abord résoudre une importante affaire puisqu’un gang de criminels italiens sévit actuellement à bord de Ferraris toutes plus belles les unes que les autres. Pour les coincer, il aura besoin d’aide mais aussi d’un véhicule qui puisse tenir la route. C’est ainsi qu’il entre en contact avec Eddy Maklouf (Malik Bentalha) qui se trouve être le neveu d’un certain Daniel devenu une légende sur le vieux port.

    01.jpgOn pensait la franchise en panne sèche mais c’était sans compter sur Franck Gastambide qui s’attelle à cette suite et vient remettre les compteurs à zéro. Exit l’ancien casting en dehors des fidèles Bernard Farcy & Edouard Montoute, le jeune réalisateur s’entoure de ses potes de Pattaya à savoir Malik Bentalha, Sabrina Ouazani, Anouar Toubali ou encore Ramzy Bedia. Un lifting qui ne change cependant rien à ce qui définit la saga Taxi à savoir un scénario expédié pour mieux laisser place aux courses-poursuites, aux carambolages improbables tout cela saupoudré d’un humour déjà pas très subtil et qui n’hésite pas à prendre parfois le chemin du graveleux. Dans la lignée de ses prédécesseurs, Taxi 5 n’apporte strictement rien à une saga que certains d’entre nous ont mis sur le bord de la route depuis bien longtemps !


    Il faut le voir pour : Amener votre copine nager avec les dauphins mais vérifiez quand même le bassin !

     

    En savoir plus sur Taxi ?

    En savoir plus sur Taxi 2 ?

    En savoir plus sur Taxi 3 ?

    En savoir plus sur Taxi 4 ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2018 0 commentaire
  • Pattaya

    star 02.5.jpg

    cinéma,film,comédie,pattaya,franck gastambide,malik bentalha,anouar toubali,ramzy bedia,gad elmaleh,sabrina ouazani,fred testot,said bogota,cyril hanouna

    Alors qu'il a encore du mal à se remettre de sa séparation avec Lilia (Sabrina Ouazani), Franky (Franck Gastambide) va pouvoir se changer les idées à Pattaya ! C'est son pote d'enfance Krimo (Malik Bentalha) qui balance cette idée après avoir vu un reportage d’Enquête abusive. En Thaïlande, un homme surnommé le Marocain (Gad Elmaleh) organise des combats de boxe pour nains et cherche un challenger pour son champion Tong Po (Said Bogotà). Krimo a donc eu l'idée de demander au nain (Anouar Toubali) du bâtiment C de les accompagner pour bénéficier des billets d'avion gratuits. Un détail qui a son importance ; ils ne lui ont pas dit qu'ils partaient pour Pattaya mais à La Mecque !

    cinéma,film,comédie,pattaya,franck gastambide,malik bentalha,anouar toubali,ramzy bedia,gad elmaleh,sabrina ouazani,fred testot,said bogota,cyril hanouna

    Seconde réalisation pour Franck Gastambide qui a perdu ses Kaïra Medi Sadoun & Jib Pocthier mais qui reconstitue un autre trio avec Malik Bentalha & Anouar Toubali. Un peu comme sa précédente comédie, ça part tambour battant avec une flopée d'émissions télé parodiées mais la dynamique s'envole en même temps que nos héros décollent pour la Thaïlande. S'il est plutôt amusant de découvrir un Gad Elmaleh en gourou, le reste du film repose sur un humour tellement poussif qu'on pourrait facilement repeindre des toilettes. Pattaya nous promettait un dépaysement délirant mais c'est loin d’être le cas, un petit amusement qui sent beaucoup trop le réchauffé.

     


    Il faut le voir pour : Demander un grec lors de votre prochain voyage en avion !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Robin des bois, la véritable histoire

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Tout le monde connaît l'histoire de Robin des bois (Max Boublil), le Prince des voleurs qui prenait aux riches pour donner aux pauvres. Tout ça est bien beau mais la réalité est toute autre ! Accompagné de son pote d'enfance Tuck (Malik Bentalha), ils préfèrent en fait s'en prendre aux enfants, aux femmes ou aux infirmes pour se remplir les poches ! Robin a toutefois besoin de faire un gros coup s'il veut pouvoir racheter l'affaire d'Alfred (Patrick Timsit) qui lui propose de reprendre le Pussycat, un bar à prostituées dont le succès ne se dément pas. Le destin va lui donner un coup de pouce en lui faisant rencontrer le gang de Sherwood mené par Petit Jean (Ary Abittan).

    01.jpg

    Associés sur le film Les gamins, le réalisateur Anthony Marciano & Max Boublil poursuivent leur collaboration avec une nouvelle comédie. La légende du Prince des voleurs prend ainsi un sacré coup et on est bien loin du héros exemplaire tout comme on est aussi loin de se marrer. Robin des bois, la véritable histoire s'appuie sur un casting résolument jeune (Géraldine Nakache, Malik Bentalah, Ary Abittan, le duo Eric Metzger & Quentin Margot du Petit journal) mais aussi sur un humour plus souvent lourd que drôle. Les bonnes idées sont à l'image du courage de nos héros à savoir inexistant et on a donc une comédie loin de se montrer brillante. A oublier très vite !

     

    Il faut le voir pour : Vous poser des questions si les gens détournent la tête quand vous leur parlez.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Eyjafjallajökull

    cinéma,film,comédie,eyjafjallajökull,valérie bonneton,dany boon,denis ménochet,albert delpy,bérangère mcneese,malik bentalha,alexandre coffre

    aff.jpg

    Ils se sont aimés brièvement, le temps de donner naissance à leur fille Cécile (Bérangère McNeese) puis le couple s’est déchiré et depuis c’est la guerre perpétuelle entre Valérie & Alain (Valérie Bonneton & Dany Boon). Par malchance, ils se sont retrouvés sur le même avion pour la Grèce où ils doivent assister au mariage de Cécile mais le trafic aérien est soudainement arrêté en raison de l’éruption du volcan Eyjafjallajökull en Islande. Pour aller à Corfou, ils doivent donc louer une voiture et faire la route ensemble ce qui ne sera pas de tout repos. Dès qu’une occasion se présente, l’un comme l’autre cherche à prendre la fuite et s’il y a la possibilité de lui faire une bonne crasse pourquoi s’en priver ?

    01.jpg

    Dites vous déjà que vous allez vous marrer en demandant une place pour Eyjafjallajökull à la caisse, ça sera toujours ça de gagné ! Comédie réalisée par Alexandre Coffre qui avait signé Une pure affaire, on se retrouve donc avec Valérie Bonneton & Dany Boon, un couple qui aime se détester et prêt à tout pour nous faire rigoler ou du moins essayer. Hélas, il n’y a pas vraiment de quoi se plier (encore moins si vous avez vu la bande-annonce) puisque sur la durée ce road-trip arrivera à peine à nous amuser. La seule consolation sera de voir la comédienne Valérie Bonneton dans son premier grand rôle qui a vraiment un bon potentiel comique qui, on espère, se confirmera dans de prochains films.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais prendre le lit du haut !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Monstres Academy

    star 04.jpg

    aff.jpg

    Depuis qu’il est tout petit, notre pote Bob Razowski en avait rêvé : il savait qu’un jour il intégrerait la prestigieuse Monstres Université et ce jour est arrivé ! La route pour devenir terreur d’élite est encore longue mais c’est un élève studieux qui ne ménage pas ses efforts contrairement à Jacques P. Sullivent dont la réputation de sa famille l’a précédé. Entre les deux va s’installer une compétition féroce mais à leur grande surprise, ils sont tous les deux renvoyés par la doyenne Hardscrabble. Leur seule solution pour être reconnus comme les monstres les plus effrayants sera de participer aux jeux de la peur avec l’objectif de les remporter pour réintégrer le cursus de terreur. C’est ainsi que tous deux rejoignent la confrérie des Oozma Kappa qui ne fait pas peur à grand monde !

    01.jpg

    Monstres & Cie est l’un des joyaux de chez Pixar et il était tout naturel de le voir briller à nouveau 11 ans après avec une nuance cependant puisqu’on a droit ici à un prequel. Monstres Academy revient donc sur les jeunesses de nos potes Sulli & Bob lorsqu’ils étaient encore sur les bancs de l’université et surtout rivaux ! Si vous êtes familiers avec la culture américaine, vous ne serez pas dépaysés avec ce monde étudiant fait de fêtes, de confréries et de compétitions. Outre le bonheur de retrouver nos 2 héros, les fans de la première heure auront aussi la joie de revoir d’autres visages (ou silhouettes) bien connus. Drôle, fun les retrouvailles sont inéluctables et pour d’autres ce sera l’occasion d’entrer de plein pied dans ce monde monstrueux ; Coup de cœur Ciné2909 quoi !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas faire de bruit à la bibliothèque sinon …

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Né quelque part

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Parce que son père vient de faire un malaise et qu’il doit être hospitalisé, notre pote Rachid (Tewfik Jallab) a le devoir de se rendre en Algérie. Sa famille vient en effet d’apprendre que la maison familiale construite pierre par pierre par son père est sur le point d’être saisie et démolie par l’Etat. C’est d’ailleurs en apprenant cela que le père s’est senti mal et a chargé Rachid de faire tout son possible pour préserver cette maison. Pas évident pour ce jeune homme qui découvre pour la première fois le pays où a grandit ses parents et c’est avec quelques réticences qu’il a fait ce voyage. Il se met même à regretter d’être venu lorsque son cousin (Jamel Debbouze) lui vole ses papiers et qu’il se retrouve coincé au bled !

    01.jpg

    Puisant dans sa propre expérience, Mohamed Hamidi se lance dans le cinéma et signe avec Né quelque part, un premier film touchant. On aurait pu craindre à un moment que cela tourne à la banale comédie en compagnie de Jamel Debbouze (que le réalisateur connait bien pour avoir mis en scène un de ses spectacles) et de sa troupe mais ceux-ci s’effacent au profit de l’excellent Tewfik Jallab. C’est assurément la bonne surprise de ce film ; pour son premier grand rôle il donne vraiment corps à ce personnage partagé par sa vie en France et un héritage culturel dont il n’avait pas encore pris conscience. Une belle dose d’émotions donc même si elle ne suffit pas pour emporte totalement le spectateur mais c’est prometteur et ça mérite qu’on y jette un œil.

     

    Il faut le voir pour : Oublier votre intimité quand vous irez en Algérie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire