Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

arthur dupont

  • Gus petit oiseau, grand voyage

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Une première feuille est tombée annonçant la prochaine arrivée de l'Automne. L'heure est donc venue pour Darius et sa famille de partir en migration vers l'Afrique mais une attaque de chats va venir tout bouleverser. Alors que Darius se retrouve très mal en point, un petit oiseau jaune tente de voler à son secours. Cet oiseau rêve de découvrir le monde mais paradoxalement a bien trop peur de quitter son nid douillet. Sa pote d'enfance Cox va ainsi le pousser à voler de ses propres ailes en le convaincant de guider toute la famille de Darius vers l'Afrique mais il n'a pas vraiment le sens de l'orientation. C'est donc un long voyage plein de surprises qui commence pour tous ces oiseaux !

    01.jpg

    Film d'animation franco-belge, visuellement Gus petit oiseau, grand voyage évoque un peu les Drôles d'oiseaux de chez Triggerfish Animation. On a donc des graphismes qui sont dans l'ensemble plutôt plaisants même si on ne va pas s'émerveiller devant l'écran comme on le ferait pour les grands studios. Reste ensuite une histoire qui sur le chemin de l'Afrique (et il sera long) fait passer le spectateur par Paris, la ville lumière et qui va aussi précipiter nos héros dans de drôles de situations qui amuseront surtout les enfants. Un film d'animation sans grandes prétentions qui devrait faire le bonheur des plus petits mais passé un certain age, le charme bat de l'aile !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qu'un oiseau peut se perdre en plein vol !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Maintenant ou jamais

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Ils ont réalisé leur rêve en faisant construire leur maison, bientôt Juliette & Charles Lesage (Leïla Bekhti & Arthur Dupont) ainsi que leurs deux enfants vont pouvoir quitter Paris. Malheureusement pour eux, Charles vient d’apprendre une terrible nouvelle puisqu’il est renvoyé durant sa période d’essai ce qui met cette famille dans une situation financière délicate. Ce n’est pas avec ses quelques cours de piano que Juliette parviendra à payer toutes les factures et comme si cela ne suffisait pas, elle se fait voler son sac à main en pleine rue. La Police parviendra à arrêter le suspect mais plutôt que de le faire condamner, la jeune femme va lui demander son aide afin d’organiser le braquage d’une banque.

    01.jpg

    Une belle maison avec des enfants qui gambadent dans le jardin sans oublier le petit chien, voilà un idéal dont beaucoup rêvent. Retour brusque à la réalité avec Maintenant ou jamais où l’on assiste au braquage improbable organisé conjointement par une mère de famille désespérée et un délinquant débarqué de nulle part. S’il est difficile de reprocher quoi que ce soit au niveau de l’interprétation de Leïla Bekhti ou de Nicolas Duvauchelle, on ne peut pas en dire autant d’un scénario utilisant des raccourcis parfois invraisemblables. La réalisation de Serge Frydman manque également d’intensité pour nous tenir en haleine sur la longueur ; à découvrir surtout pour ses comédiens.

     

    Il faut le voir pour : Toujours attendre d’avoir un CDI avant de faire une demande de crédit !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Maintenant ou jamais

    Dans Maintenant ou jamais, elle pensait réaliser son rêve en compagnie d'Arthur Dupont mais notre pote Leïla Bekhti va vite déchanter. Acculée par les dettes, elle en vient même à planifier un braquage et pour cela elle va avoir besoin de l'aide de Nicolas Duvauchelle.

    Date de sortie : 03 Septembre 2014.


     

     

     

    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Mobile home

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Après une tentative de vie en couple avec Sylvie (Anne-Pascale Clairembourg), notre pote Simon (Arthur Dupont) est retourné vivre chez ses parents dans la campagne belge. Il y retrouve son pote d’enfance Julien (Guillaume Gouix) qui vit avec son père Luc (Jean-Paul Bonnaire), malade et dont il doit s’occuper régulièrement. Les deux garçons, sur un coup de tête, décident de tout plaquer pour s’acheter un mobile home et ainsi partir à l’aventure dans toute l’Europe. A eux Moscou, le Groenland ou encore les plages paradisiaques de Sardaigne mais leur voyage va tourner court puisque leur véhicule va tomber en panne. Avant de repartir, il leur faudra donc travailler pour payer les réparations et il y en a pour 3000 € !

    01.jpg

    Road-trip annoncé avec nos potes Arthur Dupont & Guillaume Gouix mais oubliez tout de suite la perspective de découvrir de splendides paysages car il n’y aura pas beaucoup de routes parcourues à bord de ce Mobile home. Il n’y a pas forcément besoin d’aller bien loin pour se découvrir et les 2 personnages sympathiques que sont ici Simon & Julien vont en faire l’expérience. Le duo fait preuve d’une belle entente, il est juste regrettable que cette sensation de sur-place du premier long-métrage de François Pirot soit aussi prégnante. Un petit film discret et qui a toutes les chances de le rester mais avec lequel on passe tout de même un agréable moment.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Mauvaise fille

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Parfois notre pote Louise (Izïa Higelin) se dit qu’elle aurait aimé grandir dans une famille normale. Entre Alice (Carole Bouquet), une mère qui n’a jamais su assumer ses responsabilités et Georges (Bob Geldof), un père rock star perpétuellement en tournée ; elle a du grandir très vite. Aujourd’hui, Louise est une jeune femme épanouie en couple avec Pablo (Arthur Dupont) et ils viennent d’apprendre qu’ils attendaient un heureux évènement. Alors que cette nouvelle devrait la rendre folle de joie bien au contraire elle est rongée par un sentiment de culpabilité car sa mère est gravement malade au point de lui cacher cette grossesse.

    01.jpg

    Qui mieux que le propre compagnon de Justine Lévy pouvait adapter son roman et c’est donc l’occasion pour Patrick Mille pour se lancer dans la réalisation. Bien que son scénario se révèle un peu plat, on concédera que Mauvaise fille possède un certain charme qu’il doit essentiellement à son actrice principale Izïa Higelin. La chanteuse fait des premiers pas remarqués au cinéma apportant dans ses bagages une spontanéité qu’on accueille avec plaisir. Pour le reste, il y a quelques couacs comme ces quelques passages où passé et présent se confondent qui nous font un peu perdre pied ou encore cette scène du repas de réveillon  qui sonne faux. Pas inoubliable.

     

    Il faut le voir pour : Mieux comprendre pourquoi certaines femmes veulent changer de gynéco !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Les saveurs du palais

    star 03.jpg

    aff.jpg

    C’est par un coup de téléphone que notre pote Hortense Laborie (Catherine Frot) a appris qu’un haut fonctionnaire du gouvernement a fait appel à elle pour devenir sa cuisinière. Déjà surprise d’une telle demande, elle n’en revient pas lorsqu’elle découvre qu’il s’agit en fait du Président de la République (Jean D’Ormesson) en personne qui cherche à l’engager. Hortense quitte ainsi le Périgord pour s’installer à Paris et œuvrer dans les cuisines de l’Elysée mais son arrivée soudaine n’est pas vraiment appréciée. Si le Président se régale des magnifiques plats gourmands concoctés par sa cuisinière, certaines de ses initiatives ont du mal à être acceptées.

    01.jpg

    Si vous n’étiez pas encore rassasiés par les émissions télévisées sur le sujet alors vous reprendrez bien une louche d’art culinaire au cinéma. Inspiré par la véritable histoire de Danièle Delpeuch qui a offert ses services à François Mitterrand durant sa présidence à l’Elysée, Les saveurs du palais vous donnera à coup sur l’eau à la bouche. Il faut bien sur avoir l’œil gourmand pour se repaitre des brouillade de cèpes, chou farci, Saint-honoré et autres truffes finement coupées qu’on a envie de gouter. Délicieux au regard, on ne pourra reprocher au film qu’un manque de créativité se contentant d’un personnage principal sympathique mais qui aurait gagné à être plus approfondi.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qu’une sauce aux légumes reste une sauce !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Dans ton sommeil

    aff.jpg

    Cela fait un an que Sarah (Anne Parillaud) a vu sa vie basculer, le jour où son fils est mort. Depuis ce drame, elle vit séparée de son mari et tente d'atténuer sa douleur en avalant des médicaments et en cumulant les heures de travail. Un soir, alors qu'elle rentrait chez elle, elle percute un jeune homme qui se prénomme Arthur (Arthur Dupont). Il faut dire que ce dernier a surgit tout d'un coup de la foret complètement affolé ; il est poursuivi par un fou furieux qu'il présente comme un voleur. Parce qu'il l'a surprit en plein cambriolage et qu'il a vu son visage, Arthur est en danger de mort et Sarah décide de le cacher chez elle.

    01.jpg

    Une maison isolée dans la campagne, un inconnu ensanglanté qui surgit des bois et un mystérieux cambrioleur qui opère dans le coin ; tous les ingrédients sont là pour nous offrir un frissonnant thriller. Une ambiance sombre et étouffante qui rappelle d'autres films français du genre comme Ils ou Martyrs. L'entrée en scène de Thierry Frémont tel un psychopathe vient donner plus d'intensité au film, une montée d'adrénaline de courte durée puisque par la suite Dans ton sommeil joue la carte du flashback pour dévoiler les détails de l'histoire et perd beaucoup en intensité. Rien de bien excitant et surtout rien de nouveau à l'horizon, passable quoi !

     

    Il faut le voir pour : Vérifier les serrures de votre maison et surtout celles de votre chambre.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire