Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Les gorilles

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    A force de frapper les clients qu'il est censé protéger, notre pote Alfonso (JoeyStarr) va avoir du mal à trouver du boulot en tant que garde du corps. Il n'y a encore que Vargas (Jean Benguigi) qui veut bien encore de lui en lui proposant d'assurer la protection de Jal-Y (Alice Belaïdi), une chanteuse qui doit prochainement se produire à Cannes. Ce n'est pas tout puisque Alfonso devra aussi se coltiner un partenaire dont la formation n'est pas tout à fait complète et ce sera une sacrée galère que d'avoir un équipier comme Walter (Manu Payet). Ce dernier n'a pas vraiment le profil de l'emploi et puis surtout c'est un véritable moulin à paroles !

    01.jpg

    Dans la famille duo improbable, voilà que notre pote Tristan Aurouet réunit JoeyStarr et Manu Payet respectivement la brute et le clown de service. Comme dans tout buddy-movie qui se respecte, c'est le duo décalé qui assure le show et en la matière Payet n'hésite pas à en faire des caisses ! Son personnage l'avoue d'ailleurs lui-même à la fin, il peut être saoulant et on ne dira pas le contraire. Que ce soit par son histoire ou par le niveau d'humour proposé, Les gorilles est une comédie poussive qui déclenchera tout au plus 2-3 sourires si elle ne vous a pas assommé auparavant ce qui n'est pas garantit.

     

    Il faut le voir pour : Travailler vos répliques !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Robin des bois, la véritable histoire

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Tout le monde connaît l'histoire de Robin des bois (Max Boublil), le Prince des voleurs qui prenait aux riches pour donner aux pauvres. Tout ça est bien beau mais la réalité est toute autre ! Accompagné de son pote d'enfance Tuck (Malik Bentalha), ils préfèrent en fait s'en prendre aux enfants, aux femmes ou aux infirmes pour se remplir les poches ! Robin a toutefois besoin de faire un gros coup s'il veut pouvoir racheter l'affaire d'Alfred (Patrick Timsit) qui lui propose de reprendre le Pussycat, un bar à prostituées dont le succès ne se dément pas. Le destin va lui donner un coup de pouce en lui faisant rencontrer le gang de Sherwood mené par Petit Jean (Ary Abittan).

    01.jpg

    Associés sur le film Les gamins, le réalisateur Anthony Marciano & Max Boublil poursuivent leur collaboration avec une nouvelle comédie. La légende du Prince des voleurs prend ainsi un sacré coup et on est bien loin du héros exemplaire tout comme on est aussi loin de se marrer. Robin des bois, la véritable histoire s'appuie sur un casting résolument jeune (Géraldine Nakache, Malik Bentalah, Ary Abittan, le duo Eric Metzger & Quentin Margot du Petit journal) mais aussi sur un humour plus souvent lourd que drôle. Les bonnes idées sont à l'image du courage de nos héros à savoir inexistant et on a donc une comédie loin de se montrer brillante. A oublier très vite !

     

    Il faut le voir pour : Vous poser des questions si les gens détournent la tête quand vous leur parlez.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Ouija

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    C'est un véritable coup de massue pour Laine (Olivia Cooke) qui vient d'apprendre que sa pote d'enfance Debbie (Shelley Hennig) a été retrouvée pendue chez elle. C'est un geste totalement incompréhensible car cette jeune femme semblait mener une vie normale. Alors que les parents de Debbie doivent s'absenter, ils ont naturellement demandé à Laine de surveiller leur maison et c'est à cette occasion qu'elle va ressentir de droles d'impressions comme si son amie était encore présente. Afin d'élucider ce mystère, elle décide avec sa sœur Sarah, Isabelle, Trevor & Pete (Ana Coto, Bianca Santos, Daren Kagasoff & Douglas Smith) d'essayer de la contacter par l'intermédiaire d'une planche de Ouija trouvée dans sa chambre.

    01.jpg

    Instrument utilisé pour les séances de spiritisme, la planche de Ouija aura même peut-être animé certaines de vos soirées. Comme tous les films d'horreur-épouvante, on se retrouve en compagnie d'une bande de potes d'enfance qui vont devenir les victimes d'esprits malveillants. Bon, on ne va pas se mentir la pseudo histoire ne nous intéresse pas vraiment reste à savoir si les frissons seront suffisants pour hanter nos nuits. Vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles et même prendre de l'avance durant le film car entre deux bâillements, vous n'aurez droit qu'à quelques jumps scares peu convaincants. Une première expérience à la réalisation de Stiles White habitué au genre et qui ne fait rien d'autre que nous servir un mauvais produit formaté.

     

    Il faut le voir pour : Éviter d'utiliser une planche de Ouija !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Dark Places

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    C’était il y a 30 ans, en 1985 dans une ferme du Kansas que la vie de notre pote Libby Day (Sterling Jerins / Charlize Theron) a basculé. Sa mère et ses deux sœurs ont été tuées et le plus horrible est que le coupable n’est autre que son propre frère Ben (Tye Sheridan / Corey Stoll). Ce dernier a ainsi été condamné à la prison depuis ce crime tandis que Libby s’efforce de continuer à vivre grâce aux dons qu’elle a reçus mais aujourd’hui ce pactole a fondu comme neige au soleil. Elle en est réduite à accepter une invitation rémunérée au Kill Club réunissant des amateurs de fait-divers et ceux-ci sont convaincus de l’innocence de Ben dans cette affaire.

    01.jpg

    C’est notre pote Gilles Paquet-Brenner qui a hérité de ce projet avec l’adaptation du roman écrit par Gillian Flynn, auteure du génial Gone Girl. Dark Places revient sur un événement dramatique qui aura décimé une famille à travers l’enquête menée par la seule rescapée. C’est donc un ballet entre présent et images du passé qui vient à la fois nous présenter les différents protagonistes - donc les éventuels suspects - et alimenter le suspense. Un casting efficace couplé à une intrigue qui nous tient en haleine jusqu’au dénouement final grâce à quelques révélations ; pas de doute ce thriller tient largement ses promesses.

     

    Il faut le voir pour : Essayer de garder de bons rapports avec vos frères et sœurs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Sea Fog - Les clandestins

     

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

     

    1998 à Yeosu en Corée du Sud. Le Capitaine Kang Chul-joo (Yun-seok Kim) et son équipage sont de retour et le butin de ces pêcheurs est maigre. Leur bateau ; le Junjin tombe en ruines mais l'argent manque pour le remettre en état ce qui va contraindre le commandant à prendre une grande décision. Kang voulait faire un peu de contrebande mais on va lui proposer de transporter des émigrés sino-coréens. Prêt à tout pour sauver le Junjin, il n'hésite pas une seconde et son équipage n'aura pas vraiment son mot à dire. C'est donc en pleine mer qu'ils récupèrent de nombreux réfugiés mais un événement inattendu va venir bouleverser les plans du capitaine.

     

    01.jpg

     

    Prêt pour une nouvelle claque du cinéma Sud-coréen ? C’est notre pote Sung Bo Shim qui signe sa première réalisation pour nous embarquer au cœur d’un équipage qui va vivre une sacrée galère et c’est rien de le dire. Sea Fog - Les clandestins commence sur un ton plutôt léger en décrivant la précarité qui entoure ces bateaux de pêche mais par la suite le long-métrage prend une tournure bien plus dramatique en abordant le thème de l’émigration. Il y a une scène particulièrement intense où le spectateur se sent envahir d’un véritable sentiment de malaise et qui restera gravé dans vos mémoires ! Voilà tout simplement un excellent film qui prend aux tripes et un beau Coup de cœur Ciné2909.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que le bol de nouilles instantanées peut vous servir à autre chose !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Les châteaux de sable

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    C’est une terrible épreuve qui attend notre pote Eléonore (Emma De Caunes) qui vient de perdre son Père (Alain Chamfort) et qui se rend en Bretagne afin de procéder à la vente de sa maison. N’ayant pas le permis et aussi parce qu’elle a besoin de soutien dans ce moment douloureux, elle a demandé à son ex Samuel (Yannick Renier) de l’accompagner. La jeune femme a fait appel à une agence immobilière représentée par Claire Andrieux (Jeanne Rosa) afin de réaliser la vente. Durant ce week-end, l’ancien couple va ainsi faire visiter cette maison bien qu’Eléonore ressente encore la présence de son père entre les murs et que de nombreux souvenirs remontent à la surface.

    01.jpg

    C’est un travail de deuil auquel doit faire face notre pote Eléonore, celui d’un père qui était sa dernière famille puis celle aussi d’un couple qui était déjà de l’histoire ancienne. Les châteaux de sable se distingue par une superbe distribution ; Emma De Caunes & Yannick Renier sobres et excellents dans leurs rôles respectifs et puis surtout le tout est complété par la très attachante Jeanne Rosa. Cette dernière apporte une légèreté bienvenue qui vient dédramatiser les événements. Voilà une belle surprise que cette réalisation de notre pote Olivier Jahan qui nous propose une aventure humaine tendre, drôle et émouvante.

     

    Il faut le voir pour : Allumer votre cheminée si vous en avez envie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Arnaud fait son 2ème film

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Depuis qu’il a réalisé son premier film Clara et moi en 2004, notre pote Arnaud Viard (Arnaud Viard) galère pour mettre sur les rails le prochain. Il est loin le temps où il apparaissait sur les écrans de TF1 à travers la série Que du bonheur et ça se ressent d'un point de vue financier. Il se retrouve ainsi amené à dispenser de nouveau son expérience au Cours Florent, une rentrée d’argent assurée pendant 3 mois ! Coté vie privée ce n’est pas non plus la grande joie pour Arnaud qui s’est séparé de Chloé (Irène Jacob) car le couple ne parvenait pas à avoir d’enfant. Il retrouvera le sourire en compagnie de Gabrielle (Louise Coldefy) qui n'est autre qu'une de ses élèves.

    01.jpg

    Si certains réalisateurs mettent des heures à trouver un titre à leur film, Arnaud Viard aura fait dans la simplicité. C' est aussi ce qui pourrait caractériser ce long-métrage qui est à mi-chemin entre Fiction et Réalité où l'on partage les mésaventures de l'artiste. Un personnage éminemment sympathique, quelques moments drôles (notamment les scènes se déroulant au Cours Florent) et aussi parfois émouvants ; tous les ingrédients de la séance découverte sont là. Arnaud fait son 2ème film n'est pas forcément une surprise mais se montre assez singulier pour nous assurer un bon divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Dire à votre banquier que vous connaissez Jean Dujardin, il sera plus conciliant avec votre découvert !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Mise à jour du blog

    Bonjour à tous !!

    J'ai profité de ce week-end pour effectuer quelques mises à jour sur des films dont je n'ai pas eu le temps de publier mes avis. Je ne vous cache pas que j'ai un sacré retard et qu'il va y en avoir d'autres à venir mais voici un petit résumé des "nouveautés" publiées sur le blog !

    Merci aussi aux internautes qui viennent me rendre visite ici, sur Facebook ou encore Twitter; ça me fait toujours autant plaisir !

    2296839901.19.jpg 2296839901.15.jpg 2296839901.17.jpg

    2296839901.21.jpg 2296839901.17.jpg 2296839901.16.jpg

    2296839901.18.jpg 2296839901.23.jpg 2296839901.22.jpg

    2296839901.16.jpg 2296839901.20.jpg 2296839901.23.jpg

    2296839901.24.jpg 2296839901.21.jpg 2296839901.19.jpg

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • Cerise

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    Parce qu'elle est au bout du rouleau et que ça ne peut plus continuer comme ça, Pascale (Olivia Côte) a pris la décision d'envoyer sa fille vivre auprès de son père. C'est ainsi que notre pote Cerise (Zoé Adjani-Vallat) se retrouve en Ukraine ce qui est loin de la réjouir. Sentiment partagé avec Fred (Jonathan Zaccaï) qui connaît peu sa fille et qui découvre une adolescente de 14 ans au look qui ne passe pas inaperçu. Entre eux, les relations sont assez tendues heureusement que Nina (Tania Vichkova), une des voisines est là pour apaiser les choses et donner à Cerise de l'attention et de l'amour qui lui manquaient tant.

    01.jpg

    Au départ, ce portrait d'adolescente ne donne pas vraiment envie ; Cerise est une caricature de la jeune fille fashion amoureuse d'un chanteur beau gosse. Par la suite, le film de Jérôme Enrico se révèle un peu plus intéressant avec d'abord le personnage de Nina qui apporte une vraie fraîcheur et qui contrebalance avec les excès de l’héroïne. D'un coté, le parcours de cette dernière est plutôt prévisible mais de l'autre elle évolue dans un contexte riche puisqu'on se retrouve plongé dans une Ukraine en pleine mutation. On a donc au final une comédie au visage particulier qui se dévoile avec le temps mais de laquelle on ressort plutôt mitigé.

     

    Il faut le voir pour : Aller bronzer à Tchernobyl, il y a de bonnes ondes là-bas !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Indian Palace - Suite royale

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Depuis que notre pote Sonny Kapoor (Dev Patel) a lancé le Marigold, le succès n'a fait que croître à tel point qu'il envisage maintenant d'ouvrir un nouvel hôtel. C'est ainsi qu'il se retrouve aux États-Unis en compagnie de Mme Donnelly (Maggie Smith) afin de vendre cette idée et ça semble intéresser les investisseurs même si rien n'est encore fait. Un visiteur va se rendre au Marigold pour évaluer son potentiel et Sonny devra soigner chaque détail s'il veut concrétiser son projet. Il est tellement obsédé par ce sujet qu'il en oublierait presque son mariage mais heureusement que sa fiancée Sunaina (Tina Desae) est là pour lui remettre les idées en place !

    01.jpg

    Indian Palace premier du nom ne m'avait pas laissé de bons souvenirs en raison de ses personnages hautement stéréotypés. Indian Palace - Suite royale partait donc sur de mauvaises bases d'autant plus que le film démarre par un Dev Patel dopé à la caféine mixé à du Red Bull devenant ainsi vite insupportable. Fort heureusement, ça se calme par la suite pour laisser place aux véritables héros ; le prestigieux casting du précédent épisode a répondu de nouveau présent et vient se glisser un hôte non moins prestigieux avec Richard Gere. La suite tape dans le classique et les spectateurs qui s'étaient régalé avec ces personnages seront ravis de les retrouver, les autres beaucoup moins.

     

    Il faut le voir pour : Préparer une danse pour votre mariage !

     

    En savoir plus sur Indian Palace ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire