Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Big bad wolves

star 02.5.jpg

AFF.jpg

La petite Michaela jouait tranquillement avec ses potes d’enfance à cache-cache quand elle a soudainement disparu laissant derrière elle que sa chaussure rouge. L’enquête de la Police va les mener sur la piste d’un certain Dror (Rotem Keinan) mais lorsque Miki (Lior Ashkenazi) improvise un interrogatoire, le suspect continue à clamer son innocence et faute de preuve il retrouvera la liberté. Seulement cet interrogatoire a été filmé et se retrouve diffusé sur Internet et il n’en faut pas plus pour que Miki perde son job de flic. Malgré cela, il est convaincu de la culpabilité de Dror et va faire son possible pour arracher des aveux et il n’est pas le seul à vouloir lui mettre la main dessus !

01.jpg

Ce film réalisé par le duo Aharon Keshales & Navot Papushado part sur un principe plutôt simple ; un présumé pédophile se retrouve prisonnier et va devoir répondre de ses méfaits. Un sujet on ne peut plus grave que Big bad wolves désamorce vite puisqu’il se retrouve traversé par quelques notes d’humour ce qui lui confère une atmosphère assez particulière. On regrettera alors que l’accent n’ait pas été mis davantage sur le suspense rendant cette détention presque ennuyeuse et surtout faisant tomber à plat la révélation finale. Malgré quelques bons moments il y a quand même une certaine déception qui l'emporte au générique final.

 

Il faut le voir pour : Éviter de manger les gâteaux que vous n'avez pas préparé vous-même !

Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.