Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

yvan attal

  • Le dernier diamant

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Julia (Bérénice Béjo) est encore sous le choc de la disparition de sa mère retrouvée morte dans sa voiture. Pour lui rendre un dernier hommage, elle décide d’organiser la vente du Florentin, un diamant de 137 carats dont la valeur est estimée à plus de 40 millions d’euros. Sa mère avait passé près de 12 ans à le chercher et Julia souhaite donc prendre sa suite et alors que la vente aux enchères se met en place, un certain Simon (Yvan Attal) se présente à elle. Cet homme a autrefois collaboré avec sa mère et s’est notamment occupé d’analyser les systèmes de sécurité entourant les ventes. Ce qu’elle ignore c’est que Simon est en réalité un voleur extrêmement doué qui veut mettre la main sur le Florentin.

    01.jpg

    Un joli diamant, une belle femme et un voleur particulièrement malin ; on ne va pas se mentir on sait déjà comment tout ça va finir mais ce film d’Eric Barbier se montre assez efficace. Si le casting se montre moins resplendissant qu’un Ocean’s eleven, Bérénice Béjo & Yvan Attal forment néanmoins un bien joli couple. On sera beaucoup moins séduit par ceux qui les entourent mais ce sont surtout les personnages qu’ils incarnent qui manquent d'éclat, d’envergure pour donner le change au duo vedette. Une autre fausse note avec Le dernier diamant reste quand même l’incroyable bévue dans le dénouement du film qui frise le ridicule et qui gâche un peu l’intérêt global.

     

    Il faut le voir pour : Se méfier des hommes nus dans les couloirs d’hôtel.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Son épouse

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Lorsque son mari Joseph (Yvan Attal) lui a annoncé sa volonté d’avoir un enfant, notre pote Catherine (Charlotte Gainsbourg) a décidé de lui avouer la vérité. Cela fait plusieurs années qu’elle prend du Subutex pour laisser derrière elle cette sombre période où elle était accro à l’héroïne. L’histoire de ce couple va se terminer de façon brutale puisque Joseph apprend que le corps sans vie de sa femme a été retrouvé sur une plage de Madras en Inde. Cependant, quelques temps plus tard il apprend qu’une certaine Gracie (Janagi) est hantée par un Pey, un esprit maléfique qui ne serait autre que Catherine !

    01.jpg

    Couple dans la vie, Charlotte Gainsbourg & Yvan Attal aiment aussi se retrouver à l’écran et cette fois c’est devant les caméras de Michel Spinosa pour une histoire aux portes du surnaturel. Il y est en effet question d’esprit hantant une jeune mariée indienne et donc dans un environnement laissant place aux croyances mystiques telles que l’existence des Peys. On a donc une atmosphère particulièrement pesante qui nourrit le film dont l’histoire se dévoile à coups de flashbacks. Ce qui est surtout remarquable c’est aussi la belle performance de Janagi et avec tout ça, Son épouse constitue une bonne petite découverte.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir un moyen de vivre avec 2 femmes en même temps !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Do not disturb

    star 02.jpg

    2167860595.69.jpg

    C’est en plein milieu de la nuit que Jeff (François Cluzet) a débarqué chez Ben (Yvan Attal). Ils ont fait l’école des beaux arts ensemble mais ont pris des chemins totalement différents ; le premier est devenu un grand voyageur tandis que le second a épousé Anna (Laetitia Casta) et aspire désormais à une tranquille vie de famille. Jeff va ainsi rester quelques temps avec son pote d’enfance et il va d’ailleurs l’entrainer dans une soirée assez étrange au terme de laquelle ils vont monter un projet étonnant. Évoquant le festival Hump, ils veulent tourner un film où on les verrait coucher ensemble exprimant ainsi de la plus belle des façons l’amitié qui les lie. Des paroles à l’acte il y a parfois un grand écart et il ne faudrait pas oublier non plus la pauvre Anna dans cette histoire !

    01.jpg

    Parce que les américains n’ont pas le monopole du remake, Yvan Attal s’est donc lancé dans sa version de Humpday aussi bien en tant que réalisateur que comédien. L’histoire n’a elle pas changé à savoir 2 potes d’enfance qui veulent faire un film très particulier dans le cadre du festival érotique Hump. Si on se laisse convaincre par un François Cluzet itinérant, on retrouve les mêmes travers que la version US à savoir un scénario qui fait du surplace loin de transporter le spectateur. Do not disturb n’apporte donc rien de plus à l’œuvre originale déjà assez fade et même si vous ne l’aviez pas vu, ne vous dérangez pas trop pour vous précipiter dans les salles.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas laisser votre mec trainer trop longtemps avec ses potes d’enfance !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • 38 témoins

    star 03.jpg

    aff.jpg

    La nuit dernière, rue de Paris au Havre ; une jeune femme a été sauvagement assassinée, un calvaire qui semble-t-il n’a alerté personne dans le voisinage. Notre pote Louise (Sophie Quinton) était en voyage en Chine au moment des faits et c’est au lendemain du crime qu’elle a retrouvé son domicile et son fiancé Pierre (Yvan Attal). Ce dernier prétend qu’il était absent et qu’il n’a rien vu ni rien entendu mais hanté par cette nuit d’horreur, il va finir par craquer. Il se présente à la Police Judiciaire en tant que 38ème témoin de l’affaire car il a entendu les cris de la victime tout comme les 37 autres qui eux refusent de voir la vérité en face.

    01.jpg

    Cela parait incroyable et pourtant l’histoire de 38 témoins s’inspire d’un véritable fait-divers qui a eu lieu à New-York en  1964. Une démonstration exécrable de la montée de la lâcheté humaine et d’une société toujours plus individualiste que jamais. Le cinéma de Lucas Belvaux privilégie un rythme posé et met l’accent sur les relations entre les différents personnages si bien qu’on trouve parfois le temps long. On sera toutefois abasourdi par une scène poignante ; celle de la reconstitution où un cri terrifiant vient briser les murs du silence et de la honte. Un film au réalisme saisissant et qui fait froid dans le dos.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de dormir avec vos boules quiès !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • R.I.F. (Recherches dans l’intérêt des Familles)

    aff1.jpg

    Notre pote Stéphane (Yvan Attal) est certainement l’un des meilleurs éléments de sa brigade de police mais son travail est en train de ronger progressivement sa vie de famille. Les disputes avec sa femme Valérie (Valentina Cervi) se font de plus en plus fréquentes et c’est certainement leur fils Théo (Talid Ariss) qui en souffre le plus. Ils avaient donc décidé de partir en vacances, 1 semaine pour recoller les morceaux mais leur voyage va se transformer en un terrible cauchemar. Tout a commencé lorsque leur voiture est tombée en panne, on les avait alors déposés à une station-service où Stéphane a pu contacter une dépanneuse. Il retourne alors chercher son véhicule en compagnie de son fils mais lorsqu’il revient à la station, Valérie a disparu sans laisser de traces.

    01.jpg

    La 1ère scène donne l’illusion qu’on va avoir droit à un thriller haletant malheureusement, le reste du film ne se montre pas aussi intense et inutile de dire qu’on se sent légèrement frustré. A différentes reprises, on se dit que le film va réellement démarrer et puis tout redevient étrangement calme ; un faux rythme qui fait que R.I.F. (Recherches dans l’intérêt des Familles) nous laisse totalement sur notre faim. C’est d’autant plus regrettable qu’Yvan Attal se glisse parfaitement dans la peau de ce flic désabusé au point que les comédiens qui l’entourent feraient presque office de simples figurants. Une réalisation tout ce qu’il y a de plus correcte mais pas assez excitant pour Ravir l’intérêt des Fans de cinéma !

     

    Il faut le voir pour : Garder un œil sur ceux qui viennent présenter leur respect à votre femme !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • The tourist

    aff1.jpg

    Alexander Pierce (??) est un homme hautement recherché pour avoir dérobé des milliards de dollars à un gangster. Les services secrets britanniques veulent également lui mettre le grappin dessus car il est coupable de fraude fiscale qu’on estime à 744 millions de Livres sterling. Le seul contact qu’on lui connait est cette femme ; Elise Ward (Angelina Jolie) avec qui il communique régulièrement en lui faisant parvenir des lettres. Dernièrement, il lui a demandé de se rendre à Venise et de trouver un homme que l’on pourrait prendre pour Alexander Pierce. C’est ainsi que notre pote Frank Tupelo (Johnny Depp), un prof de maths devient la cible de toutes les attentions.

    02.jpg

    Le glamour est au rendez-vous pour ce remake d’Anthony Zimmer puisque ce ne sont rien moins qu’Angelina Jolie & Johnny Depp qui occupent les rôles tenus initialement par Sophie Marceau et Yvan Attal. Ça a même des allures de lune de miel puisque l’action est désormais délocalisée à Venise, la ville romantique par excellence. Esthétiquement, on ne peut que trouver The tourist attrayant mais dans son contenu c’est beaucoup moins vrai car ça manque cruellement d’action et on finit par s’assoupir. Cela est d’autant plus vrai quand on connait la version originale, Florian Henckel von Donnersmarck n’arrive pas à donner du caractère à sa réinterprétation. On va donc oublier et mieux vaut aller louer le film de Jérôme Salle.

     

    Il faut le voir pour : Economiser 20 millions de dollars si vous voulez avoir la gueule de Johnny Depp.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Rapt

    aff.jpg

    Stanislas Graff (Yvan Attal) est un capitaine d'industrie influent au point d'avoir des contacts avec la haute sphère politique. Un jour, alors qu'il se rendait à son bureau, il est enlevé par des hommes armés et cagoulés qui réclament une rançon astronomique de 50 millions d'euros. Pour Françoise (Anne Consigny) la femme de Stanislas, la question ne se pose pas ; il faut absolument payer les ravisseurs mais très vite des révélations sur l'homme d'affaire apparaissent au grand jour. On découvre qu'il a contracté d'énormes dettes de jeu mais qu'il avait également de nombreuses maitresses. Des questions se posent, qui était réellement Stanislas Graff ?

    01.jpg

    Lucas Belvaux s'est emparé d'un célèbre fait divers (l'enlèvement du Baron Empain dans la fin des années 1970) pour construire Rapt. Première surprise, après seulement 5 minutes et un portrait à peine esquissé, le personnage de Stanislas est kidnappé laissant alors place à d'âpres négociations entre les ravisseurs, l'entreprise qu'il dirige et la famille. Cela donne lieu à de grands moments de tensions mais également des révélations sur la véritable personnalité de Stanislas incarné par un Yvan Attal toujours magnifique. Un film qui a su dépasser la simple reconstitution historique et passionnant du début à la fin.

     

    Il faut le voir pour : Ronger vos ongles, ça permettra de vous identifier.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Les regrets

    aff.jpg

    C’était il y a 3 mois, sa mère avait été admise à l’hôpital et il apprenait qu’elle était condamnée. Matthieu (Yvan Attal) est alors revenu dans cette maison où il a grandit et qui regorge de souvenirs et le destin a voulu qu’il retrouve Maya (Valeria Bruni Tedeschi). Tous deux s’étaient aimés 15 ans auparavant et sans trop savoir pourquoi,  ils ont pris des trajectoires différentes se perdant progressivement de vue. Maya a tout d’abord fui ces retrouvailles mais leur passion a été plus forte que tout. La flamme s’est rallumée immédiatement et dès qu’ils en ont l’occasion ils se retrouvent à la discrétion de leurs partenaires respectifs.

    01.jpg

    Oui Valeria Bruni Tedeschi & Yvan Attal forme un couple attachant consumé d’une passion qui déborde même de l’écran mais on reste sur notre faim quant à leur histoire, leur passé commun. Alors que le temps file ; le duo s’enlace, se voit en cachette et s’échange des baisers goulus mais au-delà de ça, on a la désagréable impression qu’on fait du sur place. Les regrets ne manquent donc pas envers le film de Cédric Kahn, la relation entre Matthieu & Maya reste finalement très superficielle à nos yeux et ce sentiment de Je t’aime moi non plus finit également par avoir raison de notre patience.

     

    Il faut le voir pour : Eviter d’être en retard, on pourrait vous plaquer pour ça !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Partir

    aff.jpg

    Après son mariage avec Samuel (Yvan Attal), Suzanne (Kristin Scott-Thomas) avait décidé de laisser sa carrière de coté pour élever ses 2 enfants. 15 ans plus tard, elle éprouve le besoin de se remettre à travailler et pour cela son mari a accepté  d’effectuer des travaux dans leur maison afin qu’elle puisse ouvrir son propre cabinet. Pour réduire les couts, le couple a engagé un ouvrier du nom d’Ivan (Sergi Lopez) et cet homme va venir bouleverser la vie de cette famille. Incapable de vivre avec son secret, Suzanne finit rapidement par avouer à son mari qu’elle a une liaison avec Ivan mais surtout que cette histoire est bien plus qu’une simple aventure, elle est amoureuse.

    01.jpg

    Partir c’est l’histoire d’un couple en crise. Elle a une vie confortable et tout pour être heureuse mais finit par tomber de passion pour un ouvrier et évidemment son mari ne va pas laisser les choses se faire en douceur. On ne peut pas dire qu’au niveau du scénario le film soit une grande œuvre par contre le triangle amoureux formé par Kristin Scott-Thomas, Yvan Attal & Sergi Lopez est tout bonnement excellent et donne entièrement corps à ce drame sentimental. Prenant du début à la fin, voilà donc un film qui mérite largement le coup d’œil !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas laisser les clés de la maison à votre femme si elle vous quitte !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Rush Hour 3

    955184ed189ef657e98d31619eef8c1a.jpg

    Aujourd’hui est une date importante dans l’histoire de la lutte contre la criminalité mondiale. L’ambassadeur chinois Han (Tzi Ma) est sur le point de dévoiler des informations capitales concernant les triades. Il est alors victime d’un sniper, Lee (Jackie Chan) se précipite à sa poursuite et parvient à le rattraper mais un moment d’inattention et l’arrivée tonitruante de son ancien partenaire James Carter (Chris Tucker) suffisent pour que le tireur s’échappe. Les choses n’en restent pas là, de nouveaux tueurs sont à la poursuite de l’ambassadeur mais Lee & Carter veillent et ne tarderont pas à trouver une nouvelle piste en France !

    d8dbfd53dbd61e0b887312f713826f2f.jpg

    Le duo de flic le plus improbable est de retour sur nos écrans et en plus de cela il débarque à Paris ! L’occasion pour Rush Hour 3 de nous gratifier d’un humour assez gras, de quelques poursuites en voiture sans oublier un petit parcours touristique dans notre belle capitale sur un air d’accordéon. N’ayant pas réellement vu les 2 précédents épisodes, ce 3ème volet est avant tout un divertissement et il ne faut pas en demander plus. Le filon était juteux, les américains l’ont bien exploité espérons que cela marquera la fin d’une saga largement essoufflée avec un Jackie Chan absent et Chris Tucker qui tente de sauver les meubles.

     

    Il faut le voir pour : Le bêtisier de fin.
    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire