Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gemma arterton

  • The voices

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    A Milton, Jerry Hickfang (Ryan Reynolds) s'est récemment trouvé un job dans une usine et au vu de sa récente arrivée, il a été désigné pour organiser bénévolement le prochain pique-nique. A cette occasion, il va avoir l'opportunité de côtoyer la belle Fiona (Gemma Arterton) de la comptabilité et il réussira même à avoir un rencard ! Il voit la vie en rose et cette joie il la partage avec son chat M.Moustache et son chien Bosco, des animaux avec lesquels il a régulièrement des conversations/ En fait, Jerry est suivi par une psychothérapeute depuis qu'il a été affecté par un drame personnel et un accident va de nouveau venir bouleverser sa vie.

    01.jpg

    Marjane Satrapi is back ! Après Poulet aux prunes et La bande des Jotas, l'artiste a pris goût aux films lives et cette fois elle s'offre un casting international. L'idée de départ de The voices c'est donc de découvrir un Ryan Reynolds qui a l'esprit un peu embué et conversant avec ses animaux de compagnie. La suite ? Il n'y a finalement pas grand chose d'autre ; on part sur un thriller où la pertinence va déclinante malgré les présences des charmantes Gemma Arterton & Anna Kendrick. Il manque clairement un grain de folie à tout ça et au final, on se dit qu'on est passé à coté de quelque chose et c'est bien dommage !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter d'écouter les conseils de votre chat !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Gemma Bovery

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Cela fait 7 ans que notre pote Martin Jourbert (Fabrice Lucchini) a quitté Paris pour s’installer en Normandie reprenant la boulangerie paternelle. Comme beaucoup d’autres citadins, il cherchait la paix et la tranquillité mais l’arrivée de nouveaux voisins allait tout bouleverser. C’est un couple d’anglais qui s’est installé en face de chez lui ; Charlie & Gemma Bovery (Jason Flemyng & Gemma Arterton) et immédiatement il a été subjugué par la jeune femme. Certes, elle est d’une beauté renversante mais surtout elle lui rappelle l’héroïne de sa jeunesse Madame de Bovary et pour Martin ce n’est certainement pas un hasard si elle s’est installée en Normandie là où même Flaubert a écrit son œuvre.

    01.jpg

    Si l’inspiration du titre de Flaubert est manifeste, il faut savoir qu’à la base il existe d’abord un roman graphique signé Posy Simmonds (à qui l’on doit déjà Tamara Drew) dont est adapté Gemma Bovery. Idée plutôt originale donc de donner une figure contemporaine à cette héroïne de romans du moins aux yeux d’un Fabrice Lucchini avec son éternel allure de pince-sans-rire. C’est donc un duo inattendu qu’il forme avec Gemma Arterton au charme dévastateur et le décalage entre ces deux personnages offre de beaux moments de réjouissances. Reste tout de même que la dernière demi-heure est moins enjouée malgré tout Anne Fontaine réussit à nous donner envie de découvrir ou redécouvrir le roman original à déguster avec un petit verre de Calva !

     

    Il faut le voir pour : Ne plus utiliser de mort aux rats !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Gemma Bovery

    En se retirant à la campagne et en reprenant cette boulangerie, notre pote Fabrice Luchini pensait trouver la tranquillité. C'était vrai jusqu'à ce qu'un couple d'anglais deviennent ses nouveaux voisins et notamment la charmante Gemma Bovery !

    Date de sortie : 10 Septembre 2014.


     

    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Players

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Un avenir radieux s’offrait à notre pote Richie Furst (Justin Timberlake) lorsqu’il travaillait encore à Wall Street mais la crise est passée par là. Il se retrouve aujourd’hui à Princeton afin de valider son Master de Finance mais ses études coutent chères et il ne trouve pas de meilleure idée que de jouer ses économies au Poker en ligne. A la fin, il ne lui reste que ses yeux pour pleurer mais il a remarqué quelque chose d’anormal dans la programmation du jeu ; une faille qu’il souhaite faire remonter directement à Ivan Block (Ben Affleck), le propriétaire du site. Richie part ainsi au Costa Rica et à sa grande surprise, non seulement Block lui rembourse ses pertes mais lui propose aussi un job en or.

    01.jpg

    Paris en ligne, Black Jack, Poker ; on trouve désormais de tout sur Internet et ce qui fait le bonheur des joueurs et la richesse des propriétaires de ces sites. Autour de ce thème, Players possède finalement un jeu peu flamboyant tournant autour du trio Arteton / Timberlake / Affleck le tout enjolivé d’une luxure qui en ferait baver plus d’un. Pourvu d’un scénario sans idées et qui prouve toute son inefficacité avec un dénouement sur lequel on aurait pu parier dès le départ, ce thriller de Brad Furman ne mérite vraiment pas qu’on mise le moindre sou dessus. A moins que vous ayez gagner le gros lot récemment, il semble tout indiqué que vous pouvez faire l’impasse sur ce film qui a peu de chance de vous bluffer.

     

    Il faut le voir pour : Planquer vos objets de valeur dans les boites de céréales.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Song for Marion

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Il y a peu de choses susceptibles de donner le sourire à notre pote Arthur (Terence Stamp) et en fait il n’y a bien que sa femme Marion (Vanessa Redgrave) pour le rendre heureux. Elle aimerait qu’il montre davantage ses vraies couleurs aux autres en participant par exemple à la chorale communautaire dont s’occupe Elizabeth (Gemma Arteton). C’est peine perdue cependant Marion apprend une mauvaise nouvelle ; il ne lui reste que peu de temps à vivre et malgré cela elle tient à rejoindre la chorale qui va prochainement participer à un concours. Avant cela, il leur faudra préparer une prestation susceptible de convaincre un juge qui leur ouvrira la voie à la compétition.

    01.jpg

    Une chorale composée de personnes âgées reprenant quelques tubes improbables comme Let’s talk about sex ou encore le Ace of spades de Motörhead, ça a de quoi nous apporter un peu de joie. L’initiative rappellera par ailleurs aux cinéphiles l’excellent documentaire I feel good et il est naturel de voir Song for Marion débordé de bons sentiments. Si l’émotion est bien au rendez-vous à travers les 2 solos de Vanessa Redgrave & Terence Stamp, le reste est moins digeste. On ne se prive pas pour rendre le film mielleux au possible et ce ne sont pas les rares notes d’humour qui nous les feront oublier. Une comédie que l’on découvrira sans véritable enthousiasme.

     

    Il faut le voir pour : Eviter d’apprendre la danse du robot à vos grands-parents.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Hansel & Gretel : Witch hunters

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Ils n’étaient encore que des enfants lorsqu’ils furent abandonnés en plein milieu de cette foret et nos potes Hansel & Gretel (Cedric Eich / Jeremy Renner & Alea Sophia Boudodimos / Gemma Arterton) n’ont jamais compris pourquoi. Ils pensaient pouvoir trouver refuge dans cette belle maison faite de friandises mais au lieu de ça, ils ont eu à faire à une terrible sorcière. Ce frère et cette sœur sont parvenus à s’en débarrasser et débute alors pour eux une prestigieuse carrière de chasseurs de sorcières. Les années passent et leur réputation n’a cessé de grandir et c’est ainsi que le maire d’Augsburg fait appel à eux pour retrouver une dizaine d’enfants disparus, victimes des sorcières.

    01.jpg

    Encore un film qui va réveiller chez vous quelques souvenirs d’enfance ; comme son nom l’indique Hansel & Gretel : Witch hunters revisite de manière particulière le célèbre conte de Grimm. A part dans son introduction, l’histoire originale est vite balayée pour laisser place à une vision plus fantastique et bien plus violente. Vous l’aurez compris, on est certainement pas là pour faire fonctionner nos méninges; reste ensuite un défilé de sorcières que se feront un plaisir de dégommer nos héros à coups d’arbalètes, de mitraillette ou fusil à pompe. Le sang coule donc à flot mais c’est loin d’être aussi fun que promis, juste de quoi se vider la tête pendant 1H30.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de bouffer des bonbons !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Tamara Drewe

    aff.jpg

    Stonefield est une résidence destinée aux romanciers qui cherchent le calme et l'inspiration. Situé dans la bourgade d'Ewedown, un coin paumé, ce havre de paix est géré par le célèbre auteur Nicholas Hardiment (Roger Allam) et sa femme Beth (Tamsin Greig) mais c'est surtout celle-ci qui a investi beaucoup de temps et d'énergie pour faire de ce lieu ce qu'il est aujourd'hui. Le village accueille le retour d'un des enfants du pays, Tamara Drewe (Gemma Arterton),  journaliste pour The independent vient s'occuper de la maison familiale après la disparition de sa mère. La jeune femme a changé, elle a subit une chirurgie plastique et puis surtout elle va provoquer quelques remous au village.

    01.jpg

    Crée par Posy Simmonds, Tamara Drewe était au départ une héroïne d'un roman graphique que le cinéaste Stephen Frears a souhaité adapter sur le grand écran. Dans la peau de cette charmante ingénue, c'est la comédienne montante Gemma Arterton qui vient faire tourner les têtes et donner un peu de piment dans une campagne un peu trop sage. Une comédie agréable qui tire son épingle du jeu grâce notamment à une belle galerie de personnages secondaires qui apportent tous un petit quelque chose à l'histoire. Vaudevillesque de bout en bout, voici l'air de la campagne qui vous manquait pour décompresser un peu !

     

    Il faut le voir pour : Se renseigner sur les prix des opérations plastiques du nez.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • La disparition d'Alice Creed

    aff.jpg

    Tout a été préparé minutieusement et surtout toutes les précautions ont été prises, Victor & Danny (Eddie Marsan & Martin Compston) peuvent désormais passer à la suite de leur plan. Dans leur fourgon, ils attendant qu'elle sorte puis se ruent vers elle et la kidnappe sans laisser de témoin. Confinée dans une chambre, Alice Creed (Gemma Arterton) est prise de panique, ne comprenant pas ce qui vient de lui arriver. Très vite les kidnappeurs lui font savoir qu'ils vont demander une forte rançon à son père et celui-ci a tout intérêt à la payer s'il veut la revoir vivante mais un secret plane au-dessus de cet enlèvement.

    01.jpg

    Un départ en fanfare, un kidnapping orchestré de main de maitre puis pas mal de questions surviennent. Pendant plus d'une heure, c'est un huis-clos nerveux puis le voile se lève soudain et s'en suit alors un jeu de chaises musicales où chaque personnage devient tour à tour manipulateur et manipulé. Si La disparition d'Alice Creed parvient à nous captiver au départ, une fois qu'on a toutes les cartes en main ; le film ne nous réserve plus beaucoup de surprises. Le dénouement est pour le moins décevant pour ne pas dire bâclé ; chose qu'on peut pardonner pour une première réalisation et au vu d'un budget peu onéreux.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas jeter n'importe quoi dans les WC, vous pourriez avoir du mal à l'avaler.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Prince of Persia : Les sables du temps

    aff.jpg

    Grâce à l'initiative prise par le prince Dastan (Jake Gyllenhaal), Alamut a été conquis en un rien de temps. On soupçonne en effet ce royaume de fournir de manière illégale des armes aux ennemis de l'empire Perse ; un tissu de mensonges aux dires de la princesse Tamina (Gemma Arterton). Dastan va apprendre la vérité à ses dépens, il est victime d'un complot et est activement recherché après avoir remis une tunique empoisonnée au roi Sharaman (Ronald Pickup), feu son père. Ayant pris la fuite avec Tamina, il veut que justice soit faite et il découvre dans le même temps un objet extraordinaire ; la dague contenant les sables du temps permettant de remonter dans le passé.

    01.jpg

    L'adaptation d'un jeu vidéo sur le grand écran est souvent un coupe-gorge mais Prince of Persia : Les sables du temps s'en tire plutôt bien. On ne peut pas dire que je sois un grand spécialiste de l'univers du héros créé par Jordan Mechner mais on se retrouve face à un film d'aventure agréable qui ne fait toutefois pas oublier un scénario bien mince. On se rend vite compte qu'il s'agit d'un film grand public ; beaucoup d'action et un humour assez primaire (ça reste une production Disney) mais le spectacle fait son œuvre. Idéal pour se changer les idées aussi bien pour les grands que pour les petits.

     

    Il faut le voir pour : Evaluer combien de chameaux vous pourriez avoir en échangeant votre femme.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Le choc des titans

    aff.jpg

    Les hommes furent crées par Zeus (Liam Neeson) et pendant longtemps, il a été adoré mais ce temps est révolu. Désormais des conflits éclatent entre humains et dieux et c'est durant une attaque lancée par Hadès (Ralph Fiennes), Dieu des enfers, que le jeune Persée (Sam Worthington) a perdu toute sa famille. Décidé à se venger, il prend les armes pour mener un combat épique ; dans 10 jours si la cité d'Argos ne sacrifie pas la jeune Andromède (Alexa Davalos), le terrible Kraken dévastera tout sur son passage. Persée n'a pas été choisi par hasard, il a en effet en lui le sang de Zeus faisant de lui un demi-Dieu.

    01.jpg

    Réaliser le remake du Choc des titans était un rêve pour Louis Leterrier et du rêve à la réalité il y a souvent de la déception. On s'attendait à un film énorme, une claque à la hauteur des mythologies évoquées mais ce fut à peine plus excitant que de voir Percy Jackson ! Des scènes d'action et de combats très mornes, des personnages beaucoup trop fades plombent ce film qui mérite à peine le titre de pop-corn movie. On s'ennuie ferme et les deux heures que dure le film paraissent des siècles, une preuve encore que les remakes sont loin d'être de bonnes idées. Un beau gâchis surtout quand on voit la distribution !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vexer les Dieux, ils sont super susceptibles.


    En savoir plus sur La colère des Titans ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire