Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cinéma - Page 5

  • Amis publics

    star 03.jpg

    AFF.jpg
    Une importante explosion a autrefois eu lieu sur un site de pétrochimie à Lyon, une catastrophe qui aura des répercussions dramatiques. Des cas de cancer sont diagnostiqués chez des enfants vivant dans les environs et Ben (Paul Bartel) fait partie de ces victimes. Il suit un traitement de chimiothérapie qui, hélas, ne se montre pas efficace et son frère Léo (Kev Adams) a décidé de le reprendre avec lui. Ignorant combien de temps il leur reste à être ensemble, Léo décide avec ses potes d'enfance Franck & Lounès (John Eledjam & Majid Berhila) de réaliser le rêve de Ben qui souhaiterait participer à un braquage de banque ! Bien entendu, ils veulent mettre en scène un faux braquage mais les choses vont prendre une tournure inattendue.

    01.jpg
    C'est un premier long-métrage pour notre pote Édouard Pluvieux qui se lance dans un film de braquage (très sommaire) mêlé à de la comédie. On sent d'ailleurs un peu de naïveté avec Amis publics et cela s'illustre notamment dans la dernière scène de braquage totalement surréaliste. La tête d'affiche c'est bien entendu Kev Adams qui se voit offrir un rôle plus consistant qu'à l'accoutumée et qui se montre tout à fait convaincant dans ce rôle de grand frère protecteur. Ce n'est pas pour autant que les rires disparaissent puisque le costume de clown de service se retrouve partagé par le tandem John Eledjam / Majid Berhila. Une équipe de bras-cassés plutôt sympathique, quelques running gags et ça vous donne au final un film agréable à découvrir

     


    Il faut le voir pour : Dire à votre taxi de ne pas confondre l'avenue et le boulevard !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Les naufragés

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Le juge d'instruction va arriver d'une minute à l'autre mais notre pote Jean-Louis Brochard (Daniel Auteuil) a réussit à prendre la poudre d'escampette avec son argent. Il est ainsi parvenu à rejoindre Tortola mais se retrouve coincé car le trafic aérien est sur le point d’être paralysé par l'arrivée d'un ouragan. C'est avec l'aide de William Boulanger (Laurent Stocker), un teinturier qu'il va réussir à trouver une solution ; celui-ci avait réservé un avion mais n'avait pas de pilote et c'est donc Jean-Louis qui va prendre cette place. Malheureusement, leur vol est mouvementé au point qu'ils vont s'échouer sur une ile déserte. Alors que l'entraide semble indispensable, ils ont du mal à se supporter l'un l'autre rendant leur survie encore plus difficile !

    01.jpg

    Si certains rêvent d'une ile déserte, c'est devenu un cauchemar pour nos potes Daniel Auteuil & Laurent Stocker. Ils sont Les naufragés et vont devoir survivre mais le plus dur pour eux sera toutefois de cohabiter ensemble ! Si à l'écran nos héros cherchent désespérément de la nourriture, le spectateur se retrouve lui dans la même position quand il s'agit de trouver de l'humour. On a beau retourner cette comédie dans tous les sens, il est bien difficile d'y déceler les bons moments et la seule chose qu'on peut en retenir c'est quelques astuces pour récupérer son ligne blanc.Un film qu'on a simplement envie d'abandonner à son triste sort et en attendant je préfère encore aller regarder Koh Lanta !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas vous étonner si vous trouvez une source d'eau pétillante !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Chair de poule - Le film

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Nouveau départ pour notre pote Zach (Dylan Minnette) qui vient de quitter New York pour s’installer à Madison dans le Delaware. Ce déménagement fait suite à la nomination de sa mère Gale (Amy Ryan) au poste de Directrice Adjointe du lycée et c’est aussi l’occasion pour elle de se rapprocher de sa sœur Lorraine (Jillian Bell). De son côté, Zach n’est pas particulièrement enthousiaste mais il s’apprête à vivre une aventure fabuleuse. Tout a commencé avec sa rencontre avec Hannah (Odeya Rush), sa voisine et dont le père va s’avérer être un écrivain populaire puisqu’il s’agit de R.L. Stine (Jack Black). Il est en effet l’auteur de la collection de livres Chair de poule et avait jusqu’alors mystérieusement disparu et il y a une raison pour cela !

    02.jpg

    Des centaines de millions de livres vendus à ce jour, une série télé et même des jeux vidéo ; il était écrit que l’œuvre née sous la plume de Robert Lawrence Stine ne pouvait pas échapper à l’adaptation cinématographique. Le cœur de cible étant les jeunes spectateurs, tout l’attirail nécessaire a été déployé avec en guise de héros un joli petit couple, un rigolo de service et notre pote Jack Black pour chapeauter ce beau monde. Les monstres font aussi partie de la fête qu’il s’agisse de l’énorme Mante religieuse, de l’abominable homme des neiges, de la marionnette (mais ne le dites pas trop fort) Slappy ou encore de ces coriaces nains de jardin. Si Chair de poule - Le film n’a rien de très magique, il fait cependant ce qu’il faut pour conquérir son public juvénile et ces aventures ne font que commencer !

     

     

    Il faut le voir pour : Réfléchir à deux fois la prochaine fois que vous voudrez ouvrir un livre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Saint amour

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Alors que Bruno (Benoît Poelvoorde) souhaitait faire la route des vins en plein Salon de l’agriculture, il est rappelé à ses devoirs par son père Jean (Gérard Depardieu). Entre eux, le dialogue est difficile pour ne pas dire inexistant ; Bruno ne peut plus supporter la pression que lui met son père pour reprendre la ferme familiale. Après avoir descendu quelques verres, il finit par s'écrouler dans les bras de Jean qui décide alors de quitter le salon pour l'emmener faire une véritable route des vins. C'est ainsi que tous deux se retrouvent sur la banquette arrière du taxi conduit par Mike (Vincent Lacoste) pour un trajet qui s'annonce aussi long qu'arrosé !

     

    02.jpg

    Une route des vins en compagnie de Benoît Poelvoorde et Gérard Depardieu, rien que sur le papier cela promettait déjà de l’animation ! Les inséparables Benoit Délépine & Gustave Kervern nous convient ainsi à un road-trip en compagnie d’un père et de son fils qui avaient grand besoin de se retrouver. Si les verres se remplissent (et se vident) à vive allure, au cours de ce voyage défilent aussi de belles rencontres parfois étranges faisant la part belle aux femmes. Izïa Higelin, Chiara Mastroianni, Solène Rigot ou encore Céline Salette viennent ainsi faire tourner les têtes de nos routards alcoolisés. Saint Amour c’est donc une excellente comédie à déguster sans modération aucune. En vous souhaitant une bonne continuation !

     

    Il faut le voir pour : Commencer à vous préoccuper de la dette !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Alaska

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Paris. Notre pote Nadine (Astrid Bergès-Frisbey) est venue pour passer un casting et c'est à cette occasion qu'elle rencontre Fausto (Elio Germano). Lui est un employé de l’hôtel où se déroule le casting et en voulant impressionner la jeune femme, il lui a proposé d'aller visiter la plus luxueuse chambre de l’établissement. Ils seront cependant surpris par le client et éclate ensuite une bagarre qui condamnera Fausto à 2 ans de prison. Durant son incarcération, il ne cessera de penser à Nadine qui entretemps est devenue mannequin et qui vit désormais à Milan. Elle ne lui a donné aucunes nouvelles mais sera présente lorsqu'il retrouve la liberté.

     01.jpg

    Le bonheur des uns fait le malheur des autres, une expression qui est encore plus difficile à vivre lorsqu'il est ramené au duo Nadine / Fausto. Pour son 3ème long-métrage, le réalisateur italien Claudio Cupellini a donc choisi de nous présenter l'histoire de ce couple qui s'étale sur plusieurs années. Une relation évidemment empreinte d'amour et de passion mais traversée aussi par les moments de doute et les drames. Si Alaska se montre passionnant c'est en grande partie grâce aux présences de ces amants magnifiques que sont Astrid Bergès-Frisbey & Elio Germano qui sont simplement impeccables. Un beau film qui nous rappelle qu'il n'est pas toujours facile d'aimer !

     


    Il faut le voir pour : Ne pas dire à votre conjoint où vous planquez vos économies !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Peur de rien

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    1993 dans la banlieue parisienne. Notre pote Lina (Manal Issa) vient d'arriver en France et est hébergée par sa tante Mounira (Darina Al Joundi) et son oncle Simon (Waleed Zuaiter). Ce dernier a tenté d'abuser d'elle et la jeune libanaise n'a pas d'autres choix que de s'enfuir se retrouvant sans toit mais aussi sans ressources. Elle doit en plus commencer ses cours à la fac et c'est d'ailleurs là-bas qu'elle fera la connaissance d'Antonia (Clara Ponsot) qui va lui donner un coup de main en l'accueillant chez elle. Grâce à Frédérique (Mathilde Bisson), la sœur d'Antonia ; Lina trouve un petit travail mené parallèlement à ses études et puis du côté de sa vie sentimentale il y aura de nombreuses rencontres à commencer par celles avec Jean-Marc (Paul Hamy).

    01.jpg

    Pour notre pote Lina, l’arrivée en France sonne comme un nouveau départ. Un nouveau pays synonyme d’espoir mais qui va s’accompagner aussi de son lot de mésaventures et de déceptions. L’histoire que nous présente Peur de rien est tout ce qu’il y a de plus ordinaire mais ce film de Danielle Arbid se distingue par son casting très rafraîchissant. On ne peut pas passer à côté de la lumineuse Manal Issa dont il s’agit ici du tout premier rôle ; la séduction est quasi immédiate ! Cet enthousiasme on la partage aussi avec le reste de la distribution qu’il s’agisse de Clara Ponsot, d’India Hair, de Mathilde Bisson, de Bastien Bouillon (loin de son rôle dans Le beau monde) ou encore de Vincent Lacoste. Sans aucun doute l’une des bonnes découvertes cinématographiques de l’année 2016.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de vous montrer plus efficace que les personnes qui vous ont aidé du travail dans leur boite !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Free love

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Laurel (Julianne Moore) fait partie des forces de police du Comté d’Ocean, son dévouement pour l’uniforme est reconnu par tous ses collègues à commencer par Dane (Michael Shannon). Souvent, elle se plonge à corps perdu dans son travail mais ne néglige pas pour autant sa vie sentimentale où elle a toutefois du mal à s'épanouir. Homosexuelle, Laurel craint la réaction de son entourage mais elle ne pourra plus le cacher. Quelques temps après sa rencontre avec Stacie (Ellen Page), on a diagnostiqué à cette policière un cancer et ses chances de survie sont malheureusement très minces. Au cas où un malheur arriverait, elle souhaiterait donc qu’une pension soit versée à Stacie ce qui va poser problème et marquer le début d'un long combat.

     

    01.jpg

    Inspiré de l’histoire vraie vécue par Laurel Hester, Free love nous donne l’occasion de découvrir le combat acharné que cette policière aura livré avec le soutien indéfectible de sa compagne Stacie Andree pour faire valoir ses droits. Une lutte qui aura grandement contribué à défendre la cause homosexuelle en participant notamment, quelques années plus tard, à l’instauration du mariage gay dans l’Etat du New Jersey. Fort de ce sujet, le réalisateur Peter Sollett déroule ensuite une histoire qui suit un schéma on ne peut plus classique laissant la part belle aux interprètes. Julianne Moore se montre une nouvelle fois bouleversante formant avec Ellen Page un excellent duo. Un film qui constitue avant tout un hommage mérité à une femme qui se sera montré aussi courageuse qu’admirable.

     

     

    Il faut le voir pour : Demander à votre femme de changer les roues de la voiture, elle ira plus vite que vous !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Joséphine s'arrondit

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    La vie est belle pour notre pote Joséphine (Marilou Berry) qui habite depuis maintenant 2 ans avec Gilles (Mehdi Nebbou). La seule ombre au tableau pour elle c’est que sa sœur Diane (Vanessa Guide) vit à leurs crochets et que la jeune femme n’est plus l’ombre d’elle-même depuis son mariage sabordé. Les choses vont vite s’accélérer pour Joséphine lorsqu’elle se rend compte qu’elle est enceinte ! Une grossesse qui fait le bonheur de tout son entourage mais qui l’emballe beaucoup moins ; elle angoisse à l’idée de devenir mère mais ses potes d’enfance Sophie & Cyril (Sarah Suco & Cyril Gueï) sont là pour la réconforter.

    01.jpg

    L’héroïne crée par Pénélope Bagieu a droit à de nouvelles aventures et pas n’importe lesquelles puisqu’elle va traverser l’étape particulière de la grossesse. Marilou Berry incarne toujours ce personnage mais prend une dimension particulière sur ce film puisqu’elle récupère le siège de réalisatrice pour sa toute première expérience. Cela n’entraîne pas une révolution pour autant ; on reste dans la même veine que le premier épisode et on notera quelques bonnes idées comme ce dialogue entre les 2 chialeuses que sont Joséphine et sa pote Sophie. Une comédie girly et même si Joséphine s'arrondit ça reste un (très) léger divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Vous poser des questions si votre femme préfère le coca-light au vin !

     

    En savoir plus sur Joséphine ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Deadpool

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Pour gagner sa vie, notre pote Wade Wilson (Ryan Reynolds) vend régulièrement ses services pour des causes pas toujours nobles. Sa rencontre avec Vanessa (Morena Baccarin) allait changer bien des choses puisque le couple s’apprêtait même à se marier jusqu’à ce qu’une terrible nouvelle ravage leur avenir. Wade s’est en effet découvert un cancer et la médecine semble impuissante pour qu’il échappe à la mort. Son dernier recours est alors d’accepter une offre qui lui permettrait de se doter d’incroyables pouvoirs et de devenir un super-héros ! Il est alors loin de se douter qu’il deviendra un cobaye pour les expérimentations d’Ajax (Ed Skrein) qui va réveiller ses pouvoirs mutants qui feront de lui le mercenaire connu sous le nom de Deadpool.

    01.jpg

    Après l’avoir aperçu dans Wolverine, il était assez difficile de concevoir que Deadpool aurait droit à son adaptation et pourtant voilà qu’il débarque plus irrévérencieux que jamais. Le héros de Marvel le plus déjanté possède un univers totalement décalé et cher aux fans, qu’on se rassure le réalisateur Tim Miller a su répondre aux attentes ! Cervelles explosées, blagues qui fusent ; pas de doute on retrouve bien le Wade Wilson du comic-book et on s’en réjouit. Du coté des aspects négatifs, on signalera les présences anecdotiques des 2 X-men pour le chaperonner ou encore celles de ces vilains en mousse. Un Coup de cœur Ciné2909 qui se savoure tel un Chimichanga et on espère que le mercenaire reviendra rapidement pour d’autres aventures.

     


    Il faut le voir pour : Vous acheter des Crocs parce que c'est vraiment trop confortable !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Anomalisa

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Michael Stone, auteur du livre Comment puis-je vous aider à les aider ?, vient d’atterrir à Cincinnati car le lendemain il doit assister à un congrès. La soirée est déjà bien avancée lorsqu'il commande un dîner à son hôtel avant de prendre des nouvelles de sa femme et de son fils. Peu de temps après, il repense à la lettre qu'il avait reçu de la part d'une ex-petite amie qui vit justement à Cincinnati et il n'en faut pas plus pour qu'il la contacte. Les retrouvailles espérées tournent court à la suite d'une dispute et Michael semble bien parti pour terminer la soirée seul jusqu'à ce qu'il fasse la connaissance de Lisa, une admiratrice logeant dans le même hôtel.

    01.jpg

    S'il s'agit d'un film d'animation réalisé avec la technique du Stop-motion, Anomalisa est destiné à un public adulte. Cette réalisation que l'on doit au duo Charlie Kaufman / Duke Johnson a de quoi perturber dans ses premiers instants avec l'aspect robotisé des personnages et leurs voix uniformisés. Il faudra finalement attendre l'arrivée de Lisa pour mieux prendre en compte la profondeur d'un scénario qui flirte aussi bien avec l'étrange que le réalisme (sachant que dans le projet initial, il s'agissait d'une pièce de théâtre sonore). On peut donc considérer qu'il s'agit là d'un ovni, une véritable curiosité sur lequel il faudra jeter un œil.

     


    Il faut le voir pour : Tester le Chili lorsque vous irez à Cincinnati

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire