Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • The Descent Part 2

    af1.jpg

    Véritable miraculée, Sarah (Shauna Macdonald) a réussi à s’échapper du cauchemar dans lequel elle était plongée et a donné l’alerte. Désormais, chaque seconde compte pour retrouver ses potes d’enfance encore perdues dans ces grottes des Appalaches mais l’espoir de les retrouver vivantes est mince ! Pendant ce temps, Sarah se fait soigner à l’hôpital mais le Shérif Vaines (Gavan O’Herlihy) décide de la ramener immédiatement sur les lieux afin qu’elle puisse aider aux recherches. Accompagnés d’une équipe de secouristes, ils vont donc descendre dans les profondeurs de la terre tandis que Sarah fait preuve d’une inquiétante atonie.

    02.jpg

    Suite directe d’un film qui avait laissé de bonnes impressions à l’époque de sa sortie, The Descent Part 2 est dans la droite lignée de son prédécesseur. On retrouve donc cette atmosphère suffocante, un véritable cauchemar pour tous les claustrophobes car dans une bonne salle de ciné, les sensations sont garanties ! S’il faut trouver un seul défaut à ce film, c’est évidemment un scénario très limité, on sent bien que le succès du 1er épisode a poussé à la réalisation de cette suite qui n’est qu’un prétexte pour nous replonger dans ces grottes. Pas surprenant pour un sou, le film fait toutefois preuve d’une efficacité indéniable et ceux qui n’ont pas vu The Descent peuvent se jeter à corps perdu.

     

    Il faut le voir pour : Prévenir tout votre entourage lorsque vous descendez à la cave, on ne sait jamais …


    En savoir plus sur The Descent ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Divorces

    af1.jpg

    Le divorce c’est leur business ; Valentine & Alex (Pascale Arbillot & François-Xavier Demaison) sont mariés et heureux ; ils travaillent ensemble dans le même cabinet d’avocat et sont spécialisés dans les affaires de divorces. Alors que la séparation d’un couple fait habituellement l’objet de nombreux conflits, à eux deux ils parviennent à rendre les choses moins pénibles qu’elles ne le sont déjà. Seulement lorsque Valentine reçoit par un courrier anonyme des photos de son mari en compagnie d’une autre femme, les choses dégénèrent. Eux qui prônaient la séparation en douceur vont s’entredéchirer utilisant tous les subterfuges pour faire craquer l’autre.

    02.jpg

    5 ans après avoir célébré les Mariages avec Mathilde Seignier & Jean Dujardin, Valérie Guignabodet met cette fois en avant les Divorces. Clin d’œil à ce précédent film, les personnages portent les mêmes prénoms mais sont incarnés ici par Pascale Arbillot & François-Xavier Demaison. On part sur les bases d’une petite comédie pour dédramatiser le sujet du divorce avant que cela prenne une tournure plus dramatique. Alors que le divorce entre de plus en plus dans nos mœurs, ses conséquences sont parfois terribles et ce film n’hésite pas à alterner comédie et moments tragiques exactement comme dans Mariages. Sympa, vous pourriez être très déçus si vous vous attendiez à une pure comédie.



    Il faut le voir pour : Penser à faire ramoner régulièrement votre cheminée !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Mission-G

    aff1.jpg

    Ils s’appellent Juarez, Darwin & Blaster et sont les meilleurs espions du monde car quasiment indétectables et pour cause ce sont des … cochons d’inde ! Dans le plus grand secret, ces rongeurs ont été entrainés par Ben Kendall (Zach Galifianakis) et ils se sont d’ailleurs lancés dans une importante mission d’infiltration. La cible est Leonard Saber (Bill Nighy), un riche industriel surveillé par le FBI depuis 2 ans mais qui n’a jamais pu découvrir ce qu’il mijotait. Nos héros vont parvenir à mettre la main sur ses plans et ce n’est pas réjouissant : cela concernerait une extermination à l’échelle mondiale.

    02.jpg
    Tout le monde aime les cochons d’inde et surtout les enfants qui seront ravis de découvrir les aventures de ces rongeurs très spéciaux. Evidemment, le scénario est adapté à la circonstance ; un méchant menace le monde et nos héros vont devoir surmonter de nombreux obstacles pour contrecarrer ses plans. Un soupçon de 3D vient donner un peu plus de consistance à Mission-G, un film sans grandes idées mais largement suffisant pour divertir les petits. Pour les parents, il faudra supporter tout cela pendant 1h30 en priant fortement qu’à la sortie on ne vous demande pas d’acheter un cochon d’inde !


    Il faut le voir pour : Rappeler toutes les femmes qui ne se sont pas intéressées à vous car en fait elles étaient intéressées !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • I love you Beth Cooper

    af1.jpg

    Après 4 années passées au Buffalo Grove High School, le jour de la remise des diplômes est enfin arrivé. Denis Cooverman (Paul Rust) a eu l’honneur d’avoir été choisi pour prononcer le discours d’adieu où il s’est complètement lâché. C’est sur les conseils de son pote d’enfance Rich Munch (Jack Carpenter) qu’il a décidé d’annoncer devant tous les élèves ses sentiments pour Beth Cooper (Hayden Pannetière). Pas sur que la belle ait vraiment apprécié ce grand déballage toujours est-il que Denis a réussi par la suite à la convaincre de venir à la fiesta qu’il organise chez lui. Mais tout ceci n’est pas vraiment du gout de Kevin (Shawn Roberts), ex de Beth qui va venir animer un peu la soirée.

    02.jpg
    On serait tenté de dire qu’il s’agit là encore d’un teen-movie dont le sujet va tourner autour du sexe saupoudré d’alcool et de blagues salaces. On n’est pas complètement à coté de la plaque et même si le réalisateur se nomme Chris Columbus (Maman, j’ai raté l’avion / Mrs Doubtfire…), ça ne sauve pas I love you Beth Cooper de la médiocrité. On est vite agacé par l’extrême caricature des personnages (le héros gentil, intelligent et impopulaire / le beau gosse rustre etc.) et surtout un scénario a été maintes fois recyclé. Un film que vous pouvez d’ores et déjà oublier.

    Il faut le voir pour : Montrer à votre copine comment les femmes conduisent !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • La disparue de Deauville

    affa.jpg

    Après la mort de sa femme Chloé, Jacques Renard (Christophe Lambert) a vécu une véritable dépression au point d’avoir voulu en finir avec la vie. Ce lieutenant de police s’est même retrouvé hospitalisé en psychiatrie et il n’a retrouvé la liberté qu’à la seule condition de suivre un traitement strict. Un jour, il découvre une femme mystérieuse assise dans sa voiture et celle-ci l’invite à s’intéresser à une disparition. La victime se nomme Antoine Bérangère (Robert Hossein) et dans son entourage, personne ne comprend pourquoi ni comment il s’est volatilisé. Jacques découvre alors une piste inattendue ; il y a 36 ans jour pour jour disparaissait Victoria Bénutti (Sophie Marceau), une actrice dont s’était entiché Antoine et à qui il a voué un véritable culte.

    02.jpg

    Si en tant qu’actrice Sophie Marceau n’a plus rien à prouver à personne, en ce qui concerne la réalisation il va falloir encore fournir des efforts. La première épreuve de La disparue de Deauville consiste à considérer Christophe Lambert comme un héros crédible, ce qui n’est pas du tout gagné ! Pour l’occasion on a transformé son personnage de flic en veuf psychologiquement atteint qui se retrouve impliqué dans une histoire invraisemblable. Au niveau de l’histoire, le suspense est au rendez-vous mais c’est surtout la confusion qui l’emporte avec ces séquences de flashbacks pas toujours opportunes. Cette troisième réalisation de la môme Marceau ne restera donc pas dans les mémoires !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Fame

    aff1.jpg

    Qu’ils soient chanteur, danseur, acteur ou encore musiciens tous rêvent un jour de devenir célèbre et c’est avec cet objectif en tête qu’ils se sont inscrits à la prestigieuse High School of Performing Arts de New York. Leur premier grand succès est d’avoir été retenu pour suivre tous les cours qui feront d’eux des artistes complets et qui leur permettront peut-être plus tard de vivre de leur passion. Ils s’appellent Jenny, Marco, Joy (Kay Panabaker, Asher Book, Anna Maria Perez de Tagle) ou encore Malik (Collins Pennie) et vont devoir travailler sans relâche pendant ces 4 années car il n’y aura pas de place pour la médiocrité.

    02.jpg
    En son temps, Fame était peut-être une référence pour de nombreux spectateurs qui se sont découvert d’incroyables talents mais ce remake arrive dans un tout autre contexte. Presque 30 ans après le film d’Alan Parker, on a vu défiler une longue liste de films sur le même sujet dont la qualité était plus que douteuse. Retirez le titre et il serait bien difficile de faire la différence avec la pléthore de navets sur le même sujet puisqu’on retrouve toujours des artistes qui doivent surmonter moult difficultés pour réussir. Reste que si voir de belles chorégraphies, quelques tours de chants et des pas de danse suffit à votre bonheur alors vous pouvez y aller.



    Il faut le voir pour : Trouver un bon moyen d’animer les repas à la cantine.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Vivre !

    aff1.jpg

    Mathieu (Jean-Jacques Levessier) était malade et sa disparition a attristé le peu d’amis qu’ils avaient. A son enterrement, 4 garçons et 3 filles qui ne se connaissaient pas jusqu’alors vont se rencontrer et honorer sa mémoire. C’est Théo (Aymeric Cormerais) qui leur a annoncé cette triste nouvelle. Il avait rencontré Mathieu tout à fait par hasard et s’était vite attaché à lui et lorsque celui-ci est mort, il a trouvé une liste de personnes à contacter. Il avait également laissé le livre sur lequel il travaillait au titre évocateur : Vivre ! Inconnus les uns des autres jusqu’alors, ces 7 personnes vont devenir les meilleurs potes d’enfance et surtout profiter de chaque instant de leur vie.

    02.jpg

    Vivre ! Voilà un appel à profiter de la vie au maximum sans regarder en arrière et si possible sans voir ce film ridicule qui vous ferait perdre 1h30 de votre existence. Il suffit de voir les 10 premières minutes pour se demander si on se trouve effectivement devant un film destiné au cinéma ou bien devant une sitcom. Outre un scénario primaire, on a droit à une belle collection de clichés qui ne sont pas d’une grande aide pour ces comédiens dont la plupart effectuent leur premier pas. Utopique au possible jusqu’à se rendre risible, c’est à se demander comment ce film a pu atterrir dans les salles de cinéma.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à sortir pas du tout discrètement un DVD d’un magasin

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • CJ 7

    aff02.jpg

    Pour l’avenir de son fils, Ti (Stephen Chow) travaille comme un forcené sur les chantiers dans le seul but de pouvoir lui payer cette école privée et lui offrir ainsi un meilleur avenir. La vie n’est pas tous les jours facile, ils ne mangent jamais à leur faim et doivent régulièrement fouiller les poubelles pour sauver les apparences. A l’école Dicky (Jiao Xu) a beaucoup de mal à s’intégrer et les résultats s’en ressentent ce qui n’est pas pour satisfaire son père. Un soir, celui-ci ramène un drôle d’objet, une boule verte qui s’avère être en réalité une créature extra-terrestre.

    02.jpg

    Comédie familiale concoctée par notre pote Stephen Chow à qui l’on doit les délirants Shaolin Soccer & Crazy Kung-Fu. Il s’éloigne cette fois de la parodie pure pour nous offrir l’histoire d’une amitié entre un jeune garçon et un mignon extraterrestre. Coté humour, on retrouve vite l’esprit qui règne dans ses films précédents c’est-à-dire complètement loufoque, quelques effets spéciaux donnant à CJ 7 une touche de folie supplémentaire. Voilà un film mignon qui va certainement occuper vos enfants pendant 1H30 et puis c’est si barré que vous ne résisterez pas à y jeter un coup d’oeil.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Mères et filles

    aff.jpg

    Depuis qu'Audrey (Marina Hands) s'est installée au Canada, ses visites auprès de ses parents se font rares. Il faut dire aussi que ses relations avec sa mère Martine (Catherine Deneuve) sont souvent tumultueuses et d'ailleurs à peine est-elle arrivée qu'elle part déjà s'installer non loin dans la maison de son grand-père. Sur place, en voulant réorganiser la cuisine elle fait tomber un cahier et découvre qu'il s'agit en fait du journal intime de sa grand-mère maternelle Louise (Marie-Josée Croze). Celle-ci avait abandonné sa famille du jour au lendemain et ce départ avait fait grand bruit à l'époque au village. En parcourant ce cahier, Audrey va découvrir quelles étaient les véritables motivations de sa grand-mère et déterrer un lourd secret familial.

    01.jpg

    Au cas où le titre du film ne vous aurait pas mis sur la voie, ce sont les femmes qui sont à l'honneur et plus précisément à travers 3 générations. La réalisatrice Julie Lopes-Curval a par ailleurs réuni un superbe trio d'actrices avec Marina Hands, Catherine Deneuve & Marie-Josée Croze. Si les séquences de flash-back se mêlent à l'histoire présente et donnent à l'ensemble une bonne dynamique, le scénario lui est emprunté. Il n'aurait pas été déplaisant d'avoir un peu plus de mystères et surprises pour conserver notre attention car on finirait presque par se laisser bercer par le bruit des vagues. Mères et filles est un drame familial qui manque de profondeur et se sauve grâce à son beau casting.

     

    Il faut le voir pour : Penser à refaire votre cuisine.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Funny People

    aff1.jpg

     

    De ses premiers pas sur les scènes du stand-up à tous les films qu’il a tourné, George Simmons (Adam Sandler) a fait beaucoup de chemin pour devenir aujourd’hui l’une des plus grandes stars comiques. Derrière les paillettes et sa luxueuse maison, la réalité est moins joyeuse car il vient d’apprendre qu’il est atteint d’une leucémie et que ses jours sont comptés. C’est alors qu’il rencontre Ira Wright (Seth Rogen), un de ses grands fans qui tente avec 2 potes d’enfance de percer dans le milieu fermé de la comédie. Contre toute attente, Simmons décide de l’engager en tant qu’assistant et notamment pour lui écrire quelques textes.

    02.jpg

    En seulement quelques films, Judd Apatow s’est non seulement construit un petit empire mais surtout apporté un vent nouveau sur la comédie US. Cela est encore plus probant lorsque l’on se retrouve devant Funny People, une nouvelle comédie certes mais portée par un scénario solide. Contrairement aux autres films du même genre, il y a une véritable histoire qui se développe ici mise en valeur ensuite par la garde rapprochée du réalisateur (Adam Sandler / Seth Rogen / Jonah Hill …). Inhabituel tout comme la durée du film mais comme les personnages sont attachants on ne se rend pas forcément compte d’avoir passé 2H20 en salle. Sans atteindre des sommets, voilà du pur Apatow ; après on aime ou on déteste !



    Il faut le voir pour : Acheter du beurre de cacahuète pour jouer avec votre chien.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire