Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

susan sarandon

  • Ping pong summer

    Retour dans les années 1980 avec Ping pong summer. Notre pote Marcello Conte n'a pas vraiment confiance en lui et ça n'aide pas lorsqu'il faut séduire la belle Emmi Shockley ! Il a besoin d'un coach et pas n'importe qui puisque Susan Sarandon va faire de lui un champion de ping pong.

    Date de sortie : 16 Juillet 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Un grand mariage

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Adopté par Ellie & Don Griffin (Diane Keaton & Robert De Niro), notre pote Alejandro (Ben Barnes) a grandi dans le bonheur entouré de sa sœur Lyla (Katherine Heigl) et de son frère Jared (Topher Grace). Le divorce de leurs parents n’a pas changé grand-chose et depuis Don a refait sa vie avec Bebe (Susan Sarandon). Alejandro s’apprête à franchir une nouvelle étape de sa vie puisqu’il va bientôt épouser la délicieuse Missy (Amanda Seyfried). Alors que la cérémonie approche, il se rend compte que Madonna (Patricia Rae), sa mère biologique va faire le voyage de Colombie pour assister au mariage et qu’il ne lui a jamais dit que ses parents adoptifs avaient divorcé. Ellie & Don vont devoir faire croire qu’ils sont toujours mariés et ça risque de ne pas être facile !

    01.jpg

    Une belle réunion de famille avec à l’horizon un somptueux mariage, on ne peut pas dire que le scénario soit d’une grande originalité mais il y a du beau monde. Susan Sarandon, Diane Keaton ou encore Robin Williams ; ça laissait augurer de bonnes choses mais nos espoirs vont rapidement s’évanouir. En cause un humour plus que primaire à l’image d’un diner qui se termine sous la pluie (super …) ou d’un De Niro tête à claques quand il ne tombe pas accidentellement du plongeoir d’une piscine ce qu’on ne voyait d’ailleurs pas du tout arriver. Qui plus est la famille Griffin est tout sauf attachante, le lien artificiel qui les unit saute aux yeux et condamne Un grand mariage qui me rappelle les comédies sans inspirations des années 1990.

     

    Il faut le voir pour : Offrir des glands !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Infiltré

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Notre pote John Matthews (Dwayne Johnson) est encore sous le choc de la nouvelle : son fils Jason (Rafi Gavron) vient d’être arrêté par la brigade des stups. Il a été piégé par une de ses relations et pourrait écoper d’une lourde peine de prison, une condamnation que ne peut accepter son père. Ce dernier parvient à conclure un marché avec le procureur Joanne Keeghan (Susan Sarandon) ; s’il collabore avec la justice pour arrêter d’importants dealers, la peine de Jason pourra être diminuée. John va ainsi proposer ses services pour transporter la came de Malik (Michael K. Williams) et va aussi faire la rencontre de Juan Carlos Pintera (Benjamin Bratt) mais le moindre faux pas lui sera fatal !

    01.jpg

    Parce qu’il faut parfois savoir se retrousser les manches pour rattraper les erreurs de ses enfants, Dwayne Johnson les a remonté jusqu’à ses biceps pour ce film qui lui est beaucoup moins bien bâti. Le scénario n’a rien de transcendant si ce n’est qu’il s’appuie sur un véritable fait-divers et à priori Infiltré s’apparentait à un énième film d’action. Justement concernant l’action, elle se fait tellement discrète qu’on trouve rapidement le temps long et qu’on attend qu’une chose : s’exfiltrer de la salle. Un gâchis que ce film de Ric Roman Waugh avec aussi un casting peu probant puisque Jon Bernthal (The walking dead) n’a pas vraiment les épaules pour soutenir le seul, l’unique The Rock !!

     

    Il faut le voir pour : Interdire à vos enfants de se faire livrer des colis à la maison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Arbitrage

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Tout semble sourire à notre pote Robert Miller (Richard Gere) ; à 60 ans il est à la tête d’un empire financier et est entouré d’une grande et magnifique famille. Pourtant, derrière ce beau portrait se cache une autre vérité ; l’homme d’affaires entretient une relation extraconjugale avec Julie (Laetitia Casta), une artiste française qu’il finance grâce aux fonds de sa compagnie. Un soir, alors qu’il était en voiture avec elle il s’assoupit au volant provoquant un terrible accident qui tue sur le coup la jeune femme. Robert s’en tire avec quelques hématomes mais il n’a pas prévenu les secours craignant que cette affaire n’éclabousse sa vie privée et professionnelle.

    01.jpg

    On ne cessera de vous le répéter ; l’argent ne fait pas le bonheur mais il peut permettre de régler certains problèmes comme ceux de notre pote Richard Gere. On ne peut pas dire qu’on soit vraiment emballé par les déboires de ce golden boy manipulateur qui se retrouve embarqué dans un dangereux engrenage. Il y a bien Tim Roth qui tente de secouer un peu le tout mais ça ne réussit pas non plus à provoquer la moindre passion sans compter une Susan Sarandon oubliée. On retiendra d'Arbitrage simplement cette ultime scène qui nous montre tout le cynisme qui accompagne la reconnaissance du personnage.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de travailler en famille.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Robot and Frank

    star 03.jpg

    2167860595.77.jpg

    Quelques années dans le futur. Il vous dira qu’il peut se débrouiller seul mais notre pote Frank (Frank Langella) a parfois besoin d’aide et souffre aussi de problèmes de mémoire. Jusqu’à présent, son fils Hunter (James Marsden) venait lui rendre visite chaque semaine mais cela ne peut plus durer. C’est pour cette raison qu’il lui a apporté un robot programmé pour faire le ménage, cuisiner bref pour faciliter la vie de Frank. Evidemment, ce dernier n’est pas aussi enthousiaste à l’idée d’accueillir une machine dans sa maison mais avec le temps il va lui découvrir une toute autre utilité. Derrière l’image d’un retraité un peu bougon se cache en fait un ancien cambrioleur autrefois condamné à la prison et qui compte bien reprendre du service !

    01.jpg

    Parce qu’on n’arrête pas les progrès technologiques, l’histoire de Robot and Frank pourrait bien devenir réalité dans quelques années et il vous suffira de jeter un œil au générique de fin pour vous en convaincre. Revenons tout de même sur le premier film de Jake Schreier qui fait preuve d’un scénario tout ce qu’il y a de prévisible car qui ne se douterait pas que notre héros va finir par s’attacher à son compagnon. Là où se fait la différence c’est dans un casting riche avec en tête le toujours charismatique Frank Langella et il est en bonne compagnie entre Susan Sarandon, Liv Tyler & James Marsden. S’il ne réserve aucune surprise, on passe malgré cela un bon moment.

     

    Il faut le voir pour : Vous mettre au jardinage, vous pouvez planter toutes sortes de choses !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Wall Street - L’argent ne dort jamais

    aff.jpg

    A Wall Street, le nom de Gordon Gecko (Michael Douglas) est ancré dans toutes les mémoires. Animé par une cupidité sans bornes, il a été condamné à 8 ans de prison pour délit d’initié ; un verdict inédit et particulièrement sévère pour un crime de cette nature. Aujourd’hui libre, il doit repartir de zéro mais à sa grande surprise, un jeune homme du nom de Jake Moore (Shia LaBeouf) vient à sa rencontre. Lui aussi travaille à Wall Street mais surtout il est sur le point d’épouser Winnie (Carey Mulligan) qui n’est autre que la fille de Gordon ! Ce dernier va se servir de lui pour renouer le contact avec elle mais dans quel véritable but ?

    01.jpg

    Si la désormais crise financière a plombé le moral de certains, Oliver Stone a profité de l’évènement pour réaliser la suite de l’un de ses plus grands succès. Que serait une séquelle de Wall Street sans Michael Douglas qui endosse de nouveau le costume de Gordon Gecko et qui va s’amuser avec son futur gendre Shia LaBeouf. Wall Street - L’argent ne dort jamais est décevant et prouve une fois encore qu’une suite est, la majeure partie du temps, une idée qui doit rester dans les tiroirs. Le scénario est particulièrement plat et ne nous fait qu’entrevoir le coté manipulateur du personnage de Gecko. L’action est en chute libre, vendez tout !

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais confier vos économies à votre beau-père.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • M. Woodwock

    d58bf513d85ebf56af6872bd84722cea.jpg

    Lorsqu’il n’était encore qu’un adolescent, notre pote John Farley (Seann William Scott) vivait chaque cours de sport comme un véritable supplice. Ce n’était pas tant du aux efforts à fournir pour ce jeune bedonnant mais plutôt pour les méthodes employées par son tortionnaire de prof M. Woodcock (Billy Bob Northon). 13 ans plus tard, John a fini par oublier ce traumatisme et est devenu un écrivain de renom grâce à son ouvrage de remis en confiance en soi. Quand il revient chez sa mère Beverly (Susan Sarandon) pour partager son succès, celle-ci lui présente son nouveau compagnon ; un certain M. Woodcock !

    3efe1f1e67c5f74aa40cbf5e7f2cd33d.jpg

    Comédie légère qui repose essentiellement sur l’aspect sadique de Billy Bob Northon car face à lui Seann William Scott fait bien pale figure. Celui qui fut et restera le Stifler de la saga American Pie prouve une fois encore que la reconversion d’un comédien est bien difficile après avoir été confiné au rôle d’idiot et pervers de service. Après un début prometteur, l’intérêt de M. Woodwock s’évapore au fur et à mesure que les minutes s’égrainent au point qu’on se demande parfois si on est vraiment devant une comédie. Loin d’être indispensable, vous l’oublierez vite si vous prenez le temps d'y jeter un œil.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Il était une fois

    Bonjour paysans !

     

    c16ee1d5ca39db5fb01bd1eb2fd4b252.jpg
     

    66fe57691daeeef087ccad372a0ee910.jpgJe suis le Prince charmant Edouard (James Marsden) et je recherche ma dulcinée, la belle Giselle (Amy Johnson), ne l’aurais tu point aperçue ? Nous venons tous deux du monde merveilleux d’Andalasia d’où je l’ai sauvé des griffes d’un immense troll et nous étions destinés à être heureux jusqu’à la fin des temps.

     

     

    Elle a alors soudainement disparue et c’est grâce à son compagnon écureuil Pip que j’ai retrouvé sa trace dans ce monde étrange qui est le votre. Sais-tu où se trouve cette belle princesse, parle et je saurais te récompenser pour ta précieuse aide.

     

    b7447f10dcda07375567f6a4a34f800a.jpg

     Oh, mais qu’est ce donc là ? Un engin de fer qui retient prisonniers le peuple ! N’ayez pas peur, votre prince arrive pour vous délivrer !!

     

      
     
    En savoir plus Il était une fois ?
    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Il était une fois

    096943703f22036ee014b6c4e7ca14fe.jpg

    Il était une fois dans le magnifique royaume d’Andalasia vivait Giselle (Amy Adams), une jeune femme qui rêvait de trouver son prince charmant. L’heureux élu se nomme Edouard (James Marsden) et lorsque leurs yeux se sont croisés, ce fut le coup de foudre et comme dans tous les contes de fée ils allaient vivre heureux et avoir beaucoup d’enfants. Mais cette rencontre n’est pas du gout de la méchante reine Narissa (Susan Sarandon), belle-mère du prince qui craint qu’on ne lui dérobe son royaume. Pour se débarrasser de cette jeune prétendante, elle décide ainsi de l’envoyer dans un monde où ils ne pourront jamais être heureux, un monde cruel : notre réalité.

    5293382162d70c837e3e9d2d1367e256.jpg

    A l’approche du mois de décembre, c’est désormais traditionnel une production Disney vient toujours accompagner les fêtes de fin d’année. S’il est réservé avant tout aux enfants, Il était une fois séduit grâce à un ingénieux scénario agrémenté de très bonnes idées qui feront également rire les petits comme les plus grands. Patrick Dempsey lui revient après avoir conquis les cœurs des jeunes femmes grâce au succès de la série Grey’s anatomy dans un rôle assez quelconque mais qui ajoute une ligne sur son joli CV. Voilà donc le film indispensable pour sortir au cinéma avec vos enfants.

     

    Il faut le voir pour : Recycler vos rideaux pour en faire de jolis robes.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Dans la vallée d'Elah

    6c6ab7a7f174ceb9efd84f0448372fb6.jpg

    C’est par un coup de téléphone que Hank Deerfield (Tommy Lee Jones) a appris que son fils Mike (Jonathan Tucker) était de retour d’Irak. Une nouvelle qui devrait le rassurer si ce n’est que cela fait quelques jours que le jeune soldat a déserté son camps et reste introuvable. Ce n’est pas dans les habitudes du jeune homme de laisser ses parents sans nouvelles et Hank part donc pour le Nouveau-Mexique pour tenter de le retrouver. Une fois sur place, il a la désagréable impression qu’on lui cache certaines choses jusqu’à ce qu’il apprenne la terrible nouvelle : Mike vient d’être retrouvé mort brulé & découpé en morceaux.

    f2fb1ace4b04d0662c76b3650ddcabfc.jpg

    Un film coup de poing de la part de Paul Haggis qui veut mettre en avant toutes les horreurs d’une guerre sur des soldats souvent considérés comme de la chaire à canon. Dans la vallée d’Elah souligne notamment les dommages psychologiques que subissent ceux qui ont eu la chance de revenir d’Irak et aussi la façon dont la violence est devenue inhérente à leur vie. Triste parallèle avec la médiatisation récente de cette vague de suicide qui s’est emparé des G.I. Superbe interprétation d’ensemble mené par un émouvant Tommy Lee Jones, c’est un film que je vous conseille vivement !

     

    Il faut le voir pour : Que les mecs pensent à mettre des collants pour cet hiver.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire