Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amanda seyfried

  • Pan

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il y a 12 ans, Peter (Levi Miller) a été abandonné aux portes d'un orphelinat et malgré tout le temps qui s'est écoulé, lui et son pote Zigue (Lewis MacDougall) espèrent toujours que leurs mères respectives viendront les chercher. Encore faut-il qu'ils soient encore là car depuis quelques temps des enfants disparaissent mystérieusement chaque nuit. Ils vont alors découvrir que c'est un navire pirate qui vient les enlever pour les emmener jusqu'au pays imaginaire où ils travailleront sous les ordres de Barbe Noire (Hugh Jackman). A peine est-il arrivé que Peter se fait remarquer puisque devant les yeux ébahis de la foule, le jeune garçon va se mettre à flotter dans les airs !

    01.jpg
    Le célèbre héros crée par J. M. Barrie a droit à une nouvelle adaptation cinématographique mené par le réalisateur Joe Wright. Ce dernier vise avant tout le jeune public et cela se ressent dès les premières minutes avec ces bonnes sœurs grossièrement dépeintes. Place ensuite au grand spectacle avec des navires volants, des explosions de couleurs ou bien encore un combat sur trampolines. Malheureusement, Pan s'avère à la longue très fade ; le film n'a rien pour nous charmer ou peut-être est-ce mon âme d'enfance qui s'est envolé (mais au vu de certaines de mes activités, je ne pense pas). Ça me donne plus envie de rejeter un œil au Hook de Spielberg qu'autre chose !

     

    Il faut le voir pour : Faire attention à ne pas vous faire enlever dans votre sommeil !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Ted 2

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Il y a 1 an, Tami-Lynn (Jessica Barth) & Ted se sont dit oui mais très vite le bonheur du couple allait s'éclipser pour laisser place à d'incessantes disputes. Ils en sont à un tel point que leur mariage est en danger et pour ressouder leur couple, ils veulent franchir l'étape de la parentalité. Au début, ils voulaient faire appel à l'insémination artificielle mais découvrent que Tami-Lynn possède un utérus trop endommagé. Dernier recours pour eux l'adoption et ça va être un gros choc puisque Ted apprend qu'aux yeux de la loi il ne peut être considéré comme un citoyen mais seulement comme un objet. Avec son pote d'enfance John (Mark Wahlberg), il va alors s'engager dans un long combat pour faire valoir ses droits civiques !

     01.jpg

    On prend presque les mêmes et on recommence ! Niveau changement Mila Kunis a préféré mettre les voiles pour laisser sa place à Amanda Seyfried qui aura l'occasion de se retrouver face à son double du moins au niveau du regard. L'ourson le plus trash fait donc son come-back avec un humour toujours aussi corrosif en revanche les idées manquent dans cette suite. En dehors d'une succession de caméos (Jay Leno, Liam Neeson, Tom Brady) et d'une scène de baston assez fun au Comic-Con, on reste un peu sur notre faim. Clairement l'effet de surprise n'est plus de la partie, Ted 2 n'apporte rien même si on est plutôt content de revoir ce héros atypique.

     

    Il faut le voir pour : Faire attention quand vous faites des recherches sur Google ...

     

    En savoir plus sur Ted ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Albert à l’Ouest

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Le Nevada en 1882. Albert Stark (Seth MacFarlane) est un fermier ordinaire et s’il a réussit à échapper à un duel à mort, il est totalement anéanti lorsque Louise (Amanda Seyfried) lui annonce leur rupture. Inconsolable malgré le soutien de son pote d’enfance Edward (Giovanni Ribisi) et il songe même à tout quitter pour vivre à San Francisco. Difficile pour lui de voir son ancienne petite-amie au bras du moustachu Foy (Neil Patrick Harris) mais les choses vont changer lorsqu’arrive en ville Anna (Charlize Theron). Durant une énième bagarre au saloon, Albert va en effet secourir la jeune femme qui va alors tenter de l’aider à reconquérir Louise.

    01.jpg

    Seth MacFarlane s’est soudainement fait un nom avec le succès incroyable de Ted, le plus pervers des ours en peluche ! En attendant le retour de celui-ci, c’est un délire au Far-west auquel il nous convie, un projet dans lequel il occupe les postes de réalisateur, producteur, scénariste et même acteur ! La recette reste la même que précédemment à savoir un humour axé principalement en-dessous de la ceinture et teinté d’absurde dans un univers décalé. Albert à l’Ouest possède quelques bonnes idées comme l’apparition de guests (dont un qui vous fera voyager dans le temps) mais ses blagues de bas-étage tombent bien trop souvent à plat. Une comédie décevante et qui ne vous laissera pas de grands sioux-venirs … ah oui c’est gentil de m’indiquer la sortie !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de sourire quand on vous prend en photo !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Albert à l'Ouest

    Vous avez envie d'un Western ? Alors Albert à l'Ouest est fait pour vous enfin ... ce n'est pas tout à fait un Western classique lorsque Seth MacFarlane, le réalisateur du cultissime Ted s'en mêle ! Voilà qui nous promet un sacré délire en compagnie de Charlize Theron, Amanda Seyfried ou encore Liam Neeson !

    Date de sortie : 02 Juillet 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Lovelace

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Lorsque notre pote Linda (Amanda Seyfried) rencontre Chuck Traynor (Peter Sarsgaard), elle n’imagine pas un seul instant combien cet homme va marquer sa vie d’abord pour le meilleur puis pour le pire ! Au début, c’était l’amour fou pour le couple et puis Chuck, en raison de ses obscures activités, s’est retrouvé avec de nombreuses dettes dont il fallait s’acquitter. Il pousse alors Linda à faire de la comédie mais c’est dans un registre particulier que la jeune femme va se distinguer. En 1972, sort sur les écrans de cinéma américain Gorge profonde, un film X qui deviendra instantanément culte et qui propulse son héroïne au rang de star. Tout le monde n’a alors plus que le nom de Linda Lovelace à la bouche.

    01.jpg

    C’est un biopic particulier qu’on tient là puisque consacré à la première grande star issue du monde de la pornographie. Il faut dire que ce projet ne semblait pas vraiment nous donner l’eau à la bouche mais la vie de Linda Lovelace, de son vrai nom Linda Susan Boreman, s’avère bien plus riche qu’on ne l’aurait pensé. En fait, l’aspect le plus intéressant est sans aucun doute la relation tumultueuse qu’elle entretenait avec son 1er mari Chuck Traynor et les violences conjugales dont elle était victime. Finalement si elle a marqué une génération de spectateurs, ce que l’on sait moins ce qu’elle aura également participé à l’émancipation des femmes américaines. Un aspect qui malheureusement est trop vite zappé pour se contenter d’un portrait parfois perturbant avec ses quelques voyages dans le temps.

     

    Il faut le voir pour : Considérer autrement le film Gorge profonde !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Epic : La bataille du royaume secret

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Parce qu’elle l’avait promis à sa mère récemment disparue, notre pote Mary-Kate est revenue vivre auprès de son père Bomba. Ce dernier vit seul dans une maison aux abords d’une foret qui est devenu son terrain de chasse car il est persuadé qu’il s’y cache de minuscules créatures. Une obsession que personne ne comprend et qui a provoqué la fin de son couple pourtant il détient la vérité et Mary-Kate va s’en rendre compte de façon brutale. Elle se retrouve en effet miniaturisée et au cœur du conflit opposant le peuple des Hommes-feuilles et les terrifiants Bogans qui cherchent à tout détruire sur leur chemin.

    01.jpg

    Pas besoin d’aller bien loin pour faire de drôles de rencontres, il suffit de mettre les pieds dans la foret pour découvrir ces êtres minuscules que sont les Hommes-feuilles et les Bogans et bien d’autres créatures. Création des studios Blue-sky (L’âge de glace, Rio …), Epic : La bataille du royaume secret est une ode à la nature avec son foisonnement d’animaux, de créatures extraordinaires. Si dans le fonds le scénario n’est qu’une banale opposition entre le Bien et le Mal, on est séduit par un univers familier mais que l’on découvre d’un œil nouveau. D’une beauté saisissante, drôle (le duo escargot / limace en fera baver de rire plus d’un) voici un super film d’animation à partager en famille.

     

    Il faut le voir pour : Comprendre pourquoi c’est si difficile d’attraper des mouches !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Un grand mariage

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Adopté par Ellie & Don Griffin (Diane Keaton & Robert De Niro), notre pote Alejandro (Ben Barnes) a grandi dans le bonheur entouré de sa sœur Lyla (Katherine Heigl) et de son frère Jared (Topher Grace). Le divorce de leurs parents n’a pas changé grand-chose et depuis Don a refait sa vie avec Bebe (Susan Sarandon). Alejandro s’apprête à franchir une nouvelle étape de sa vie puisqu’il va bientôt épouser la délicieuse Missy (Amanda Seyfried). Alors que la cérémonie approche, il se rend compte que Madonna (Patricia Rae), sa mère biologique va faire le voyage de Colombie pour assister au mariage et qu’il ne lui a jamais dit que ses parents adoptifs avaient divorcé. Ellie & Don vont devoir faire croire qu’ils sont toujours mariés et ça risque de ne pas être facile !

    01.jpg

    Une belle réunion de famille avec à l’horizon un somptueux mariage, on ne peut pas dire que le scénario soit d’une grande originalité mais il y a du beau monde. Susan Sarandon, Diane Keaton ou encore Robin Williams ; ça laissait augurer de bonnes choses mais nos espoirs vont rapidement s’évanouir. En cause un humour plus que primaire à l’image d’un diner qui se termine sous la pluie (super …) ou d’un De Niro tête à claques quand il ne tombe pas accidentellement du plongeoir d’une piscine ce qu’on ne voyait d’ailleurs pas du tout arriver. Qui plus est la famille Griffin est tout sauf attachante, le lien artificiel qui les unit saute aux yeux et condamne Un grand mariage qui me rappelle les comédies sans inspirations des années 1990.

     

    Il faut le voir pour : Offrir des glands !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les misérables

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Pour avoir volé du pain dans le simple but de nourrir son neveu, notre pote Jean Valjean (Hugh Jackman) fut emprisonné 19 ans durant. S’il peut de nouveau gouter aux joies de la liberté, il a bien du mal à retrouver une place dans une société qui ne cesse de le rejeter. Un homme lui tendra toutefois la main et cette rencontre changera à jamais sa vie même si son ancien geôlier, l’impitoyable Javert (Russel Crowe) peine à y croire. 8 ans plus tard, sous l’identité de M. Le Maire, Jean Valjean va recueillir la petite Cosette (Isabelle Allen/ Amanda Seyfried), une promesse qu’il avait faite à Fantine (Anne Hathaway), la mère de la jeune fille.

    01.jpg

    Monument littéraire français, Les misérables version Tom Hooper c’est avant tout l’adaptation de la comédie musicale anglaise inspirée du roman de Victor Hugo. De toute façon, il n’y a pas moyen de se tromper car ce film est composé à 99,29 % de séquences chantées et autant dire que sur 2H30, ça risque de vous saouler ! C’est bien là le principal défaut, contrairement à un spectacle sur scène, ici on n’a pas droit au moindre entracte et c’est carrément lourd à digérer. Pour le reste pas grand-chose à redire si ce n’est que les séquences chantées sont dispensées de postsynchronisation ce qui crée une certaine proximité entre le film et le spectateur mais il faut aussi un certain temps d’adaptation.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir une pièce de théâtre au cinéma !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Les sorties du 13 Février

    2167860595.94.jpg

    Si vous suivez régulièrement Ciné2909 déjà je trouve que vous êtes quelqu’un de bien et puis vous avez certainement noté quelques retards ces derniers jours. Loin de moi l’idée de laisser tomber le blog mais j’ai été pas mal occupé ces derniers temps ajouté à un déplacement et voilà que je me retrouve avec plein de choses à mettre à jour. Histoire de vous faire patienter, évoquons ensemble les sorties de la semaine avec d’abord Flight ou le retour au cinéma live pour Robert Zemeckis. Son héros c’est Denzel Washington, un pilote qui réussit la prouesse de sauver un avion voué au crash, le seul hic c’est qu’il a de nombreux problèmes avec l’alcool et la drogue. Comment ? Mais oui c’est exact vous avez déjà pu le découvrir avec L’Avant-Première Impression lundi dernier !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Les sorties de la semaine 0 commentaire
  • Disparue

    star 0.5.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Jill (Amanda Seyfried) rentrait de son travail de nuit au Lucky Star et à son arrivée sa sœur Molly (Emily Wickersham) avait demandé à ce qu’elle la réveille. Seulement c’est un lit vide que découvre Jill et très vite l’angoisse monte d’un cran ; il est de retour et sa sœur a été kidnappée. Elle se rend immédiatement à la police mais son histoire n’a pas l’air d’émouvoir grand monde et pour cause, il la connaisse bien. Selon ses dires, il y a quelques mois de cela elle aurait été enlevée par un homme et jeté dans un trou au cœur de Forest Park et d’autres victimes y seraient enterrées. La police n’a jamais trouvé la moindre preuve et Jill ayant des antécédents de troubles mentaux, tout le monde pense que tout ceci n’est que le fruit de son imagination.

    01.jpg

    Vrai thriller ou délire paranoïaque, Disparue tente vainement d’éveiller en nous le doute sans jamais réellement y parvenir. L’histoire part d’un supposé kidnapping qui va faire remonter à la surface de douloureux souvenirs pour la pauvre Jill seule contre le monde et qui va devoir jouer elle-même les justiciers. Aussi charmante que soit Amanda Seyfried, sa prestation totalement linéaire rend inévitablement son personnage antipathique au possible, les autres rôles qui l’entourent étant inexistants. D’autant plus que le réalisateur Heitor Dhalia au lieu de nourrir l’amalgame entre imaginaire et réalité afin d’entretenir un peu le suspense ne fait qu’enchainer des scènes d’action sans conviction qui plongent un peu plus le film dans une lente, lente, lente dépression. Si vous voulez un conseil, laissez-le disparaitre !

     

    Il faut le voir pour : Rajoutez quelques serrures à votre porte d’entrée !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2012 0 commentaire