Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

nate parker

  • Non-stop

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Embarqué pour un nouveau vol à destination de Londres, notre pote William Marks (Lliam Neeson) est loin de s’imaginer du calvaire qui l’attend. Ce Marshall des airs vient en effet de recevoir un message plus qu’inquiétant : dans 20 minutes il y aura un mort si 150 millions de dollars ne sont pas virés sur un compte. Il prend cette menace très au sérieux et prévient immédiatement un de ses collègues qui se trouve sur le même vol ainsi que le Commandant de l’avion. Alors que les minutes s’écoulent à grande vitesse, William mène son enquête avec l’aide de Nancy (Michelle Dockery), une hôtesse ainsi que de Jen (Julianne Moore), une passagère qu’il vient de rencontrer.

    01.jpg

    Nouveau film d’action pour notre pote Liam Neeson, enfin pas si sur … Difficile de ne pas se montrer perplexe devant le scénario de Non-stop ; un avion et un mort toutes les 20 minutes avec bien sur un homme qui va s’imposer comme le héros de l’histoire on se dit alors où est Steven Seagal ? Seulement ce film signé de l’espagnol Jaume Collet-Serra mise davantage sur le thriller pendant plus d’une heure, période durant laquelle les suspects défilent alimentant ainsi le suspense. Ça aurait pu être passionnant sauf que les personnages sont trop caricaturés et puis surtout on a droit à une conclusion bien ridicule. Tout ça se laisse regarder même si cela ne vole malheureusement pas bien haut.

     

    Il faut le voir pour : Surveiller les passagers qui envoient des sms !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Les amants du Texas

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    La ville de Meridian au Texas. C’est là que vivent nos potes Ruth & Bob (Rooney Mara & Casey Affleck) qui s’apprêtent prochainement à connaitre les joies de la parentalité. Un avenir joyeux qui va se briser puisque le couple va être impliqué dans une affaire de vol et que la jeune femme va tuer un policier durant une fusillade. Pour lui éviter la prison, Bob prend la responsabilité de cet acte et sera condamné à la prison laissant Ruth élever leur fille durant quelques années. Durant ce temps, il aura essayé de s’évader à plusieurs reprises et la 6ème sera la bonne cependant il lui est impossible de retrouver sa famille car la police et notamment Patrick (Ben Foster) garde un œil attentif sur Ruth et sa fille.

    01.jpg

    Le début du film semble un peu précipité ; on a à peine le temps d’introduire les personnages qu’ils se retrouvent déjà séparés par ce cruel destin. Là où ça devient assez problématique c’est que la suite de l’histoire est d’une extrême lenteur et que le trio Mara / Affleck / Foster en dépit de leur talent nous laisse indifférent. Alors que l’on attendait que ce faux triangle amoureux vienne apporter une certaine impulsion à l’ensemble, Les amants du Texas se contente de nous endormir doucement avec sa réalisation appliquée et esthétiquement soignée. On comprend alors mieux pourquoi certains évoquent le cinéma de David Lowery comme une inspiration des œuvres de Terrence Malick.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas laisser votre femme enceinte se servir d’une arme à feu !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Arbitrage

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Tout semble sourire à notre pote Robert Miller (Richard Gere) ; à 60 ans il est à la tête d’un empire financier et est entouré d’une grande et magnifique famille. Pourtant, derrière ce beau portrait se cache une autre vérité ; l’homme d’affaires entretient une relation extraconjugale avec Julie (Laetitia Casta), une artiste française qu’il finance grâce aux fonds de sa compagnie. Un soir, alors qu’il était en voiture avec elle il s’assoupit au volant provoquant un terrible accident qui tue sur le coup la jeune femme. Robert s’en tire avec quelques hématomes mais il n’a pas prévenu les secours craignant que cette affaire n’éclabousse sa vie privée et professionnelle.

    01.jpg

    On ne cessera de vous le répéter ; l’argent ne fait pas le bonheur mais il peut permettre de régler certains problèmes comme ceux de notre pote Richard Gere. On ne peut pas dire qu’on soit vraiment emballé par les déboires de ce golden boy manipulateur qui se retrouve embarqué dans un dangereux engrenage. Il y a bien Tim Roth qui tente de secouer un peu le tout mais ça ne réussit pas non plus à provoquer la moindre passion sans compter une Susan Sarandon oubliée. On retiendra d'Arbitrage simplement cette ultime scène qui nous montre tout le cynisme qui accompagne la reconnaissance du personnage.

     

    Il faut le voir pour : Eviter de travailler en famille.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire