Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rafi gavron

  • Tracers

    star 01.5.jpg

    AFF.jpg

    Ce n'est pas une très bonne journée pour notre pote Cam (Taylor Lautner). Non seulement ce coursier à vélo a eu un petit incident qui a endommagé son principal outil de travail et en plus de ça, à peine a t-il eu le temps de récupérer son chèque que Jerry (Johnny M. Wu) est venu le lui arracher des mains. C'est que Cam a une sacré dette et qu'il dispose de moins en moins de temps pour la régler. Dans son malheur, il a rencontré Nikki (Marie Avgeropoulos) ; c'est avec elle qu'il a eu l'accident de vélo et cette jeune femme est aussi une adepte du Parkour. Impressionné par ses performances, notre coursier entame sa reconversion sans se douter de ce qui l'attend.

    01.jpg

    Un brin de Yamakasi, un soupçon de Premium rush et une bonne dose d'ennui ; secouez le tout et et vous obtenez Tracers ! Sur le papier, mettre en scène une bande pratiquant le Parkour en plein New York, ça pouvait être éblouissant mais c'est loin d’être le cas ici. En dehors d'un bateau où les adeptes de cette discipline répètent leurs gammes sur des matelas, rien à se mettre sous la dent sans compter que l'intrigue est aussi improbable qu'elle nous laisse de glace. Comme si ça ne suffisait pas, on nous a également flanqué un héros au grand cœur qui va - attention big spoiler - tomber amoureux de la fille qu'il vient de rencontrer. Un divertissement bas de gamme.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas vous étonner de voir un coursier débarquer en sautant sur les murs !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Infiltré

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Notre pote John Matthews (Dwayne Johnson) est encore sous le choc de la nouvelle : son fils Jason (Rafi Gavron) vient d’être arrêté par la brigade des stups. Il a été piégé par une de ses relations et pourrait écoper d’une lourde peine de prison, une condamnation que ne peut accepter son père. Ce dernier parvient à conclure un marché avec le procureur Joanne Keeghan (Susan Sarandon) ; s’il collabore avec la justice pour arrêter d’importants dealers, la peine de Jason pourra être diminuée. John va ainsi proposer ses services pour transporter la came de Malik (Michael K. Williams) et va aussi faire la rencontre de Juan Carlos Pintera (Benjamin Bratt) mais le moindre faux pas lui sera fatal !

    01.jpg

    Parce qu’il faut parfois savoir se retrousser les manches pour rattraper les erreurs de ses enfants, Dwayne Johnson les a remonté jusqu’à ses biceps pour ce film qui lui est beaucoup moins bien bâti. Le scénario n’a rien de transcendant si ce n’est qu’il s’appuie sur un véritable fait-divers et à priori Infiltré s’apparentait à un énième film d’action. Justement concernant l’action, elle se fait tellement discrète qu’on trouve rapidement le temps long et qu’on attend qu’une chose : s’exfiltrer de la salle. Un gâchis que ce film de Ric Roman Waugh avec aussi un casting peu probant puisque Jon Bernthal (The walking dead) n’a pas vraiment les épaules pour soutenir le seul, l’unique The Rock !!

     

    Il faut le voir pour : Interdire à vos enfants de se faire livrer des colis à la maison !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Sans issue

    star 01.jpg

    aff.jpg

    Les vacances ont débuté sous de mauvais auspices pour notre pote Will Shaw (Henry Cavill) ; à peine arrivé en Espagne, il apprend que sa valise est restée bloquée aux États-Unis. Il se réjouissait pourtant à la perspective de retrouver sa famille mais un coup de fil professionnel va l’obliger à écourter son séjour ce qui ne semble pas plaire à son père Martin (Bruce Willis). L’ambiance est électrique sur le bateau familial et Will décide d’aller se calmer en ville mais à son retour, il découvre un voilier vide et vraisemblablement il s’est passé quelque chose de grave. Après avoir sollicité l’aide de la police locale qui va s’avérer inutile, son père vient à sa rescousse avec une révélation de taille : il n’est pas attaché culturel mais un agent d’une branche de la CIA !

    01.jpg

    Il nous avait étonné avec son JCVD, Mabrouk El Mechri signe cette fois Sans issue, un thriller au fort accent hispanique mais le résultat final est loin de combler nos espérances. S’il y a un certain plaisir à revoir Sigourney Weaver, son rôle est insipide tout comme la participation de Bruce Willis, reste alors Henry Cavill et sa belle gueule mais qui ne possède pas le charisme nécessaire pour porter sur ses épaules ce film d’action comme c’était déjà le cas avec Les immortels. Les scènes se succèdent sans conviction faisant au passage une petite visite guidée de Madrid mais devant un spectacle aussi soporifique, le spectateur sera plus tenté de trouver l’issue de secours de la salle !

     

    Il faut le voir pour : Lâcher votre portable quand vous êtes en famille ou sinon on s’en occupera pour vous !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire