Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sam claflin

  • Avant toi

    star 02.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Cela fait 6 ans qu'elle travaillait comme serveuse malheureusement son patron a été dans l'obligation de se séparer d'elle. Voilà donc notre pote Louisa Clark (Emilia Clarke) à la recherche d'un emploi et c'est ainsi qu'elle s'est présentée chez les Traynor. Il y a 2 ans, William (Sam Claflin) a été victime d'un terrible accident à la suite duquel il est resté paralysé. Cloué dans son fauteuil roulant, ses parents Camilla & Steven (Janet McTeer & Charles Dance) cherchent donc une personne pour l'assister au quotidien. Bien qu'elle n'ait aucune expérience dans ce domaine, Louisa parvient à convaincre et obtient ce poste ; elle va ainsi faire la connaissance de William qui ne se montre pas toujours très sociable

    02.jpg
    Parce qu'il n'y a pas que Game of thrones dans la vie (même si un Lannister n'est jamais loin), on retrouve notre pote Emilia Clarke pour cette comédie dramatique. Avant toi est adapté du roman éponyme de Jojo Moyes et dévoile ainsi la vie brisée d'un jeune homme paralysé à la suite d'un terrible accident et pris en main par la joviale Louisa. Ses tenues bariolées et son énergie communicative tentent ainsi de masquer une histoire dont le déroulement est on ne peut plus classique si ce n'est que le film aborde (ou plutôt devrait-on dire survole) aussi le sujet sensible de l'euthanasie. Un film où la banalité l'emporte sur l'émotion même si les spectateurs les plus sensibles risquent quand même de devoir utiliser leurs mouchoirs.


    I! faut le voir pour : Offrir des collants originaux à votre compagne !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • The riot club

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Les premières années font leur rentrée à la prestigieuse université d’Oxford et parmi eux il y a nos potes Lauren, Miles & Alistair (Holliday Grainger, Max Irons & Sam Claflin). Ce n’est pas vraiment l’amour fou entre les deux garçons et pourtant le hasard va les réunir puisqu’ils vont devenir les nouveaux membres du Riot club. Fondé à l’origine pour rendre hommage à l’excentricité de Lord Riot, ce club s’est construit une solide réputation et beaucoup rêverait d’en faire partie. Miles & Alistair ont donc le privilège d’avoir été sollicités par les 8 autres membres d club qui organise un diner pour célébrer ces nouveaux arrivants. Direction le Bull’s head où la soirée sera arrosée et surtout très mouvementée.

    01.jpg

    Les premières minutes donnent d’abord l’impression que le film va voguer sur les flots du second degré mais la suite ne nous donne pas vraiment raison. Comme pour de nombreuses confréries étudiantes, The riot club se laisse ensuite aller aux traditionnels bizutages sans imagination et jusque là on se croirait dans un teen-movie à l’américaine. Pour découvrir ce qui se cache réellement derrière ce film, il faut attendre le fameux diner où les choses se dérident mais là encore nos attentes ne sont pas totalement comblées. Même s’il met un peu de temps à démarrer, c’est plutôt sympa et si l’histoire avait fait preuve d’un peu plus de provocation ça aurait pu être une très bonne surprise.

     

    Il faut le voir pour : Éviter de laisser trainer votre portable quand vous sortez avec vos "potes d’enfance" !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Hunger Games – L’embrasement

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Après avoir été déclarés grands vainqueurs de la 74ème édition des Hunger Games, Katniss Everdeen & Peeta Mellark (Jennifer Lawrence & Josh Hutcherson) ont regagné le District 12. Un repos de courte durée puisqu’ils sont sur le point d’entamer une tournée où ils seront les témoins de la gronde de la population. Une situation qui ne plait pas au Président Snow (Donald Sutherland) et qui, avec l’aide du nouveau haut juge Plutarch Heavensbee (Philip Seymour Hoffman), va non seulement lancer les 75ème Hunger Games mais aussi célébrer la 3ème expiation. Leur but est de neutraliser Katniss qui est devenue un véritable symbole d’espoir auprès de tous les districts et d’écraser tous ceux qui l’entourent.

    01.jpg

    Le succès était au rendez-vous pour l’adaptation du roman de Suzanne Collins, le retour de Katniss & Peeta était donc inévitable pour cette suite qui met beaucoup de temps à démarrer. Il faut en effet attendre presque 1H30 avant de pouvoir se mettre sous la dent quelques scènes d’action potables. Il suffira ensuite d’un habile tour de passe-passe scénaristique pour nous refourguer une nouvelle séance de massacre à coups de flèches et autres armes sorties d’un catalogue de chez Nerf. Non franchement aucun intérêt là non plus si ce n’est la conclusion … qui nous invite à attendre les prochains épisodes ! Il vaudrait d’ailleurs mieux que ça dépote davantage parce qu’il y a tromperie sur le titre ; Hunger Games – L’embrasement ? Une petite étincelle tout au plus !

     

    Il faut le voir pour : Prendre plus souvent l’ascenseur, il y a parfois de belles rencontres !


    En savoir plus sur Hunger Games ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Blanche-Neige et le chasseur

    cinéma, film, fantastique, blanche-neige et le chasseur, Kristen Stewart, Chris Hemsworth, Charlize Theron, Sam Claflin, Sam Spruell, Ian McShane, Bob Hoskins, Ray Winstone, Toby Jones, Brian Gleeson, Liberty Ross, Noah Huntley, Rupert Sanders, Raffey Cassidy

    aff.jpg

    Elle n’était encore qu’une petite fille lorsque notre pote Blanche-Neige (Raffey Cassidy / Kristen Stewart) a perdu sa mère (Liberty Ross), une disparition qui plongea également son père le Roi Magnus (Noah Huntley) dans le désespoir. Il retrouvera cependant le sourire lorsqu’il va faire la rencontre de la belle Ravenna (Charlize Theron) qu’il épousera dans la foulée mais cette femme révèle rapidement ses véritables intentions. Elle assassine sans la moindre hésitation son époux et s’empare ainsi du royaume qui va se retrouver plonger dans les ténèbres, Blanche-Neige quant à elle est impuissante et se retrouve prisonnière des années durant. Lorsqu’elle parvient enfin à s’échapper, sa marâtre lance à sa poursuite un chasseur.

    01.jpg

    A quelques mois d’intervalle, nous avons donc eu droit à 2 adaptations live du célèbre conte de fée ; si Blanche-Neige s’affichait comme une œuvre grand public, Blanche-Neige et le chasseur visait un public plus mature enfin à peine ! On s’attendait à un film sombre et si Charlize Theron est bien là avec son personnage de reine psychotique et despotique, le reste ne fait pas illusion bien longtemps. Les nains sont réduits à des rôles de faire valoir, l’héroïne se retrouve dans un faux triangle amoureux  et se transforme en une piètre Jeanne d’Arc en raison d’une Kristen Stewart totalement amorphe. Entre les 20 premières et dernières minutes ; il y a quand même un gros vide que le réalisateur Rupert Sanders tente vainement de combler mais c’est peine perdue. Décevant.

     

    Il faut le voir pour : Vraiment arrêter de manger toutes les pommes qu’on vous offre !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Pirate des Caraïbes : La fontaine de jouvence

    aff.jpg

    A en croire de nombreuses rumeurs, le légendaire capitaine Jack Sparrow (Johnny Depp) serait à Londres pour recruter un équipage et partir pour de nouvelles aventures. Ayant eu vent de cela, le véritable Jack Sparrow va démasquer l’imposteur ; il s’agit d’Angelica (Pénélope Cruz), une femme qu’il a aimé il y a des années de cela. Après s’être évanoui, le pirate se réveille à bord du navire de Barbe noire (Ian Mcshane) et se dirige vers une quête prestigieuse : la fontaine de jouvence ! Avant de s’y rendre, nos potes doivent d’abord s’assurer d’obtenir une larme de sirène ainsi que les 2 calices ayant appartenues à Ponce de León.

     

    01.jpg

    Le raz de marée Pirate des Caraïbes n’a pas fini de déferler sur nos écrans puisqu’on retrouve notre cher Johnny Depp pour la 4ème fois dans la peau du plus célèbre des pirates et une nouvelle trilogie est d’ores et déjà annoncée. Exit Gore Verbinski qui laisse la place à Rob Marshall pour nous proposer le film d’aventures que l’on attendait. Difficile de révolutionner une saga qui a marqué les spectateurs, on joue donc la carte de la facilité et Pirate des Caraïbes : La fontaine de jouvence reste fidèle à ses prédécesseurs et cela devrait largement suffire pour assurer son succès dans les salles. Un détail tout de même à signaler, le couple de la sirène et du prêtre censé remplacer Kieira Knightley & Orlando Bloom se révèle inutile dans ce film. La sortie familiale du moment !

                                                                                                                                                                                      

    Il faut le voir pour : Apprendre qu’une jambe en bois peut vous faire du bien au gosier !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire