Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

antoine duléry

  • La dernière leçon

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Jour d'anniversaire pour notre pote Madeleine (Marthe Villalonga) qui célèbre ses 92 ans et qui profiter de voir sa famille réunie pour leur annoncer une terrible nouvelle. Dans deux mois, le 17 Octobre très exactement elle s'abandonnera à la mort ! C'est une décision brutale mais mûrement réfléchie qu'elle avait déjà évoqué avec ses enfants Diane & Pierre (Sandrine Bonnaire & Antoine Duléry) qui ne peuvent cacher le choc provoqué par cette annonce. Avec l'age, Madeleine éprouve des difficultés au quotidien et refuse d’être un poids pour elle-même mais aussi pour son entourage mais son entourage va tout tenter pour la faire changer d'avis.

    01.jpg

    J'ai une tendresse particulière pour Marthe Villalonga qui a égayé les dimanches de ma jeunesse où je l'entends encore appeler "Madame Maguy !" C'est donc avec bonheur de la voir tenir ici l'un des rôles principaux de La dernière leçon (adaptant l'autobiographie de Noëlle Chatelet) qui vient remettre au cœur du débat le combat pour la fin de vie dans la dignité. Est donc confronté ici la volonté farouche d'une mère de partir face à l'incompréhension et l’impuissance de ses enfants. Un sujet sensible que la réalisatrice Pascale Pouzadoux traite ici avec justesse accompagné par des comédiens tous attachants, un film touchant !


    Il faut le voir pour : Demander aux voisins de votre mère de bien vouloir l'aider à monter les étages (mais il faut qu'ils soient costaud quand même!).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • La vengeance d’une blonde

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    C’est l’heure des adieux pour Gérard Bréha (Christian Clavier) qui quitte la chaine régionale Télé Bretagne pour devenir membre de l’équipe de TV8. A la recherche d’un logement, c’est chez la mère de sa femme Corine (Marie-Anne Chazel) qu’ils se sont installés provisoirement avec leurs 2 enfants. Une nouvelle vie commence et la carrière de Gérard va vite s’envoler grâce notamment à l’intérêt que lui porte Marie-Ange de la Baume (Clémentine Célarié). Après un coup du sort, il va ainsi se retrouver présentateur vedette du journal télévisé ; son bagou séduit les téléspectateurs et les scores d’audience explosent. Le succès est là et lui fait même tourner la tête au point de délaisser sa famille mais gare car la vengeance d’une blonde peut être terrible !

    01.jpg

    Projet plutôt amusant que de nous dévoiler les coulisses d’une chaine de télévision, cela tourne cependant vite à la caricature facile à l’image d’un Thierry Lhermitte parfaitement façonné. La vengeance d’une blonde repose ensuite sur le trio Célarié/Chazel/ Clavier et la déception est toutefois de rigueur quand, au vu du titre, notre chère blonde règle ses comptes avec si peu de panache. Ce n’est pas non plus le faible niveau de l’humour affiché qui va nous donner plus de satisfaction. A la réalisation on retrouve Jeannot Szwarc que l’on connait très peu mais qui compte dans sa filmographie des Dents de la mer 2 ou encore Supergirl mais qui déroule ici une comédie sans grandes inspirations et devant laquelle on restera plutôt insensible.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 2 commentaires
  • Sea, No sex and sun

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Qui dit été dit forcément Grandes vacances mais pour l’heure si Alex (Arthur Mazet) a rejoint Carnac, c’est avant tout pour travailler afin de financer son prochain voyage en Grèce. Il a été embauché au club de tennis dirigé par Raphaëlle (Armelle Deutsch) et il va avoir la très bonne surprise de croiser Diane (Alma Jodorowsky), une fille qu’il a côtoyé au lycée et sur laquelle il fantasme depuis toujours. Il est évident qu’il s’agit là d’un signe du destin et Alex va mettre tous les atouts de son coté pour la séduire mais certains imprévus risquent de ruiner ses plans. La Bretagne, c’est aussi la destination de Justine & Guillaume (Julie Ferrier & Fred Testot) et de leur fille. Il y a passé toute son enfance et veut faire découvrir la région à sa femme mais ce retour aux sources va aussi lui permettre de revoir un pote d’enfance !

    01.jpg

    Voilà de quoi vous donner un petit avant-goût des vacances avec ce film choral qui nous présente de jolis paysages de Bretagne. Sans grandes prétentions ; Sea, No sex and sun a de quoi nous faire passer un bon moment grâce à quelques bonnes idées comme ce parallèle établi entre les 3 personnages masculins mais pas totalement exploité. Si les similitudes entre Alex & Guillaume sautent aux yeux, ce n’est pas forcément le cas avec celui de Pierre qui se retrouve être un peu plus en retrait. Pour le reste, il faut surtout compter sur la sympathie du casting de la première réalisation de Christophe Turpin pour se changer un peu les idées.

     

    Il faut le voir pour : Surveiller les "potes" de votre mari !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Des vents contraires

    aff.jpg

    Leur couple est aux bords de la rupture, c’est par une nouvelle dispute que Sarah & Paul (Audrey Tautou & Benoit Magimel) ont commencé cette journée. 1 an après tout a changé. Depuis ce jour, la jeune femme n’a plus donné signe de vie laissant derrière elle un mari perdu mais également ses 2 enfants Clément & Manon (Hugo Fernandes & Cassiopée Mayance). Bien qu’il conserve l’espoir de la revoir un jour, Paul a besoin de souffler et décide de partir s’installer à Saint-Malo. L’occasion pour lui de se rapprocher de son frère Alex (Antoine Duléry) qui va par ailleurs l’embaucher dans son auto-école. S’adapter à cette nouvelle vie n’est pas évident d’autant plus que certains évènements vont venir troubler encore davantage cette famille.

    01.jpg

    Bien que le film s’articule autour de la disparition d’une mère et épouse, Des vents contraires s’intéresse surtout à la figure paternelle. Elle est d’abord incarnée par Benoit Magimel mais aussi évoquée à travers les portraits du père, de celui-ci de Samir, ex-mari désespéré ou d’Alex un homme aux envies de paternité jusqu’à présent insatisfaits. Le 2nd film de Jalil Lespert et adaptation du roman d’Olivier Adam séduit par la proximité que l’on ressent avec ses personnages, une galerie de portraits de gens blessés par la vie et ce sont ces simples rencontres qui vont faire renaitre un espoir disparu chez le héros. Un film émouvant qui sait rester modeste en dépit de quelques creux qui sont comblés par les superbes interprétations des comédiens sans oublier celles des enfants.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à vos enfants à peindre … puis préparer un bon bain !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • La croisière

    c.jpg

    Hortense (Charlotte de Turckheim) est heureuse, elle vient de remporter une croisière pour elle et son mari ; dépaysement garanti pour ce couple de fermiers. Seulement son mari est peu enthousiaste ; il aurait préféré rester auprès de ses 50 cochons que d’aller se pavaner sur ce magnifique bateau et d’ailleurs, il profite d’un moment d’inattention pour se planquer. Il sera difficile de le retrouver parmi les milliers de passagers parmi lesquels Hortense va se faire de véritables potes d’enfance. Il y a Alix (Marilou Berry), la parisienne stressée (pléonasme ?) ; Chloé (Nora Arnezeder), cleptomane compulsive ou encore Raphael (Antoine Duléry), passager clandestin et déguisé pour épier sa femme.

    a.jpg

    Il y a une certaine part de rêve lorsqu’on évoque les croisières (je mets de coté le Titanic bien entendu) et ce film joue là-dessus. Il faut dire aussi qu’en matière de placement de produit, c’est une vitrine ouverte sur les croisières de chez MSC qui fait valoir ses majestueux bateaux pour attirer l’œil du futur client … euh pardon du spectateur. On en oublierait presque qu’on est devant un film et non pas une publicité car La croisière est loin de provoquer des vagues de rires. Tout y est extrêmement poussif aussi bien dans l’interprétation des personnages que dans le niveau de l’humour proposé. Jean Benguigui ne cesse de marteler que nous sommes les bienvenus à bord mais pas sur qu’on ait envie d’embarquer dans ce qui ressemble plus à une galère !

     

    Il faut le voir pour : Ne plus être surpris de voir un sac à main avec des pattes.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Camping 2

    aff.jpg

    En plein milieu de l'été et alors qu'ils étaient sur le point de partir en vacances, Jean-Pierre (Richard Anconina) tombe de haut. Sa compagne Valérie (Marilyne Canto) a décidé de mettre un frein à leur relation, une énorme déception qu'il va tenter d'oublier en emmenant sa fille dans un camping, le Camping des flots bleus. Il suffira ensuite d'un simple coup de fil pour qu'il fasse la connaissance de Patrick Chirac (Franck Dubosc) et de toute sa bande et dès lors ils ne se quitteront plus ! Jean-Pierre confie naïvement ses problèmes de couple à Patrick ce qui deviendra vite un secret de polichinelle mais ça marque aussi le début d'une grande amitié.

    01.jpg

    Le cinéma de Fabien Onteniente est loin de plaire à tout le monde et je fais parti de ceux qui apprécient ses films divertissants et surtout qu'on revoit avec grand plaisir. Après un joli succès, l'équipe de Camping est donc de retour au grand complet si ce n'est que Richard Anconina s'est substitué à Gérard Lanvin. Pas beaucoup de surprises malheureusement avec Camping 2 mais si on ne boude pas son plaisir de replanter sa tente aux flots bleus. Ceux qui avaient aimé le premier épisode ne seront pas dépaysés, pour les autres c'est un bon moyen de se détendre un peu en attendant les grandes vacances.


    Il faut le voir pour : Stopper votre abonnement chez Meetic et refaire la carrosserie de votre voiture


    En savoir plus sur Camping ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Camping

    Les vacances s’annonçaient somptueuses pour Michel Saint-Josse (Gérard Lanvin). Il va pouvoir se reposer un peu et surtout passer un peu de temps avec sa fille Vanessa (Armonie Sanders) ; direction l’Espagne et plus précisément un grand palace à Marbella. A bord de son Aston Martin (celle de James Bond !), il avale les kilomètres quand tout à coup il tombe en panne entre Arcachon & le Moulleau. Il cherche évidemment à faire réparer son véhicule mais il va devoir prendre son mal en patience et n’aura pas d’autres choix que de faire du camping aux flots bleus ! Le pire dans tout ça c’est qu’il va devoir partager la tente de quelqu’un et pas n’importe puisque son nouveau pote d’enfance se nomme Patrick Chirac (Franck Dubosc) !

    Si vous connaissez l’humoriste Franck Dubosc alors vous connaissez probablement ce sketch sur le thème du camping qu’il avait proposé sur scène. Il participe ainsi au scénario du film en compagnie du réalisateur Fabien Onteniente qui signe une comédie peu subtile mais populairement réussie dirons nous. C’est un style qui ne séduira pas tout le monde mais si c’est le cas, les rires et la bonne humeur seront bien au rendez-vous et ça pourrait même faire remonter quelques bons souvenirs et vous donner envie de ressortir votre tente. Avec son cadre merveilleux, Camping flaire bon les vacances et le sable chaud ; on s’amuse avec cette belle bande de potes qu’on est presque triste de quitter quand apparait le générique de fin.

     

    Découvre le film Dans la peau du héros !


    En savoir plus sur Camping 2 ?

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2007 3 commentaires