Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

claude brasseur

  • L’étudiante et Monsieur Henri

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Afin de poursuivre ses études de lettres, notre pote Constance (Noémie Schmidt) doit quitter Orléans pour aller à Paris. Elle cherche donc un logement qui pourrait lui convenir sachant que son budget est assez limité et c’est ce qui va l’amener devant la porte d’Henri (Claude Brasseur). C’est en fait le fils de ce dernier Paul (Guillaume de Tonquédec) qui a mis la chambre en location et c’est aussi un moyen pour lui d’avoir quelqu’un auprès de son père dont la santé est fragile. Si Henri ne se montre pas particulièrement chaleureux, cela ne semble pas déranger Constance qui souhaite surtout se consacrer pleinement à ses études.

    01.jpg
    La confiance en soi ça peut faire toute la différence ; voici en somme le message délivré par L’étudiante et Monsieur Henri. Cette comédie qu'Ivan Calbérac a d'abord écrite pour en faire une pièce de théâtre nous permet ainsi de faire la connaissance d’un duo atypique. Claude Brasseur se montre tout à fait savoureux et son entente avec sa jeune partenaire Noémie Schmidt crève l’écran. Il faut tout de même pointer du doigt des personnages un peu caricaturaux entre la personne âgée bougonne, la catho un peu coincée ou encore la jeune un peu insouciante. Une comédie qui ne se montre pas très originale mais qui n’en reste pas moins plaisante.

     


    Il faut le voir pour : Ne pas prendre froid !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Ma bonne étoile

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Beaucoup de choses ont changé lorsque notre pote Louise (Fleur Lise) a perdu sa mère ; l’activité de l’écurie dont s’occupe son père Pierre Barthélémy (Christophe Lambert) va de mal en pis à l’image de cet entraineur de chevaux. Le dernier lien que la jeune femme a encore avec sa mère était Gracieuse, une jument qui allait malheureusement elle aussi s’éteindre après avoir donné naissance à une pouliche baptisée Marquise. Les chances de survie de cette dernière étaient minces mais Louise est restée constamment à ses cotés et lui a ainsi permis de grandir entouré de beaucoup d’amour. Marquise va prendre une place d’autant plus importante qu’elle pourrait bien être la dernière chance pour les écuries de Pierre de régler ses difficultés financières.

    01.jpg

    Soyons franc, ça sentait le film bien mielleux et ça l’est néanmoins, je dois avouer que Ma bonne étoile, sans réussir à nous faire galoper, parvient à nous mener au petit trot. Evidemment, le thème abordé y joue beaucoup ; ce n’est pas tous les jours qu’on nous présente l’univers hippique surtout pour des gens comme moi pour qui cela se résume aux paris du PMU. Même mon pote Christophe Lambert, qui d’ordinaire me fait davantage rire, a réussi à me toucher malgré un scénario bien trop téléphoné. Malgré ses défauts apparents, ça reste une bonne surprise qui devrait pouvoir mettre en selle quelques spectateurs et ravir tous les amoureux des chevaux.

     

    Il faut le voir pour : Faire un tour à l’hippodrome !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Quand je serai petit

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Mathias (Jean-Paul Rouve) venait d’embarquer avec sa femme Ana (Arly Jover) pour une croisière des Fjords qui allait changer sa vie. Non pas que le voyage fut inoubliable mais sur le bateau, il croisa un enfant qui a immédiatement capté son attention car il a l’impression de se revoir à l’âge de 10 ans ! Intrigué par cette rencontre, il cherche à en savoir plus et découvre que ce garçon se nomme tout comme lui Mathias (Miljan Chatelain), né de Jacqueline & Jean Esnart (Lisa Martino & Benoit Poelvoorde) tout comme ses parents. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, Mathias a sous ses propres yeux sa propre famille telle qu’elle était lorsqu’il était enfant et c’est l’occasion pour lui de retrouver un père qu’il a à peine eu le temps de connaitre.

    01.jpg

    Après avoir mis en scène et incarné le célèbre Albert Spaggiari, Jean-Paul Rouve reprend la caméra pour nous proposer une histoire extraordinaire empreinte d’une grande nostalgie. Il n’est pas évident de résumer Quand je serai petit puisqu’il s’agit d’un voyage dans le passé sans véritable voyage. Fort d’un impressionnant casting mené par Poelvoorde, Miou-Miou, Brasseur et sans oublier le talentueux Miljan Chatelain ; l’idée était séduisante mais dans la première demi-heure on a un peu de mal à entrer dans l’histoire en tentant de trouver une explication logique qui n’existe pas. L’émotion est au rendez-vous pour ce joli film caractérisé par une grande simplicité peut-être même trop grande.

     

    Il faut le voir pour : Recontacter toutes les filles qui n’ont pas répondu à vos déclarations d’amour parce que les filles c’est compliqué !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Camping 2

    aff.jpg

    En plein milieu de l'été et alors qu'ils étaient sur le point de partir en vacances, Jean-Pierre (Richard Anconina) tombe de haut. Sa compagne Valérie (Marilyne Canto) a décidé de mettre un frein à leur relation, une énorme déception qu'il va tenter d'oublier en emmenant sa fille dans un camping, le Camping des flots bleus. Il suffira ensuite d'un simple coup de fil pour qu'il fasse la connaissance de Patrick Chirac (Franck Dubosc) et de toute sa bande et dès lors ils ne se quitteront plus ! Jean-Pierre confie naïvement ses problèmes de couple à Patrick ce qui deviendra vite un secret de polichinelle mais ça marque aussi le début d'une grande amitié.

    01.jpg

    Le cinéma de Fabien Onteniente est loin de plaire à tout le monde et je fais parti de ceux qui apprécient ses films divertissants et surtout qu'on revoit avec grand plaisir. Après un joli succès, l'équipe de Camping est donc de retour au grand complet si ce n'est que Richard Anconina s'est substitué à Gérard Lanvin. Pas beaucoup de surprises malheureusement avec Camping 2 mais si on ne boude pas son plaisir de replanter sa tente aux flots bleus. Ceux qui avaient aimé le premier épisode ne seront pas dépaysés, pour les autres c'est un bon moyen de se détendre un peu en attendant les grandes vacances.


    Il faut le voir pour : Stopper votre abonnement chez Meetic et refaire la carrosserie de votre voiture


    En savoir plus sur Camping ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Le héros de la famille

    medium_aff.379.jpg

    Quand Gabriel (-le) (Claude Brasseur) meurt, cela bouleverse tout son petit monde ! Lui qui était un personnage dans le milieu de la nuit comme en témoigne son cabaret Le Perroquet Bleu qui égaye et illumine les nuits niçoises. Pour sa succession, il décide alors de confier son affaire à Marianne & Nino (Géraldine Pailhas & Michaël Cohen), les enfants de son meilleur ami, son frère, son pote d’enfance Nicky (Gérard Lanvin). Ce dernier est d’ailleurs surpris par le testament lui qui s’attendait à hériter du Perroquet Bleu mais il n’est pas au bout de ses surprises !

    medium_01.347.jpg

    Une distribution de rêves avec notamment les présences de Catherine Deneuve, Emmanuelle Béart ou encore Valérie Lemercier pour un film moins éclatant. Si Le héros de la famille s’intéresse à l’univers si particulier du cabaret, il ne parvient pas à recréer la magie qui anime cet univers avec des personnages sans véritable relief. J’ai surtout retenu la très belle chanson interprétée par la non moins splendide Géraldine Pailhas en dehors de ça on peut être assez déçu par le résultat final. Le paquet cadeau était beaucoup plus prometteur que ce qu’il contenait !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire
  • Fauteuils d'orchestre

    Bonjour !!

     

    medium_aff.270.jpg

    medium_01.237.jpgJe m’appelle Jessica (Cécile de France) et je voulais savoir si vous auriez un poste de serveuse à me propose ? Vous savez, j’ai toujours été serveuse et j’ai même travaillé dans une brasserie à Macon alors vous pouvez être sur que j’ai de l’expérience.

     

    Le quartier a l’air d’être animé en tout cas avec le théâtre des Champs Elysées juste en face et je crois que 2 bras supplémentaires pour vous aider ne sera pas du luxe. Et puis, vous pouvez également compter sur moi pour vous préparer les meilleurs steaks tartares !

     

    medium_02.73.jpgD’où je viens ? C’est une longue histoire. Enfin, c’est plutôt que je ne sais pas m’arrêter. Alors tout commence quand j’ai perdu mes parents et que ma Grand-mère (Suzanne Flon) s’est occupée de moi…

     

    En Résumé : Un film choral avec comme personnage centrale la très belle Cécile de France et des seconds rôles loin d’être anodins avec Valérie Lemercier, Claude Brasseur ou encore Albert Dupontel. C’est un bon film pour peu que vous appréciez les destins croisés mais il ne faut pas vous attendre à de l’action sans quoi vous faites fausse route car vous découvrirez tout au long du film les formidables personnages qui vont marquer la jeune Jessica.

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Camping

    Les vacances s’annonçaient somptueuses pour Michel Saint-Josse (Gérard Lanvin). Il va pouvoir se reposer un peu et surtout passer un peu de temps avec sa fille Vanessa (Armonie Sanders) ; direction l’Espagne et plus précisément un grand palace à Marbella. A bord de son Aston Martin (celle de James Bond !), il avale les kilomètres quand tout à coup il tombe en panne entre Arcachon & le Moulleau. Il cherche évidemment à faire réparer son véhicule mais il va devoir prendre son mal en patience et n’aura pas d’autres choix que de faire du camping aux flots bleus ! Le pire dans tout ça c’est qu’il va devoir partager la tente de quelqu’un et pas n’importe puisque son nouveau pote d’enfance se nomme Patrick Chirac (Franck Dubosc) !

    Si vous connaissez l’humoriste Franck Dubosc alors vous connaissez probablement ce sketch sur le thème du camping qu’il avait proposé sur scène. Il participe ainsi au scénario du film en compagnie du réalisateur Fabien Onteniente qui signe une comédie peu subtile mais populairement réussie dirons nous. C’est un style qui ne séduira pas tout le monde mais si c’est le cas, les rires et la bonne humeur seront bien au rendez-vous et ça pourrait même faire remonter quelques bons souvenirs et vous donner envie de ressortir votre tente. Avec son cadre merveilleux, Camping flaire bon les vacances et le sable chaud ; on s’amuse avec cette belle bande de potes qu’on est presque triste de quitter quand apparait le générique de fin.

     

    Découvre le film Dans la peau du héros !


    En savoir plus sur Camping 2 ?

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2007 3 commentaires