Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Camping

Les vacances s’annonçaient somptueuses pour Michel Saint-Josse (Gérard Lanvin). Il va pouvoir se reposer un peu et surtout passer un peu de temps avec sa fille Vanessa (Armonie Sanders) ; direction l’Espagne et plus précisément un grand palace à Marbella. A bord de son Aston Martin (celle de James Bond !), il avale les kilomètres quand tout à coup il tombe en panne entre Arcachon & le Moulleau. Il cherche évidemment à faire réparer son véhicule mais il va devoir prendre son mal en patience et n’aura pas d’autres choix que de faire du camping aux flots bleus ! Le pire dans tout ça c’est qu’il va devoir partager la tente de quelqu’un et pas n’importe puisque son nouveau pote d’enfance se nomme Patrick Chirac (Franck Dubosc) !

Si vous connaissez l’humoriste Franck Dubosc alors vous connaissez probablement ce sketch sur le thème du camping qu’il avait proposé sur scène. Il participe ainsi au scénario du film en compagnie du réalisateur Fabien Onteniente qui signe une comédie peu subtile mais populairement réussie dirons nous. C’est un style qui ne séduira pas tout le monde mais si c’est le cas, les rires et la bonne humeur seront bien au rendez-vous et ça pourrait même faire remonter quelques bons souvenirs et vous donner envie de ressortir votre tente. Avec son cadre merveilleux, Camping flaire bon les vacances et le sable chaud ; on s’amuse avec cette belle bande de potes qu’on est presque triste de quitter quand apparait le générique de fin.

 

Découvre le film Dans la peau du héros !


En savoir plus sur Camping 2 ?

Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2007 3 commentaires

Commentaires

  • Je suis beaucoup moins enthousiaste que toi sur ce film je m'attendais à beaucoup mieux! plus de fous rire, à du Dubosc quoi ! finalement à la fin du film j'étais déçue!

  • Divertissement agreable ms pas immanquable

  • Oui c'est vrai que Dubosc fait un peu le timoré mais j'ai apprécié que le film ne se centre pas uniquement sur son personnage. Après c'est comme le dit Cinefan, un film d'Onteniente pas prise de tête à voir à l'occasion.

Les commentaires sont fermés.