Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

arnold schwarzenegger

  • Terminator Genisys

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    En 1997, Skynet a changé la face du monde. A partir de cette date, les machines ont pris progressivement le pouvoir réduisant l’humanité à l’esclavage. Nous sommes en 2029, une résistance s’est organisée sous l’impulsion de John Connor (Jason Clarke) et c’est d’ailleurs grâce à lui que notre pote Kyle Reese (Jai Courtney) est encore vivant aujourd’hui. Leur combat contre Skynet est proche du dénouement mais ils découvrent à ce moment-là qu’une machine a été envoyée dans le passé. Le but est d’empêcher la naissance de John Connor et pour cela ils vont s’en prendre à sa mère Sarah (Emilia Clarke). Kyle va à son tour voyager dans le temps et revenir en 1984 mais au moment où il part John est soudainement attaqué.

    01.jpg

    Il nous l’avait dit et donc He’s back !! Après une petite parenthèse plutôt réussie en compagnie de Christian Bale et de Sam Worthington, voilà donc que notre pote Arnold Schwarzenegger repointe le bout de son nez de T-800 pour la suite ou plutôt de la saga. Si on retrouve des noms que l’on connaît par cœur, les visages ont changé place donc à Emilia Clarke, Jason Clarke & Jai Courtney pour tenter de relancer la machine. Si l’action est au rendez-vous, ce Terminator Genisys ne se montre pas non plus véritablement éblouissant (ça aurait été sympa de voir un peu plus Byung-Hun Lee !) et ne comble pas les attentes qu'il a suscité. D'autres aventures sont à prévoir mais on espère quand même qu'elles se montreront plus convaincantes au risque de détruire un mythe !

     

    Il faut le voir pour : Essayer de ne pas vous forcer à sourire parce que ça se remarque quand même …

     

    En savoir plus sur Terminator Renaissance ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Maggie

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    L'humanité traverse une terrible crise depuis l'apparition du virus appelé Necroambulis et les victimes ne cessent d'augmenter. Cela fait 2 semaines que notre pote Wade (Arnold Schwarzenegger) est à la recherche de sa fille Maggie (Abigail Breslin) et c'est en ville, à l’hôpital qu'il finit par la retrouver. Infectée par le virus, elle ne peut désormais pas échapper à une prochaine transformation malgré tout son père décide de la ramener à la maison. Au fond de lui il garde un infime espoir que Maggie parviendra à garder le contrôle mais pour combien de temps ? Lorsque son agressivité finira par prendre le dessus, Wade sera t-il capable de placer sa fille en quarantaine ?

    01.jpg

    Encore un film de zombies s'exclameront certains oui mais la participation de notre pote Arnold Schwarzenegger apporte une pointe de curiosité. Pour sa première réalisation, Henry Hobson a également fait un choix pertinent en laissant de coté l'action pour se concentrer sur la relation entre cette fille condamnée et un père plongé dans le désarroi. Si on apprécie de voir Schwarzie dans un rôle autre que celui du gros bras, il faut malheureusement reconnaître que Maggie n'a rien pour nous captiver. Ça se veut mélancolique et fort en émotions mais on est surtout submergé par un profond ennui et pour ça on a déjà certains épisodes de The walking dead. A vous de voir si vous avez envie de vous infliger ça !

     

    Il faut le voir pour : Vous poser des questions si votre entourage sent la bouffe !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Expendables III

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Barney Ross (Sylvester Stallone) et ses potes les Expendables traquent un important marchand d’armes du nom de Victor Minns. Avant cela, ils font un petit détour pour libérer un des leurs ; Doc (Wesley Snipes) dont les talents pourraient bien être utiles. Une fois ce sauvetage accompli, ils retournent à leur mission mais Barney va avoir une sacrée surprise lorsqu’il découvre que derrière Victor Minns se cache en fait Conrad Stonebanks (Mel Gibson), un frère d’armes avec lequel il a fondé les Expendables. Les retrouvailles sont pour le moins explosifs et la bande parvient à s’en tirer non sans dégâts puisque Caesar (Terry Crews) est gravement touché et une décision importante sera prise pour le groupe.

    01.jpg

    On ne change pas une formule qui gagne et qui surtout a trouvé des fans à travers le monde, Sylvester Stallone reprend les armes avec sa bande de mercenaires. A cette occasion, le casting subit un petit lifting avec les arrivées de Kellan Lutz ou de Ronda Rousey qui apporte la touche de féminité dans cet univers de sang et d’explosions. Les vétérans répondent aussi présents avec les nouveaux venus que sont Harrison Ford, Mel Gibson ou le rigolo Antonio Banderas. Pas la peine de s’attarder sur le scénario comme toujours sommaire, Expendables III est fidèle à nos attentes à savoir un divertissement fun certes répétitif mais ponctué de scènes d’action de gros calibre où vos méninges pourront se reposer.

     

    Il faut le voir pour : Trouver une bonne équipe si vous avez besoin de démolir un immeuble !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Expendables 3

    Ils sont de retour et quelque chose me dit qu'il va encore y avoir du grabuge ! Je parle bien sur de Sylvester Stallone et de ses potes d'enfance qui vont encore tout faire péter dans Expendables 3. L'occasion d'accueillir des nouveaux venus comme Wesley Snipes ou encore Mel Gibson.

    Date de sortie : 20 Août 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Sabotage

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Notre pote John "Breacher " Wharton (Arnold Schwarzenegger) et ses hommes forment l’unité spéciale de la D.E.A. Plus qu’un groupe d’intervention, ils composent une vraie famille mais cette équipe a été suspendue après un dernier coup d’éclat causé à un important cartel. Il y a quelques mois, ils ont en effet découvert un magot de près de 200 millions de dollars qu’ils ont détruit. Cependant, selon certaines sources bien informées, il manquerait 10 millions qui ont certainement rempli les poches de Wharton et de ses gars. Ils font ainsi l’objet d’une longue enquête mais leur équipe va être attaquée et tout porte à croire que le cartel veut régler ses comptes.

    01.jpg

    Schwarzie et un groupe de malabars armés jusqu’aux dents, non ce n’est pas encore The Expendables 3 mais on n’en est pas si loin. Derrière la caméra se cache David Ayer qui nous avait déjà servi son pas si passionnant End of watch et ici c’est un peu la même chose. On a du mal à se passionner pour une histoire mal ficelée tournant au ridicule à la fin. Ce ne sont pas non plus les présences de Sam Worthington ou Terrence Howard qui vont venir relever le niveau car tous les personnages sont caricaturaux au possible. Coté action ça n’en manque pas, c’est plutôt musclé mais on sera surtout marqué par une violence assez crue. Sabotage, oui ba y’a pas à dire le titre est vraiment bien trouvé !

     

    Il fait le voir pour : Eviter les tatouages dans le dos, ça évitera les mauvaises surprises !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Sabotage

    Avec Sabotage, on va avoir le plaisir de retrouver notre bon vieux Arnold Schwarzenegger qui est à la tête d'une unité spéciale de la DEA. L'efficacité ça les connait et justement ils viennent de frapper un grand coup en mettant à mal un important Cartel avec une saisie de près de Cent millions de dollars mais les représailles ne vont pas tarder !

    Date de sortie : 07 Mai 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Evasion

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Cela fait 7 ans que notre pote Ray Breslin (Sylvester Stallone) teste en situation réelle la sécurité des prisons et jusqu’à présent aucune n’a su lui résister. Un nouveau challenge l’attend ; c’est la CIA qui fait cette fois appel à ses services afin d’évaluer une prison non-officielle et une mission qui lui rapportera un beau pactole. Une décision qu’il regrettera très vite puisqu’il s’agit en réalité d’un piège ; Ray est livré à lui-même mais il ne va pas pour autant baisser les bras. L’évasion reste possible mais il va devoir identifier les failles de cette prison et pourra compter sur le soutien de son tout nouveau pote d’enfance Emil Rottmayer (Arnold Schwarzenegger) qui a pas mal de relations, ce qui peut toujours servir !

    01.jpg

    On avait eu droit à un avant-gout avec les Expendables, la réunion entre Sylvester Stallone & Arnold Schwarzenegger dans un film a enfin eu lieu (On pourra aussi saluer 50 Cent venu faire de la figuration). Pour les nostalgiques des films d’action des années 1980, c’est une vraie bénédiction d’autant plus que le réalisateur Mikael Hafstrom semble être lui aussi resté bloqué à la même époque. On va éviter d’évoquer le scénario rocambolesque mais quitte à partir dans le délire autant y aller à fond ce que ne fait évidemment pas du tout Evasion sans compter que les scènes d’action sont plus que décevantes. On est donc loin du divertissement promis et j’ai envie de dire que ce n’est pas avec ça qu’on va pouvoir s’évader !

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que vous n’avez pas forcément besoin de vous faire tatouer les plans d’une prison pour vous évader !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Le dernier rempart

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Las Vegas. Un important dispositif a été mis en place dans le cadre du transfert de Gabriel Cortez (Eduardo Noriega), un dangereux criminel et en dépit de toutes les précautions prises, il est parvenu à s’évader. On retrouve vite sa trace à bord d’une Corvette ZR1 dont on a signalé le vol quelques jours plus tôt et il se dirige vers le Mexique accompagné d’un otage. Pour traverser la frontière, il va devoir passer par une petite ville d’Arizona ; Somerton dont le shérif se nomme Ray Owens (Arnold Schwarzenneger). Cet ancien officier des stups s’était retiré ici en pensant trouver le calme mais il va devoir reprendre les armes pour défendre avec ses potes d’enfance leur territoire et ça va être méchamment violent !

    01.jpg

    "I’ll be back" Il nous l’avait promis et après de brèves apparitions chez son pote Sly, Arnold Schwarzenneger est de retour au cinéma 10 ans après le peu mémorable Terminator 3. Pas de surprises, on a rendez-vous avec un film d’action rythmé par la chasse d’une Corvette boostée et quelques gunfights qui font plutôt mal pas étonnant quand on sait que derrière la caméra il y a Kim Jee-woon (Le bon, la brute et le cinglé / J’ai rencontré le diable …). Comme de tradition, le réalisateur effectuant sa première expérience aux states est quelque peu entravé par la machine hollywoodienne Pour détendre un peu l’atmosphère, Johnny Knoxville & Luis Guzman viennent instiller quelques notes d’humour dans cet univers de violence. Amusant tout simplement.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vous garer n’importe où !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Un flic à la maternelle

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Cela fait 4 ans que notre pote John Kimble (Arnold Schwarzenegger) cherche à coincer Cullen Crips (Richard Tyson) et il est près du but. C’est un nouveau meurtre qui va faire tomber le criminel mais afin de donner plus de poids à l’accusation, on cherche aussi à retrouver son ex-femme qui s’est enfui avec leur fils. Selon les informations recueillies, celle-ci se trouverait à Portland, Oregon prochaine destination pour John associée à Phoebe O’hara (Pamela Reed). Cette dernière devait prendre la place d’une institutrice pour dénicher le fils de Cullen mais une grippe intestinale la cloue au lit et c’est son équipier qui va prendre la relève. Ce flic a déjà affronté toutes sortes de danger mais il va devoir relever un défi de taille : s’occuper d’une classe de maternelle !

    01.jpg

    Il a été dans la peau du plus sanguinaire des barbares cimmériens, affronté le Predator ou fait face au Terminator ; cette fois Schwarzenegger doit … supporter des gamins ! Ce contraste saisissant est évidemment le moteur de cette comédie que l’on doit à Ivan Reitman sortie à une époque où l’acteur autrichien essayait de nous faire rire. Le fait d’avoir découvert Un flic à la maternelle durant mon adolescence a construit un certain lien mais le revoir aujourd’hui fait éclater les bons souvenirs. Bâti sur un scénario bateau, les échanges entre Schwarzie et sa classe décrocheraient à peine quelques sourires mais ça n’ira pas plus loin. Un film qui en fait n’est supportable que si on n’a pas quitté la maternelle et encore !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Expendables 2 : Unité spéciale

    star 04.jpg

    aff.jpg

    A peine de retour d’une mission au Tibet, notre pote Barney Ross (Sylvester Stallone) et son équipe repartent déjà pour une nouvelle mission. Ils doivent retrouver un coffre échoué en Chine et seront accompagnés pour l’occasion de Maggie Chan (Yu Nan) mais ils ne sont pas les seuls sur le coup. Un certain Vilain (Jean-Claude Van Damme) fait son apparition et ira jusqu’à exécuter un des équipiers de Barney qui n’aura désormais qu’un but : le traquer, le trouver, le tuer ! Entretemps, ils apprennent ce que contenait le coffre : un plan indiquant l’emplacement de 5 tonnes de Plutonium. Vilain a bien l’intention de les vendre au plus offrant quitter à bouleverser à jamais l’équilibre de l’ordre du monde.

    01.jpg
    C’était déjà une belle prouesse de réunir cette belle brochette bodybuildée et Expendables 2 : Unité spéciale fait encore mieux. Les nouveaux venus sont le Vilain Jean-Claude Van Damme et le Loup solitaire Chuck Norris sans oublier Willis & Schwarzenegger qui mettent un peu plus la main à la pate dans cet épisode. Après une scène d’entrée tonitruante, se dévoile ensuite un scénario expéditif puisque l’essentiel étant de voir en action nos héros et de ce point de vue là, le spectacle est au rendez-vous. Le plaisir de revoir tout ce beau monde l’emporte une fois encore et efface quelques déceptions comme les rôles mineurs de Jet Li et de Yu Nan mais ça vaut évidemment un Coup de cœur Ciné2909 très musclé !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas manquer le retour de Schwarzie !


    En savoir plus sur Expendables : Unité spéciale ?

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2012 0 commentaire