Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ciné2909 - Page 6

  • Bohemian Rhapsody

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Jusqu’à maintenant, Farrokh Bulsara (Rami Malek) travaillait comme bagagiste à l’aéroport de Londres-Heathrow mais sa rencontre avec ses potes Brian May & Roger Taylor (Gwilym Lee & Ben Hardy) a tout changé. Ces derniers font partie d’un groupe et viennent de se faire plaquer par leur chanteur mais, séduits par sa voix, ils le remplacent rapidement par Farrokh qui prendra comme nom de scène celui de Freddie Mercury. Le trio sera ensuite rejoint par John Deacon (Joseph Mazzello) et c’est ainsi que va naître un groupe légendaire : Queen ! Les performances de Freddie sur scène ne passent pas inaperçues participant ainsi au succès du groupe jusqu’à la sortie du titre improbable Bohemian Rhapsody qui les fera définitivement entrer dans l’Histoire.

    02.jpg

    Parce que personne n’a oublié Freddie Mercury et qu’on ne se lasse pas d’écouter le révolutionnaire Bohemian Rhapsody, voilà un biopic qui était attendu. La genèse aura été longue (le projet remontant à 2010) et mouvementé (Le réalisateur Bryan Singer a été viré 2 semaines avant la fin du tournage) mais le film tient toutes ses promesses. On pourra quand même lui reprocher de rester cantonné à une structure linéaire d’un biopic toutefois on gardera surtout en mémoire une phénoménale scène finale. Dès les premières minutes, le choix de Rami Malek pour incarner le chanteur apparaît comme une évidence jusqu’à cette incroyable performance qui ne manquera pas de vous donner la chair de poule. Tout ça m’a tellement fait vibrer que je ne peux que lui offrir un Coup de cœur Ciné2909 !


    Il faut le voir pour : Le concert du Live Aid !

  • Venom

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Après avoir connu quelques déboires à New York, notre pote Eddie Brock (Tom Hardy) s’est construit une nouvelle vie à San Francisco. Il a su donner un nouvel élan à sa carrière de journaliste et s'apprête à épouser Anne (Michelle Williams) mais tout cela va s’écrouler comme un château de cartes. En enquêtant sur les activités de la Life Foundation, il va tomber sur des informations confidentielles en fouillant sur l’ordinateur de sa compagne. Au même moment, le Docteur Carlton Drake (Riz Ahmed) mène de nombreuses expériences sur une matière organique vivante venue de l’espace. Ce symbiote extraterrestre va changer à tout jamais la vie d’Eddie !

    01.jpg

    Depuis sa première apparition dans le Spider-Man 3 de Sam Raimi en 2007, l’idée d’un spin-off centré sur le personnage d’Eddie Brock avait été évoqué. Les années ont passé, le Marvel Cinematic Universe s’est imposé auprès du grand public tandis que chez Sony on allait de tâtonnements en déceptions. Ce Venom ne va pas arranger les choses, on est bien loin de retrouver le sanguinaire nemesis du tisseur du comic book. Si l’apparence du symbiote prête déjà à débat, on a aussi du mal à supporter le rapport qu’il entretient avec Tom Hardy au point qu’on a l’impression d’assister à un spectacle de Jeff Panacloc avec Jean-Marc… La réalisation d’une terrible banalité de Ruben Fleischer vient nous achever, espérons que le prochain épisode ne soit pas un Carnage.



    Il faut le voir pour : Ne pas traiter votre symbiote de parasite !

  • Whitney

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Le 11 Février 2012, la chanteuse Whitney Houston était retrouvée sans vie dans sa baignoire et ce sont des millions de fans à travers le monde qui pleuraient cette disparition. Son amour pour la musique, elle l’a hérité de sa mère la chanteuse Cissy Houston et sa carrière débute en 1985 avec la sortie de son premier album. Le succès est au rendez-vous, sa voix enchante le public, son ascension est fulgurante et dans le même temps elle entame également une carrière cinématographique Malheureusement, derrière cette belle histoire se cache également une femme lentement dévorée par ses maux et sa chute n’en sera que plus brutale jusqu’à ce tragique épilogue..

    01.jpg

    Elle fait partie de ces artistes qui sont partis bien trop tôt et si Whitney Houston a connu un succès incommensurable, sa part d’ombre lui aura été fatale. Ce documentaire dirigé par Kevin Macdonald suit un déroulement classique en mettant d’abord en avant le fabuleux destin d’une jeune fille née dans les quartiers pauvres de Newark qui allait conquérir le monde. La seconde partie vient briser ce conte de fées en dévoilant sans fards les travers et meurtrissures de l’artiste ou encore l’influence néfaste qu’aura eu son entourage parfois même très proche. Difficile aussi de rester insensible devant le terrible destin de sa fille Bobbi Kristina Brown. Whitney, I will always love you !



    Il faut le voir pour : Voir la carrière de Janet Jackson d’un autre oeil !

  • Kin : le commencement

    3640909309.49.jpg

    Aff.jpg

    Alors qu’il vient de nouveau de se faire renvoyer de l’école, notre pote Eli (Myles Truitt) a fait une étrange découverte. Habitué à récupérer de la ferraille dans des immeubles abandonnés, il tombe sur plusieurs cadavres portant d’étranges armures. Il quitte les lieux précipitamment mais plus tard dans la nuit il se réveille comme si quelqu’un l’appelait. Eli retourne alors sur les lieux; il met la main sur un drôle d’objet qui va s’avérer être un fusil de haute technologie qu’il va garder avec lui. En marge de cette trouvaille, l’adolescent voit le retour de son grand frère Jimmy (Jack Reynor) après 8 ans d’absence. Malheureusement, cette réunion de famille est loin de se faire dans la joie bien au contraire !

    01.jpg

    En 2014, les frères Jonathan & Josh Baker réalisaient un court-métrage intitulé Bag Man et c’est à partir de là qu’est né ce film. Comme l’indique si bien son titre Kin : Le commencement est censé lancer une future saga cinématographique mais cela est corrélé au succès ou non de cet épisode. C’est loin d'être évident d’abord parce que l’aspect science-fiction est assez limité avec un super fusil, quelques explosions, 2 sosies des Daft Punk et puis surtout une histoire qui soulève très peu d’enthousiasme. Ajoutez à cela un dénouement qui risque de frustrer plus d’un spectateur encore plus s’il s’avère que la saga ne trouve pas de suite !


    Il faut le voir pour : Passer plus de temps avec votre grand frère et traîner dans les boites de strip-tease !

  • Action ou Vérité

    star 01.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    A la base, notre pote Olivia (Lucy Hale) avait prévu d’aider les plus démunis en construisant des maisons mais Markie (Violett Beane) a elle d’autres projets. Il faut dire que c’est le Spring break et que ce sera certainement la dernière opportunité pour ces étudiantes de passer du temps ensemble. Olivia finit donc par se laisser convaincre et se rend au Mexique avec tous leurs potes d’enfance. Après avoir passé leur séjour à s’éclater sur les plages et à faire la fête, l’heure est déjà au retour. Alors qu’ils passent leur dernière nuit, ils vont faire la connaissance d’un certain Carter (Landon Liboiron). Ce dernier les invite à terminer la soirée dans une église abandonnée où ils vont s’amuser au jeu Action ou vérité. Ils ignorent alors qu’en faisant cela ils vont tous être frappés par une terrible malédiction !

    01.jpg

    Qui a dit que la créativité était morte à Hollywood ? A partir du simple jeu populaire qu’est Action ou Vérité, voilà qu’ils arrivent à nous pondre un film ! Le schéma est ultra-classique avec un groupe de jeunes qui ne demandaient qu’à s’amuser et qui va se retrouver avec un esprit malfaisant à leurs trousses. Comme trop souvent, tout ce qu’on nous propose c’est quelques jumps scares pour tenter de nous faire trembler sans grand succès mais là on peut au moins dire que c’est fait avec le sourire. Cela permettra au moins à Lucy Hale & Tyler Posey, plus habitués aux plateaux de série télé, d’étoffer leur filmographie. Reste maintenant à croiser les doigts pour l’arrivée d’un spin-off basé sur Cache-Cache, rien que l’idée m’emballe déjà !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de suivre des inconnus !

  • Rampage - Hors de contrôle

    star 02.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Primatologue passionné à la réserve naturelle de San Diego, notre pote Davis Okoye (Dwayne Johnson) a une relation privilégiée avec George, un gorille albinos qu’il a recueilli lorsque celui-ci n’était qu’un bébé. L’animal a vu son comportement brusquement se modifier car il vient de terrasser un grizzly et surtout il a grandi dans des proportions impressionnantes. Cette agressivité soudaine et cette transformation physique sont en fait la conséquence d’une exposition à une expérience menée illégalement par le groupe Energyne sous l’égide de Claire & Brett Wyden (Malin Akerman & Jake Lacy). Ces derniers savent également que George n’est pas un cas isolé puisqu’un loup géant a également fait son apparition dans le Wyoming et ils ont bien l’intention d’attirer ces cobayes à Chicago !

    01.jpg

    A la base c’était un simple jeu vidéo sorti dans les années 1980 dans les salles d’arcade puis adapté ensuite sur consoles. Le jeu se résume à des monstres combattant au beau milieu d’une ville, un scénario suffisamment élaboré pour justifier une adaptation cinématographique du coté d’Hollywood. Pour doper le film, on a fait appel au roc qu’est Dwayne Johnson toujours aussi à l’aise quand viennent les scènes d’action mais ça s’arrête là. Rampage - Hors de contrôle est loin d’être aussi fun qu’on pouvait l’espérer ; à la limite j’aurais préféré voir davantage les monstres semer la destruction plutôt que de devoir se taper des personnages aussi lisses voire antipathiques comme les Wyden.

     

    Il faut le voir pour : Se raser le crâne !

  • Amoureux de ma femme

    star 01.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    C’est au détour d’une rue que Daniel & Patrick (Daniel Auteuil & Gérard Depardieu) se sont retrouvés et ils ont l’intention de prolonger leurs retrouvailles au cours d’un diner. Daniel est tout de même un peu gêné vis-à-vis de sa femme Isabelle (Sandrine Kiberlain) qui ne porte pas son ami dans son cœur. Effectivement, il y a quelques temps Patrick a quitté sa femme qui se trouve être la pote d’enfance d’Isabelle ce qui crée quelques tensions mais au final elle va accepter de le recevoir. A cette occasion, le couple va ainsi faire la connaissance de sa nouvelle compagne : Emma (Adriana Ugarte). Dès que Daniel pose les yeux sur elle, il perd tous ses moyens et se met même à s’imaginer mille et une choses avec cette séduisante jeune femme !

    Aff.png

    Après avoir revisité l’univers de Marcel Pagnol, notre pote Daniel Auteuil continue son envie de réaliser avec l’adaptation d’une pièce de théâtre, L’envers du décor, qu’il connait bien pour l’avoir interprété. L’histoire se résume ainsi à un diner durant lequel on découvre l’imagination fertile du personnage et où les frontières entre réalité et rêve se troublent. Si ces quelques scènes offrent une légère évasion face à un repas insipide, il n’en reste pas moins qu’Amoureux de ma femme s’impose vite comme une comédie poussive. Malgré des valeurs sures au casting comme Sandrine Kiberlain & Gérard Depardieu, le quatuor sonne faux et la seule éclaircie restera la présence de la comédienne espagnole Adriana Ugarte qu’on avait découvert avec Julieta.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus organiser de diner chez vous !

  • Les municipaux, ces héros

    star 01.jpg

    AFF1 (3).jpg

    C’est un petit accident de voiture qui porte chance à notre pote Gilbert (Francis Ginibre) ! Il faut dire que celui qui lui est rentré dedans n’est pas n’importe qui ; il s’agit du Maire (Lionel Abelanski) de Port Vendres et celui-ci n’a plus de points sur son permis. En guise d’arrangement, il a donc proposé à Gilbert, qui cherchait un emploi et qui en plus ne sait rien faire, un job au sein des services municipaux. C’est ainsi qu’il se présente plein d’entrain pour sa première journée de travail et il va être pris en main par Christian (Eric Carrière), un syndiqué qui va lui apprendre toutes les ficelles du métier. Enfin, il va surtout lui apprendre à se la couler douce et à profiter des nombreux avantages que lui offre son nouvel emploi !

    01.jpg

    Eric Carrière et Francis Ginibre que l’on connait davantage sous le nom des Chevaliers du fiel reviennent au cinéma après Repas de famille et adaptent pour le grand écran un sketch né sur les planches puis décliné en série télévisée. N’étant pas du tout sensible à l’humour proposé par le duo toulousain, il y avait peu de chances que Les municipaux, ces héros parvienne à me séduire et il faut bien reconnaitre que les statistiques ne mentent pas ! Entre un Maire qui profite de sa position et les magouilles orchestrées par ses employés en passant par le conducteur de bus scolaire alcoolisé, tous les personnages sont caricaturés à l’extrême et de surcroit ils évoluent au sein d'une histoire inintéressante au possible. Une comédie qui ne m’aura pas arraché un seul sourire, les fans inconditionnels de ces artistes apprécieront peut-être davantage.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à prononcer " Miami " !

  • Comme des garçons

    star 02.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    1969 à Reims. C’est un drame qui frappe la ville ; le club de football de la ville descend en deuxième division ! Le journaliste Paul Coutard (Max Boublil), qui n’a pas sa langue dans sa poche, n’hésite d’ailleurs pas à mettre cette déroute sur le dos de l’entraineur du club ce qui lui vaudra une sanction de la part de sa Direction. Il se retrouve ainsi obligée d’aider la secrétaire Emmanuelle Bruno (Vanessa Guide) dans l’organisation de la kermesse de leur journal Le Champenois. A la recherche d’une idée d’animation, Paul décide d’organiser un match de football avec des femmes. A sa grande surprise, le groupe qu’il a constitué se montre talentueux et Emmanuelle se distingue plus particulièrement. Il va alors faire tout son possible afin de changer les mentalités et pour que cette équipe soit les précurseures du football français féminin.

    01.jpg

    Pour son premier long-métrage, Julien Hallard a eu une belle idée - du moins sur le papier - en adaptant l’histoire vraie de la création de l’équipe féminine de football de Reims. Si Comme des garçons a su réunir une belle bande de sportives, on regrette que celle-ci n’ait pas été davantage mise en valeur pour nous faire passer un bon moment. Au lieu de ça, le film s’attarde sur une relation entre Vanessa Guide & Max Boublil qui se montre loin d’être indispensable au milieu d’une histoire bien trop conventionnelle. Cela partait d’un bon sentiment de vouloir rendre hommage à cette équipe féminine rémoise de football mais cette comédie ne nous emballe à aucun moment laissant même place parfois à de l’ennui.

     

    Il faut le voir pour : Convaincre votre femme de se mettre au football !

  • Game night

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    C’est grâce à leur passion commune pour les jeux de société qu’Annie & Max (Rachel McAdams & Jason Bateman) se sont rencontrés. Depuis ce jour, ils se sont mariés et continuent de jouer chaque semaine aux jeux avec leurs potes d’enfance Michelle, Kevin & Ryan (Kylie Bunbury, Lamorne Morris & Billy Magnussen). Le groupe accueille un invité exceptionnel puisque Brooks (Kyle Chandler), le frère de Max est de retour et c’est d’ailleurs lui qui organiser la prochaine soirée de jeux. A cette occasion, il a décidé de voir les choses en grand et a fait appel à une agence spécialisée ; un des invités va être enlevé et les autres participants devront mener l’enquête pour tenter de le retrouver. Malheureusement, cette soirée va tourner au cauchemar car de véritables truands font faire leur apparition.

    01.jpg

    A l’heure où nous sommes tous plongés sur nos écrans (ne niez pas, vous êtes pris en flagrant actuellement !), Game night braque les projecteurs sur les indémodables jeux de société. Partant d’un scénario simple mais efficace, cette soirée entre potes part totalement en cacahouète. Coté casting, on est sous le charme du duo Rachel McAdams / Jason Bateman qui fonctionne à merveille avec notamment cette scène très drôle où Annie doit jouer les chirurgiens. On aurait apprécié que le reste de la bande fasse preuve d’un peu plus de démence à l’image du personnage du policier incarné par Jesse Plemons. Sans être extraordinaire, voilà une comédie qui tient tout simplement sa promesse de nous divertir !

     

    Il faut le voir pour : Apercevoir le sosie de Denzel Washington !