Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ciné2909 - Page 6

  • Deadpool

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Pour gagner sa vie, notre pote Wade Wilson (Ryan Reynolds) vend régulièrement ses services pour des causes pas toujours nobles. Sa rencontre avec Vanessa (Morena Baccarin) allait changer bien des choses puisque le couple s’apprêtait même à se marier jusqu’à ce qu’une terrible nouvelle ravage leur avenir. Wade s’est en effet découvert un cancer et la médecine semble impuissante pour qu’il échappe à la mort. Son dernier recours est alors d’accepter une offre qui lui permettrait de se doter d’incroyables pouvoirs et de devenir un super-héros ! Il est alors loin de se douter qu’il deviendra un cobaye pour les expérimentations d’Ajax (Ed Skrein) qui va réveiller ses pouvoirs mutants qui feront de lui le mercenaire connu sous le nom de Deadpool.

    01.jpg

    Après l’avoir aperçu dans Wolverine, il était assez difficile de concevoir que Deadpool aurait droit à son adaptation et pourtant voilà qu’il débarque plus irrévérencieux que jamais. Le héros de Marvel le plus déjanté possède un univers totalement décalé et cher aux fans, qu’on se rassure le réalisateur Tim Miller a su répondre aux attentes ! Cervelles explosées, blagues qui fusent ; pas de doute on retrouve bien le Wade Wilson du comic-book et on s’en réjouit. Du coté des aspects négatifs, on signalera les présences anecdotiques des 2 X-men pour le chaperonner ou encore celles de ces vilains en mousse. Un Coup de cœur Ciné2909 qui se savoure tel un Chimichanga et on espère que le mercenaire reviendra rapidement pour d’autres aventures.

     


    Il faut le voir pour : Vous acheter des Crocs parce que c'est vraiment trop confortable !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Anomalisa

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Notre pote Michael Stone, auteur du livre Comment puis-je vous aider à les aider ?, vient d’atterrir à Cincinnati car le lendemain il doit assister à un congrès. La soirée est déjà bien avancée lorsqu'il commande un dîner à son hôtel avant de prendre des nouvelles de sa femme et de son fils. Peu de temps après, il repense à la lettre qu'il avait reçu de la part d'une ex-petite amie qui vit justement à Cincinnati et il n'en faut pas plus pour qu'il la contacte. Les retrouvailles espérées tournent court à la suite d'une dispute et Michael semble bien parti pour terminer la soirée seul jusqu'à ce qu'il fasse la connaissance de Lisa, une admiratrice logeant dans le même hôtel.

    01.jpg

    S'il s'agit d'un film d'animation réalisé avec la technique du Stop-motion, Anomalisa est destiné à un public adulte. Cette réalisation que l'on doit au duo Charlie Kaufman / Duke Johnson a de quoi perturber dans ses premiers instants avec l'aspect robotisé des personnages et leurs voix uniformisés. Il faudra finalement attendre l'arrivée de Lisa pour mieux prendre en compte la profondeur d'un scénario qui flirte aussi bien avec l'étrange que le réalisme (sachant que dans le projet initial, il s'agissait d'une pièce de théâtre sonore). On peut donc considérer qu'il s'agit là d'un ovni, une véritable curiosité sur lequel il faudra jeter un œil.

     


    Il faut le voir pour : Tester le Chili lorsque vous irez à Cincinnati

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • La tour Montparnasse infernale

    cinéma, film, comédie, La tour Montparnasse infernale, charles nemes, Eric Judor, Ramzy Bedia, Marina Foïs, Serge Riaboukine, Michel Puterflam, Bô Gaultier de Kermoal, Peter Semler, Edgar Givry

    AFF.jpg

    Le week-end est là et la Tour Montparnasse se vide mais alors que la nuit s'est installée, notre pote Stéphanie (Marina Foïs) attend la visite de son oncle. Une importante réunion doit en effet avoir lieu mais elle sera brutalement interrompue par un groupe d'hommes armés menés par machin ou plutôt Michel (Serge Raboukine). Leur but est d'obtenir un code qui leur permettrait d'ouvrir un coffre renfermant pas moins de 50 millions de francs. Un plan bien pensé qui n'avait cependant pas prévu l'intervention d'Eric & Ramzy (Eric Judor & Ramy Bedia), 2 laveurs de vitres aussi imprévisibles qu'ils sont stupides.

    01.jpg
    Après avoir connu le succès avec leurs spectacles puis à la télévision, nos potes Eric & Ramzy se lancent dans l'aventure du cinéma. En toute logique, c'est avec une comédie qu'ils viennent faire les zigotos avec l'humour qu'on leur connaît (et que tout le monde n'apprécie pas forcément) avec ce mélange de Piège de cristal et de La tour infernale. Ce film de Charles Nemes repose entièrement sur ce duo intenable capable de prendre en otage une main ou encore de revisiter le combat Bruce Lee / Kareem Abdul-Jabbar. Si La tour Montparnasse infernale n'a rien de franchement irrésistible, il y a quand même des passages marrants ainsi que quelques dialogues qui restent dans les mémoires ; rien de plus qu'un petit amusement.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • La terre et l'ombre

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Après 10 heures de voyage, notre pote Alfonso (Haimer Leal) est arrivé auprès de son fils Gerardo (Edison Raigosa). Ce dernier vit à la campagne dans une petite maison entourée de cannes à sucre avec sa femme Esperanza (Marleyda Soto), son fils Manuel (José Felipe Cárdenas) et sa mère Alicia (Hilda Ruiz). Il travaillait dans les champs de canne à sucre jusqu'à ce qu'il tombe gravement malade ; Gerardo est victime de difficultés respiratoires conséquence de l’environnement qui l'entoure. A cause du brûlage des champs, les pluies de cendres sont fréquentes. Si Alfonso est là, c'est pour donner un coup de main car Esperanza, accompagnée de sa belle-mère, a repris le travail de son mari qui est loin d’être facile.

    01.jpg

    C'est auréolé du prix de la Caméra d'or du Festival de Cannes 2015 qu'arrive sur nos écrans ce film colombien. La terre et l'ombre vient mettre en lumière la précarité des conditions de travail au sein des champs de canne à sucre à travers les difficultés traversées par une famille. Autant le dire tout de suite, ce n'est pas un cinéma qui séduira tout le monde puisqu'il bénéficie d'une réalisation très maîtrisée avec plans fixes et travellings au rythme très lent. Cela vous laissera le temps de contempler la magnifique photographie de cette première réalisation de César Acevedo portée par un impeccable casting. Une belle découverte pour les amateurs du 7ème art.

     


    Il faut le voir pour : Vous réjouir de ne pas avoir de cannes à sucre à coté de chez vous !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Présentation de la première séance d'Amis Publics en présence de Kev Adams, Chloé Coulloud, Malonn Lévana, Paul Bartel, Edouard Pluvieux & John Eledjam.

    Salut à tous !

     

    La semaine dernière a été chargée pour Ciné2909 qui a eu l'occasion d'aller assister à la première séance d'Amis Publics aux Halles à Paris présentée par l'équipe du film : Kev Adams, Chloé Coulloud, Malonn Lévana, Paul Bartel, Edouard Pluvieux & John Eledjam.

     

    Vous pourrez aller jeter un oeil à la vidéo sur la page Ciné2909 Facebook pour le moment et prochainement sur le blog !

     

    A ++ les cinéphiles !

     

     

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • Chocolat

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    1897, dans le Nord de la France. Il est connu sous son nom de clown ; Footit (James Thierrée) cherche aujourd'hui à se faire engager dans la troupe du Cirque Delvaux. Malheureusement son numéro ne convainc pas, on le juge dépassé alors qu'on cherche quelque chose de plus novateur. Footit va avoir une idée en assistant au spectacle où il y découvre Rafaël Padilla (Omar Sy) qui incarne un cannibale africain. Un duo inédit va alors naître et les débuts de Footit & Chocolat sont couronnés de succès au point que M. Oller (Olivier Gourmet) va les inviter à rejoindre Paris. Un nouveau triomphe mais Rafaël va traverser des périodes difficiles à cause de son addiction aux jeux et à l'alcool.

    01.jpg
    Tombé dans l'oubli, le nom de Rafaël Padilla qui aura connu la gloire avec le personnage de Chocolat brille de nouveau. Une initiative que l'on doit à Roschdy Zem qui repasse derrière les caméras et revient sur le destin de celui qui fut le tout premier artiste noir français. En guise de scénario, c'est un parcours assez familier qui nous est offert avec l'ascension avant que ne viennent se manifester les premières nuances du portrait. De film en film , Omar Sy se montre chaque fois plus étonnant mais il faut aussi saluer l'excellente prestation de son partenaire James Thierrée. Voilà donc un bel hommage qui permettra de faire connaître cet artiste au plus grand nombre.

     

    Il faut le voir pour : Se souvenir de Rafaël Padilla

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Les Tuche 2 - Le rêve américain

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Beaucoup de choses ont changé depuis que les Tuche sont devenus millionnaires notamment pour notre pote Coin-Coin ou plutôt Donald (Theo Fernandez). Il a quitté la maison familiale pour poursuivre ses études aux États-Unis et améliorer par la même occasion sa pratique de l'anglais. Un séjour qu'il a décidé de prolonger ce qui signifie qu'il fêtera son 16ème anniversaire loin de ses proches. C'était sans compter sur Cathy (Isabelle Nanty) qui décide d'organiser un voyage en Amérique avec tous les membres de la famille afin de faire une surprise à son fils. Pendant ce temps, Donald a fait la connaissance des parents de Jennifer (Alice Morel Michaud), sa petite-amie et il s'est retrouvé à inventer des histoires sur sa famille.

    01.jpg
    Vous reprendrez bien un peu de frites n'est ce pas ? Il a rencontré le succès dans les salles, notre pote Olivier Baroux remet donc le couvert avec cette famille de beaufs nourris à la pomme de terre et les exporte Outre-Atlantique. Si vous avez déjà eu l'occasion de voir le premier épisode, vous savez sans doute à quoi vous attendre et il n'y aura pas de surprises à ce niveau là ! Des personnages stéréotypés à l’extrême, un humour toujours aussi gras qui de temps à autre pourrait vous faire sourire (j'avoue m’être marré avec la réplique des "amishs de tes amishs sont mes amishs"); Les Tuche 2 - Le rêve américain est fidèle à son prédécesseur. Une comédie qu'on aime ou pas du tuche.

     

    Il faut le voir pour : Suivre l'exemple de Charles Ingalls !

     

    En savoir plus sur Les Tuche ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Dofus - Livre 1 : Julith

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    C'est un grand jour pour Joris puisqu'il va avoir l'opportunité d'approcher son idole : Khan Karkass le célèbre champion de Boufbowl. Seulement, il va y avoir un problème car Kerubim Crepin, son père adoptif, ne peut l'emmener au stade. Il vient en effet d'apprendre une nouvelle importante révélée par Bakara : Julith est de retour et s'est emparée du Dofus ébène ! Le but de cette dernière est désormais d'approcher Joris qui n'est autre que son fils car c'est en lui que réside les pouvoirs de l’œuf de dragon. Notre jeune héros est lui loin de se douter de tout ça et ne pense qu'à aller voir Khan Karkass même si son Papycha lui a demandé de garder la boutique avec sa pote d'enfance Lilotte.

    01.jpg
    Jeu vidéo édité par la société Ankama, l'univers de Dofus s'est propagé depuis 2004 et le succès l'a conduit jusqu'aux écrans télévisées avant de s'inviter au cinéma. S'il s'adresse d'abord aux fans de la première heure, ce film d'animation ne néglige pas pour autant les spectateurs qui découvrent l'univers du MMORPG comme moi. Dofus - Livre 1 : Julith bénéficie de graphismes agréables et surtout d'une superbe animation plus particulièrement dans les phases de combat. Des héros mignons et attachants, une bonne dose d'humour avec Khan Karkass (qui a une sacrée force dans les jambes!) et maintenant on ne se demande plus qu'une chose :à quand la suite ?

     


    Il faut le voir pour : Apprendre que les chats sans poils peuvent être complexés !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Dirty papy

    star 02.jpg

    AFF.jpg

    Alors qu'il s’apprête prochainement à célébrer son mariage avec Meredith (Julianne Hough), Jason (Zac Efron) a eu la douleur de perdre sa grand-mère. Bien qu'il soit surchargé de travail, ce jeune avocat a la responsabilité de conduire son grand-père Dick (Robert De Niro) jusqu'à Boca mais c'est un voyage qui réserve son lot de surprises. Après un parcours de golf expéditif, ils vont en effet prendre la direction de Daytona afin de rejoindre Shadia (Zoey Deutch) et ses potes Lenore & Bradley (Aubrey Plaza & Jeffrey Bowyer-Chapman) qu'ils ont rencontré un peu plus tôt. Depuis la mort de sa femme, Dick n'a en effet qu'une envie et il est certainement inutile d'entrer dans les détails !

    01.jpg
    Un jeune avocat propre sur lui accompagné d'un grand-père qui ne pense qu'à s'éclater ; voilà le pitch peu raffiné de ce Dirty papy. Afin de bien marquer le décalage entre ces deux personnages, le scénario s'invite au Spring break de Daytona avec son lot de filles sexy et ses litres d'alcool. Pour les adeptes d'humour graveleux ils en auront pour leur argent mais la lassitude va elle aussi finir par s'inviter à la fête. On a quand même un peu de mal à comprendre ce que vient faire Robert De Niro (besoin d'argent ? Pari perdu?) dans ce joyeux foutoir où, au contraire, Zac Efron semble être comme un poisson dans l'eau ! Une comédie sur laquelle il vaut mieux faire l'impasse.

     

    Il faut le voir pour : Sortir plus souvent avec votre grand-père !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Zootopie

    star 03.5.jpg

    AFF.jpg

    Depuis qu'elle est enfant, notre pote Judy ne rêve que d'une chose : devenir policier ! Pour ses parents, il était impossible qu'un lapin puisse rejoindre les forces de l'ordre mais à force d'abnégation et de courage, elle y est parvenue. C'est ainsi que Judy quitte sa famille pour s'installer à Zootopie mais sa première journée ne se déroule pas comme elle l'espérait puisqu'elle se retrouve à dresser des PV. Elle finira tout de même par se voir confier une enquête importante avec la mystérieuse disparition d'une loutre et elle n'a que 48 heures pour résoudre cette affaire. Pour l'y aider, elle pourra aussi compter sur Nick Wilde, un renard qui ne manque pas d'ingéniosité.

    01.jpg

    Bienvenue à Zootopie autrement dit le 55ème classique d'animation des studios Disney où les animaux prennent le pouvoir. La découverte de cette ville est déjà un émerveillement pour nos yeux avec notamment cette belle idée de diviser la ville en différents quartiers. C'est beau mais c'est aussi très drôle grâce aux divers clins d’œils cinématographiques et quelques moments d'anthologie comme cette visite chez les paresseux ou encore le coup de la carotte ! A travers l’enquête menée par le duo de choc Judy / Nick, l'histoire délivre un joli message en prônant le vivre ensemble. Un nouveau film à ne pas manquer et qui va faire la joie des spectateurs de tout age.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de dire à un lapin qu'il est mignon !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire