Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Ciné2909 - Page 3

  • Angry Birds - Le film

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    La fête d'anniversaire qu'il était chargé d'animer a tourné au fiasco et notre pote Red est dans l'obligation de suivre aujourd'hui un stage pour canaliser sa colère. Il n'est pas le seul dans ce cas puisqu'il se retrouve aux cotés de Chuck, Bomb & Terrence mais un événement va venir bouleverser la vie de l'ile des oiseaux. Un bateau accoste avec à son bord des cochons verts et immédiatement Red se montre très méfiant vis-à-vis de ces explorateurs. Sont-ils réellement des gens bons comme ils le prétendent ou cachent-ils quelque chose ? C'est ce que Red va tenter de découvrir mais le plus difficile sera de convaincre son entourage.

    02.jpg

    A moins de faire partie des résistants aux smartphones et tablettes numériques, le nom d'Angry birds ne doit pas vous être totalement inconnu. Il s'agit donc à la base d'un jeu pour mobiles qui aura pris une incroyable dimension jusqu'à se marier à des univers comme Transformers ou encore Star Wars. La franchise n'est pas prête de s'éteindre puisque la conquête se poursuit désormais à travers le grand écran avec ce film d'animation et Angry Birds - Le film réussit l'essentiel à savoir ne pas nous décevoir. Un univers hautement coloré, des graphismes séduisants, quelques références cinématographiques mêlées à des jeux de mots (les gens bons m'a marqué !) ; voilà une récréation qui devrait faire la joie des petits comme des grands.

     


    Il faut le voir pour : Éviter de boire l'eau d'un lac !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Braqueurs

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Le braquage de convoi d'argent ; c'est ce qui excite notre pote Yanis (Sami Bouajila) et jusqu'à présent il a toujours réussi à passer entre les mailles du filet. Entouré d'une équipe fiable à laquelle s'est récemment joint Eric (Guillaume Gouix), leur dernier coup leur a permis de mettre la main sur des passeports vierges qu'ils ont pu revendre à prix d'or. Tout s'était bien déroulé jusqu'au moment où Amine (Redouane Behache), le frère de Yanis a voulu revendre une des armes ayant servi au braquage. Un certain Salif (Kaaris), dealer à Sevran, menace de les dénoncer s'ils ne font pas ce qu'il leur demande : attaquer un go fast. Une mission bien plus dangereuse que ce que cette équipe a l'habitude de faire mais ils n'ont pas d'autres alternatives.

    02.jpg

    Un titre simple et efficace, c'est ce qu'on pourrait dire également de ce 4ème long-métrage de notre Julien Leclercq. Ce n'est certainement pas pour son scénario - la phrase d'accroche de l'affiche résumant bien la chose - qu'on se jettera sur Braqueurs mais il faut bien reconnaître qu'en matière d'action, ça fait le job ! L'autre point positif concerne un casting réussi où notre pote Sami Bouajila se montre un ton au-dessus de ses camarades Guillaume Gouix & Youssef Hajdi. A défaut de jouer la carte de l'originalité, voilà un film qui est mené sans temps morts, avec quelques scènes de fusillades musclées et qui n'a aucun mal à nous faire passer un bon moment.

     


    Il faut le voir pour : Toujours surveiller ce que fait votre petit frère !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Grimsby - Agent trop spécial

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Bien que 28 ans se soient écoulés, notre pote Nobby (Sacha Baron Cohen) n'a jamais perdu l'espoir de retrouver son frère et cette détermination est aujourd'hui récompensée ! C'est à Londres que vont avoir lieu ces émouvantes retrouvailles mais il ne s'attendait certainement pas à ce que Sebastian (Mark Strong) soit membre du prestigieux M.I. 6. L'agent des services secrets britanniques est injustement accusé d'un meurtre et va devoir se faire discret ; les 2 frères décident ainsi de se planquer à Grimsby, le quartier de leur enfance. Le seul souci c'est que leur cachette est rapidement repéré car il faut dire que Nobby a organisé une jolie fête en l'honneur de son frère.

    02.jpg

    On le sait notre pote Sacha Baron Cohen maitrise l'art du déguisement et il incarne cette fois un supporter de foot, buveur de bières bedonnant (pour certains ceci est un pléonasme) se découvrant un frère espion. S'il s'agit avant tout d'une comédie, Grimsby - Agent trop spécial dévoile aussi quelques scènes d'action drôlement efficaces que l'on doit à la présence du réalisateur français Louis Leterrier. Pour ce qui est de se marrer, on n'est pas en reste avec un humour bien trash qui ne nous épargne rien et surtout pas au pauvre Mark Strong. Si l'irrévérence et l'absurde ne vous font pas peur et que vous avez juste envie de vous marrer alors cette comédie fera amplement l'affaire.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que vous pouvez utiliser un éléphant pour vous cacher !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Les visiteurs - La Révolution

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Pour nos potes Godefroy de Montmirail & Jacquouille la fripouille (Jean Reno & Christian Clavier), les voyages dans le temps sont loin d’être terminés ! Après le 20ème siècle, les voilà propulsés en 1793 où la Révolution française est en train de modeler une nouvelle société et ils doivent impérativement trouver un moyen de retourner à leur époque. Ils accumulent les ennuis puisqu’à peine arrivés, Godefroy et son fidèle valet sont pris pour des anglais et condamnés à la pendaison. Dans l’attente de leur exécution, ils vont faire la connaissance de Lorenzo Baldini (Ary Abittan) en compagnie duquel ils vont parvenir à prendre la fuite. Ils rejoignent alors Adélaïde de Montmirail (Karin Viard) qui est en train de prendre la fuite avec sa famille et tout ce beau monde va alors rejoindre Paris.

    02.jpg
    On ne pensait pas vraiment les revoir et pourtant 18 ans après Les visiteurs 2 : Les couloirs du temps, voilà que Godefroy & Jacquouille repointent le bout de leur nez. On retrouve également à leurs cotés Jean-Marie Poiré à la réalisation et on a envie de dire que rien n’a vraiment changé pas même les blagues. Les haleines fétides et l’odeur corporel de nos voyageurs du temps font toujours leurs effets, Clavier a l’occasion de se confronter à ses doubles et puis c’est à peu près tout ce que nous propose Les visiteurs - La Révolution. Les nouveaux visages comme Sylvie Testud, Karin Viard, Alex Lutz ou encore Franck Dubosc n’apportent strictement rien si ce n’est peut-être leurs noms à l’affiche mais évitons d’en faire une polémique ! Une fin ouverte laisse entrevoir un nouvel épisode mais qui en a réellement envie aujourd'hui ?

     


    Il faut le voir pour : Découvrir pourquoi on dit Hourra au lieu d'Hosanna !

     

    En savoir plus sur Les visiteurs ?

    En savoir plus sur Les visiteurs 2 : Les couloirs du temps ?

    En savoir plus sur Les visiteurs en Amérique ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Batman V Supeman : L'aube de la justice

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    L'apparition du super-héros Superman (Henry Cavill) est-elle réellement une bénédiction ? C'est la question qui se pose actuellement et la réponse est toute trouvée pour notre pote Bruce Wayne (Ben Affleck) qui se cache également derrière le masque de Batman. Lors du combat entre le Général Zod (Michael Shannon), ce riche héritier a pu constater tous les dégâts mais aussi les victimes collatérales engendrés par Superman, un être dangereux dont les pouvoirs pourraient décimer l'humanité. Bruce cherche donc un moyen de le neutraliser et c'est par l'intermédiaire de Lex Luthor (Jesse Eisenberg) qu'il va trouver la solution. Un morceau de kryptonite a en effet été découvert et ce matériau semble être la seule faiblesse de l'homme d'acier.

    02.jpg
    C'est la réunion que les fans de DC Comics attendaient ; les 2 figures emblématiques de la maison d'édition se retrouvent enfin sur le grand écran. Le justicier de Gotham City attire les regards puisque Ben Affleck porte le masque pour la première fois et ne nous fera pas oublier Christian Bale. L'intérêt de Batman V Supeman : L'aube de la justice réside surtout sur cette confrontation qui tient ses promesses et où Wonder Woman vient aussi taper l'incruste. Enfin, il faut quand même se coltiner 1H30 loin de se montrer extraordinaire et durant lesquels le show de Jesse Eisenberg finit par nous taper sur les nerfs. Le film de Zack Snyder est un bon divertissement que l'on soit fan ou non de ces héros et qui préfigure de prochaines aventures avec la réunion de la Justice League mais qui propose peu de surprises.

     


    Il faut le voir pour : Découvrir enfin qui est le plus fort entre Batman et Superman !

     

    En savoir plus sur Batman ?

    En savoir plus sur Batman, le défi ?

    En savoir plus sur Batman Forever ?

    En savoir plus sur Batman & Robin ?

     
     En savoir plus sur Batman Begins ?

    En savoir plus sur The dark knight-Le chevalier noir ?

    En savoir plus sur The dark knight rises ?

     

    En savoir plus sur Superman Returns ?

    En savoir plus sur Man of steel ?

     

     En savoir plus sur Batman Year One ?

     

    En savoir plus sur Superman : Doomsday ?

     

    En savoir plus sur Superman Batman/Public Enemies ?

    En savoir plus sur Superman / Batman : Apocalypse ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • La Dream Team

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Ce n'était encore qu'un adolescent lorsque notre pote Maxime Belloc (Medi Sadoun) a quitté le Berry pour rejoindre le centre de formation du PSG. A la suite de cela, sa carrière a vite explosé ; footballeur d'exception il enchaîne les succès sans oublier les juteux contrats publicitaires qui ont fait sa fortune. Pourtant, aujourd'hui âgé de 33 ans, le joueur semble sur le déclin comme l'atteste sa non-sélection avec l'équipe de France. Pour ne rien arranger, il s'est bêtement blessé et sera ainsi éloigné des terrains et son agent trouver alors l'idée d'un retour aux sources. C'est ainsi qu'il revient là où tout a commencé à Mareuil-en-bresle où il retrouve son père Jacques (Gérard Depardieu) avec qui les relations sont tendues.

    02.jpg

    Si vous appréciez le ballon rond autant que le cinéma, vous savez sans doute que le mariage des deux donne rarement de bons résultats. La Dream Team n'échappe hélas pas à cette règle car notre pote Thomas Sorriaux nous a pondu une comédie on ne peut plus convenue. Une star du foot à l'ego surdimensionné et critiquée de toutes parts retrouve son village natal et un Gérard Depardieu en père un peu bourru. Le dénouement de l'histoire n'est pas très difficile à deviner sans oublier la présence de Barbara Cabrita pour apporter un peu de romance. En fait, si vous avez moins de 12 ans alors oui cette comédie pourra prétendre à vous faire passer un bon moment autrement vous pouvez passer votre chemin.

     

     

    Il faut le voir pour : Éviter de vous tatouer des caractères chinois !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • 10 Cloverfield lane

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Notre pote Michelle (Mary Elizabeth Winstead) a pris une décision difficile en quittant Ben (Bradley Cooper) et a ainsi pris la route lorsqu’elle a été victime d'un accident. A son réveil, la jeune femme s'aperçoit qu'elle est retenue captive du moins c'est ce qu'elle pense dans un premier temps. Apparait alors Howard (John Goodman) qui l'a secouru et soigné, celui-ci lui annonce alors une terrible nouvelle. Il y a eu une attaque foudroyante et on ignore encore s'il s'agit d'une déclaration de guerre d'un autre pays ou d'une menace extraterrestre. Toujours est-il que l'air est devenu toxique et que Michelle va devoir rester dans ce bunker en compagnie d'Howard mais aussi d'Emmett (John Gallagher Jr.).

    03.jpg

    Il s'agissait d'une des affaires rentables de l'année 2008, Cloverfield avait su piquer la curiosité des spectateurs et on n'est pas vraiment surpris de voir un nouveau volet débarquer. Un épisode toutefois assez différent d'abord avec la réalisation de Dan Trachtenberg qui laisse de côté le Found-footage pour une réalisation plus classique. Surtout 10 Cloverfield lane introduit de nouveaux personnages qui se dévoilent au cours d'un huis-clos où la tension va grandissant. Avec une pointe d'action dans ses derniers instants, le film sait donc se montrer plutôt divertissant sans pour autant marquer nos mémoires.

     


    Il faut le voir pour : Penser à ajouter un bunker si vous faites construire votre maison !

     

    En savoir plus sur Cloverfield ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Triple 9

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Un impressionnant braquage vient d'avoir lieu et 5 hommes armés ont pris la fuite avec leur butin ; quelques liasses de billets ainsi que le contenu du coffre d'un particulier. Leur projet a cependant connu un couac, s'en est suivi une fusillade à laquelle ils ont réussi à s'échapper. Cette équipe est composée des frères Russel & Gabe (Norman Reedus & Aaron Paul), Michael, Jorge & Marcus (Chiwetel Ejiofor, Clifton Collins Jr. & Anthony Mackie) ; ces deux derniers se trouvant être des policiers ! Ce braquage a été commandité par Irina Vlaslov (Kate Winslet) pour le compte de son mari et leur travail n'est pas totalement terminé. L'équipe devra encore obtenir des données confidentielles auprès de la Sécurité Intérieure mais la question est de savoir comment neutraliser l'intervention des forces de Police.

    02.jpg
    Les premières minutes sont menées tambour battant et Triple 9 nous met rapidement dans le bain d'autant plus qu'il y a du beau monde au rendez-vous. On retrouve ainsi le tandem Casey Affleck / Anthony Mackie en tête de gondole mais on notera également les présences de Woody Harrelson, Norman Reedus (pour les fans de The walking dead) ou encore Kate Winslet dans un rôle assez étonnant. Un casting riche mais qui accouche de personnages qui sont loin de marquer les esprits des spectateurs. Le thriller de John Hillcoat bénéficie par contre d'un scénario plutôt malin, l'action est là bien qu'elle se montre moins flamboyante dans la seconde partie ; il y a largement ce qu'il faut pour passer un bon moment.

     

     

    Il faut le voir pour : Vous méfier de votre belle-sœur !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Marseille

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Alors qu’il était en vacances, notre pote Paolo (Kad Merad) a reçu un appel de son frère Joseph (Patrick Bosso) qui lui annonce une mauvaise nouvelle. Leur père Giovanni (Venantino Venantini) s’est fait renverser par un scooter et se trouve actuellement dans le coma entre la vie et la mort mais quand même plus proche de la mort. Paolo saute donc dans le premier avion avec son fils et décolle du Canada pour se rendre à Marseille où il n’est pas revenu depuis 25 ans et en arrivant il a la surprise de constater que l’état de son père n’était pas si alarmant. Il souffre cependant d’amnésie et a tout oublié ; le visage de ces enfants jusqu’à son propre nom.

    02.jpg
    Quand s’annonce un film appelé Marseille et réunissant le duo Kad Merad / Patrick Bosso ; on s’attend à une comédie s’appuyant sur les clichés mais ce n’est pas totalement le cas . On retrouve effectivement certains lieux communs comme l’accent chantant marseillais (concurrencé quand même par le québecois), le culte pour le football avec un caméo sympathique et comment pourrait-on oublier le traditionnel Pastaga ! La surprise vient en fait de l'histoire qui nous dépeint le portrait d'une famille morcelée malheureusement l'émotion n'est pas vraiment au rendez-vous et tout ça est entourée de naïveté. De bonnes intentions qui ne se traduisent pas à l'écran.

     


    Il faut le voir pour : Dire à vos potes que vous n’avez pas besoin d’un gilet pare-balles pour aller à Marseille !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Jodorowsky's Dune

    star 03.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Après une petite expérience dans le théâtre au Mexique, notre pote Alejandro Jodorowsky s'est invité au cinéma en réalisant des films comme Fando et Lis, El Topo ou La montagne sacrée. Des œuvres totalement décalées qui reflètent la folie de ce génie créateur qui divise tout comme il est capable de nous fasciner et ce fut ainsi une merveilleuse découverte pour le producteur français Michel Seydoux. Une amitié est ainsi née et c'est tout naturellement qu'ils vont collaborer sur un projet commun : l'adaptation au cinéma du livre de Frank Herbert Dune ! Nous sommes en 1975, une époque où Star Wars n'a pas encore envahi les salles et Alejandro Jodorowsky voit son film comme le messie de la Science-fiction.

    02.jpg

    Que ce soit le livre de Frank Herbert ou encore l'adaptation cinématographique de David Lynch, je dois bien avouer que Dune fait partie d'une de mes lacunes culturelles. Jodorowsky's Dune revient ainsi sur le projet incroyable sur lequel avait planché le réalisateur matérialisé en un immense livre. Un casting aux allures de Dream Team, des dessins et esquisses signés par les maitres Moebius, Chris Foss ou encore H.R. Giger ; une Bande-Originale confiée à Pink Floyd et Magma ; tout ça ne peut que nous laisser rêveur. Rien ne dit que ce film fantasmé aurait connu le succès escompté et ce documentaire manque effectivement parfois d'objectivité mais il n'en reste pas moins passionnant. En tout cas, cela donne envie de (re-)découvrir l’œuvre originale !

     


    Il faut le voir pour : Espérer voir un jour le Dune d'Alejandro Jodorowsky !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire