Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

francis veber

  • Le dîner de cons

    star 04.jpg

    aff.jpg

    La date fatidique du dîner approche et Pierre Brochand (Thierry Lhermitte) n’a toujours pas trouvé son invité. Ce dîner est en fait un rituel qu’il a mis en place avec certains de ses potes d’enfance ; le but est de ramener l’invité le plus con possible et de le laisser parler. Heureusement pour Pierre, les amis sont là et on lui a repéré quelqu’un qui fera sensation, il s’appelle François Pignon (Jacques VIlleret) et a pour passion les constructions en allumettes. C’est exactement la personne qu’il recherchait  mais Pierre pourrait bien être contraint d’annuler le dîner après le tour de rein qu’il s’est fait au golf. Il est encore loin d’imaginer la soirée mouvementée qu’il va vivre !

    01.jpg 02.jpg 03.jpg

    Qui ne connait pas Le dîner de cons ? Que ce soit sur les planches du théâtre ou bien à travers cette adaptation signée Francis Veber, cette comédie est devenue un classique pour beaucoup. C’est sur que ce n’est pas au niveau de la réalisation sobre pour ne pas dire sommaire que le spectateur sera emballé mais l’essentiel réside dans les personnages et des dialogues devenus cultes. Comment résister à l’hilarant Jacques Villeret à coup sur la plus belle incarnation de François Pignon et aux malheurs de ce pauvre Thierry Lhermitte. C’est con et c’est bon, à voir et à revoir sans aucune modération !

     

    La scène culte à ne pas louper : L’appel de François à Juste Leblanc.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • L'emmerdeur

    aff.jpg

    C’est à Nice qu’a lieu le procès de Randoni (Michel Aumont) qui déchaine toutes les passions. On attend en effet de grandes révélations de sa part impliquant des gens hauts-placés et l’atmosphère est de plus en plus électrique. Ralph Milan (Richard Berry) vient d’arriver à son hôtel situé juste en face du palais de justice et sa mission est simple : éliminer Randoni pour le faire taire. Il avait tout prévu sauf … son voisin de chambre ! Il s’agit d’un certain François Pignon (Patrick Timsit), journaliste en pleine dépression qui ne se remet pas de sa rupture d’autant plus que sa petite-amie s’est installée dans la région de Nice.

    01.jpg

    La nouvelle cuvée de Francis Veber est donc arrivée et pour succéder à Gad Elmaleh dans le rôle si glorieux de François Pignon, c’est Patrick Timsit qui s’y colle. L’emmerdeur porte plutôt bien son nom car c’est exactement le rôle du film à l’humour beaucoup trop téléphoné et super poussif (Cf. le rôle des deux jeunes). Le duo Richard Berry/Patrick Timsit ne parvient en aucun cas à sauver les meubles et nous n’évoquerons pas les présences fantomatiques de Virginie Ledoyen & Pascal Elbé. A vouloir faire du neuf avec du vieux, on en vient parfois à faire un film complètement dépassé. Oublions vite en attendant un prochain épisode d’un Pignon plus inspiré.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais prendre de chambre avec une porte communicante.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire