Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

aude pepin

  • Amour sur place ou à emporter

    star 02.jpg

    aff.jpg

    A 30 ans … oui pardon 29 ans, notre pote Amelle (Amelle Chahbi) est encore à la recherche de l’homme de sa vie et si possible pas un qui aurait l’habitude de dépanner une copine. Comme pour beaucoup, c’est sur son lieu de travail qu’elle va trouver le bonheur puisque cette manageuse d’un Starbucks à Paris vient de rencontrer Noom (Noom Diawara). Bon ça n’a pas été immédiatement le coup de foudre entre les deux mais c’est une affaire de faux sein qui a tout déclenché et leur histoire a commencé. Ça se passait plutôt bien pour ce couple (sauf pour les économies de Noom !) mais à l’heure des présentations aux familles respectives, c’est plus délicat. Une arabe et un noir pour leurs familles c’est tout simplement une hérésie !

    01.jpg

    Succès sur les planches depuis 2011, Amour sur place ou à emporter a droit à sa promotion sur le grand écran portée par Amelle Chahbi qui en profite pour signer sa première comme réalisatrice. A ses cotés, il y a son acolyte Noom Diawara et s’il faut bien reconnaitre une chose c’est que leur énergie commune anime cette comédie. On apportera très vite un gros bémol car la mise en scène, tout comme le scénario, est ultra conventionnelle, les personnages secondaires sont fades et même l’humour est périmé. C’est qu’il est difficile de passer après Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu qui avait déjà utilisé à outrance cet humour concentré de préjugés. Quelques rires se disséminent dans de nombreux moments d’égarement, le titre fait référence à du fast-food on n’en est pas loin cinématographiquement parlant.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de faire le malin sur le plongeoir de la piscine !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Belle comme la femme d’un autre

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    La prochaine étape pour nos potes Clémence & Gabriel (Zabou Breitman & Olivier Marchal) c’est le mariage mais la jeune femme a encore quelques doutes. Après un premier mariage qui a tourné au fiasco et aussi avec tous ces couples en crise qu’elle voit passer à son bureau de juge, elle est en proie à de nombreux doutes. C’est pour cela qu’elle a fait appel à l’agence Darling Trap qui se charge de tester la fidélité des hommes. La testeuse s’appelle Olivia (Audrey Fleurot) et c’est à la Réunion qu’elle va s’occuper du cas de Gabriel. Prise de remords, Clémence décide finalement d’interrompre l’expérience mais il semblerait bien qu’il soit déjà trop tard !

    01.jpg

    L’homme fidèle est-il une espèce en voie de disparition ? Il semblerait bien que oui au regard de ce second film de Catherine Castel et le moins que l’on puisse dire c’est que la gente masculine en prend pour son grade. Le scénario est propice à une série de quiproquos malheureusement Belle comme la femme d’un autre n’est pas loin de l’ennui sidéral. Lorsqu’ils ne sont pas totalement caricaturaux (M. Smith et son assistant), les personnages se montrent sans saveur et surtout l’humour semble lui aussi avoir succombé à de nombreuses infidélités. Une comédie sans idées et qu’on va ranger sur l’étagère des films à oublier ou ignorer au choix.

     

    Il faut le voir pour : Tester la chemise hawaïenne avec le costume !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire