Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Sans arme, ni haine, ni violence

    star 03.jpg

    cinéma,film,comédie,biopic,sans arme ni haine ni violence,jean-paul rouve,alice taglioni,gilles lellouche,maxime leroux,patrick bosso,anne marivin,renan carteaux,bertrand burgalat,gérard depardieu,arsène mosca,florence loiret-caille

    Autrefois, Albert Spaggiari (Jean-Paul Rouve) n’était qu’un simple photographe qui possédait sa propre boutique. Du jour au lendemain, il passe du statut d’anonyme à celui de criminel de grande notoriété à la suite d’un coup de génie ! En 1977, le casse de la Société Générale de Nice fait la une de tous les grands journaux ; les criminels se sont introduits dans la banque en creusant un tunnel sous-terrain et vidant les coffres en toute tranquillité. Depuis cette affaire, Spaggiari a failli se faire coincer mais finalement il est parti se réfugier en Amérique du Sud où il accueille le journaliste Vincent Goumard (Gilles Lellouche). Un journaliste qui cache en fait ses réelles intentions.

    cinéma,film,comédie,biopic,sans arme ni haine ni violence,jean-paul rouve,alice taglioni,gilles lellouche,maxime leroux,patrick bosso,anne marivin,renan carteaux,bertrand burgalat,gérard depardieu,arsène mosca,florence loiret-caille

    Le grand banditisme continue de faire des émules et cette fois c’est Jean-Paul Rouve qui se glisse dans la peau de l’imprévisible Albert Spaggiari qui s’est rendu célèbre en un unique. Sans arme, ni haine, ni violence se penche essentiellement sur un portrait de ce malfaiteur atypique, son envie d’être connu et reconnu. Le fameux casse se dessine ensuite à travers de brèves séquences où l’on découvre tous les préparatifs avant de se dévoiler dans les dernières minutes. Contrairement à d’autres biopics, ce n’est pas l’action qui prime ici ; Rouve propose une approche plus psychologique pour un résultat réussi mais qui ne fera certainement pas le "casse du siècle" dans l’histoire du cinéma.

     

    Il faut le voir pour : Convaincre les mecs de ne plus porter de pull Jacquart.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Indiana Jones et le temple maudit

    775fe84d48e3b98735c8e1c9ba6516d3.jpg

    En 1935, le professeur et célèbre aventurier Indiana Jones (Harrison Ford) parcourait la chine en quête de trésors. De découvertes en découvertes, il se fait également un tas d’ennemis dont Lao Che (Roy Chiao) qui pensait en avoir fini avec lui en faisant écraser son avion. C’est mal connaitre notre héros qui s’en sort miraculeusement indemne en compagnie de Willie (Kate Capshaw), une danseuse rencontrée à Shanghai et Demi-Lune (Jonathan Ke Quan), un enfant abandonné. Ils ont atterri en Inde et rejoignent un petit village où ils sont accueillis tels des élus envoyés par leur Dieu Shiva. Une nouvelle mission périlleuse s’annonce pour le Docteur Jones ; rejoindre le temple de Pankot et mettre la main sur la Pierre qui leur avait été dérobé.

     afdc583028968b719217ef3f651c0787.jpg  023ca578a7945c7acf06fa263479a3c0.jpg  38196c45f230ff1ed6c50d5361d1e36b.jpg

    Une fausse suite pour notre aventurier préféré puisqu’il s’agit d’un prequel à l’ambiance clairement plus sombre. Dans un climat de sorcellerie, Indiana Jones et le temple maudit s’adresse à un public moins familial avec des scènes plus sanglantes comme l’arrachage du cœur à main nue. Paradoxalement, le scénario introduit le personnage de Demi-Lune inoubliable par son intonation du "Docteur Jones" et qui aurait pu attirer les enfants en salle. Même le réalisateur Steven Spielberg n’a pas beaucoup d’estime  pour cet épisode et s’empressera de se faire pardonner avec Indiana Jones et la dernière croisade.

     

    La scène à ne pas louper : Le repas au palais avec le Serpent surprise et la cervelle de singe en sorbet !

     

    En savoir plus sur Les aventuriers de l'arche perdue ?

    En savoir plus sur Indiana Jones et la dernière croisade ?

    En savoir plus sur Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal ?

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Les chroniques de Spiderwick

    4e68bfc74c83547d3c3945d2e00e8bf8.jpg

    C’est une nouvelle vie qui commence pour notre pote Helen (Mary-Louise Parker) et ses 3 enfants Mallory, Jared & Simon (Sarah Bolger & Freddie Highmore) qui sont venus s’installer dans cette grande maison loin de tout. Une demeure qui appartient à la famille mais qui ne ravit pas Jared qui ne comprend toujours pas pourquoi son père n’est pas à leurs cotés. Alors qu’il faisait son ronchon dans un coin, il découvre un passage vers une pièce secrète et c’est là qu’il trouve un livre ayant appartenu à un de ses ancêtres Arthur Spiderwick. Malgré l’avertissement inséré au livre, Jared n’a pas pu s’empêcher d’ouvrir le livre réveillant par la même occasion les forces du terrible Mulgarath.

    b0fda8709408e026723e2f24401cc010.jpg

    Si vos enfants ont eu leur dose de dessin animés, ils préféreront peut-être une petite séance d’aventures extraordinaires avec de nouveau une adaptation d’un roman. Dernier en date, Les chroniques de Spiderwick qui vont emporter les enfants vers un monde que l’on ne soupçonne pas fait de monstres, de fées et de trolls. Bien que l’ensemble sente fortement le réchauffé, les plus tolérants se laisseront embarquer dans une banale histoire qui voit une fois de plus se confronter le Bien contre le Mal. Pendant ce temps, Freddie Highmore se dédouble pour augmenter son cachet et ajouter une ligne de plus sur sa filmographie déjà prolifique.

     

    Il faut le voir pour : Faire votre réserve de miel !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Maxi papa

    e1bb2365bb38498c277c5022f3f8325e.jpg

    Joe Kingman (Dwayne The Rock Johnson) est l’un des plus grands joueurs de football américain de l’histoire. Le quaterback des Rebels de Boston goute à la gloire, il accumule les conquêtes et chaque soir est une occasion de faire la fête. Un mode de vie qu’il va devoir remiser au placard lorsque sonne à sa porte Peyton (Madison Pettis), une gamine de 8 ans qui prétend être sa fille. Sa mère vient de s’envoler pour l’Afrique pour une durée d’un mois et Peyton a tout fait pour venir auprès de son père et rattraper ainsi tout le temps perdu. Abasourdi par la nouvelle, Joe n’a d’autres choix que de recueillir sa fille car dans le cas contraire, ça ternirait son image auprès du grand public.

    d717e609ea504652fd9f5f8fa9cb6b81.jpg

    Rien de mieux dans le cadre d’une comédie que de mettre en avant 2 personnages totalement différents. Une recette usée mais qui semble toujours fonctionner ce dont ne se privent pas certains producteurs pour gagner leur vie. D’un coté, nous avons l’ancienne star des rings de catch Dwayne Johnson ; un musclé au cœur tendre qui va devoir faire face à sa fille aussi futée qu’adorable. Rien de transcendant au niveau de l’histoire avec le sempiternel beau gosse sportif légèrement égocentrique sur les bords mais qui va finir par devenir le papa idéal. Un peu d’humour, un peu de sport et une bonne dose d’amour pour faire de Maxi papa un film familial génialement anodin.

     

    Il faut le voir pour : Reconnaitre que la danse est un sport de haut niveau.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Demolition man

    c746e519831bef7db2fadef70667d155.jpg

    1996. Simon Phoenix (Wesley Snipes) est un dangereux criminel que rien n’arrête. Il laisse derrière lui nombre de victimes et l’agent John Spartan (Sylvester Stallone) va tout faire pour mettre fin à sa folie meurtrière. Une prise d’otages se termine de façon désastreuse, une explosion fait plusieurs morts ; Phoenix prétend que Spartan les a laissé mourir pour qu’il puisse le mettre sous les verrous. Le jugement est sans appel, les deux individus sont condamnés à la cryogénisation. 36 années plus tard, les progrès permettent de les ramener à la vie dans un monde qui a bien changé. Malgré le traitement qu’il a subi, Phoenix reste toujours aussi imprévisible et pour le stopper il faut ressusciter notre pote John Spartan !

    560715a969f52354a8f2788bcdc36e48.jpg

    Un des derniers grands films d’action musclée pour Sylvester Stallone qui pour l’occasion joue au gendarme et au voleur avec son pote Wesley Snipes. Bourrin par excellence, Demolition man est assez amusant de par le fait que l’action se situe dans un monde futuriste donnant lieu à quelques situations incongrues (Schwarzie en homme politique, ça faisait rire à l’époque mais plus aujourd’hui !). Cela reste avant tout un film pour les mecs que l’on revoit toujours avec plaisir d’autant plus que c’est l’occasion de voir une très belle scène d’amour entre Sly & Sandra Bullock dans un de ses premiers grands rôles.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Hot Fuzz

    Bonjour,

     

    c35894275d305b5ada7802fcaa3b9b70.jpg
     

    37deaa3ea2d92ab76316ea8be48d92f8.jpgJe suis l’officier de police Nicholas Angel (Simon Pegg) et je viens d’être muté de Londres afin d’intégrer l’effectif de Sandford et assurer ainsi le respect de la loi e de l’ordre dans ce village.

     

    Faire parti des forces de police c’est l’aboutissement de toute ma vie, une vocation que j’ai eu très tôt grâce à mon oncle Derek. J’ai toujours voulu faire parti de la police sauf en 1979 où je voulais être Kermit la grenouille mais bref.

     

    3191b1562e7be471a75511b5cc525cc5.jpgA Sandford, c’est le calme plat. J’ai bien mis à l’arrêt quelques adolescents que j’ai surpris consommant illégalement de l’alcool mais en dehors de ça, il ne se passe jamais rien. Je garde l’œil ouvert car comme le dit si bien l’expression, derrière le calme se cache souvent la tempête.

      

     

    En savoir plus sur Hot Fuzz

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Les seigneurs de la mer


    91183ad2c7ee3381c47f073914a5559c.jpg

    A la simple vue de son aileron, il est capable de provoquer une panique générale ; le requin est le prédateur N°1 de la faune aquatique. Du moins c’est ce que tout le monde pense car depuis le phénoménal succès des Dents de la mer, l’opinion publique a persisté à cataloguer le requin comme un véritable danger. C’est pour rétablir un semblant de vérité que le réalisateur Rob Stewart s’est lancé dans son projet de réhabiliter l’image du squale. Non, il ne tue pas par plaisir contrairement à l’homme qui n’hésite pas à provoquer de véritables carnages à des fins purement égoïstes. L’aileron de requin s’arrache à prix d’or et la pêche clandestine se propage allant jusqu’à menacer l’existence même de cette espèce animale.

    3a92abc6275a38f316f4a09791296b84.jpg

    Après quelques documentaires tirant le signal d’alarme sur le sujet environnemental de notre bonne vieille terre, on s’intéresse cette fois au requin. Rob Stewart partage sa passion pour cet animal injustement considéré comme un ennemi mortel pour l’homme et surtout nous sensibiliser sur une éventuelle extinction de l’espèce. Dans un premier temps, il démonte l’image du dangereux prédateur que les médias ont construit avant de nous faire part de son engagement, de sa lutte pour sa survie. Comme toute espèce présente sur Terre, les requins sont indispensables dans le cycle alimentaire marin et contribuent à notre survie ; à nous de les protéger et de les aider à redevenir ce qu’ils étaient, Les seigneurs de la mer. Un documentaire qui ne vous fera pas de mal !

     

    Il faut le voir pour : Jeter vos DVD des Dents de la mer et arrêter de bouffer des ailerons de requin.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Batman Begins

    Cinéma,Film,Batman Begins,Christopher Nolan,Christian Bale,Katie Holmes,Cyllian Murphy

    Bruce (Gus Lewis & Christian Bale) est le jeune héritier de la famille Wayne, une lignée prestigieuse qui constitue un soutien indéniable à la ville de Gotham City. Hélas, un soir alors qu’il était de sortie avec ses parents, ils sont braqués par un criminel et le destin fait de Bruce un jeune orphelin. Une dizaine d’année ont passé et la vengeance est toujours présente dans sa vie, son esprit est encore tout chamboulé confondant colère et véritable justice. Il décide alors, sans prévenir personne, de disparaître de la circulation afin de voyager afin de découvrir la véritable existence des criminels qu’il méprise tant. A son retour, il fera la loi sur Gotham City en endossant le costume de Batman !

    b1772678ed72ac09d37f7f65b6438b74.jpg

    Les dernières aventures du Dark Knight réalisées par l’extravagant Joel Schumacher avaient de quoi nous traumatiser pour des décennies et enfin, Batman nous revient. Sous l’impulsion de Christopher Nolan, Batman Begins revient aux sources du personnage avec un film plus sombre et un Bruce Wayne plus torturé que jamais. Dans le rôle du milliardaire, on retrouve un Christian Bale plutôt sobre mais qui redonne ses lettres de noblesse au héros de chez DC Comics. Seul regret, l’absence de grosses surprises dans ce film qui se contente de nous faire revivre la genèse de Batman renvoyant le méchant Epouvantail en tant qu’élément du décor. Avant tout pour les fans et bonne nouvelle, une suite arrive très prochainement !

     

    Découvre le film Dans la peau du héros


    En savoir plus sur Batman ?

    En savoir plus sur Batman, le défi ?

    En savoir plus sur Batman Forever ?

    En savoir plus sur Batman & Robin ?


    En savoir plus sur The dark knight-Le chevalier noir ?

    En savoir plus sur The dark knight rises ?


    En savoir plus sur Batman Year One ?

    En savoir plus sur Superman Batman / Public Enemies ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Sexy Dance 2

    802f25ae9fd76fce5d2b45f8ac7d0585.jpg

    Malgré son jeune âge Andie (Briana Evigan) a déjà beaucoup souffert après avoir perdu sa mère à 16 ans. Recueillie par Sarah (Sonja Sohn), la pote d’enfance de sa mère ; elle s’est trouvée une nouvelle famille abev des amis réunis par une seule et même passion : la danse hip-hop. Leurs exploits ont même fait la une de l’actualité semant la panique dans les transports en commun et laissant comme seule signature le nom de leur crew 410. Des fréquentations que n’apprécient pas vraiment Sarah qui commence à perdre patience face à la désinvolture de la jeune femme. Seule solution pour Andie de calmer les choses, s’inscrire aux cours de la Maryland School of the Arts et prendre enfin ses responsabilités.

    a5ab92d5bb23aece951b15cd894175c9.jpg

    Peut-on réellement parler de film quand on voit une bande de jeunes s’agiter devant son écran pendant près de 1H30 ? Le schéma est archi-connu avec une héroïne qui va devoir faire ses preuves et qui finira par tout réussir à force de travail et d’acharnement (désolé si je brise l’intrigue pour ceux qui souhaitaient voir le film). Comme son prédécesseur, Sexy Dance 2 ne vaut le coup d’œil que pour les scènes de danse plaisantes à voir pendant quelques minutes mais tout ce qui les entoure est pour le moins surfait et prévisible. A conseilleur seulement aux amateurs de danse et en attendant peut-être une future déclinaison avec le mouvement Tektonik.

     

    Il faut le voir pour : Vous mettre à danser dans le métro avec vos potes d’enfance.

     

     

    En savoir plus sur Sexy Dance ?

    En savoir plus sur Sexy Dance 3 - The battle ?

    En savoir plus sur Sexy Dance 4 - Miami Heat ?

    En savoir plus sur Sexy Dance 5 - All in Vegas ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Les randonneurs à Saint-Tropez

    aff.jpg

    Depuis que nos potes d’enfance Coralie, Nadine, Louis & Mathieu (Karin Viard, Géraldine Pailhas, Philippe Harel & Vincent Elbaz) se sont rencontrés lors d’une randonnée, ils ne se sont plus jamais quitté. Quand arrivent les vacances, c’est l’occasion de se retrouver et de passer du bon temps pour oublier les tracas du quotidien. Cette année, ils ont décidé de partir du coté de Sainte-Maxime et profiter ainsi du soleil de la cote. Par le plus grand des hasards, ils vont retrouver Eric (Benoit Poelvoorde), le guide qu’ils avaient rencontré en Corse 10 ans auparavant et accessoirement l’ex de Nadine. C’est qu’il en a fait du chemin depuis la randonnée devenant ainsi un mec plein aux as.

    02.jpg

    Réaliser la suite d’un film est toujours un exercice délicat qui laisse souvent place à de la déception. Le premier bon point avec Les randonneurs à Saint-Tropez, c’est d’avoir réussi à réunir le casting originel et … c’est à peu près tout ! Inutile de tergiverser, pour une comédie on s’ennuie ferme et les retrouvailles tourne donc vite à la mauvaise surprise. Karin Viard tente bien de nous amuser tandis que Pailhas, Elbaz & Harel semblent totalement absent. Même Poelvoorde se remet dans la peau d’Eric sans trop y croire. On va donc tout faire pour oublier rapidement cet épisode qui n’aurait jamais du voir le jour et on préfèrera revoir Les randonneurs pour passer du bon temps.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre le geste qui sauve si quelqu’un avale une arête !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire