Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Elsa Schneider & Indiana Jones - Indiana Jones et la dernière croisade

    c646a25b84b45dc5e06ac70c28da8200.jpgElsa Schneider : Dr Jones ?

    Indiana Jones : Oui, c'est moi.

    Elsa Schneider : Je savais bien que c'était vous, vous avez les yeux de votre père.

    Indiana Jones : Et les oreilles de ma mère, mais le reste vous appartient.

    Elsa Schneider : Je crois que nous avons évoqué les meilleures parties de votre anatomie...

    Lien permanent Catégories : La réplique culte 0 commentaire
  • Le journal d’une Baby-sitter

    6c6f2b7c42ecee4c4d94c5e4fea7846f.jpg

    Notre pote Annie Braddock (Scarlett Johansson) est passionnée par l’Anthropologie , l’étude du comportement des hommes la fascine. Difficile alors de croire que du jour au lendemain, cette jeune femme ait décidée de devenir baby-sitter après un malentendu à la suite de sa rencontre avec Madame X (Laura Linney). En réalité, elle avait besoin de prendre du recul quant à son avenir et c’est pour cela qu’elle a accepté de devenir la nounou de Grayer (Nicholas Reese Art). Très vite, elle se rend compte que ce dernier souffre du manque d’affection de sa mère et de la quasi-absence d’un père frivole.

    fca62a5b450c376b6a59fb3042bae343.jpg

    Il y a plus d’un homme qui aurait rêvé d’avoir la charmante Scarlett Johansson comme nounou mais on s’égare un peu du sujet ! Le journal d’une Baby-sitter n’a rien de bien excitant sur le papier et je vous rassure, à l’écran c’est exactement la même chose puisqu’on trouve le temps bien long Si on s’amuse légèrement de la petite récréation offerte par Scarlett Johansson et le jeune Nicholas Reese Art, le reste du film est d’un prévisible assez alarmant. L’épisode de la nounou qui vient réveiller la conscience d’une mère aveuglée par l’illusion d’une vie parfaite fait clairement dans le déjà vu. Pas un super film même pas de quoi occuper les enfants pendant 1H40 !

     

    Il faut le voir pour : Prendre garde aux peluches dans les chambres des enfants.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • La maison de cire


     

    C’est à Bâton Rouge en Louisiane que va avoir lieu le plus grand match de football américain de la saison et ils tiennent à être de la fête ! Oui, Carly Jones (Elisha Cuthbert) et ses potes d’enfance vont pouvoir s’éclater et abuser de l’alcool comme il le faut mais la route est longue et ils décident de faire une halte. Après une bonne nuit de sommeil alors qu’ils étaient prêts à repartir, un malencontreux incident va les conduire dans une ville proche de cette foret : Ambrose. Un coin paumé comme un autre sans âme qui vive mais avec un certain musée de cire mais qui sera leur tombeau.

    cdd775f5d9ab353321513bb3973a9c08.jpg

    Avant d’en dire plus, précisons qu’il s’agit là d’un remake de L’homme au masque de cire d’André de Toth qui date tout de même de 1953 ! Ce petit point de culture passé, on a donc droit à un Slash-movie dans la plus pure tradition américaine avec des stars en devenir ( ?) comme Elisha Cuthbert débarquée de la série 24, Chad Michael Murray des Frères Scott ou encore la people Paris Hilton. Cette dernière démontrant tout son talent de comédienne à travers une belle scène de strip-tease. Si vous appréciez le genre ″C’est qui qui c’est qui va mourir et qui qui va survivre″ ou ″Attends moi ici, je reviens″ ; La maison de cire en est un excellent représentant avec son lot de clichés !

     

    Découvre le film Dans la peau du héros

     

     

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 1 commentaire
  • Ken 1 – L’ère de Raoh

    ee18bcaea9453b05536f663f2af828b2.jpg

    Après une succession de guerres, la Terre n’est plus que désolation et seuls les plus puissants survivent. Le seigneur Souther a établi son règne de terreur et ceux qui osent se dresser contre lui connaitront la mort ! Notre pote Ken est l’héritier de l’école du Hokuto et il est le premier à venir en aide à tous ceux qui sont persécutés par les hommes du tyran, il est destiné à sauver l’humanité. Pendant ce temps, son frère Raoh a également soif de pouvoir ; la puissance de son armée grandit jour après jour et celui qui se fait appeler Ken’oh sait que pour vaincre Souther il doit encore découvrir son secret.

    5d3d16ba49c502235e83680f6d95d602.jpg

    ˝Ken, survivant de l’enfer ; Ken souvent croise le fer˝. Les fans du dessin animé connaissent ce refrain par cœur et ils seront les premiers à se précipiter dans les salles pour revoir les héros de leur enfance. A l’époque Ken, le survivant était surtout connu pour la profusion de scènes violentes qui ont contribué à donner mauvaise presse à l’animation japonaise. Soyez rassurés, à ce niveau là Ken 1 – L’ère de Raoh n’a rien perdu de sa superbe avec sa dose d’hémoglobine et de bastons surréalistes. Pour les connaisseurs, on regrettera des dessins pas toujours soignés malgré un design assuré par Shingo Araki (Saint Seiya) et des aspects de l’histoire originale qui ont disparus. Un défaut qui devrait être corrigé avec la sortie de 2 prochains épisodes dans les 2 années qui suivent.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir que sans le savoir, vous êtes déjà mort !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Semi-pro

    814f258182e8d182c97323c56569b83b.jpg

    Qui ne connait pas Jackie Moon (Will Ferrell), l’auteur du sulfureux tube Love me sexy ? Grace à cette chanson, il est devenu un homme riche et a pu accomplir un rêve de gosse en s’offrant une équipe de Basket ; les Flint Tropics. Avec ses équipiers, et en première ligne l’inarrêtable Clarence (Andre Benjamin), ils assurent le show mais au niveau des résultats c’est un vrai désastre. Cela n’était pas vraiment une de ses préoccupations jusqu’au jour où ils apprennent que leur ligue l’American Basketball Association (ABA) allait fusionner avec la prestigieuse National Basketball Association (NBA) et que seulement 4 équipes seraient conservés. Il va donc falloir se retrousser les manches et tout faire pour gagner les matches qui restent et espérer voir le club survivre.

    f91ad8eafedd32c560994703a643e99f.jpg

    L’humour de Will Ferrell est pour le moins particulier et si vous avez déjà eu l’occasion de voir Les rois du patin ou encore Ricky Bobby : roi du circuit ; vous saurez à quoi vous attendre. Le comédien s’immisce cette fois dans le milieu du basket-ball américain des années 1970 avant la prédominance de la NBA. Comme à son habitude, Will Ferrell incarne un personnage totalement déjanté et assure la majeure partie du show. On retrouvera également à ses cotés, Woody Harrelson qui nous avait montré que Les blancs ne savent pas sauter mais qu’ils font de bons coachs. Si vous adhérez à l’humour particulier de Semi-pro, nul doute que vous passerez un excellent moment à découvrir les premiers alley-oops de l’histoire du basket.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais jouer avec un flingue même s’il n’est pas supposé être chargé !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Les affranchis

    1e74ae468d96c896deb40096454bc5b8.jpg

    Son père aura beau le battre autant qu’il voudra, notre pote Henry Hill (Christopher Serrone / Ray Liotta) n’en fera qu’à sa tête : il deviendra un gangster ! Au diable l’école qui ne le mènera nulle part, il sait que son destin est de faire parti des Affranchis, ces hommes si respectés qui règnent en maitre dans le quartier. Très jeune, Henry entre dans la bande de Paulie (Paul Sorvino) d’abord en garant les Cadillac et en rendant quelques services puis avec les années, il est devenu un homme de confiance. Lorsqu’il rencontre Karen (Lorraine Bracco), il découvre l’amour et le bonheur lui tend les bras mais il en veut toujours plus quitte à se bruler les ailes.

    64db73ce896aff343bd801faf0df27e9.jpg  c5a9cccfc5b9bd5d3c18dddd03ed0162.jpg  a89007d5047a4486ffecd0b0b1889958.jpg

    Ray Liotta est une de ses belles gueules du cinéma américain qui malgré quelques bons films n’a jamais eu la reconnaissance qu’il mérite réellement. Dans ce chef d’œuvre de Martin Scorcese dont on a bien du mal à croire qu’il va fêter bientôt ses 20 ans, le réalisateur démontre dans toute sa splendeur son talent. Entouré des géants Robert de Niro & Joe Pesci, Les affranchis est un de ces films qui doivent faire parti de votre collection juste à coté de la trilogie du Parrain de Francis Ford Coppola. Inspiré d’une histoire vraie, voici sans aucun doute l’une des œuvres majeures de Scorcese et Dieu sait si celles-ci sont nombreuses.

     

    La scène à ne pas louper : La réaction de Tommy (Joe Pesci) quand on lui dit qu’il est marrant.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Cleaner

    6b96a786f8e4d1b27d2f8720da5eb3d4.jpg

    Tom Cutler (Samuel L. Jackson) est un nettoyeur d’un genre bien particulier. Etiez-vous au courant que si quelqu’un venait à mourir chez vous, on vous débarrasserait du cadavre mais que vous devrez nettoyer tout ce qui reste. C’est là qu’intervient notre pote avec sa société Steri-clean capable de rendre votre maison encore plus propre que si vous veniez de l’acheter. Les choses se compliquent pour cet ancien flic lorsqu’il se rend compte qu’il a effectué un travail dans une maison sans que sa propriétaire, Ann Norcut (Eva Mendès) n’ait été avisée. Il apprend ensuite que le mari de celle-ci a disparu et fait rapidement le rapprochement mais qui l’a manipulé ?

    22cc939aac2867e5c812c2835b52fe9c.jpg

    Il y avait de l’idée dans le script mais l’engouement retombe vite avec le dernier film de Renny Harlin. On pensait que les cadavres allaient défiler sous les mains expertes et méthodiques de Samuel L. Jackson et finalement on a droit à un thriller policier peu enthousiasmant. Eva Mendès fait pratiquement preuve de figuration tandis qu’Ed Harris tape la discute devant une bière sans trop de convictions. Cleaner avait le potentiel d’être un bon film ne serait-ce que par son sujet décalé sur un métier bien atypique mais on se demande pourquoi le scénariste a dirigé le film vers un thriller sans envergure.

     

    Il faut le voir pour : Se méfier des maisons trop propres.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Les aventures de Impy le petit dinosaure

    983a4dc5451e008992252371ff7039f1.jpg

    C’est le grand évènement sur l’ile de Titiwou, un iceberg a traversé les océans pour s’échouer sur la plage. Mais il y a encore plus surprenant puisqu’à l’intérieur de cet amas de glace se trouve un œuf conservé intact depuis des milliers d’années. Le Professeur Tiberton et ses potes d’enfance décident alors de couver l’œuf dans l’espoir de voir celui-ci éclore et après quelques journées leurs efforts sont enfin récompensés. Lorsque la coquille se craquelle, surgit une créature hors du commun, il s’agit d’un Impy, un dinosaure dont l’existence n’avait jamais été reconnue. Attention Impy car des gens mal intentionnés pourraient bien débarquer sur l’ile !

    7044fa4fe3d15b688c2fd76b809f76e5.jpg

    Evidemment, passé un certain âge Les aventures de Impy le petit dinosaure n’a pas de grandes chances de vous attirer dans les salles si ce n’est pour accompagner les enfants. Inspiré par les romans Plodoc Diplodocus de Max Kruse, ce gentil petit film d’animation n’atteint bien sur pas la virtuosité des productions Disney ou Dreamworks mais constitue une belle récréation pour les petits. Des animaux en pagaille, des couleurs vives, de l’amour, de l’aventure et un peu de musique pour que les enfants sortent de la salle comblés !

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais oublier de remercier les gens qui vous aident.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Mais qui a tué Pamela Rose ?

    482e1987689633136aaec399b7ee4664.jpg

    Un hôtel quelque part aux Etats-Unis. On vient de retrouver le corps inanimé d’une certaine Pamela Rose (Julie Bataille) alors qu’elle peignait sa chambre. C’est une affaire complexe et il fallait pour cela dénicher les meilleurs agents du F.B.I. Hélas ils tournaient déjà un autre film et ce sont les agents Bullit & Riper (Kad Merad & Olivier Baroux) qui vont devoir assumer une enquête qui s’annonce déjà difficile. La première chose à faire est de rassembler les indices et grâce à leur flair, ils vont découvrir que ce meurtre a été commis par un meurtrier. Une question brule alors les lèvres : Mais qui a tué Pamela Rose ?

    e8003d5aa6c7e97e11087c5f5160d893.jpg

    Si le film a été réalisé par Eric Lartigau, le scénario original ainsi que les dialogues ont été supervisés par le duo comique que l’on connait si bien Kad & Olivier. A l’instar de leurs sketchs télévisés, c’est la déconne et l’humour au 3ème degré qui prime dans Mais qui a tué Pamela Rose ? Epaulés par de nombreux guests comme Jean-Paul Rouve, Alain Chabat ou encore Gérard Darmon ; c’est une comédie qui n’atteint certes pas les sommets mais qu’on apprécie de revoir à l’occasion. Beaucoup de jeux de mots à l’image des 2 principaux comédiens : on aime ou on déteste.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Tous à l'Ouest : une aventure de Lucky Luke

    Salut !

     

    0fc1a15e310f237c82da9ecdb6246636.jpg
     

    f53e133e1b15c435c3189c166fdcd5f7.jpgJe m’appelle Luke, Lucky Luke mais vous connaissez certainement ma réputation, je suis le cow-boy qui tire plus vite que son ombre. Les Dalton se sont de nouveaux évadés tout à l’heure et en ont profité pour braquer de nombreuses banques mais j’ai réussi à les attraper.

     

     Le seul souci est que j’ignore où ils ont bien pu cacher le magot et ce n’est pas tout ! Un groupe d’européens a acheté des terrains en Californie à un escroc et ils ne les obtiendront qu’à une seule condition : être sur place dans un délai de 80 jours.

     

    d88ba0ddd9e1f4cc8be15a92b754a213.jpg

     Ils sont complètement dingues et pourquoi pas le tour du monde pendant qu’ils y sont ! Bref, ils m’ont demandé de les accompagner et je ne pouvais pas les laisser tomber ; après ça je ramènerais les Dalton au pénitencier. Il est temps de partir, tous à l’ouest !

     

     

    En savoir plus sur Tous à l'Ouest : une aventure de Lucky Luke

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire