Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Modern Love

    a0995def06e0723535cd555a1f19d884.jpg

    Les belles histoires d’amour n’existent-elles qu’au cinéma ? C’est ce qu’a tendance à croire Eric (Pierre François Martin-Laval), scénariste de cinéma qui vient de pondre la toute dernière comédie romantique Modern Love. Dans sa vie privée, les choses sont moins roses ; il a encore du mal à oublier sa passionnante histoire avec Marie (Clotilde Coureau) alors que cela fait déjà 3 ans qu’ils se sont séparés. Non loin de là, Elsa (Bérénice Béjo) connait elle aussi des problèmes de cœur ; à la recherche de l’homme parfait, elle n’a pas encore trouvé son bonheur malgré tous les prétendants que lui a présenté sa pote d’enfance Laure (Valérie Karsenti). Et oui, il faut croire que dans la réalité, les histoires d’amour sont beaucoup plus complexes !

    fde0712f630369252c3047f67d0f7f6f.jpg

    Les comédies romantiques font toujours recette spécialement auprès du public féminin. A cela s’ajoute le principe du film dans le film qui étrangement n’apporte rien à l’histoire si ce n’est de combler les errements du scénario à travers quelques notes musicales. On retiendra quelques bons dialogues qui vous décrocheront sans mal un petit sourire mais dans l’ensemble, cette sympathique troupe de comédiens a du mal à se trouver. Modern Love ne va certainement pas marquer les esprits, un film somme toute assez banal qui fera seulement passer le temps des célibataires en quête de l’âme sœur.

    Il faut le voir pour : Revendre votre PlayStation pour vous trouver une copine

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • A scanner darkly

    e26e63612f19c68f65b06c8b79b818aa.jpg

    Nous sommes en 2013 dans la ville d’Orange County. La guerre contre les narcotrafiquants reste une des priorités des autorités et Bob Arctor (Keanu Reeves) a d’ailleurs infiltré un petit groupe pour démanteler un trafic. Pour cela, il peut compter sur les progrès technologiques et notamment une tenue de camouflage dernier cri qui permet de prendre n’importe quelle apparence. C’est ainsi qu’il rejoint le groupe de Donna Hawthorne, Jim Barris, Ernie Luckman & Charles Freck (Winona Ryder, Robert Downey Jr, Woody Harrelson & Rory Cochrane), parmi eux se cache peut-etre un grand trafiquant.

    354e14e8f91292b9c5502912cfb4f86e.jpg

    Film de science-fiction tiré de l’œuvre de Philip K. Dick, A scanner darkly attire l’œil de par son aspect visuel. Le réalisateur n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai puisqu’il utilisait déjà cette tehnique d’animation dans Walking life d’autant plus qu’ici il compte un tas de vedettes à commencer par Keanu Reeves. Si graphiquement le film est intéressant, on a beaucoup de mal à entrer dans l’histoire et il vous faudra meme vous accrocher pour tout suivre. Personnellement, j’ai été un peu largué par la trame scénaristique assez complexe ce qui nuit évidemment au plaisir du spectateur lambda que je suis.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Steak

    Oh Blaise (Eric Judor), viens voir !

    d9b8ca80e3c6bf8a90db4dcd1869acba.jpg
     

    828a7dd1cbbf3278b027a8742d5d9f30.jpgEcoutes moi bien ! Quand je suis venu te chercher, c’était pour te rendre service alors maintenant il va falloir que tu me lâches. Ça fait 7 ans que tu t’es fait interner et les choses ont pas mal changé, je ne suis plus le Georges (Ramzy Bedia) que tu as connu.

     

     

    Moi je suis dans le coup désormais, je veux faire parti des Chivers et c’est bien pour ça que je me suis fait refaire le visage, t’es obligé aujourd’hui. Non mais c’est vrai quoi, regardes-toi tu ressembles à rien.

     

     

    531809c55bf3bc22ba36df584bcffb01.jpgD’ailleurs je vais te dire une chose, toi tu crains, tu crains à mort, tu crains à l’infini alors s’il te plait reste loin de moi !

     

     

    En savoir plus sur Steak

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • 10 000

    744a437c8e355390fdab128c5a5915e0.jpg

    Selon la prophétie annoncée par la Vieille Mère (Mona Hammond), une nouvelle ère devrait commencer pour la tribu quand viendra le temps de la dernière chasse. Alors qu’un héros devait apparaitre en brandissant au ciel la lance blanche, des monstres à quatre pattes apparurent et mirent le village à feu et à sang. D’Leh, Tic’Tic & Ka’Ren (Steven Strait ,Cliff Curtis & Mo Zinal) sont les derniers chasseurs du village et n’ont d’autre choix que de partir à la poursuite de leurs ravisseurs qui ont emporté leurs potes d’enfance. Les chances de les retrouver sont minces mais avec le soutien des autres tribus, ils se battront jusqu’au dernier souffle afin de libérer leurs camarades.

    a60f8c89ab8b8d027b336b904e61ae07.jpg

    Avec un scénario rappelant furieusement l’Apocalypto de Mel Gibson ; la dernière réalisation de Roland Emmerich est digne de sa filmographie à savoir une œuvre spectaculaire et sans aucune profondeur. Rien de particulier à attendre de 10 000 si ce n’est le film pop-corn du moment à découvrir dans les salles obscures pour pouvoir apprécier comme elles se doivent les scènes d’action et la pléthore d’images numériques. A vouloir nous en mettre plein la vue, il oublie quand même de scénariser le tout ce qui donne une histoire clairement ridicule où le héros va sauver sa bien-aimée et un film perdant toute notion de réalisme.


    Il faut le voir pour : Les mammouths qui se font de plus en plus rares.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Madagascar

    Cinéma,Film,Madagascar,Animation Dreamworks,Shrek,Gang de requins

    Si jamais vous vous rendez au zoo de New York, vous ne pouvez pas le manquer ! Alex, le lion est le roi des animaux mais également la vedette qui attire la curiosité de la foule. Il n’est pas le seul à divertir petits et grands puisque ses meilleurs amis sont Marty, un zèbre ; Gloria, un hippopotame & Melman, une girafe. En ce moment, Marty n’a pas vraiment le moral ; il a vécu la moitié de son existence en captivité en se prend à rêver à la liberté, à pouvoir galoper dans les plaines. Il décide donc de s’enfuir du zoo et quand ses potes d’enfance apprennent cela, ils partent aussitôt à sa recherche en pleine ville !

    65f920b97a8df9f463f656e6ddbdb6a0.jpg

    Voici un nouveau film d’animation tout droit  sorti des studios Dreamworks et digne des précédentes productions comme Shrek ou Gang de requins. Certains passages sont tout simplement excellents (j’ai adoré la mamie et les pingouins) mais ils restent trop rares pour rendre le film exceptionnel. Bien entendu, ça reste une très bonne production et ce n’est vraiment que pour chipoter que l’on évoquera ces quelques faiblesses. Madagascar s’adresse donc prioritairement aux jeunes enfants qui y verront sans aucun doute un merveilleux divertissement proche des productions Disney. Bonne nouvelle Marty et ses amis reviendront sur nos écrans en fin d’année !

     

    Découvre le film Dans la peau du héros !  

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • MR 73

    542d9e04c8a54f532755dbd35ee6f420.jpg

    Louis Schneider (Daniel Auteuil) est un flic désespéré et perdu qui tente de s’échapper de la réalité dans l’alcool. Au sein de la section criminelle, il est actuellement à la poursuite d’un tueur en série qui vient de commettre son 4ème méfait. Toutes ses victimes sont des femmes que l’on a retrouvée frappée, violée et dans la même position. Ces images ne cessent de le hanter d’autant plus que dans sa vie personnelle aussi il est en train de vivre un véritable drame. Après un terrible accident de voiture, il a perdu sa fille et sa femme n’est plus qu’un légume allongée sur son lit. Ce n’est qu’en voyant le fond des bouteilles qu’il trouve du réconfort mais cela ne va pas l’aider à boucler cette affaire.

    6f0adcf4cae7cdf2c6ad953c31ab2399.jpg

    36, quai des Orfèvres est devenu un classique pour les amateurs de policier français et l’ex-flic Olivier Marchal continue sa thérapie dans un film plus autobiographique que jamais. Daniel Auteuil incarne avec brio ce policier brisé aussi bien par les horreurs qu’il a pu voir au cours de sa carrière que par la tragédie de sa vie privée. A travers MR 73, le réalisateur fait partager toute la souffrance endurée durant sa vie de flic et ses personnages s’imprègnent de ce mal de vivre accompagnée d’une omniprésence de la violence. Film noir qui s’inscrit dans le plus pur style de Marchal et qui devrait connaitre une belle réussite !

     

    Il faut le voir pour : Comprendre que la vie de flic n’est pas toujours facile.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • 2ème sous-sol

    f97fb63653d46e1e7a1e92fa9b2d0930.jpg

    Cela fait des heures que notre pote Angela Bridges (Rachel Nichols) aurait du quitter le bureau et rejoindre sa famille pour le repas de Noel. Totalement absorbée par sa pile de dossiers, elle n’a pas vu le temps passer mais finalement quand tout le monde a déjà quitté l’immeuble, elle décide de suivre leur exemple. Manque de bol, quand elle arrive au 2ème sous-sol où est garée sa voiture, celle-ci refuse de démarrer. En cherchant à remonter au rez-de-chaussée, elle frappe à la porte du gardien Thomas (Wes Bentley) qui va bien chercher à la dépanner sans plus de succès. Elle doit donc se résoudre à prendre un taxi mais un danger la guette.

    bf88f96ea822d056d7201d84e88f0ce8.jpg

    Dénué de toute originalité, la seule ambition de 2ème sous-sol est de nous offrir quelques sueurs froides accompagnées de scènes pour le moins sanglantes et en ce sens vous ne regretterez pas votre argent ! Chapeauté par Alexandre Aja, le comédien Franck Khalfoun nous offre ici sa première expérience en tant que réalisateur avec un film inspiré d’un fait divers. S’il n’a pas à rougir du résultat final, un déroulement des évènements moins conventionnel aurait été bienvenue au lieu de quoi on doit se contenter d’un film déjà vu. Loin d’être extraordinaire, c’est le choix idéal du moment pour se vider la tête.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vous garer dans les parkings souterrains.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • L'orphelinat

    b122dc6c6cce6a8dc26837425e1aedf0.jpg

    C’est dans cette demeure qu’elle a passé une partie de son enfance. Il y a quelques années encore il servait d’orphelinat puis Laura (Belen Rueda) a quitté ses camarades quand elle a trouvé une famille d’adoption. Aujourd’hui, elle veut en faire un établissement d’accueil avec l’aide de son mari Carlos (Fernando Cayo) sans oublier leur fils Simon (Roger Princep). Pour protéger ce dernier, ils ne lui ont jamais révélé qu’il avait été adopté tout comme le fait qu’il est gravement malade, atteint du virus du sida. Alors que l’on célébrait l’ouverture du foyer, Simon disparait sans laisser aucunes traces. Les mois passent et Laura continue de s’accrocher à l’espoir de retrouver son fils et si ses amis imaginaires avaient un lien avec tout ça ?

    5138af546c108343b13781df91b6458f.jpg

    Propulsé plus grand succès de l’histoire du cinéma espagnol, Juan Antonio Bayona réussit avec peu de moyens et d’artifices à nous pondre un bon film d’épouvante. Malgré un scénario intéressant, on regrette que L’Orphelinat n’ait pas su se créer une véritable identité face aux autres films du genre. L’atmosphère mystérieuse de cette grande maison hantée par des esprits tourmentés rappelle un peu les productions japonaises en la matière. Sans se fondre dans le film purement fantastique, Bayona signe une première réalisation prometteuse mais qui manque de caractère pour pouvoir s’imposer.

    Il faut le voir pour : Organiser une chasse au trésor pour vos enfants.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Mad Detective

    9d00c8594c5884240b5016b3c33b3d87.jpg

    Il y a maintenant 18 mois, Ko Chi Wai & Wong Kwok Chu (Ka Tung Lam & Kwok-Lun Lee), 2 flics étaient en planque sur les traces d’un voleur. De cette opération seul Ko Chi Wai reviendra, son partenaire a lui disparu dans la foret mais quelques mois plus tard son arme à feu est repéré ; il aurait servi lors de différents braquages. C’est l’inspecteur Ho Ka On (Andy On) qui a pris cette affaire en main mais il n’arrive pas à trouver la moindre piste. C’est à ce moment là qu’il a l’idée de faire appel à Bun (Ching Wan Lau) ; un détective hors du commun qu’il a connu il y a des mois. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il ne s’agit pas d’un flic comme les autres car celui-ci prétend voir les démons qui nous entourent…

    82f06764064b3221f938199c7df5216f.jpg

    Alors qu’on pensait avoir tout vu avec les policiers made in Hong-Kong, voilà que Johnnie To accompagné de Wai Ka-Fai parviennent encore à nous surprendre. Oubliez tout ce que vous avez pu voir jusqu’à présent, Mad Detective lorgne du coté du fantastique avec un flic qui a des visions et qui surtout emploie des méthodes peu orthodoxes pour résoudre les affaires. Ce personnage s’immerge dans l’enquête pour ensuite reconstituer par bribes les évènements mais c’est surtout son coté imprévisible qui séduit. Excellent film policier qui vaut largement le coup d’œil et qui n’a rien de commun avec ce qui existe.

     

    Il faut le voir pour : Offrir votre oreille pour un prochain anniversaire.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Admis à tout prix

    977c0946cfe0d1b252f270b70bcdb26a.jpg

    C’est la catastrophe ! Notre pote Bartleby Gaines (Justin Long) vient encore de recevoir une lettre de refus pour son admission à l’université. Une situation désespérée d’autant plus que ses parents lui mettent la pression pour qu’il continue ses études ce qui l’amène alors à penser à une idée complètement farfelue : créer sa propre école. C’est comme ça qu’est née la prestigieuse South Harmon Institute of Technology autrement dit le S.H.I.T. ! Mais les choses se compliquent quand d’autres étudiants se mettent à s’inscrire au S.H.I.T. ; comment va-t-il pouvoir gérer ces nouvelles arrivées ?

    b282c4628af79b6c9f004b21ab484693.jpg

    Il ne faut pas s’attendre à une merveille mais plutôt une comédie gentille sans grande profondeur et en ce sens, Admis à tout prix remplit largement sa mission. Hormis un scénario assez fantasmagorique, le film peine à briller si ce n’est par une accumulation de clichés auxquels nous sommes habitués depuis fort longtemps avec les comédies outre-Atlantique. En plus de ça, on n’échappe pas au message moralisateur fustigeant les méthodes d’enseignement actuelles et bla bla bla… Une sortie directe en DVD qui coincide bizzaremment avec l’éclosion des comiques Justin long & Jonah Hill ; ah quand il ya du fric à récupérer…

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire