Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alex shaffer

  • We are your friends

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    La gloire et la richesse, c’est ce qui fait rêver nos potes Cole, Mason, Ollie & Squirrel (Zac Efron, Jonny Weston, Shiloh Fernandez & Alex Shaffer) mais jusqu’à maintenant la chance ne leur a pas souri. S’ils s’en sortent c’est grâce au business de Mason et au talent de DJ de Cole. Ce dernier a d’ailleurs l’occasion d’aborder James (Wes Bentley), un grand nom dans le métier qui va le prendre sous son aile. Le jeune DJ montre un vrai potentiel mais doit avant tout apprendre à offrir un son plus authentique pour espérer conquérir le public. Dans le même temps, il va faire la connaissance de Sophie (Emily Ratajkowski) qui ne le laisse pas indifférent mais qui se trouve être la petite-amie de James !

    01.jpg

    Si les noms de Bob Sinclar ou David Guetta ne vous évoquent rien, il se pourrait que ce film n’est pas fait pour vous ! Au cours de ces dernières années, le DJ est devenu une icône de la fête jusqu'à susciter aujourd’hui de véritables vocations comme pour notre pote Zac Efron. Qui dit milieu de la nuit dit boites de nuits, filles sexy et consommation de drogues ; une vision caricaturale mais qu'on retrouve dans We are your friends. Au départ, le film pulse plutôt bien nous offrant même une petite leçon de DJ pour les nuls et puis d’un coup ça devient brusquement banal avec les mésaventures de Cole et sa romance. C'est divertissant mais ça ne va pas plus loin.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de demander au DJ de passer Drunk in love !!

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Les winners

    aff1.jpg

    Mike Flaherty (Paul Giamatti) est avocat mais c’est surtout un homme très occupé puisqu’en dehors de son travail, il est aussi l’entraineur d’une équipe de lutte. Malheureusement pour lui, les résultats ne sont pas vraiment ceux qu’il escomptait mais cela pourrait vite changer. L’avocat a quelques problèmes d’argent aussi s’est-il proposé de devenir dans le plus grand des secrets le tuteur d’un de ses clients Leo Poplar (Burt Young) et empocher ainsi les 1500 dollars confiés pour cette mission. Un jour, le petit fils de Leo débarque ; il s’appelle Kyle (Alex Shaffer) et a décidé de fuir sa mère mais il s’avère être également un prodige de la lutte. Mike décide alors de l’inscrire au lycée de la ville et de l’intégrer à son équipe et pas de doute, il tient là un génie mais un évènement va tout remettre en cause.

    01.jpg

    S’il s’était avant tout fait remarquer pour la performance de Richard Jenkins The visitor, le précédent film de Thomas McCarthy avait permis à l’artiste de se faire un peu plus connaitre en tant que réalisateur. Il signe ici son 3ème film ; une comédie dramatique avec en toile de fonds le sport de la lutte plutôt méconnu de par chez nous et ne serait-ce que pour ce simple point de détail, Les winners risque de laisser de coté quelques spectateurs. Tout comme son précédent film, il n’offre pas une simple comédie mais donne également l’occasion d’une réflexion à travers les épreuves vécues par le personnage de Mike. Si coté interprétation il n’y a franchement rien à reprocher, on ne peut pas en dire autant d’un scénario qui tourne un peu en rond et finit par nous lasser.

     

    Il faut le voir pour : Retrouver Dark Vador !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2011 0 commentaire