Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

julie delpy

  • Lolo

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Alors qu'elle était en thalasso à Biarritz avec sa pote d'enfance Ariane (Karin Viard), Violette (Julie Delpy) a rencontré un homme. Au départ, c'était simplement pour le plaisir d'un soir mais sa relation avec Jean-René (Dany Boon) est devenu on ne peut plus sérieuse. Après une semaine loin de chez elle, la jeune femme retourne à Paris et heureux hasard, Jean-René s’apprête à y emménager dans le cadre de son travail. Tout semble aller pour le mieux pour ce nouveau couple mais il ne faudrait pas trop vite oublier Lolo (Vincent Lacoste), le fils de Violette qui ne partage pas le même enthousiasme de voir débarquer un nouveau prétendant dans la vie de sa mère.

    01.jpg

    La Julie Delpy réalisatrice avait l'habitude de nous réserver des comédies plutôt rafraîchissantes et c'est tout naturellement que l'on attendait un peu la même chose de ce Lolo. A l'écran, on est très loin du compte avec un film qui risque pas de s'étouffer dans l'originalité et un humour proche du néant. La galerie de personnages proposée ne s'avère pas plus enthousiasmante avec cette mère célibataire névrosée et un Dany Boon plus que jamais engoncé dans son personnage candide. Il n'y a encore que Vincent Lacoste pour lequel on esquissera un léger sourire en dehors de ça c'est clairement la déception qui prend le pas sur le reste !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de préparer des œufs-mouillettes pour vos enfants !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Before midnight

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    L’été s’achève et notre pote Jesse (Ethan Hawke) est déchiré de voir son fils repartir pour les Etats-Unis. Celui-ci était venu passer les vacances avec son père et sa compagne Céline (Julie Delpy) et leurs jumelles Ella & Nina (Jennifer & Charlotte Prior) dans le Péloponnèse. Voir son fils le quitter a fait prendre conscience à Jesse qu’il n’est pas à ses cotés pour les moments importants de sa vie et les relations houleuses avec son ex-femme ne l’aident pas davantage. Pourrait-il envisager de retourner vivre aux Etats-Unis ? Céline le connait bien et elle sait qu’il y pense sérieusement mais elle n’en a vraiment aucune envie, cela pourrait-il amorcer la rupture de ce couple jusque là si heureux ?

    01.jpg

    Je ne suis pas particulièrement familier avec la filmographie de Richard Linklater si bien que j’ignorais totalement que ce Before midnight fait partie d'une saga entamée en 1995 ! C’est donc avec un regard singulier que je découvre un film qui a de quoi perturber puisqu’il se résume en une dizaine de scènes avec le plus souvent de longs plans-séquences. Pendant 2 heures on admire les performances d’acteurs et bien sur plus particulièrement celles de Julie Delpy & Ethan Hawk même s’il faut pour cela supporter un jacassement incessant. Si l’on ne sera pas forcément séduit par la forme, elle ne laisse pas indifférent par contre sur le fond il n’y a rien de bien fabuleux. Ça n’est que la vie d’un couple fait de moments de complicité, de moments de joie et surtout de grosses disputes.

     

    Il faut le voir pour : Essayer d’endormir vos enfants quand vous prenez la voiture !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • 2 days in New-York

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Son histoire avec Jack fut une étape dans sa vie au terme de laquelle est né leur fils Lulu (Owen Shipman) ; aujourd’hui notre pote Marion (Julie Delpy) a trouvé un nouveau compagnon. Il s’appelle Mingus (Chris Rock), il a d’abord été un pote d’enfance et un précieux confident puis un couple s’est formé. Lui est également séparé et a une fille ; c’est donc une famille totalement recomposée qui est en train de se former. En cette fin du mois d’Octobre, Marion a la chance de pouvoir exposer ses plus belles photos et à cette occasion elle a convié son père Jeannot (Albert Delpy) et sa sœur Rose (Alexia Landeau) à venir passer quelques jours à New-York. Une arrivée que Mingus n’est pas prêt d’oublier !

    01.jpg

    Julie Delpy est insatiable ; comédienne, réalisatrice et scénariste elle donne ainsi une suite à sa romance entamée dans 2 days in Paris. Adam Goldberg n’est plus de la partie et c’est Chris Rock qui prend la relève et qui va faire les frais de l’invasion de sa belle-famille armée de fromages et saucissons. C’est d’ailleurs Alexia Landeau, Albert Delpy & Alexandre Nahon qui viennent provoquer un véritable capharnaüm pour le plus grand plaisir des spectateurs. A l’image de son auteure, c’est une comédie décalée avec comme point d’orgue la vente d’une âme à une guest-star ; 2 days in New-York est atypique mais pas trop et nous offre un joli dépaysement.

     

    Il faut le voir pour : Trouver le bon moyen de calmer vos voisins mécontents.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Rencontre exclusive avec Julie Delpy pour la sortie de 2 days in New-York !!

    2167860595.73.jpg

    Journée consacrée à notre chère Julie Delpy en ce samedi 31 Mars et cela débute tout d’abord par une séance de cinéma à 13 heures. Le mercredi 28 Mars est donc sorti dans nos salles obscures 2 days in New-York, suite de 2 days in Paris. On retrouve l’artiste aussi bien devant que derrière la caméra mais Julie Delpy étant un ogre de travail en signe également le scénario.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Exclusivités 0 commentaire
  • Le skylab

    aff.jpg

    A l’occasion de l’anniversaire de leur Mamie (Bernadette Laffont), toute la famille s’est réunie en Bretagne pour célébrer l’évènement. Enfants et petits-enfants sont évidemment de la partie et parmi eux se trouvent notre pote Albertine (Lou Alvarez) et ses parents Anna & Jean (Julie Delpy & Eric Elmosnino). Le soleil est au rendez-vous-même si une averse n’est pas à exclure, le mouton est sur le barbecue et ce déjeuner s’annonce plus que jamais festif. Pour digérer le repas, rien ne vaut un détour à la plage et c’est vraiment l’idéal pour oublier que le Skylab pourrait s’écraser sur eux cette nuit. En effet, ça fait la une des journaux ; ce satellite a toutes les chances de frapper la Bretagne et ça angoisse quelque peu la petite Albertine.

    01.jpg

    Devant et derrière la caméra, notre pote Julie Delpy nous convie à un week-end familial qui s’annonce animé ! Au programme ; un bon couscous, quelques verres de Porto pour Mamie, un télé-crochet improvisé avec en guest-star Tonton Hubert ou encore un détour sur la plage des nudistes. Il n’y a pas grand-chose à reprocher à cette excellente comédie que ce soit un casting riche et surtout réussi, une bonne dose de bonne humeur mais aussi quelques coups de gueule ; on tombe immédiatement sous le charme avec Le skylab. Une réunion familiale à laquelle on ne regrette pas d’être convié et qui réveillera peut-être en vous quelques souvenirs !

     

    Il faut le voir pour : Eviter d’évoquer la politique pendant les repas familiaux !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • La comtesse

    aff.jpg

    Dès son plus jeune âge, la comtesse Elizabeth Bathory (Julie Delpy) a connu la rigueur que lui imposait son illustre rang. Son influence est d'autant plus grande après la disparition de son mari et elle se permet même une liaison avec le jeune Istvan Thurzo (Daniel Brühl) ; une relation qui fait énormément parler dans leur entourage. D'ailleurs le père d'Istvan, Gyorgy (William Hurt) fait tout pour mettre à mal leur amour et réussit en faisant croire à Elizabeth que son jeune amant s'est déjà lassé d'elle. Bouleversée, la souveraine se replie sur elle-même et dans sa quête de la jeunesse éternelle va commettre des atrocités inimaginables.

    01.jpg

    A première vue, rien ne semble distinguer La comtesse des nombreux autres biopics historiques qu'on nous a déjà servis et contre toute attente, Julie Delpy surprend de manière fort agréable. Le film donne d'emblée le ton avec ses 5 premières minutes qui aurait pu faire le sujet d'un film entier pour certains cinéastes. Surtout le plus intéressant reste ce personnage égocentrique et omnipotent qu'est Elizabeth Bathory, on est loin des figures attachantes qui nous sont habituellement présentées. Bref, on adore la détester ! Un film passionnant et mené de main de maitre par Julie Delpy.

     

    Il faut le voir pour : Trouver la solution miracle pour effacer vos rides !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • 2 days in Paris

     

    404e60e3f40bd6cf290dcd1ddbfc255b.jpg

    Après un magnifique voyage en Italie, à Venise la ville des amoureux ; nos potes Marion & Jack (Julie Delpy & Adam Goldberg) s’apprêtent à rentrer chez eux à New York. Avant cela, il va falloir faire une petite escale à Paris pour récupérer leur chat qu’ils avaient laissé auprès des parents de Marion. Une petite pause de 2 jours qui va permettre à Jack de faire plus ample connaissance avec la famille de sa petite-amie mais aussi de découvrir Paris. Il faut dire quand même que c’est la ville des amoureux et les monuments ne manquent pas sur la capitale française mais Jack se contentera des catacombes et de la tombe de Jim Morrisson. Ce qui l’intéresse un peu plus c’est la relation de Marion avec ses ex qu’elle ne cesse de croiser depuis son retour.

     

    f3aa025927e75e651e8c9a8dddff2de6.jpg

     

    Deuxième réalisation de la comédienne Julie Delpy qui s’est expatrié aussi bien dans la fiction que dans la réalité aux Etats-Unis ; 2 days in Paris est une agréable découverte. Une comédie très rafraichissante avec un sympathique duo et notamment Adam Goldberg, visage connu qui n’a pas souvent l’occasion d’être en tète d’affiche. La réalisatrice s’amuse à emprunter les clichés communs que l’on prête aux parisiens pour nous offrir des tranches de rigolade bien que sur la fin cela tourne plus en comédie dramatique. Un bon petit film à voir si vous en avez l’occasion mais cela ne justifie pas forcément le prix du billet de cinéma.

     

     

    Il faut le voir pour : Ne plus prendre le taxi à Paris.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire