Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La comtesse

aff.jpg

Dès son plus jeune âge, la comtesse Elizabeth Bathory (Julie Delpy) a connu la rigueur que lui imposait son illustre rang. Son influence est d'autant plus grande après la disparition de son mari et elle se permet même une liaison avec le jeune Istvan Thurzo (Daniel Brühl) ; une relation qui fait énormément parler dans leur entourage. D'ailleurs le père d'Istvan, Gyorgy (William Hurt) fait tout pour mettre à mal leur amour et réussit en faisant croire à Elizabeth que son jeune amant s'est déjà lassé d'elle. Bouleversée, la souveraine se replie sur elle-même et dans sa quête de la jeunesse éternelle va commettre des atrocités inimaginables.

01.jpg

A première vue, rien ne semble distinguer La comtesse des nombreux autres biopics historiques qu'on nous a déjà servis et contre toute attente, Julie Delpy surprend de manière fort agréable. Le film donne d'emblée le ton avec ses 5 premières minutes qui aurait pu faire le sujet d'un film entier pour certains cinéastes. Surtout le plus intéressant reste ce personnage égocentrique et omnipotent qu'est Elizabeth Bathory, on est loin des figures attachantes qui nous sont habituellement présentées. Bref, on adore la détester ! Un film passionnant et mené de main de maitre par Julie Delpy.

 

Il faut le voir pour : Trouver la solution miracle pour effacer vos rides !

Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.