Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jennifer garner

  • Ma vie de chat

    star 02.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Toute l'énergie et le temps de notre pote Tom Brand (Kevin Spacey) sont consacrés à sa société Firebrand ce qui lui a valu un premier divorce. Les choses ne se sont pas vraiment arrangés puisqu'il délaisse encore sa femme Lara (Jennifer Garner) et sa fille Rebecca (Malina Weissman). Cette dernière fête d'ailleurs prochainement son anniversaire et le cadeau qu'elle souhaiterait avoir est … un chat ! Cette idée est loin d'enchanter Tom, lui qui déteste les animaux, mais il est prêt à tous les sacrifices pour le bonheur de la petite Rebecca. Ce qu'il n'avait pas prévu c'est qu'à la suite d'un accident il se retrouverait dans le corps de ce chat !

    02.jpg

    Vu que les vidéos de lolcats font un carton sur Internet, à Hollywood on s'est dit que c'était un bon filon à exploiter. Si un tel projet ne m'étonne pas vraiment, il est plus surprenant de voir Barry Sonnenfeld à la réalisation ou encore Kevin Spacey à l'écran. A part chat enfin je veux dire ça (si vous trouvez cet humour pourri attendez de voir le film !), Ma vie de chat est fidèle à ce qu'on attendait avec un scénario totalement convenu. Un père qui privilégie son travail aux dépens de sa carrière et qui va avoir l'occasion de se remettre en question, c'est aussi passionnant pour le spectateur qu'une vieille litière. De toute façon, moi j'ai toujours préféré les chiens !


    Il faut le voir pour : Enseigner à vos enfants ce que sont les Pages jaunes !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Joyeuse fête des mères

    star 01.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Bien que divorcés, nos potes Sandy & Henry (Jennifer Aniston & Timothy Olyphant) ont gardé d'excellents rapports pour le plus grand bonheur de leurs deux fils. La jeune femme femme a remarqué un changement dans le comportement de son ex-mari et elle commence à se demander s'il n'essaierait pas de recoller les morceaux. Pendant ce temps, à l'approche de la fête des mères, Jesse (Kate Hudson) se met à penser à la sienne avec laquelle elle s'était disputé et à qui elle n'a pas adressé la parole depuis. Poussée par sa sœur Gabi (Sarah Chalke), elle se décide à la recontacter sans se douter que cela va provoquer des retrouvailles qui s'annoncent animées !

    02.jpg

    On dirait bien que Garry Marshall a trouvé un bon filon pour pérenniser sa carrière de réalisateur puisque après Valentine's day & Happy new year ; voilà qu'il vient nous souhaiter une Joyeuse fête des mères ! La formule n'a pas changé d'un iota avec la présence d'une multitude de personnages et d'histoires oscillant entre l'émotion (les histoires de Bradley & Kristin) et le vaudeville de bas-étage (Jesse et ses parents). Mielleux à souhait et aussi prévisible qu'un discours politique en pleine campagne présidentielle, la comédie est digne de ses prédécesseurs à savoir un produit sans saveur. Vous aurez peut-être envie d'aller le voir avec votre mère mais je ne suis pas certain qu'elle prenne cela comme un cadeau !


    Il faut le voir pour : Apprendre à tweeter si vous voulez être une maman branchée !

     

    En savoir plus sur Valentine's day ?

    En savoir plus sur Happy new year ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Dallas Buyers Club

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Le rodéo et les femmes ce sont les 2 péchés mignons de notre pote Ron Woodroof (Matthew McConaughey) mais sa vie va soudainement prendre un autre sens. Après avoir été hospitalisé, on découvre en effet qu’il est atteint du VIH et qu’il ne lui reste tout au plus que 30 jours à vivre. Au même moment, un laboratoire pharmaceutique met sur le marché un produit appelé AZT destiné à aider les malades atteints du sida. Par des manières détournées, Ron réussit à s’en procurer pendant un premier temps mais va devoir par la suite se rendre au Mexique. C’est là qu’il découvre que l’AZT n’est peut-être pas le produit idoine à prescrire puisqu’il provoque notamment de nombreux effets secondaires. On assiste ainsi au début du Dallas Buyers Club.

    01.jpg

    Peu de chances que le nom de Ron Woodroof vous dise quelque chose et ce biopic signé Jean-Marc Vallée vient combler cette lacune. A son échelle, cet homme aura en effet permis une avancée considérable dans la lutte contre le virus du Sida aux Etats-Unis. Devant Dallas Buyers Club, on est d’abord impressionné par la transformation physique de Matthew McConaughey (tel un Christian Bale dans The machinist) alliée à la performance de Jared Leto. Il y a aussi un formidable message de tolérance dans l’évolution de ce personnage qui s’impose au départ comme un rustre homophobe. Voilà donc tout simplement un magnifique biopic prenant par son histoire et par les prestations des 2 principaux comédiens.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de prendre aveuglément vos médicaments !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • The invention of lying

    aff.jpg

    Le mensonge, voilà un terme que nous connaissons parfaitement dans notre société moderne mais dans l'histoire qui va suivre, cette notion n'existe pas. Effectivement, notre pote Mark (Ricky Gervais) vit dans un monde où les gens ne disent que la vérité ce qui est parfois blessant. Notre héros en fait d'ailleurs les frais chaque jour, il vient d'être traité de gros au nez difforme par la charmante Jennifer (Jennifer Garner) et apprend qu'il va bientôt être renvoyé. Le pire c'est qu'il n'a même plus d'argent pour payer son loyer jusqu'au moment où il parvient à faire une chose inouïe : dire des choses qui ne sont pas vraies !

    01.jpg

    Une très bonne idée de départ qui rappellera un peu le principe de Yes Man mais au bout d'une demi-heure le film se perd un peu. Entendre la pure vérité permet ainsi d'assister à des scènes vraiment marrantes mais vient un temps où cela ne parait plus aussi spontané et naturel qu'au début. Sans vous mentir, The invention of lying est une bonne surprise et sans être la comédie de l'année mérite le coup d'œil histoire de se détendre et puis ça nous amène à nous questionner sur une chose ; pourrait-on réellement vivre sans le mensonge ?

     

    Il faut le voir pour : Revendre votre maison, un manoir vous attend !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Valentine's day

    aff.jpg

    Le 14 Février est une date qu'il vaut mieux ne pas oublier lorsqu'on a le bonheur d'être en couple. Le jour de la Saint-Valentin est l'occasion pour chacun de nous de témoigner de tout l'amour qu'on éprouve pour l'autre ; un jour symbolique qu'a choisi notre pote Reed (Ashton Kutcher) pour demander en mariage la magnifique Morley (Jessica Alba). Après qu'elle ait dit oui, ce fleuriste est maintenant le plus heureux des hommes mais une grande journée l'attend car les demandes de fleurs vont exploser pour un tel évènement. Pourtant tout le monde n'est pas d'humeur aussi joyeuse, des personnes comme Kara (Jessica Biel) ou Kelvin (Jamie Foxx) cherchent à tout prix à oublier cette journée.

    01.jpg

    Fête commerciale ou date symbolique, chacun se fait sa propre opinion concernant la Saint-Valentin et il en est de même pour Valentine's day. De l'amour à foison, de jolies fleurs, des rires, des déceptions, des baisers, des larmes cette comédie sentimentale est telle qu'on peut l'imaginer ; très cucul la praline. Pourquoi se contenter d'une seule histoire lorsqu'on peut en proposer toute une mosaïque avec une pléthore de stars comme Julia Roberts, Patrick Dempsey, Anne Hathaway, Jennifer Garner et j'en passe. Ceux ou plutôt celles qui se régalent devant les films sirupeux vont apprécier celui-ci à voir idéalement en couple sinon c'est la déprime assurée.

     

    Il faut le voir pour : Vite vous trouver un partenaire pour la prochaine Saint-Valentin !

     

    En savoir plus sur Happy New Year ?

    En savoir plus sur Joyeuse fête des mères ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Hanté par ses ex

    aff.jpg

    Photographe séduisant, notre pote Connor Mead (Matthew McConaughey) ne compte même plus les conquêtes qu’il a eu au cours de sa vie. Il faut dire qu’il a été à bon école puisque son oncle Wayne (Michael Douglas) était un playboy à la libido intarissable et depuis les femmes défilent dans sa vie. Alors quand il s’agit de célébrer le mariage de son petit frère Paul (Breckin Meyer), Connor traine les pieds car pour lui l’amour éternel n’est qu’utopie et son état d’esprit va en quelque sorte pourrir le week-end. C’est alors que Connor commence à avoir des visions, il y a d’abord eu l’apparition de son oncle disparu puis celle de sa première copine.

    01.jpg

    De l’amour encore de l’amour et si ce même amour pouvait être offert aux spectateurs, on éviterait de nous proposer des films aussi creux que Hanté par ses ex. Au départ beau gosse sans scrupules, Matthew McConaughey ouvre les yeux et comprend que sa vie de débauche n’est que vide en revivant son parcours émotionnel. Le scénario est aussi ridicule qu’il est prévisible et les quelques bonnes idées du film sont à l’image des fantômes, elles apparaissent pour disparaitre aussitôt ! On pouvait largement s’en douter ce n’est donc pas la comédie incontournable du moment à moins de pouvoir se faufiler dans les salles de ciné tel un fantôme.

     

    Il faut le voir pour : Rompre par visioconférence, ça vous fera gagner du temps.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Ma vie sans lui

    336b43d999a59e9c894a76494a1678c8.jpg

    Elle avait encore tellement de choses à lui dire hélas, Gray (Jennifer Garner) vient de perdre celui qui devait partager sa vie. Ca faisait 6 années qu’ils se connaissaient et ils avaient enfin décidé d’échanger leurs vœux mais le destin en a décidé autrement. Alors qu’elle se remet difficilement de cette disparition, elle apprend que celui-ci lui avait caché quelques secrets. C’est en faisant le point dans les comptes de son compagnon qu’elle apprend que celui-ci cachait une fortune qui se monte à environ d’1 million de dollars mais la plus grande surprise reste à venir. Par l’intermédiaire de son pote d’enfance Fritz (Timothy Olyphant), elle tombe sous le choc : l’homme qui allait devenir son mari avait déjà un enfant !

    179e688f79e772e0112f8785171d7140.jpg

    Le titre en dit déjà beaucoup et voilà certainement le genre de film que votre petite-amie sera amené à louer pour une belle soirée en amoureux. Comédie dramatico-romantique, Ma vie sans lui risque vite de vous endormir en raison d’une histoire dont la teneur est entièrement révélée durant la première demi-heure. Par la suite, les personnages se réunissent, se font une petite bouffe et puis vont à la pêche avant que la belle Jennifer Garner retombe amoureuse du beau gosse de service. Malgré un beau petit casting (Kevin Smith, Juliette Lewis), le film suit une mécanique connue et nous conduit à un bel ennui ; nul doute que vous pourrez continuer votre vie sans lui !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Juno

    9da96549966116ae2c6dd954d8b5a482.jpg

    Tout a commencé avec ce fauteuil. C’est là que la jeune Juno McGuff (Ellen Page) a couché avec Paulie Bleeker (Michael Cera) et manque de pot, elle est tombée enceinte. Au départ, elle avait l’intention d’avorter mais finalement elle s’est rétractée pour une sombre histoire d’ongles. Décidée à trouver à ce futur bébé une véritable famille d’accueil où il sera couvert d’amour, elle se retrouve en contact avec le couple Vanessa & Mark Loring (Jennifer Garner & Jason Bateman). Plus de soucis à se faire, elle a trouvé les futurs parents qu’il fallait, il ne reste plus qu’à attendre l’accouchement mais d’ici là il va se passer pas mal de choses dans l’existence de notre petite Juno.

    64dbfc34a7350dd6da4d9cb8c2da20a8.jpg

    Après avoir joué les fausses victimes de Hard Candy, Ellen Page revient dans un excellent film qui va la conduire sous les projecteurs. D’une aisance déconcertante devant la caméra, elle est tout simplement fabuleuse dans cette comédie de Jason Reitman, réalisateur du déjà remarqué Thank you for smoking. Sur un scénario original de Diablo Cody, devenue la nouvelle coqueluche d’Hollywood; on suit les aventures d’une gamine décomplexée qui se fout du qu’en dira-t’on et qui va affronter un moment difficile de sa vie. Drôle, émouvant et on ne peut plus contemporain, Juno est une très belle découverte ; un cinéma américain enfin novateur et rafraîchissant.

     

    Il faut le voir pour : Avoir une autre image des coureurs en short.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Elektra

     

    Depuis quelques temps, les meurtres se multiplient et un nom revient sur toutes les lèvres Elektra (Jennifer Garner). Cette tueuse tapie dans l’ombre est capable d’assassiner toutes les cibles qu’on lui demande si l’on est prêt à y mettre le prix. Agilité, discrétion et efficacité sont les maîtres mots de cette tueuse à gage et son magnifique costume rouge écarlate est généralement le dernier souvenir de ses victimes. Elektra Natchios était morte, son âme semblait perdue à jamais mais la voilà ressuscitée grâce aux bons soins du clan Kimaguri. Pour guider ses pas, Stick (Terence Stamp) est devenu son mentor lui apprenant les meilleures techniques de combat et d’autres arcanes secrètes.

    c437ef37d82c0633e86ea91f42c6453a.jpg

    Adaptation des aventures de l’héroïne du même nom, Elektra est donc une nouvelle licence des comics Marvel qui, décidément doivent être extrêmement riches avec toutes ces versions cinématographiques de leurs héros. Mais c’est aussi et surtout un spin-off c'est-à-dire un film dérivé d’un autre  film de la même firme à savoir Daredevil. Ainsi, le justicier aveugle incarné par le grand Ben Affleck avait déjà accueilli la belle guerrière dans son film et elle avait déjà pris les traits de l’actrice Jennifer Garner. Film inintéressant au possible avec une Jennifer Garner complètement à coté de son rôle avouant d’ailleurs avoir accepté ce rôle uniquement parce qu’elle était liée par contrat, voilà qui nous donne une idée sur sa motivation et son implication. Adaptation ratée, film à oublier au plus vite !!

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Le royaume

    f35e44ca561741c680fcbd0d82715a24.jpg

    Un terrible attentat vient d’avoir lieu dans la base américaine de Riyad en Arabie Saoudite. Une première attaque qui propagea la panique suivie d’une explosion qui dévasta tout sur son passage avec un bilan de 100 morts et plus de 200 blessés. Les 4 agents spéciaux du FBI Ronald Fleury, Janet Mayes, Grant Sykes & Adam Leavitt (Jamie Foxx, Jennifer Garner, Chris Cooper, Jason Bateman) partent alors sur le champ pour mener l’enquête sur les criminels qui ont perpétré ce massacre. Ils butent dans un premier temps sur la rigidité des autorités locales mais finissent par remonter une piste qui les mène à un terroriste saoudien.

    84033824ee923c5cb8ae2f16995a9d9f.jpg

    Les amateurs d’action vont pouvoir se régaler devant la toute dernière réalisation de Peter Berg. Aussi efficace que rythmé, c’est le pop-corn movie du moment multipliant gunfights, explosions, courses-poursuites, un poil d’humour et un zest d’enquête façon Les experts à travers cette équipe du FBI envoyée sur les lieux. A défaut d’être révolutionnaire, Le royaume est assez spectaculaire pour vous offrir un bon moment de détente avec de l’adrénaline non-stop sans soulever aucune polémique sur les intérêts pétroliers américains. Un film à réserver avant tout pour une sortie entre potes car les demoiselles risquent de trouver le temps long.

     

    Il faut le voir pour : Se taper un bon blockbuster. 

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire