Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

anne brochet

  • Des lendemains qui chantent

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Le 10 Mai 1981, la vie de Léon (Pio Marmaï) a changé. Certes, François Mitterrand vient d’être élu Président de la république ce qui laisse augurer des lendemains qui chantent mais surtout il a rencontré la belle Noémie (Lætitia Casta) ! Une relation qui ne durera que 3 jours puisque la jeune femme quitte Saint-Étienne pour construire sa carrière à Paris. Il faudra attendre 3 ans pour que Léon suive le même chemin lorsqu’il se voit proposer un poste chez Libération. Il y rejoint son frère Olivier (Gaspard Proust) qui travaille dans la communication mais aussi son pote d’enfance Sylvain (Ramzy Bedia) qui a fait fortune grâce à une invention qui va changer la vie de nombreux français : le minitel rose !

    01.jpg

    Dans le principe, ce film signé Nicolas Castro rappelle un peu Le nom des gens à savoir une comédie évoquant la classe politique et en l’occurrence ici la Gauche socialiste. Au-delà des évolutions politiques, Des lendemains qui chantent nous permet surtout de suivre une bande de potes d’enfance sur 20 ans. Des parcours croisés où se mêlent amour, désillusions, succès et au cœur desquels on se sent un peu comme des étrangers. Il faut bien avouer que ces personnages nous laissent totalement indifférents et que surtout l’humour semble être aux abonnés absents. C'est plus l'ennui et le désenchantement qui prédominent ici.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir pourquoi vous aviez des factures astronomiques de minitel à l'époque !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Les gazelles

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    14 ans que notre pote Marie (Camille Chamoux) est en couple avec Eric (Franck Gastambide) et c’est au moment de signer le crédit pour l’achat de leur premier appartement  que les doutes ont commencé à l’assaillir. Elle a de plus en plus de mal à supporter son compagnon et ce soir, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ; la voilà donc dans la rue avec sa valise. Elle n’a pas d’autres choix que de s’incruster dans la soirée de sa collègue Sandra (Audrey Fleurot) ; une mère de famille célibataire qui sait profiter à fond de la vie avec ses potes d’enfance. Pour Marie, c’est une nouvelle étape de sa vie qui commence mais à terme ne va-t-elle pas regretter son choix ?

    01.jpg

    Voici ce qu’on pourrait appeler une comédie girly s’intéressant aux mésaventures de Camille Chamoux, fraiche célibataire. Devant cette bande de copines, on ne peut s’empêcher de penser à l’excellent Mes meilleures amies mis à part que Les gazelles ne galopent pas à la même vitesse en matière d’humour. D’accord on se sent plutôt en bonne compagnie avec ces femmes aux manières de bonhomme et pas les dernières à mettre un peu de folie aux soirées mais les rires manquent cruellement. Décevant surtout quand on sait qu’il y a au générique les compères du Palmashow Gérgoire Ludig & David Marsais ou encore Franck Gastambide et de voir ceux-ci si peu mis à profit.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas vous étonner de voir des employés du Pôle-emploi en robe de soirée !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Arrête ou je continue

    star 03.jpg

    aff.jpg

    A première vue, Pomme & Pierre (Emmanuelle Devos & Mathieu Almaric) forment un couple ordinaire mais leur relation est en fait au creux de la vague. Pierre semble de plus en plus distant ce qui fait croire à sa femme qu’il voit quelqu’un d’autre et pourquoi pas Mellie (Joséphine de la Baume), la Miss météo ? C’est au cours d’une randonnée que le couple va connaitre sa première véritable crise puisque Pomme décide soudainement de rester seule dans la foret. Un sac à dos rempli de quelques provisions et la voilà prête à jouer les survivantes ce qui ne parait pas inquiéter plus que ça Pierre.

    01.jpg

    C’est de nouveau un couple en crise qui s’invite sur nos écrans et nos potes Emmanuelle Devos & Mathieu Almaric se retrouvent pour leur 6ème film ensemble. Une complicité évidente qui se ressent dès les premiers instants. A priori, l’histoire est assez banale mais elle est relevée ici par des dialogues parfois surréalistes offrant à Arrête ou je continue un certain charme. Les gaffes répétées de Pomme ou la peur de Pierre de croiser d’autres randonneurs sont aussi là pour apporter un brin d’humour ce qui ne fait pas oublier à certains moments la longueur du film notamment durant cette paisible retraite en foret. Amusant mais ça n’ira pas plus loin.

     

    Il faut le voir pour : Aller vous promener en foret (mais n’y abandonnez pas votre femme !).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • La rafle

    aff1.jpg

    1942. La France est sous l’occupation allemande et le peuple juif est montré du doigt se voyant forcer d’arborer une étoile jaune comme s’ils étaient des pestiférés. Jo (Hugo Leverdez) et ses potes d’enfance sont encore bien trop jeunes pour comprendre tout ce qui leur arrive ; c’est donc plein d’inconscience qu’ils vont divertir des officiers allemands pour quelques sous ou encore récupérer le tabac trainant sur le sol. Jusqu’alors, rien ne laissait présager de l’horreur qui allait se passer, une énorme rafle frappe le pays avec pour objectif de mettre la main sur 25 000 juifs. Les familles sont envoyées au Vélodrome d’Hiver où ils vivent dans des conditions hygiéniques déplorables avant d’être envoyés dans les camps de Beaune-la-Rolande.

    02.jpg

    Lorsqu’on évoque l’occupation allemande durant la 2nde Guerre mondiale, on ne peut passer sous silence la tristement célèbre rafle du Vel d’hiv’. C’est une page sombre de notre histoire qu’ouvre la réalisatrice Roselyne Bosch rappelant, s’il le fallait encore, la responsabilité que le gouvernement français a eu dans ce drame. Le casting est juste et homogène ; chacun apporte sa sensibilité à ce scénario poignant qui a le bon gout de ne jamais tomber dans la larme facile. Le reproche qu’on peut faire à La rafle ; c’est que le film ne soit pas assez vindicatif quand on connait les horreurs qui ont accompagnées cet évènement. Il n’y a rien qui nous marque vraiment les esprits ce qui ne l’empêche pas d’être un film prenant et plein d’émotions.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Une journée de merde !

    aff.jpg

    Pour Marc Chanois (Richard Berry), ça devait être une journée mémorable ; celle où il pourrait enfin demander la main de sa bien-aimée Sabine (Moonha N’diaye). Il faudra être patient et attendre le diner avec ses parents, pour le moment direction le bureau où il doit finaliser un gros contrat avec M.Zucker (Philippe Magnan). Hélas tout ne va pas se passer comme il avait prévu avec tout d’abord la visite inopinée de Martine (Anne Brochet), une ex qu’il n’a pas revu depuis 5 ans. Les imprévus s’accumulent notamment à cause du voisinage et ça devient vraiment une journée de merde !

    01.jpg

    Parce que chacun de nous a déjà vécu ce type d’expérience, on était en droit d’attendre d’Une journée de merde une comédie digne de ce nom. Malheureusement, ce ne sera qu’un coup dans l’eau car on ne peut pas dire que les mésaventures de Richard Berry nous étouffent de rire. Les situations cocasses s’enchainent durant cette journée qui parait être un long cauchemar mais la mayonnaise ne prend à aucun moment. On sent que tout est tiré par les cheveux et il vous faudra être bien magnanime si vous voulez voir ce film qui ne risque pas de sauver votre mauvaise journée !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Le Temps des porte-plumes

    Bonjour,

     

    medium_aff.353.jpg

    medium_01.320.jpgJe m’appelle Pippo (Raphaël Katz), j’ai 9 ans. Avant je vivais avec mes parents mais un jour quand je suis rentré à la maison, il s’est passé quelque chose de grave parce que j’ai vu plein de policiers.

     

    Après ça, on m’a placé dans un orphelinat puis j’ai été recueilli par un couple Gustave & Cécile (Jean-Paul Rouve & Anne Brochet). Ils m’ont emmené chez eux à la campagne où y’a 2 vaches et même des poules mais elles je ne les aime pas !

     

    medium_02.92.jpgLa vie à la ferme c’est assez bizarre mais je commence à m’y plaire, y’a des gens gentils comme Alphonsine (Annie Girardot) & Pierre (Lorant Deutsch) qui a fait la guerre d’Indochine.

     

    En Résumé : On pourrait croire que Le temps des porte-plumes souhaite surfer sur la vague de nostalgie initiée par Les Choristes mais vous faites fausse route ! Sachez que le réalisateur avait débuté ce projet depuis plus de 20 ans et qu’il aura fallu attendre 2006 pour qu’il voit le jour. Un petit film qui vous fera visiter la campagne des années 1960, un voyage qui ne plaira pas aux spectateurs habitué à l’action pure et dure !

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Le temps des portes-plumes

    La vie du jeune Pippo (Raphaël Katz) est bien mouvementée. A peine âgé de 9 ans, il a du vivre une expérience bien difficile qui l’a amené à quitter ses parents. Il sera recueilli quelques temps plus tard par Gustave & Cécile (Jean Paul Rouve & Anne Brochet), 2 fermiers. Pippo va découvrir la vie à la campagne mais aussi s’épanouir au contact de différentes personnes lui redonnant ainsi le goût du bonheur.

    Le temps des portes-plumes attirera avant tout les nostalgiques des années 50 et réveillera ainsi quelques souvenirs. On ne peut s’empêcher de penser à un film comme Les choristes bien que le sujet soit totalement différent puisque ici, on s’attarde davantage à nous dépeindre les personnages qui entourent le héros. Le charme a un peu de mal à opérer malgré la bonne bouille de Raphaël Katz. On appréciera toutefois tout le talent de Jean Paul Rouve & Lorant Deutsch dans un registre autre que celui du comique de service.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire