Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mona achache

  • Les gazelles

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    14 ans que notre pote Marie (Camille Chamoux) est en couple avec Eric (Franck Gastambide) et c’est au moment de signer le crédit pour l’achat de leur premier appartement  que les doutes ont commencé à l’assaillir. Elle a de plus en plus de mal à supporter son compagnon et ce soir, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase ; la voilà donc dans la rue avec sa valise. Elle n’a pas d’autres choix que de s’incruster dans la soirée de sa collègue Sandra (Audrey Fleurot) ; une mère de famille célibataire qui sait profiter à fond de la vie avec ses potes d’enfance. Pour Marie, c’est une nouvelle étape de sa vie qui commence mais à terme ne va-t-elle pas regretter son choix ?

    01.jpg

    Voici ce qu’on pourrait appeler une comédie girly s’intéressant aux mésaventures de Camille Chamoux, fraiche célibataire. Devant cette bande de copines, on ne peut s’empêcher de penser à l’excellent Mes meilleures amies mis à part que Les gazelles ne galopent pas à la même vitesse en matière d’humour. D’accord on se sent plutôt en bonne compagnie avec ces femmes aux manières de bonhomme et pas les dernières à mettre un peu de folie aux soirées mais les rires manquent cruellement. Décevant surtout quand on sait qu’il y a au générique les compères du Palmashow Gérgoire Ludig & David Marsais ou encore Franck Gastambide et de voir ceux-ci si peu mis à profit.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas vous étonner de voir des employés du Pôle-emploi en robe de soirée !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Le hérisson

    aff.jpg

    La petite Paloma (Garance Le Guillermic) vit dans un immeuble parisien ; elle ne manque de rien mais du haut de ses 11 ans, elle se pose pas mal de questions sur son existence. Entourée d’une mère au bord de la dépression et d’un père obnubilé par son travail, la vie lui parait telle une prison dont les murs se resserrent au fil du temps. Lassée par cette vie, elle a comme projet insensé de se suicider après son prochain anniversaire mais l’arrivée du nouveau propriétaire de l’immeuble Kakuro Ozu (Togo Ikawa) va changer les choses.

    01.jpg

    C’est en découvrant le roman L’élégance du hérisson de Muriel Barbery que Mona Achache s’est lancée dans l’aventure de sa première réalisation. Dès les premières minutes le ton est donné, une fille à peine entrée dans l’âge de l’adolescence annonce son suicide ça ne respire donc pas la grande joie. Pourtant, le destin de la petite fille apparait vite secondaire face à Josiane Balasko méconnaissable dans la peau de cette concierge parisienne. On ne peut pas dire que Le hérisson soit très brillant, c’est monotone et comme le poisson rouge dans son bocal, on tourne en rond !

     

    Il faut le voir pour : Installer des toilettes à la japonaise chez vous !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire