Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Aaron Eckhart

  • La chute de Londres

    star 02.5.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Le monde entier est en émoi ; le Premier ministre anglais est mort. C'est un véritable deuil national auquel on assiste et Londres va ainsi accueillir dans ces tristes circonstances de nombreux chefs d'état parmi lesquels Benjamin Asher (Aaron Eckhart), Président des États-Unis. C'est un voyage qui s'est organisé au dernier moment et pour assurer la protection du Président, il était impossible de se passer de Mike Banning (Gerard Butler). Ce dernier aurait toutefois préféré rester auprès de sa femme Leah (Radha Mitchell) qui va prochainement donner naissance à leur premier enfant. Il ne faudra pas beaucoup de temps pour qu'il regrette ce choix puisque une fois arrivé en Angleterre, de multiples attaques terroristes ébranlent la ville.

    02.jpg

    Les amoureux de la poésie s'étaient déjà bien régalé avec La chute de la Maison Blanche et voilà que notre pote Mike Banning revient pour de nouvelles aventures. Notons toutefois que la réalisation échoit cette fois à Babak Najafi (me demandez pas qui c'est j'en sais rien !) succédant à Antoine Fuqua. Quand on se plante devant La chute de Londres, on ne recherche évidemment pas un scénario très élaboré et en ce sens nos attentes sont totalement comblées. Ajoutons à ça quelques scènes d'action menées sans véritable conviction où l'on peut admirer Gerard Butler dégommer les méchants terroristes avec parfois l'aide du courageux et exemplaire President of the United Sates of America ! Un bon choix si vous souhaitez vider le cerveau mais moins fun que son prédécesseur.

     

    Il faut le voir pour : Réfléchir à deux fois avant de réserver votre week-end à Londres !

     

    En savoir plus sur La chute de la Maison Blanche ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • I, Frankenstein

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    1795. La créature qui a été crée de toutes pièces par le Docteur Victor Frankenstein (Aden Young) vient tout juste d’enterrer son créateur qu’il est attaqué par des démons. Ces derniers sont envoyés par un certain Naberius (Bill Nighy) mais vont se heurter aux gargouilles venues en aide au monstre de Frankenstein. La reine Leonore (Miranda Otto) voit en lui un énorme potentiel dans la guerre que se livre démons et gargouilles et celui qu’elle désigne désormais sous le nom d’Adam (Aaron Eckhart) pourrait bien faire pencher la balance en sa faveur. Durant des années, il sera poursuivi par les démons de Naberius mais il est désormais temps pour lui de mettre fin à cette chasse au monstre !

    01.jpg

    Le mythe du monstre de Frankenstein est ici réinterprété de façon très libre puisque viennent s’inviter à la fête des démons mais surtout des gargouilles pouvant prendre l’apparence d’humains (ou l’inverse). De là à résumer le film à un banal combat du bien contre le mal, il n’y a qu’un pas qu’on franchit aisément toujours est-il qu’on est assez surpris de voir Aaron Eckhart ou encore Bill Nighy dans ce genre de productions. I, Frankenstein c’est du divertissement à l’état pur avec bien entendu beaucoup d’action et des gerbes de feu qui flambent un peu partout à l’écran. Si vous avez besoin de mettre votre cerveau en pause alors vous avez un bon candidat devant vous !

     

    Il faut le voir pour : Surveiller les gargouilles qui se trouvent dans les rues !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • La chute de la Maison Blanche

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Mike Banning (Gérard Butler) était autrefois le garde du corps du Président des Etats-Unis Benjamin Asher (Aaron Eckhart) hélas, un accident dramatique va couter la vie de la Première dame. Depuis, 18 mois ont passé et Mike se retrouve désormais à travailler dans les bureaux mais l’action sur le terrain lui manque ; il va avoir l’occasion de le prouver ! Alors que le Président reçoit officiellement le Premier ministre Sud-coréen Lee Tae-Woo (Keong Sim), la Maison Blanche fait l’objet d’une incroyable attaque terroriste. Après un effroyable assaut, le bâtiment historique est occupé par ses assaillants qui détiennent également en otage l’homme le plus puissant d’Amérique.

    01.jpg

    Ok, petite mode pause pour le cerveau avec ce film d’action signé Antoine Fuqua qui à l’image de son titre cherche avant tout l’efficacité. La chute de la Maison Blanche, c’est justement une des séquences clés et franchement difficile alors de bouder son plaisir. On voit où le budget est passé si bien que la suite est un peu moins réjouissante visuellement parlant. Ça rappelle parfois la série 24 et notre pote Jack Bauer aurait très bien pu suppléer Gérard Butler dans le rôle du grand héros qui sauve l’Amérique et donc entre parenthèses le monde. Ce coté patriotique, il faut savoir le prendre au second degré afin de pouvoir profiter comme il se doit de ce bon pop-corn movie.

     

    Il faut le voir pour : Prévoir un bel arsenal si vous voulez entrer en force dans la Maison Blanche !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Rhum express

    aff.jpg

    Romancier en quête de succès, notre pote Paul Kemp (Johnny Depp) doit pour le moment se contenter d’une carrière de journaliste. C’est ainsi qu’il atterrit à Porto Rico au sein du quotidien le San Juan Star, un job qui le fera vivre à défaut de lui apporter la gloire. Très vite, il se lie d’amitié avec Sanderson (Aaron Eckhart) même s’il a la désagréable surprise d’apprendre que la belle Chenault (Amber Heard), qu’il avait croisée plus tôt, est sa compagne. Cet homme d’affaires va alors lui proposer de participer à un énorme projet financier ; la construction d’un hôtel au cœur d’une ile paradisiaque.

    01.jpg
    Comme le titre du film semble l’indiquer, je me demande maintenant s’il ne faut pas en effet descendre quelques verres de rhum pour apprécier ce film de Bruce Robinson. Basé sur l’histoire vraie du journaliste Paul Kemp, Rhum express s’intéresse donc à la naissance d’une carrière plutôt atypique en plein cœur de Porto Rico. L’abus d’alcool étant dangereux pour la santé, il semble que ce soit aussi le cas avec ce film réalisé un peu trop expressément avec un Johnny Depp qui devient pour le coup légèrement saoulant. De ce film on se contentera donc des paysages et d’apprécier la belle Amber Heard ce qui est au final plus que léger !

     

    Il faut le voir pour : Attendre un peu avant d’arrêter de boire.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Rabbit Hole

    aff.jpg

    Il y a 8 mois, la vie de Becca & Howie (Nicole Kidman & Aaron Eckhart) a basculé du rêve au cauchemar le plus atroce. Leur fils Danny qui n’avait que 4 ans, fut renversé par une voiture alors qu’il poursuivait son chien. Depuis ce drame, le couple tente de se reconstruire mais c’est une terrible épreuve pour eux et ils ont décidé de suivre une thérapie de groupe. Pour Becca, la douleur ne s’est pas éteinte et il lui arrive encore de perdre ses moyens lorsqu’on évoque la perte de son enfant. Lorsqu’elle apprend que sa sœur Izzy (Tammy Blanchard) est tombée enceinte, cela lui ravive de nouveau une souffrance qu’elle ne supporte plus.

    01.jpg

    Le deuil est un drame auquel nous sommes tous confrontés un jour ou l’autre et il est encore plus difficile à surmonter lorsqu’il s’agit de son propre enfant. Adapté d’une pièce de théâtre, Rabbit Hole s’intéresse ainsi à la vie d’un couple qui doit apprendre à vivre avec la disparition de leur fils. Un évènement qui conduit notamment le personnage de Becca à remettre en question sa foi et à devenir amère vis-à-vis de son entourage. Ça aurait pu être un de ces films qui cherche à vous tirer les larmes de l’œil mais tout est traité avec beaucoup de pudeur grâce aux talents conjugués de Nicole Kidman & Aaron Eckhart. Un film humain tout simplement.

     

    Il faut le voir pour : Aller vous acheter l’intégrale d’Al Green.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • World Invasion : Battle Los Angeles

    aff.jpg

    12 Aout 2011. C’était une journée ordinaire qui commençait pour les habitants de Los Angeles mais très vite le cauchemar commence ! Il y a quelques heures des météorites ont été détectées, elles entrent dans notre atmosphère et vont trouver un impact dans les 4 coins du monde. L’ordre d’évacuer les villes est donné par mesure de précaution et ce sont les Marines qui supervisent cela mais lorsque les premières météorites s’écrasent, on se rend compte qu’ils renferment des machines. Le Sergent Michael Nantz (Aaron Eckhart) sous le commandement du Lieutenant William Martinez (Ramon Rodriguez) reçoit alors l’ordre d’évacuer un commissariat avant qu’une bombe ne détruise tout.

    01.jpg

    Que ceux qui cherchent dans le cinéma un message philosophique, un portrait psychologique de personnages torturés changent vite de salle ! World Invasion : Battle Los Angeles est un pur blockbuster et le spectateur (qui sera principalement masculin) n’est franchement pas trompé sur la marchandise. Invasion de robots, explosions et chants de mitrailleuses ; c’est le pop-corn movie du moment et qui prend toute son ampleur dans les salles obscures. Une pure récréation à laquelle il ne faudra pas tenir rigueur de son scénario beta et d’un patriotisme exacerbé car là aussi on n’y est pas allé avec le dos de la cuillère.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que les marines ne battent jamais en retraite !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • The Dark Knight–Le chevalier noir

    637cc3206036b400c08426f33c595c6e.jpg

    Le crime ne paie plus à Gotham City ; l’arrivée du justicier Batman (Christian Bale) a mis un sacré frein aux activités criminelles. Cela n’empêche cependant pas un sinistre individu appelé Le Joker (Heath Ledger) de faire parler de lui et d’organiser un énorme braquage en pleine journée. Alors que les têtes pensantes de la pègre cherchent une solution pour se débarrasser de Batman mais aussi du procureur Harvey Dent (Aaron Eckhart), le Joker leur propose ses services. Personnage aussi inquiétant qu’imprévisible ; il va pousser le chevalier noir dans ses derniers retranchements.

    f7fdd5885be4e4c2bbaf31f59e0ccdf7.jpg

    Succès annoncé pour ces nouvelles aventures du justicier de Gotham. Après avoir redéfini les bases de sa saga avec Batman Begins ; Christopher Nolan nous livre un film magistral celui que l’on attendait de sa part ! L’intérêt de The Dark Knight–Le chevalier noir repose avant tout sur le vilain Le Joker interprété par le regretté Heath Ledger loin, très loin de celui incarné par Jack Nicholson. A chacune de ses apparitions, c’est un sentiment de malaise qui s’installe dans la salle donnant à ce film une ambiance unique en son genre. Tout peut arriver et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a beaucoup de surprises dans cet excellent opus qui décroche le Coup de cœur Ciné2909 !

     

    Il faut le voir pour : Le tour du crayon qui disparait

     

    En savoir plus sur Batman Begins ?

    En savoir plus sur The dark knight rises ?

     

    En savoir plus sur Batman ?

    En savoir plus sur Batman, le défi ?

    En savoir plus sur Batman Forever ?

    En savoir plus sur Batman & Robin ?


    En savoir plus sur Batman Year One ?

    En savoir plus sur Superman Batman/Public Enemies ?

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Erin Brockovich, seule contre tous

    d3b3ee53fe0321aea45cd23637276a50.jpg

    Divorcée à 2 reprises avec 3 enfants à charge et un CV peu reluisant. On ne peut pas dire que notre pote Erin Brockovich (Julia Roberts) ait les atouts nécessaires pour trouver un travail digne de ce nom. Pourtant, elle ne cherche qu’un moyen de faire manger ses enfants et c’est donc avec son opiniâtreté et non sans culot qu’elle se présente chez son avocat Ed Masry (Albert Finney) pour décrocher un job. Mission accomplie, elle obtient un poste qui va la conduire à s’intéresser au cas de la PGE (Pacific Gas & Electricity) dont les activités industrielles se font au détriment de la bonne santé de leur voisinage..

    1d162550d1c773709850230a1fa9c83b.jpg

    Voici le dernier grand rôle de Julia Roberts avant qu’elle ne fasse de la figuration dans les Ocean’s Eleven & Twelve. D’ailleurs, à la réalisation on retrouve quelqu’un que l’on connait bien puisqu’il s’agit de Steven Soderbergh qui offre à Roberts un de ses plus prestigieux rôles de sa carrière couronné d’ailleurs par l’Oscar de la meilleure actrice en 2001. L’histoire est en fait une adaptation cinématographique de la vraie aventure d’Erin Brockovich qui a mené à bien ce combat contre cette grosse société. On se laisse facilement subjugué par l’histoire et charmé par le personnage sans compter l’une des premières apparitions d’Aaron Eckhart.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Le gout de la vie

    d9953b67181a838cd5c6876e467bc94f.jpg

    Notre pote Kate Armstrong (Catherine Zeta-Jones) ne vit que pour une chose : son travail ! Chef cuisinier de renom à  New York ; sa recette des Cailles aux truffes est une merveille mais si professionnellement elle sait tirer son épingle du jeu, c’est loin d’être le cas du voté de sa vie privée. Continuellement obsédée par tout ce qui touche à la cuisine, elle n’arrive pas à trouver l’homme idéal et se contente d’ailleurs de cette situation. Malheureusement, elle perd sa sœur lors d’un accident et doit désormais prendre soin de sa jeune nièce Zoé (Abigail Breslin) ; une situation qu’elle a du mal à assumer.

    d8347da9f9f015a84fafa18b8fdae79d.jpg

    Ce n’est évidemment pas la sortie cinéma de la rentrée mais Le gout de la vie est une petite comédie dramatique savoureuse. Placer l’histoire dans le milieu culinaire éveille déjà nos sens ; par la suite on est vite charmé par l’indécise Catherine Zeta-Jones, l’extravagant Aaron Eckhart et l’attendrissante Abigail Breslin découverte dans Little Miss Sunshine. On soulignera seulement le dénouement aussi longuet qu’il sent le réchauffé mais en dehors de ça, voilà un film servi à point et qu’il faut déguster tant que c’est encore chaud.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus vous plaindre que votre viande est trop cuite au restaurant !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2007 0 commentaire
  • Le dahlia noir

    medium_aff.342.jpg

    Dans la ville de Los Angeles des années 1940, nos potes Bucky Bleichert (Josh Hartnett) & Lee Blanchard (Aaron Eckhart) ont bien du boulot ! Tous deux sont inspecteurs de police et traquent les criminels mais une sombre affaire va venir bouleverser leur existence : celle du dahlia noir. On retrouve en effet une jeune actrice Elizabeth Short (Mia Kirshner) morte dans d’affreuses circonstances et c’est là que débute une longue et difficile enquête.

    medium_01.309.jpg

    Bon, on va jouer franc jeu ; je me suis assoupi (dû essentiellement à la fatigue) pendant je ne sais combien de temps si bien que je suis passé totalement à coté de l’intrigue. Je me suis tout de même réveillé pour le reste du film et je dois dire qu’il n’y avait là rien de bien excitant dans cette réalisation de Brian de Palma. Le dahlia noir vous propose un thriller soigné mais tellement ennuyant que finalement je me demande si je n’aurais pas mieux fait de continuer mon petit somme !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2006 0 commentaire