Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

amaury nolasco

  • Die Hard : Belle journée pour mourir

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Bien que cela fasse des années qu’ils ne se parlent plus, dès qu’il a retrouvé la trace de Jack (Jai Courtney), notre pote John McClane (Bruce Willis) a sauté dans un avion pour la Russie. Son fils est retenu prisonnier après avoir assassiné un homme dans une boite de nuit mais derrière ce banal fait-divers se cache en fait un plan minutieusement préparé. Jack a fait tout cela pour se retrouver après d’un autre prisonnier ; Yuri Komorov (Sebastian Koch) qui détient une information capitale concernant le ministre Chagarin (Sergey Kolesnikov). Bien sur, John ignore tout de cette histoire et va se retrouver une nouvelle fois embarqué dans de nouvelles aventures qui le conduiront jusqu’aux portes de Tchernobyl.

    01.jpg

    Pas de vacances pour John McClane et malgré les 57 printemps de Bruce Willis, il y a toujours un certain émoi chez les fans de revoir ce héros légendaire. Sur le papier, la réalisation de Die Hard : Belle journée pour mourir confiée à John Moore (Max Payne) n’était vraiment pas fait pour nous rassurer et il s’en est fallu d’un rien qu’on plonge la saga dans le navet. On ne peut pas dire non plus qu’il s’en tire bien heureusement le spectacle est assuré avec une monstrueuse course-poursuite (de laquelle McClane ressort de 2 tonneaux sans la moindre égratignure) mais ça ne suit pas derrière et ce n’est pas le frêle Jai Courtney qui va rattraper le coup. Parce que c’est John McClane, on se sent presque obligé d’aller le voir mais on préférera vite l’oublier. Yipee-Ki … oui mais non là l’enthousiasme n’y est pas !

     

    Il faut le voir pour : Laisser votre chauffeur de taxi chanter !


    En savoir plus sur Piège de cristal (Die Hard) ?


    En savoir plus sur 58 minutes pour vivre (Die Hard 2) ?

    En savoir plus sur Une journée en enfer (Die Hard 3) ?

    En savoir plus sur Die Hard 4 - Retour en enfer ?


    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Rhum express

    aff.jpg

    Romancier en quête de succès, notre pote Paul Kemp (Johnny Depp) doit pour le moment se contenter d’une carrière de journaliste. C’est ainsi qu’il atterrit à Porto Rico au sein du quotidien le San Juan Star, un job qui le fera vivre à défaut de lui apporter la gloire. Très vite, il se lie d’amitié avec Sanderson (Aaron Eckhart) même s’il a la désagréable surprise d’apprendre que la belle Chenault (Amber Heard), qu’il avait croisée plus tôt, est sa compagne. Cet homme d’affaires va alors lui proposer de participer à un énorme projet financier ; la construction d’un hôtel au cœur d’une ile paradisiaque.

    01.jpg
    Comme le titre du film semble l’indiquer, je me demande maintenant s’il ne faut pas en effet descendre quelques verres de rhum pour apprécier ce film de Bruce Robinson. Basé sur l’histoire vraie du journaliste Paul Kemp, Rhum express s’intéresse donc à la naissance d’une carrière plutôt atypique en plein cœur de Porto Rico. L’abus d’alcool étant dangereux pour la santé, il semble que ce soit aussi le cas avec ce film réalisé un peu trop expressément avec un Johnny Depp qui devient pour le coup légèrement saoulant. De ce film on se contentera donc des paysages et d’apprécier la belle Amber Heard ce qui est au final plus que léger !

     

    Il faut le voir pour : Attendre un peu avant d’arrêter de boire.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • Blindés

    aff.jpg

    De retour d'Irak, Ty (Columbus Short) a trouvé un nouveau job et est devenu convoyeur de fonds pour la société Eagle Shield Security grâce notamment à son parrain Bill Cochrane (Matt Damon). Ce travail tombe à pic car il a grand besoin d'argent pour élever son petit frère Jimmy (Andre Kinney) dont il s'occupe depuis mort de ses parents. Malgré cela, les temps sont durs et on le menace de lui retirer la garde de son frère s'il ne trouve pas une solution au plus tôt. C'est alors que Bill lui fait une proposition indécente mais qui mérite réflexion : détourner un convoi contenant la bagatelle de 42 millions de dollars !

    01.jpg

    Blindés a tout de l'archétype du film d'action américain : un scénario basique -des convoyeurs qui veulent prendre une retraite anticipée mais dont le plan va foirer- et quelques scènes d'action pour faire grimper l'adrénaline. En dépit d'un casting intéressant (Matt Damon / Laurence Fishburne /Jean Reno) ; le tout roule à l'essence ordinaire avec un dénouement aussi surprenant que de voir Amy Winehouse ivre. Loin d'être un modèle de subtilités, en tant que spectateur on n'est pas trompé sur la marchandise à savoir un film d'action qui nous fait grâce de la moindre réflexion ce qui reposera un peu vos neurones.

     

    Il faut le voir pour : Faire appel à des tagueurs pour repeindre votre cuisine.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire
  • Max Payne

    aff.jpg

    Hanté par la mort de sa famille, le détective Max Payne (Mark Wahlberg) recherche sans relâche l’homme qui a commis ce crime atroce. La vengeance le consume et il est à l’affut du moindre indice qui le conduirait à cet assassin. Il entend parler d’une nouvelle drogue particulièrement puissante qui donnerait des illusions mortelles et en approfondissant son enquête, cela le mène auprès d’Aesir. Cette firme pharmaceutique il la connait bien puisqu’il s’agit de l’ancien employeur de sa femme Michelle (Marianthi Evans). Le mystère s’épaissait et si la mort de celle-ci n’était pas qu’un simple accident.

    01.jpg

    Hop une nouvelle adaptation d’un jeu vidéo qui a fait le bonheur de nombreux possesseurs de PC, X-box et autres PlayStation. Je suis pas particulièrement connaisseur de l’univers de Max Payne mais en même temps on s’en fiche car on s’attend à un pur film d’action où ça canarde dans tous les sens. Désolé de vous l’apprendre mais c’est carrément loupé car déjà en matière d’action ça se résume à 10 minutes de gunfights et ralentissements à la Matrix déjà trop exploités. Le casting est également à la ramasse avec un Wahlberg inexistant et je vous épargne le reste des comédiens loin de réhausser le niveau du film.

     

    Il faut le voir pour : Dégouter vos enfants du jeu vidéo.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Au bout de la nuit

    b4454530fb4f13d606c1cac6c11cb1c0.jpg

    Tom Ludlow (Keanu Reeves) est devenu le grand héros de la ville de Los Angeles. C’est lui qui a retrouvé les 2 jumelles qui avaient été enlevées par des coréens lors d’un assaut qu’il a mené seul. Aucuns témoins du massacre où tous les ravisseurs ont été abattus par légitime défense selon ses dires mais les choses se sont-elles vraiment déroulées comme cela ? Si vous connaissiez mieux l’agent Ludlow et les gars qui l’entourent, vous auriez quelques doutes sur sa version des faits. Sous le commandement du capitaine Jack Wander (Forest Whitaker), ces hommes ont carte blanche pour coincer les criminels quitte à maquiller la vérité.

    fdfb579575ef135d5539223785091e8b.jpg

    Tiens cela faisait bien longtemps que l’on avait pas vu ce bon vieux Keanu Reeves sur grand écran, un retour au premier plan dans un policier. Plutôt convaincant dans son uniforme de ripoux, Reeves a quand même du mal à capter notre attention pendant plus d’1H40. La faute à un film inégal dans son rythme, pas mal d’action au début pour laisser peu à peu la place à l’analyse psychologique et aux remords d’un flic en quête de rédemption. La conclusion se devine à des kilomètres et nous laisse franchement sur notre faim. Au bout de la nuit est plutôt bien fichu mais manque d’aller véritablement au bout des choses.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais tuer quelqu’un qui est sur le trône, c’est sacré !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire