Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Blood, the last vampire

    aff.jpg

    Tout le monde l’ignore mais des démons vivent parmi nous depuis des siècles, capables de prendre une apparence humaine, ils sont imperceptibles. Le Conseil est une organisation secrète chargée de combattre ces démons et pour cela ils ont une arme secrète ; une jeune femme appelée Saya (Gianna Jun). En échange de sa force, cette jeune vampire reçoit du sang en attendant de trouver Onigen (Koyuki), le plus ancien et puissant des démons qui est également à l’origine de la mort de son père. Saya est alors envoyée sur une base américaine où l’on a décelé des activités anormales et qui devrait la mener droit à Onigen.

    01.jpg

    Alors que les adaptations de comics crèvent l’écran, celles des mangas sont loin de suivre la même cadence, loin s’en faut ! On avait déjà eu droit à un désastre avec Dragonball evolution et à peine avons-nous le temps de s’en remettre qu’on nous assène Blood, the last vampire. A l’origine, il y avait un film d’animation de toute beauté suivi d’un manga et d’une série animée avant que ce long métrage live vienne calmer les ardeurs des fans. L’interprétation d’ensemble est pitoyable et se noie sous les hectolitres de sang digitalisé, l’histoire est réduite à sa plus stricte simplicité bref on est très loin de la qualité d’origine du titre. Encore un bel échec et une belle déception pour les fans.

     

    Il faut le voir pour : Prendre vos précautions quand vous vous retrouvez avec une jeune fille dans le métro tard le soir !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Hannah Montana, le film

    aff.jpg

    La carrière d’Hannah Montana (Miley Cyrus) n’a jamais été aussi florissante mais parallèlement Miley Stewart a quelques soucis. Elle a manqué le départ de Jackson (Jason Earles) qui entre à la fac et surtout elle a gâché sans le vouloir le 16ème anniversaire de sa pote d’enfance Lilly (Emily Osment). Pour son père Robby (Billy Ray Cyrus), il est temps de lui remettre les idées en place et de faire oublier quelques temps l’existence tonitruante d’Hannah Montana pour que Miley puisse se ressourcer. C’est d’abord à contrecœur que celle-ci vient rendre visite à sa grand-mère mais très vite elle va se rendre compte à quel point la vie qu’elle mène est superficielle.

    01.jpg

    Vous connaissiez déjà High School Musical, voici un autre phénomène issu des studios Disney attendu par de nombreux fans. Au départ, il y a la série télévisée qui a lancé la carrière d’Hannah Montana et de la chanteuse Miley Cirrus, un succès époustouflant qui explique l’arrivée au cinéma de ce long métrage. Les aficionados ne seront pas déçus et ne verront pas le scénario affligeant et l’humour bien potache mais il faut bien rappeler que le film est destiné essentiellement à de jeunes adolescentes. On retiendra juste qu'Hannah Montana, le film est un beau coup marketing mais en matière de cinéma, on atteint le degré zéro.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que la richesse et la célébrité ne valent pas l’amour de ses proches (si, si je vous jure).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Never Back Down

    aff.jpg

    Parce que son petit frère a de  grandes chances de devenir un grand champion de tennis, Jake Tyler (Sean Faris) vient d’emménager en Floride avec sa mère. Depuis la mort de son père durant un accident de voiture, le jeune homme se fait souvent remarquer par les nombreuses bagarres. Ses exploits ne sont d’ailleurs pas passé inaperçu dans sa nouvelle école grâce aux vidéos balancées sur Internet ce qui éveille la curiosité de Ryan McCarthy (Cam Gigandet). Ce dernier est connu pour organiser fréquemment des combats illégaux et il semble séduit à l’idée de se confronter au nouveau venu.

    01.jpg

    Un jeune homme tourmenté par la disparition de son père, un blond méchant incroyablement narcissique et une blonde qui va tomber amoureux du héros. Voilà résumé en quelques mots tout le scénario de Never Back Down qui fera le bonheur des mecs (et des femmes ?) avides de baston. Loin d’être une perle, ça reste toutefois un film plutôt divertissant pour peu que vous appréciez les gueules dévisagés par les phases de combat. Des coups de poing, un peu de sang et un semblant de scénario autour ; pas de grosses surprises donc avec ce film.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Lascars

    aff.jpg

    L’été arrive et les vacances s’annoncent chanmé pour nos 2 potes d’enfance Tony Merguez & José Frelate. Alors qu’ils pensaient s’envoler vers les magnifiques plages de Santo Rico, il semble que Tony ait un peu merdé si bien qu’ils vont devoir rester glander à la cité de Condé-sur-Ginette. Tony s’en veut à mort et décide de prendre les choses en main ; il va trouver Zoran pour dealer son herbe et se refaire de la thune en un rien de temps mais il va y avoir quelques complications. Pendant ce temps, José se fait engager par le Juge Santiepi afin d’effectuer quelques travaux mais il semble beaucoup plus intéressé par la sublime Clémence que par ce qu’il doit faire.

    01.jpg

    Au départ, il y avait une série animée diffusée autrefois par Canal + ; des petites histoires prenant pour cadre la banlieue. Véritable vent frais dans le paysage audiovisuel il en est de même avec ce long métrage qui ne manque pas de pep’s et c’est un vrai plaisir de voir débarquer les Lascars sur le grand écran. On a bien entendu conservé son graphisme originel ce qui n’empêche pas le film d’avoir recours à des décors en 3D de toute beauté où évoluent certains des personnages issus de la série. Passé l’enthousiasme des retrouvailles, la dernière demi-heure est un peu moins rythmée mais on ne regrette en aucun cas d’avoir payé une place de ciné !

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais acheter vos billets d’avion chez les chinois !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • La fête du cinéma 2009

    Salut tout le monde !

    aff1.jpg

    Nous sommes le Samedi 27 Juin, une date importante pour les amateurs de cinéma puisque cela marque le début de La fête du cinéma. L’évènement souffle cette année son 25ème anniversaire et pour l’occasion la formule évolue puisqu’au lieu des 3 jours habituels, c’est sur une semaine que s’étale la fête.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Actualités 0 commentaire
  • Les beaux gosses

    aff1.jpg

    C’est la loose pour Hervé & Camel (Vincent Lacoste & Anthony Sonigo), 2 potes d’enfance qui désespèrent de se trouver une petite copine. En attendant, ils fantasment sur les catalogues de La redoute ou trouvent leur bonheur sur Internet mais les temps changent. A la grande surprise d’Hervé, il est abordé par Aurore (Alice Tremolières), une fille de sa classe et les deux adolescents ne tardent pas à flirter ensemble. Ce nouveau couple ne s’affiche cependant pas devant tout le monde car le jeune homme n’a pas belle réputation au collège et comme toujours dans ce genre d’histoires il va y avoir certaines complications.

    02.jpg

    Qu’il est loin le temps du collège pour certains d’entre nous, une période faste en découvertes et notamment en matière sexuelle. Les américains avaient eu leur part d’American pie, le cinéma français accouche tardivement de sa propre recette qui va sans doute laisser quelques taches. Comme de nombreux films sur le sujet, on n’y va pas avec le dos de la cuillère et les blagues salaces pullulent mais Vincent Lacoste & Anthony Sonigo ont de belles têtes de vainqueurs si vous voyez ce que je veux dire. Ce n’est pas non plus la comédie de l’année mais Les beaux gosses est rafraichissant avec une mention pour Noémie Lvovsky géniale en mère embarrassante.

     

    Il faut le voir pour : Acheter de nouvelles chaussettes chez La Redoute.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Sunshine cleaning

    aff.jpg

    Pour offrir à son fils une école privée, Rose Lorkowski (Amy Adams) doit absolument trouver du pognon et ce n’est pas avec son job de femme de ménage qu’elle va y parvenir. Grace à Mac (Steve Zhan), un flic marié qu’elle voit régulièrement et intimement, elle entend parler d’un job assez lucratif mais pour le moins morbide : nettoyer des lieux où l’on a ramassé des cadavres. Ça tombe bien sa sœur Norah (Emily Blunt) va pouvoir l’aider, elle qui vient juste de se faire virer et qui vit encore avec leur père. Evidemment, au départ ce n’est pas bien brillant car faire disparaitre du sang est autrement plus difficile que de nettoyer des lavabos.

    01.jpg

    Même avec la mort, il y a du businesse à faire ! Voici une comédie réussie qui doit évidemment beaucoup à son histoire plutôt atypique puisque 2 jeunes femmes se retrouvent à faire un ménage bien particulier pour gagner de l’argent. Un peu dans le style de Departures mais plus axé sur la comédie, Sunshine cleaning présente également 3 membres d’une même famille qui ont grand besoin de faire un peu le ménage dans leur vie. Si l’humour décalé n’est pas pour vous déplaire alors vous vous laisserez bien tenter par le charme de ce film hors-norme.

     

    Il faut le voir pour : Essayer de mourir proprement, ça fera des économies pour la famille.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Coraline

    aff.jpg

    C’est une toute nouvelle vie qui démarre pour Coraline et ses parents qui viennent de s’installer dans cette belle demeure au Pink Appartements. Très vite, après avoir fait le tour de son nouveau foyer elle commence à s’ennuyer car ses parents vaquent à leurs propres occupations. Sa mère essaie de remettre de l’ordre dans la maison tandis que son père a les yeux rivés sur son écran d’ordinateur. Par chance, elle a des voisins assez atypiques et un nouveau pote d’enfance Pas de bol qui lui permettent de se changer les idées. Un soir, en passant à travers une petite porte, elle se retrouve dans un autre monde où ses parents sont aux petits-soins pour elle et tout ce qui l’entoure est extraordinaire.

    01.jpg

    Au départ il y a un conte écrit par Neil Gaiman, auteur notamment connu des fans de comics, et l’adaptation a été confiée à Henry Selick qui a participé à L’étrange Noel de M. Jack. On retrouve d’ailleurs le même aspect visuel c’est-à-dire une animation en stop motion qui fait toujours autant merveille agrémenté des dernières innovations technologiques. Au niveau du scénario, c’est un peu Alice aux pays des merveilles un poil morbide et il y a donc de quoi faire pour régaler les enfants comme les plus grands. Cependant malgré toutes ses qualités, Coraline n’a pas été aussi emballant en raison d'un manque de véritables surprises mais reste un bon divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Retenir que les mères font toujours mieux la cuisine et que les hommes ne doivent que déguster les bons plats !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • L’agence de casting

    aff1.jpg

    Quel est le meilleur moyen pour se trouver une copine ? C’est simple, il suffit de la choisir ! Richie, Sherman & Glen (Thomas Ian Nicholas, Andrew Katos & Diedrich Bader) sont 3 potes d’enfance qui ont eu la lumineuse idée d’ouvrir leur propre agence de casting. Pour tromper les filles, ils leur font croire qu’ils vont tourner un film indépendant dont le titre est Parfaite pour moi. Dès la publication de leur annonce, les photos affluent et il n’y a plus qu’à piocher parmi les candidates celle qui leur plait le plus. Voilà comment ils vont faire la connaissance de Marina, Laurel & Nikita (Jenny Mollen, Nicole Eggert & Chelsea Handler) mais plus les choses avancent plus la vérité est proche d’éclater.

    02.jpg

    Pas besoin de se creuser bien longtemps les méninges pour pondre un scénario et d’en faire une pseudo-comédie ; la preuve avec L’agence de casting. 3 mecs en rut cherchant le bon plan pour se trouver une nana, un peu de sexe, de l’humour (enfin un palliatif) et envoyez la sauce (ce n’est pas ce que vous pensez) ! Ce genre de films on en voit des dizaines chaque année et ce n’est pas celui-là qui va marquer nos esprits. Blague à deux balles, histoire aussi excitante que le journal télévisé de Jean-Pierre Pernaut ; c’est un beau navet qu’on tient là. S’il devait passer un casting pour le titre de comédie de l’année, il se ferait à coups sur jeter. Au suivant !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Je vais te manquer

    aff.jpg

    A l’aéroport de Roissy, c’est un chassé-croisé permanent. Des millions de personnes transitent chaque année là-bas. Une femme qui vit ses dernières heures, une jeune célibataire qui désespère de trouver l’âme sœur et qui veut refaire sa vie au Canada ou un père divorcé qui regrette de ne pas voir davantage sa petite fille. Des histoires comme celles-ci font le quotidien de ce lieu insolite où les destins peuvent parfois basculer une simple rencontre. Ils s’appellent Julia, Lila, Marcel ou Olivier (Carole Bouquet, Anne Marivin, Pierre Arditi, Patrick Mille) et ils vont tous en faire l’expérience et leur vie ne sera plus jamais la même.

    01.jpg

    Dans le cadre d’une première réalisation, Amanda Sthers se confronte au difficile exercice du film choral en prenant en fil rouge la rencontre mélodramatique de Julia & Marcel. Autour deux, les personnages secondaires ont des histoires plus légères faisant passer Je vais te manquer à d’autres registres comme le conte de fée ou le burlesque. Ce mélange de genre n’est malheureusement pas bien maitrisé et plutôt que de venir enrichir le film, cela a davantage l’effet de le parasiter. On finit par se retrouver avec quelque chose d’un peu trop banal donc à moins d’être vraiment en manque …

     

    Il faut le voir pour : Tirer la langue aux femmes, ça peut marcher.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire