Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

youssef hajdi

  • Larguées

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Depuis que son mari l’a quitté pour une femme plus jeune, Françoise (Miou-Miou) traverse une période difficile. Ses filles Rose & Alice (Camille Cottin & Camille Chamoux) ont donc décidé de lui changer les idées et elles prennent ainsi la direction de la Réunion pour de splendides vacances d’autant plus que leur mère y célèbrera ses 60 ans ! Si Alice est une mère de famille accomplie, Rose elle ne partage pas vraiment les mêmes priorités préférant s’éclater et accumulant les aventures sans lendemain. D’ailleurs, cette dernière, à peine arrivée, se retrouve dans le lit du barman Thierry (Johan Heldenbergh) et celui-ci va avoir un rôle important durant ce séjour.

    01.jpg

    Elle avait co-réalisé le surréaliste Connasse, Princesse des cœurs et cette fois Eloïse Lang vole de ses propres ailes avec ce remake de All inclusive. C’est presque tout naturellement qu’elle y retrouve Camille Cottin formant avec Camille Chamoux et Miou-Miou un trio détonnant et savoureux mais on apprécie également les très bons seconds rôles. Que ce soit les excentriques Olivia Côte & Youssef Hajdi, le séduisant Johan Heldenbergh ou encore l’excellent Elliot Daurat ; on s’attache vraiment aux différents personnages le temps de ces vacances comme toujours bien trop courtes. Larguées nous offre donc l’occasion de passer un véritable bon moment, une belle surprise dont il serait dommage de se priver.


    Il faut le voir pour : Penser à applaudir le pilote de l'avion lorsqu’il réussit son atterrissage !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2018 0 commentaire
  • Braqueurs

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Le braquage de convoi d'argent ; c'est ce qui excite notre pote Yanis (Sami Bouajila) et jusqu'à présent il a toujours réussi à passer entre les mailles du filet. Entouré d'une équipe fiable à laquelle s'est récemment joint Eric (Guillaume Gouix), leur dernier coup leur a permis de mettre la main sur des passeports vierges qu'ils ont pu revendre à prix d'or. Tout s'était bien déroulé jusqu'au moment où Amine (Redouane Behache), le frère de Yanis a voulu revendre une des armes ayant servi au braquage. Un certain Salif (Kaaris), dealer à Sevran, menace de les dénoncer s'ils ne font pas ce qu'il leur demande : attaquer un go fast. Une mission bien plus dangereuse que ce que cette équipe a l'habitude de faire mais ils n'ont pas d'autres alternatives.

    02.jpg

    Un titre simple et efficace, c'est ce qu'on pourrait dire également de ce 4ème long-métrage de notre Julien Leclercq. Ce n'est certainement pas pour son scénario - la phrase d'accroche de l'affiche résumant bien la chose - qu'on se jettera sur Braqueurs mais il faut bien reconnaître qu'en matière d'action, ça fait le job ! L'autre point positif concerne un casting réussi où notre pote Sami Bouajila se montre un ton au-dessus de ses camarades Guillaume Gouix & Youssef Hajdi. A défaut de jouer la carte de l'originalité, voilà un film qui est mené sans temps morts, avec quelques scènes de fusillades musclées et qui n'a aucun mal à nous faire passer un bon moment.

     


    Il faut le voir pour : Toujours surveiller ce que fait votre petit frère !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Pourquoi j'ai pas mangé mon père

    cinéma,film,animation,pourquoi j'ai pas mangé mon père,jamel debbouze,mélissa theuriau,arié elmaleh,patrice thibaud,christian hecq,diouc koma,georgette kala-lobé,youssef hajdi

    AFF.jpg

    Le Roi des Simiens attendait ce jour depuis longtemps ; son héritier vient de voir le jour et il est fier de présenter à tous le Prince Vania ! Ce que tout le monde ignore alors c'est qu'il y a eu un autre bébé né avant lui et qui aurait du être l'héritier s'il n'avait pas eu cette apparence aussi frêle. Le Roi a ainsi décidé de se débarrasser de lui sans se douter qu'il va survivre et être recueilli par Ian. Ce n'est que bien plus tard que les retrouvailles vont avoir lieu lorsqu'un certain Edouard fait parler de lui avec ses inventions loufoques. Malgré les machinations de la Sorcière et de Vladimir, proches du roi ; la vérité ne va pas tarder à éclater.

    01.jpg

    Première réalisation pour notre pote Jamel Debbouze qui se lance dans l'animation en adaptant un roman signé Roy Lewis. Il est aussi la star à l'écran, une affiche qu'il partage avec le clone de Louis De Funès et de cette association, on s'attendait quand même qu'au niveau de l'humour ça carbure. Utilisant la technologie de la Performance-Capture (une première en Europe), en dehors du fait que ça le démarque des autres productions du genre ça reste une particularité qui ne séduit pas outre-mesure. Pourquoi j'ai pas mangé mon père se montre au final assez décevant ; les dialogues sonnent souvent creux avec une histoire qui a beaucoup de mal à démarrer et les rires se font rares.

     

    Il faut le voir pour : Découvrir des animaux très étranges !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Vincent n'a pas d'écailles

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Vincent (Thomas Salvador) n'a pas d'écailles mais dans l'eau il se sent aussi libre qu'un poisson ! Derrière son apparence assez banale, cet homme cache en fait un grand secret puisqu'une fois immergé dans l'eau, ses facultés se retrouvent décuplées. D'ailleurs, dès qu'il en a la possibilité, il ne manque pas une occasion pour aller piquer une tête dans l'eau et aller nager tel un dauphin. Bien sur, il doit se montrer discret concernant ses pouvoirs exceptionnels ce qui l'a déjà obligé à se déplacer fréquemment. Alors qu'il s'est de nouveau installé, il va la rencontre avec la belle Lucie (Vimala Pons) à qui il ne va pas hésiter à confier son secret.

    01.jpg

    Un homme qui devient plus fort au contact de l'eau, non il ne s'agit pas de l'adaptation des aventures de Namor ou d'Aquaman mais c'est un film qui attise forcément la curiosité. A défaut de pouvoir faire vivre à ce personnage atypique de grandes aventures, quelques scènes traitées avec simplicité donnent l'impression d’être tirées en longueur. Pour son premier long-métrage, le réalisateur et comédien Thomas Salvador nous gratifie d'un film assez particulier et amusant même s'il aurait pu y apporter un peu plus de folie. Vincent n'a pas d'écailles est à conseiller surtout à ceux qui ne craignent pas de plonger dans une petite séance découverte.

     

     

    Il faut le voir pour : Tester votre force après votre douche !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2015 0 commentaire
  • Mohamed Dubois

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Enfant issu d’une famille aisée, Arnaud Dubois (Eric Judor) se pose désormais quelques questions sur ses origines. Il aura suffit que son père Gérard (Jackie Berroyer) fasse un test de paternité pour que son fils comprenne qu’il pourrait bien avoir du sang tunisien ! Arnaud n’existera donc plus désormais, il se fera appeler Mohamed et abandonne son travail à la banque pour un kebab en compagnie de son nouveau pote d’enfance Mustafa (Youssef Hajdi). Ce dernier ambitionne par ailleurs d’ouvrir son propre établissement qui sera le premier restaurant gastronomique hallal. Arnaud … enfin Mohamed va l’aider à monter le dossier et à rechercher le financement mais tout ça est bien plus compliqué qu’il n’y parait.

    01.jpg

    A priori Mohamed Dubois avait tout d’une comédie sympathique avec son pitch improbable et la participation d’Eric Judor. Seulement il faut bien dire que ce premier long-métrage d’Ernesto Ona n’atteint pas son principal objectif qui est de nous faire rire malgré une belle distribution. En dehors du créateur de la série Platane, on est avant tout content de voir un peu plus en lumière Sabrina Ouazzani & Youssef Hajdi mais ça ne suffit pas à nous donner satisfaction. Ce thème de la double-culture avait largement de quoi inspirer plus d’humour et on se dit donc que les réjouissances promises par la bande-annonce nous ont fait faux bond.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre pourquoi on adopte plus d’enfants chinois !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • De l’autre coté du périph

    star 03.jpg

    aff.jpg

    6 mois que notre pote Ousmane Diakhaté (Omar Sy) et son équipe sont sur cette affaire et ils étaient à deux doigts d’en finir dans ce tripot de Bobigny. Hélas pour eux, ça capote de nouveau mais la découverte d’un corps au cœur de la banlieue pourrait bien leur permettre de boucler ce dossier. On a en effet retrouvé le cadavre de la femme de Jean-Eric Chaligny (André Marcon) connu pour être le patron des patrons et Ousmane connait bien la victime pour l’avoir déjà aperçu lors de ses planques dans les salles de jeux clandestins. L’enquête est confiée à la Crim’ et plus particulièrement à François Monge (Laurent Lafitte), un flic aussi traditionnel que procédural et c’est un duo inattendu qui est en train de se former.

    01.jpg

    Le film ne cache pas ses ambitions ; c’est la rencontre du professionnel Jean-Paul Belmondo et du flic de Beverly Hills Eddie Murphy. Ceci est évidemment à prendre au 2nd degré puisqu’il ne faut pas oublier que De l’autre coté du périph est avant toute chose une comédie et en la matière, l’entente du duo Omar Sy / Laurent Lafitte fonctionne magnifiquement. Comme de coutume dans ce genre de films, le scénario lui est loin de briller et c’est peut-être encore plus flagrant ici avec une enquête policière qui frise le grotesque. Malgré ses défauts, l’essentiel est là puisqu’on se marre bien et c’est donc ni plus ni moins qu’un bon divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que si quelqu’un vous demande de circuler alors c’est un flic !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire