Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kaaris

  • Braqueurs

    star 03.jpg

    AFF1 (3).jpg

    Le braquage de convoi d'argent ; c'est ce qui excite notre pote Yanis (Sami Bouajila) et jusqu'à présent il a toujours réussi à passer entre les mailles du filet. Entouré d'une équipe fiable à laquelle s'est récemment joint Eric (Guillaume Gouix), leur dernier coup leur a permis de mettre la main sur des passeports vierges qu'ils ont pu revendre à prix d'or. Tout s'était bien déroulé jusqu'au moment où Amine (Redouane Behache), le frère de Yanis a voulu revendre une des armes ayant servi au braquage. Un certain Salif (Kaaris), dealer à Sevran, menace de les dénoncer s'ils ne font pas ce qu'il leur demande : attaquer un go fast. Une mission bien plus dangereuse que ce que cette équipe a l'habitude de faire mais ils n'ont pas d'autres alternatives.

    02.jpg

    Un titre simple et efficace, c'est ce qu'on pourrait dire également de ce 4ème long-métrage de notre Julien Leclercq. Ce n'est certainement pas pour son scénario - la phrase d'accroche de l'affiche résumant bien la chose - qu'on se jettera sur Braqueurs mais il faut bien reconnaître qu'en matière d'action, ça fait le job ! L'autre point positif concerne un casting réussi où notre pote Sami Bouajila se montre un ton au-dessus de ses camarades Guillaume Gouix & Youssef Hajdi. A défaut de jouer la carte de l'originalité, voilà un film qui est mené sans temps morts, avec quelques scènes de fusillades musclées et qui n'a aucun mal à nous faire passer un bon moment.

     


    Il faut le voir pour : Toujours surveiller ce que fait votre petit frère !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Fastlife

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Enfant déjà il savait qu’il était destiné à briller. C’est d’ailleurs ce qu’a fait notre pote Franklin Ebagé (Thomas Ngijol) en remportant brillamment une médaille d’argent aux Jeux Olympiques. 7 ans plus tard, ce n’est plus vraiment la même histoire ; sa carrière est au point mort et on pourrait aller jusqu’à dire qu’elle est sur la pente descendante. Franklin tente bien de se relancer en cherchant à se qualifier pour les prochains Jeux Olympiques mais il semblerait qu’il n’ait plus vraiment le niveau. Comme si cela ne suffisait pas, Pauline (Karole Rocher) l’a mis à la porte car après lui avoir annoncé qu’elle attendait un enfant, elle a appris qu’il a mis enceinte une autre femme d’à peine 17 ans !

    01.jpg

    Entre 2 films avec son complice Fabrice Eboué, notre pote Thomas Ngijol joue ici cavalier seul signant sa 2nde réalisation avec Fastlife. Coté scénario, l’idée n’a rien de bien extraordinaire puisqu’on accompagne une pseudo-star de l’athlétisme dans sa chute avant la traditionnelle remise en question s’accompagnant d’un inévitable retour en grâce (enfin plus ou moins ici). On s’étonne quand même que le retour aux sources au Cameroun mette autant de temps à arriver et qu’il se résume en un jogging et à une nouvelle coupe de cheveux. Une comédie qui ne brille pas avec un humour qui n’arrive jamais à trouver son rythme, en toute humilité vous pouvez la zapper et le plus vite sera le mieux !

     

    Il faut le voir pour : Faire plus souvent des tomates farcies !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire