Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

comédie - Page 5

  • Kung Fury

    star 03.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Miami 1985. La panique s'est installée dans les rues lorsqu'une borne d'arcade a pris vie détruisant tout ce qui se présente devant lui. Heureusement Kung Fury (David Sandberg), un super flic aux gros biceps est là pour ramener la paix au prix de quelques dégâts. Pas le temps de se reposer, notre héros va aussitôt repartir en mission où il devra cette fois neutraliser rien moins qu'Adolf Hitler ! Avec l'aide de son pote Hackerman (Leopold Nilsson), ils mettent au point une machine à remonter le temps mais Kung Fury va se retrouver à une époque bien plus reculée où règnent encore les Laser-raptors mais heureusement pour lui Barbarianna (Eleni Young) n'est pas loin !

    01.jpg
    A la lecture du scénario de Kung Fury, il faut bien évidemment prendre ce court-métrage au second degré dès lors on se retrouve devant un divertissement totalement jouissif ! Un héros bad-ass, une histoire insensée où se mêlent Hitler, dinosaures ou encore un diplodocop ; notre pote David Sandberg qui tient le premier rôle et se trouve également être le réalisateur nous met une petite claque. Il ne dispose évidemment pas les moyens des grands studios hollywoodiens mais ce qu'il nous propose est juste bluffant et certains longs-métrages devraient même s'en inspirer ! Avec une durée de 30 minutes, il n'y a aucun temps mort l'éclate est totale et c'est évidemment un Coup de cœur Ciné2909.

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Randonneurs amateurs

    star 02.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Dans sa jeunesse Bill Bryson (Robert Redford) a beaucoup voyagé et c'est ainsi qu'il en est venu à écrire des guides de voyage. Aujourd'hui grand-père, l'aventure lui manque et il s'est lancé dans le projet fou d'effectuer une randonnée, celle du Sentier des Appalaches qui s'étend sur plus de 3 500 kilomètres. Son entourage proche, et en premier lieu sa femme Catherine (Emma Thompson), tente de le dissuader puisque cela fait de 30 ans qu'il n'est pas parti randonner. Finalement, Catherine réussira à lui imposer un partenaire sans se doute que c'est son vieux pote d'enfance Stephen Katz (Nick Nolte) qui serait l'heureux élu !

    01.jpg

    Inspiré du livre et surtout de la véritable expérience de Bill Bryson, Randonneurs amateurs nous convie à un retour à la nature. Une longue marche que l'on passe en bonne compagnie avec le duo Robert Redford / Nick Nolte mais on dirait bien qu'ils ont, sans le vouloir, emprunté le sentier de l'ennui. Quelques paysages forestiers, une randonneuse légèrement collante et les mésaventures amoureuses de Stephen tentent vainement d'égayer ce parcours du Sentier des Appalaches. Si vous avez des envies d'air pur, le mieux reste encore d'aller faire une promenade en foret ce sera bien plus intéressant que cette piètre comédie !

     


    Il faut le voir pour : Apprendre à effrayer les grizzlis !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Tout schuss

    star 01.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Dans quelques jours notre pote Rosalie (Manon Valentin) va quitter Paris pour s'installer à Vierzon où son beau-père va ouvrir un cabinet de proctologie. Elle n'est pas vraiment enchantée à l'idée de déménager aussi va t-elle demandé à son père, le célèbre écrivain Max Salinger (José Garcia), de venir vivre avec lui. Malheureusement, Rosalie repart déçue et sous le coup de la colère emporte avec elle une clé USB contenant l'unique exemplaire du dernier livre de son père. Si Max veut récupérer son œuvre, il va devoir aller la récupérer auprès de sa fille qui est parie en classe de neige aux Contamines-Montjoie.

    01.jpg

    François Prévôt-Leygonie et Stephan Archinard se sont associés pour la réalisation de cette comédie qui, dès les premiers instants, se lance sur le hors-piste de l'humour. Tout schuss repose quasi exclusivement sur un José Garcia imprévisible et en l’occurrence l'acteur n'hésite pas à en faire des caisses. Son personnage rappelle un peu celui de John John dans People et, au cas où bous ne l'auriez pas compris, ceci est loin d’être un compliment. Quand Max n'est pas à l'écran, ses jeunes partenaires ont l'occasion de se mettre en avant mais là encore les blagues ne volent pas très hauts. Un film désolant, on espère juste que l'équipe de tournage aura bien profité des sports d'hiver.

     


    Il faut le voir pour : Penser à changer de dentifrice !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Arrête ton cinéma !

    star 03.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Elle vient à peine d'achever le tournage d'un film que notre pote Sybille (Sylvie Testud) est déjà prête à se lancer dans un nouveau projet. C'est en fait un coup de fil d'Ingrid (Zabou Breitman) qui a précipité les choses puisqu'elle a entendu dire que l'actrice était en train d'écrire un scénario basé sur son histoire personnelle. Ingrid & Brigitte (Josiane Balasko) sont productrices et veulent miser sur ce film mais dans le métier, elles n'ont pas une très bonne réputation. Malgré cela, Sybille se lance dans l'aventure et se jette à corps perdu - au grand dam de sa famille - sur l'écriture du scénario qui va cependant subir de nombreuses modifications !

    01.jpg

    La réalisatrice Diane Kurys adapte le roman C'est le métier qui rentre de Sylvie Testud et cette dernière s'est naturellement imposée pour le rôle de l’héroïne. Celles que l'on remarque surtout ce sont bien évidemment Zabou Breitman & Josiane Balasko merveilleusement horribles en productrices envahissantes. Que ce soit pour dénaturer un scénario, martyriser un assistant ou piquer une colère pour une histoire de toilettes, elles savent semer la zizanie. Arrête ton cinéma ! est une comédie loin de faire dans la finesse mais qui sait tout de même se montrer par moments amusante.

     

    Il faut le voir pour : Ne pas oublier que ce qui compte dans un film ce sont ses personnages !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Disaster movie

    star 0.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il l’a vu dans ses rêves, la fin du monde est proche ! C’est d’autant plus vrai que c’est Amy Winehouse (Nicole Parker) elle-même qui lui est apparu pour le prévenir. Un bon prétexte pour notre pote Will (Matt Lanter) de se défiler quand il s’agit de parler d’engagement avec sa petite-amie Amy (Vanessa Minnillo). Mais oublions tout ça pour le moment car Will célèbre ses 16 ans et la fête bat son plein jusqu’à ce que la terre se mette à trembler et ce n’est que le début des problèmes. Des astéroïdes menacent la planète et c’est là que Will se remet à penser à ses rêves désormais  prémonitoires; c’est la fin du monde qui se profile à l’horizon.

    01.jpg

    Argent facile, économies au niveau du scénario et comédiens au rabais (on a quand même la présence de Kim Kardashian si ça ne vous rassure pas ça!) ; il ne semble y avoir que des avantages à réaliser une parodie. Comme ses prédécesseurs en la matière, l’humour pipi-caca est de mise repoussant chaque fois un peu plus les limites de l’affliction. Au menu cette fois 10 000, High School Musical 3, Kung-Fu Panda et bien d’autre pour un résultat réellement désastreux. A moins de vouloir rédiger une thèse sur ces parodies à deux balles et leurs effets néfastes sur la mentalité de l’être humain, je vois mal ce qui pourrait vous motiver de jeter un œil à ce Disaster movie.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire
  • Phantom of the paradise

    star 04.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Lorsque notre pote Winslow Leach (William Finley) a appris que M. Swan (Paul Williams) en personne avait particulièrement apprécié sa cantate dédié à Faust, il en était tout bouleversé. Un mois plus tard ce n’est plus la même chanson puisque Winslow découvre que non seulement on lui a volé son œuvre mais celle-ci va faire l’ouverture du Paradise avec la participation de ces satanés Juicy fruit. Il tente bien de faire réparer cette injustice mais cela se retourne contre lui et il finira derrière les barreaux. Du temps passe avant qu’il ne parvienne à s’échapper de Sing Sing et en voulant se venger, c’est une nouvelle sentence qui s’abat sur lui puisqu’il aura le visage totalement défiguré.

                                01.jpg    02.jpg   03.jpg

    Retour au milieu des années 1970 avec le réalisateur Brian De Palma et n’ayons pas peur de dire que son Phantom of the paradise est et reste toujours aussi psychédélique ! Comédie musicale, romance, drame, ou encore fantastique ; ce sont autant de genres embrassés par ce film porté également par une magnifique bande originale. Si le personnage du Fantôme est là pour apporter sa folie, le spectateur est aussi subjugué par la performance de Paul Williams (réputé surtout pour ses activités de compositeur). Un film qui restera indéniablement Pour l'éternité et qui aura également eu une certaine influence auprès d'un certain George Lucas qui planchait alors sur Star Wars.

     


    La scène à ne pas louper : Swan "fabriquant" la voix de Winslow !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • La fille du patron

    star 3.jpg

    AFF.jpg

    C’est une nouvelle victoire pour le RC Tricot et voilà que l’équipe se retrouve propulsée en demi-finale du tournoi inter-entreprises. En attendant cette rencontre, retour au travail pour Vital (Olivier Loustau) et tous ses potes d’enfance d’autant plus que leur patron, M. Baretti (Patrick Descamps) a une annonce à leur faire. Une étude sur l’ergonomie au travail va être réalisée au sein de l’entreprise et elle sera conduite par Alix (Christa Theret) et ce que tout le monde ignore encore c’est qu’il s’agit de la fille du patron. Lorsqu’elle doit choisir ses deux référents, Alix portera son choix sur Vital et le temps passé ensemble va faire naitre des sentiments chez l’un comme chez l’autre.

    01.jpg

    Mariage d’une comédie sentimentale avec les exploits d’une équipe amateur de rugby, La fille du patron pourrait bien s’imposer comme le compromis idéal pour de nombreux couples. Qui dit ballon ovale dit aussi esprit d’équipe irréprochable ce qui définit parfaitement cette bande de potes / collègues et il ne faudrait pas non plus oublier la sacro-sainte 3ème mi-temps ! Entre 2 plaquages, se dévoile la romance tant attendue (on pourrait même dire convenue) entre les charmants Christa Theret & Olivier Loustau qui réalise également son premier long-métrage. Loin d’être un film exceptionnel, on passe néanmoins un bon moment grâce à la bonne ambiance qui s’en dégage.

     

    Il faut le voir pour : Jeter un œil sur les ongles de votre femme avant qu'elle parte travailler !

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Mistress America

    star 3.jpg

    AFF.jpg

    Depuis qu’elle est arrivée à New York pour poursuivre ses études, Tracy (Lola Kirke) ne s’est pas fait beaucoup de potes d’enfance. Sa passion pour la littérature va toutefois l’amener à faire la connaissance de Tony (Matthew Shear) mais peu de temps après, celui-ci se trouve une petite-amie en la personne de Nicolette (Jasmine Cephas Jones). Seule devant son diner, Tracy se résout à contacter Brooke (Greta Gerwig), une jeune femme qu’elle ne connait pas du tout mais qui va devenir prochainement sa demi-sœur. C’est une soirée que la jeune étudiante n’est pas prête d’oublier car Brooke déborde d’énergie et cela va même l’inspirer dans l’écriture d’une nouvelle.

    01.jpg

    Après Frances Ha, le réalisateur Noah Baumbach fait de nouveau appel à Greta Gerwig et mieux que ça il l'a même invité à écrire le scénario à deux mains (bon le fait qu'ils soient en couple doit aussi jouer). La pétillante actrice s’est ainsi offert un rôle où elle peut ainsi laisser libre court à sa douce folie et on se laisse volontiers entrainer dans son sillon. On appréciera également le reste du casting à commencer par Lola Kirke ou encore Nicolette, la jalouse compulsive interprété par Jasmine Cephas Jones. Mistress America offre ainsi une parenthèse pleine de jovialité, ce qui ne se refuse pas !

     

    Il faut le voir pour : Garder une fenetre ouverte chez vous, on ne sait jamais !

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Je compte sur vous

    star 02.5.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Il est le roi de la combine mais cela n’empêche pas notre pote Gilbert (Vincent Elbaz) d’être endetté. Il a même été forcé de quitter la France pour s'installer en Israël, des déménagements successifs qui commencent à fatiguer sa femme Barbara (Julie Gayet) et son fils Noé (Léo Elbé). Sa dernière idée, il l'a eu grâce à JMBLC (Dan Herzberg) qui lui a appris la manière de rendre ses appels impossibles à retracer. Avec son frère Maxime (Ludovik), Gilbert a donc mis cela à profit en contactant une banque française et son bagou au téléphone aura suffi pour se faire plus de 400 000 euros ! Un coup énorme qui ne sera que le début d'autres escroqueries.

    01.jpg
    C'est un fait-divers qui aura donc inspiré notre pote Pascal Elbé pour sa seconde réalisation. Je compte sur vous est un film de braquage plutôt original puisque notre escroc n'aura qu'à utiliser un téléphone pour commettre ses méfaits. Un mode opératoire plutôt malin qui donne l'occasion au sympathique Vincent Elbaz de faire valoir sa tchatche mais qui ne va pas non plus nous scotcher à l'écran. Il n'y a pas non plus de grandes surprises à attendre dans le déroulement d'un scénario qui retombe vite dans la banalité. Les moins difficiles y trouveront un petit amusement quant aux autres ils auront certainement déjà passé leur chemin.

     


    Il faut le voir pour : Raccrocher votre téléphone si les Services secrets vous appellent !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Repas de famille

    star 01.jpg

    AFF1 (2).jpg

    Nos potes Huguette & Bruno (Lorella Cravotta & Eric Carrière) sont sur la route et devraient bientôt arriver chez Bernard (Francis Ginibre) où est prévu un joli repas de famille avec Mamie. Ils vont cependant avoir un petit contretemps lorsque des graviers éclatent leur pare-brise et leur beau-frère n’y est pas pour rien. Celui-ci s’est en effet débrouillé pour monter une combine puisqu’il possède un garage qui ne manque donc pas de clients pour changer leur pare-brise. En plus de ça, il a récemment décidé de briguer le poste de Maire et trouve même le temps de papillonner dans le dos de sa femme Bernadette (Noëlle Perna). D’ailleurs cette dernière se démène actuellement avec son nouveau four acheté sur Internet pour essayer de faire cuire son rôti.

    01.jpg

    Bon déjà il faut avoir en tête que l’humour du duo Eric Carrière / Francis Ginibre plus connu sous le nom des Chevaliers du fiel me laisse mais alors totalement indifférent. Il n'y avait donc au départ pas de réelles affinités et une fois le générique de fin passée je dois dire que … je reste toujours aussi imperméable à leur humour. Personnages qui baignent dans la caricature, gags lourds quand ils ne frôlent pas le ridicule (Ah, ce four intelligent!), réalisation dépassée ; il n'y a rien pour sauver cette comédie. Clairement ce Repas de famille a toutes les chances de vous rester sur l’estomac et un petit régime ne fait jamais de mal à moins d’être fan absolu des comiques toulousains !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2015-2016 0 commentaire