Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

roland emmerich

  • White house down

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Bien décidé à regagner l’amour de sa fille Emily (Joey King), notre pote John Cale (Channing Tatum) lui a fait une belle surprise avec cette visite à la Maison Blanche. La cerise sur le gâteau ce serait que cet ancien soldat intègre les services de protection du Président des Etats-Unis James Sawyer (Jamie Foxx) mais son entretien se passe mal. Il n’aura pas le temps de tergiverser sur cet échec car une bombe vient d’exploser dans le Capitole et l’état d’alerte maximale est déclenchée : la Maison Blanche est attaquée ! Séparée de sa fille, John va prendre tous les risques pour la retrouver et ce faisant il va également venir en aide au Président. Le sort des Etats-Unis est désormais entre ses mains.

    01.jpg

    Roland Emmerich aime détruire la Maison Blanche ; après Le jour d’après, 2012 & Independence Day (qui fait d’ailleurs l’objet d’un petit clin d’œil), c’est donc avec John McClane … ah non pardon John Cale autrement dit Channing Tatum qu’il va lancer un joli feu d’artifices. Pas de surprises, White house down s’accompagne de bonnes scènes d’actions rythmées par des fusillades, explosions et crashs d’hélicoptères sans oublier l’élan patriotique de rigueur pour ce genre de films. Un divertissement assumé mais on reste un peu sur notre faim, La chute de la Maison Blanche m’avait lui laissé un meilleur souvenir.

     

    Il faut le voir pour : Avoir la confirmation qu’il y avait bien des tunnels secrets pour faire entrer Marylin !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • White house down

    Vous avez aimé La chute de la Maison Blanche ? Alors voilà une seconde fournée concoctée par Roland Emmerich et je pense qu'il va y avoir de la casse en compagnie de Channing Tatum !! White house down ça sera mon plaisir coupable de la semaine !

    Date de sortie : 04 Septembre 2013


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • Independence day

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Tout a commencé lorsque le SETI, situé au Nouveau-Mexique a intercepté des signaux émanant de l’espace suivis par de nombreuses perturbations partout sur Terre. Ce que l’on pensait être du domaine de la science-fiction est alors devenu réalité, des vaisseaux spatiaux sont apparus et nous avons désormais la preuve que nous ne sommes pas seuls dans l’univers. Jusqu’à présent on ignore tout des intentions de ces extraterrestres mais on va vite découvrir qu’ils ne sont pas venus avec un esprit pacifique. Aux 4 coins du monde, l’espoir de rentrer en contact avec ces êtres venus d’ailleurs se transforme en un horrible cauchemar ; les vaisseaux ravagent tout et l’humanité pleure ses disparus. Il faut cependant réagir rapidement et c’est sous l’autorité du Président des Etats-Unis Thomas J. Whitmore (Bill Pullman) que la résistance va s’organiser.

    01.jpg
    Œuvre incontestable dans la filmographie de Roland Emmerich ; Independence day fut le blockbuster de l’année 1996, le pop-corn movie par excellence. A l’époque, on pouvait facilement s’extasier devant les effets spéciaux accompagnant la destruction de notre bonne vieille planète mais aujourd’hui cela parait bien dérisoire. Difficile tout de même de trouver film plus patriotique que celui-là car non seulement c’est grâce aux américains que les envahisseurs sont vaincus (désolé pour le spoiler) mais leur Président va jusqu’à devenir pilote héroïque et symbole de l’hégémonie yankee. A voir pour enrichir (??) sa culture cinématographique mais un film qu’on n’aura pas forcément envie de se retaper par la suite.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Universal Soldier

    aff.jpg

    1992. Un projet top secret a permis la création des Universal Soldiers, des machines de guerre surentrainés et ultra-performantes. Leur développement coute cependant une fortune et surtout ils ont été crées à partir de cadavres de soldats américains. Tout allait bien lorsqu'ils parvenaient encore à exercer un contrôle sur ces machines mais GR-44 alias Luc Devreux (Jean-Claude Van Damme) montre des signes inquiétants. Il semble avoir des résidus de mémoire de sa vie passée du temps où il était plongé en pleine guerre du Vietnam. Il n'est pas le seul dans ce cas puisque GR-13 (Dolph Lundgren) recouvre aussi sa mémoire ce qui n'est pas tout à fait un hasard puisqu'il était le Sergent Andrew Scott, supérieur de Luc.

    01.jpg

    On ne le sait pas forcément mais derrière ce film d'action qu'on pourrait aujourd'hui qualifier de série B se cache un futur grand réalisateur : Roland Emmerich. Il y dévoile déjà ses penchants pour le grand spectacle comme l'atteste cette scène qui se déroule sur le barrage Hoover près de Boulder City. A part ça, on restera plus attentif à l'histoire d'Universal Soldier qu'au jeu d'acteur conjugué de Jean-Claude Van Damme & Dolph Lundgren principalement engagés pour leurs physiques bodybuildés. Basique, le film connaitra tout de même un beau succès conduisant d'abord à 2 suites en 1998 (donnant même naissance à une série télévisée durant cette même année) et 2009.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • 2012

    aff.jpg

    C'est en 2009 que l'on a découvert les prémices de la catastrophe, le professeur Adrian Helmsley (Chiwetel Ejiofor) était revenu d'Inde avec d'inquiétantes analyses. Très vite, ces informations ont été communiquées au Président des Etats-Unis (Danny Glover) puis aux autres chefs d'Etat. Nous sommes en 2012, chez Jackson Curtis (John Cusack) qui s'apprête à partir camper avec ses enfants du coté du Parc de Yellowstone. Sur place, le lac qu'il avait connu dans le passé s'est asséché et plus étrange, il constate la présence de l'armée. Il l'ignore encore mais le monde est sur le pont d'être profondément bouleversé, la Terre telle que nous la connaissons vit ses dernières heures.

    01.jpg

    Les films catastrophes ont plutôt bonne cote sur le grand écran et pour cause, ce genre d'évènements s'encre plus que jamais dans notre réalité. Selon de nombreuses croyance mayas, 2012 devrait être la date fatidique, celle où toute vie cessera sur Terre et surtout où Ciné2909 disparaitra ! C'est notre ami Roland Emmerich qui vient une nouvelle fois ravager notre planète avec un film gigantesque au niveau visuel mais au contenu peu novateur (Comment ça c'est un pléonasme ?). On retrouve ainsi le héros, un homme ordinaire qui se transcende pour échapper aux catastrophes en chaine et sauvant par la même occasion sa famille et l'humanité égoïste qui va se repentir. Pop-corn movie à apprécier sur grand écran pour ses effets spéciaux mais pas forcément indispensable.

     

    Il faut le voir pour : Mettre 1 milliard d'euros de coté pour 2012, on sait jamais.

     

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • 10 000

    744a437c8e355390fdab128c5a5915e0.jpg

    Selon la prophétie annoncée par la Vieille Mère (Mona Hammond), une nouvelle ère devrait commencer pour la tribu quand viendra le temps de la dernière chasse. Alors qu’un héros devait apparaitre en brandissant au ciel la lance blanche, des monstres à quatre pattes apparurent et mirent le village à feu et à sang. D’Leh, Tic’Tic & Ka’Ren (Steven Strait ,Cliff Curtis & Mo Zinal) sont les derniers chasseurs du village et n’ont d’autre choix que de partir à la poursuite de leurs ravisseurs qui ont emporté leurs potes d’enfance. Les chances de les retrouver sont minces mais avec le soutien des autres tribus, ils se battront jusqu’au dernier souffle afin de libérer leurs camarades.

    a60f8c89ab8b8d027b336b904e61ae07.jpg

    Avec un scénario rappelant furieusement l’Apocalypto de Mel Gibson ; la dernière réalisation de Roland Emmerich est digne de sa filmographie à savoir une œuvre spectaculaire et sans aucune profondeur. Rien de particulier à attendre de 10 000 si ce n’est le film pop-corn du moment à découvrir dans les salles obscures pour pouvoir apprécier comme elles se doivent les scènes d’action et la pléthore d’images numériques. A vouloir nous en mettre plein la vue, il oublie quand même de scénariser le tout ce qui donne une histoire clairement ridicule où le héros va sauver sa bien-aimée et un film perdant toute notion de réalisme.


    Il faut le voir pour : Les mammouths qui se font de plus en plus rares.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire