Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean claude van damme

  • Timecop

    aff.jpg

    Le voyage dans le temps fascine l’homme depuis des siècles mais lorsque ce rêve devient réalité, on se rend alors compte que l’on tient une bombe à retardement dans les mains. Remonter dans le passé est désormais possible et de mauvaises actions pourraient bouleverser le futur et donc notre présent. C’est pour parer à ce genre de problèmes qu’a été fondé la Time Enforcement Commission (TEC) chargée de réguler les voyages temporel dont fait parti Max Walker (Jean Claude Van Damme). Ce dernier aimerait plus que tout modifier son passé et revenir à cette dramatique soirée où sa femme est morte.

    01.jpg

    Ce n’est certainement pas le meilleur film de notre pote JCVD mais un de ceux que l’on retient e sa filmographie. Le point fort c’est bien sur le scénario avec cette police temporelle qui ouvre des passerelles pour une intrigue qui aurait pu s’avérer plus passionnante. Au niveau des effets spéciaux, Timecop a pris un sacré coup de vieux et on s’amuse aussi de la vision qu’avait le réalisateur à l’époque de l’année 2005. Entre 2 coups de savates et 2 grands écarts ; ça reste un film d’action un peu dépassé qui aura tout de même droit à une suite et à une déclinaison en série télévisée en attendant un nouvel épisode ou un reboot.

     

    En savoir plus sur Timecop 2 : The Berlin decision ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Universal Soldier Regeneration

    aff.jpg

    Russie. Un groupe de rebelles armés a pris possession du village de Tchernobyl et menace de faire exploser la centrale s'il n'obtient pas la libération de plus de 200 prisonniers. Un premier assaut a été lancé pour débloquer la situation mais des terroristes possèdent une arme secrète : un Universal Soldier nouvelle génération dérobé par le Docteur Colin (Kerry Shale). A la suite de l'échec de leur intervention, il ne reste désormais plus qu'une solution ; faire appel à un des premiers Universal Soldier, un des meilleurs Luc Devreux (Jean Claude Van Damme). Actuellement, il est suivi par une psychologue et est loin de se douter de ce qui l'attend.

    01.jpg

    On ne l'attendait vraiment pas mais la saga Universal Soldier reprend de plus belle d'autant qu'un 4ème épisode serait également prévu ! Pour en revenir à Universal Soldier Regeneration, voilà une suite bien plus intéressante que le 2nd en partie grâce à cette ambiance sombre et froide offerte par les paysages russes. Pour l'occasion, Dolph Lundgren fait son come-back et notre pote JCVD devra de surcroit se coltiner le combattant MMA Andrei "The pitbull" Arlovski. N'ayant pas le privilège de sortir dans les salles de cinéma, on s'aperçoit vite que les moyens financiers sont assez limités et en prenant en compte cela le produit final est plutôt convenable.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Universal soldier : Le combat absolu

    aff.jpg

    De l'eau a coulé sous les ponts depuis que Luc Devreux (Jean-Claude Van Damme), ancien universal soldier a retrouvé la mémoire et par la même occasion une vie normale. Aujourd'hui père de la petite Hillary (Karis Paige Bryant), il est aussi responsable du nouveau projet Universal soldier développé à partir d'un programme d'intelligence artificielle appelée Seth. Lorsque celui-ci apprend que l'armée américaine a suspendu le projet faute de moyens financiers, Seth devient incontrôlable et soumet tous les Universal Soldiers à ses ordres. Leur objectif est d'anéantir toute trace de l'humanité pour laisser place à une nouvelle ère.

    01.jpg

    Personne n'en avait jamais rêvé mais il l'ont quand même fait, JCVD est de retour dans la peau de Luc Devreux et vient dézinguer des Universal soldiers. Si Dolph Lundgren n'est pas de la partie dans cette séquelle, c'est le non moins talentueux Michael Jai White qui reprend le flambeau du bad guy (accompagné aussi par Bill Goldberg pour les amateurs de catch). Rien à retenir d'Universal soldier : Le combat absolu si ce n'est un film bourrin composé de fusillades et d'explosions sur fond d'hard rock qui agressent nos chastes oreilles. Un film qui aurait mieux fait de rester à l'état de projet mais qui n'enterrera pas pour autant la saga.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Universal Soldier

    aff.jpg

    1992. Un projet top secret a permis la création des Universal Soldiers, des machines de guerre surentrainés et ultra-performantes. Leur développement coute cependant une fortune et surtout ils ont été crées à partir de cadavres de soldats américains. Tout allait bien lorsqu'ils parvenaient encore à exercer un contrôle sur ces machines mais GR-44 alias Luc Devreux (Jean-Claude Van Damme) montre des signes inquiétants. Il semble avoir des résidus de mémoire de sa vie passée du temps où il était plongé en pleine guerre du Vietnam. Il n'est pas le seul dans ce cas puisque GR-13 (Dolph Lundgren) recouvre aussi sa mémoire ce qui n'est pas tout à fait un hasard puisqu'il était le Sergent Andrew Scott, supérieur de Luc.

    01.jpg

    On ne le sait pas forcément mais derrière ce film d'action qu'on pourrait aujourd'hui qualifier de série B se cache un futur grand réalisateur : Roland Emmerich. Il y dévoile déjà ses penchants pour le grand spectacle comme l'atteste cette scène qui se déroule sur le barrage Hoover près de Boulder City. A part ça, on restera plus attentif à l'histoire d'Universal Soldier qu'au jeu d'acteur conjugué de Jean-Claude Van Damme & Dolph Lundgren principalement engagés pour leurs physiques bodybuildés. Basique, le film connaitra tout de même un beau succès conduisant d'abord à 2 suites en 1998 (donnant même naissance à une série télévisée durant cette même année) et 2009.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Jusqu'à la mort

    58dba52363415db8571475d7139cb399.jpg

    Anthony Stowe (Jean Claude Van Damme) est un flic peu respectable. Il n’a qu’une idée en tête en ce moment ; mettre la main surCallahan (Stephen Rae) son ancien partenaire et désormais grand parrain du crime de la Nouvelle-Orléans. Stowe, c’est donc un mec détestable et méprisant ce qui a naturellement conduit sa femme Valérie (Selina Giles) à prendre ses distances. Prenant toujours plus de risques, il va se faire piéger et est laissé pour mort après avoir reçu une balle dans la tête. Sauvé miraculeusement, il garde d’importantes séquelles mais semble paradoxalement être un homme totalement différent.

    428da5df186abc8d20a7d3e803df1bcd.jpg

    Il est loin le temps où les caméras s’attardaient sur la musculature de Jean Claude Van Damme, aujourd’hui il semble découvrir la plénitude du métier. Si la performance de notre belge préféré devient presque convaincante, la réalisation de Simon Fellows est d’une époque révolue. On se croirait revenir dans les plus mauvais films d’action des années 80 avec des scènes d’action qui font assez pitié seulement mis en valeur 2-3 ralentissements dignes d’un document animalier. Je vous épargne la fin cousue de fil blanc et on ne s’étonne donc pas que ce film n’ait jamais connu l’honneur de sortir dans nos salles obscures.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • JCVD

    308f489ef75b70471cea9b3a047771ee.jpg

    Qui l’aurait cru, Jean Claude Van Damme est fauché ! En pleine procédure de divorce et alors qu’il est sur le point de perdre la garde de sa fille, l’acteur belge est de retour au pays. Cette affaire est un véritable gouffre financier et son avocat lui réclame l’argent qui lui est du pour continuer à défendre ses intérêts. C’est un véritable choc lorsque l’on apprend dans les médias que la Star Hollywoodienne vient de braquer la poste et retient des otages. En effet quelques minutes auparavant ; on l’a vu pénétrer dans le bureau de poste et il s’en est suivi des coups de feu. Van Damme est-il désespéré au point de péter un plomb et de commettre un tel délit ? Les apparences sont parfois trompeuses.

    ae29438f00c2de43cbd57f83c57de545.jpg

    Indéniablement, voilà un film majeur dans la florissante carrière des Mr Muscles made in Bruxelles. On l’avait déjà noté dans ses récents rôle, Jean Claude Van Damme ne compte plus systématiquement sur son physique pour jouer aux héros mais commencer à explorer son potentiel de comédien. Dans JCVD, le belge prend beaucoup de recul pour accepter l’image que les gens ont de lui, une image qu’on aurait tendance à assimiler à de la moquerie mais comme le film le retranscrit si bien il s’agit plutôt d’une énorme sympathie. Une très bonne idée qui donne un excellent résultat à voir pour tous les fans de Van Damme et à découvrir pour les autres.

     

    Il faut le voir pour : Toujours écouter les chauffeurs de Taxi en Belgique même si vous êtes fatigués.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire