Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

alexander skarsgård

  • The East

    star 03.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Sarah Moss (Brit Marling) travaille chez Hiller Brood, une agence spécialisée à laquelle font appel de grandes sociétés pour neutraliser certaines menaces. Il y a longtemps qu’elle attendait cela ; elle va enfin participer à sa première mission qui est d’infiltrer un groupe éco-terroriste appelé The East. Leur but est simple ; ils font tout pour dévoiler aux yeux du monde ceux qu’ils considèrent comme responsables en appliquant la loi du talion à travers des actions chocs. Bien entendu, il est difficile de les approcher et encore plus d’intégrer ce groupe qui prend toutes les précautions nécessaires mais Sarah va finalement réussi à se faire sa place même si pour cela elle a du participer à leurs interventions.

     

    01.jpg

    Si pour certains l’écologie pourrait être assimilé au mieux à un devoir civique ou encore à un hobby pour d’autres c’est un engagement fort. Si l’on connait surtout Greenpeace pour leurs différentes actions plus ou moins médiatisées, les activistes ne manquent pas et avec The east on infiltre l’une de ses organisations qui fait trembler les industriels. De ce combat noble nait un scénario pour lequel on se passionne bien que plus il se rapproche du dénouement plus il se révèle terriblement prévisible. En plus de ça, leurs soi-disant actions chocs manquent d’éclat puisqu’à part préparer un cocktail et faire prendre un bain à un mec il n’y a pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent. Ce n’est pas le film qui fera éveiller les consciences mais il tient la route !

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de jeter autant de nourriture à la poubelle.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2013 0 commentaire
  • Battleship

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Parce que son frère Stone (Alexander Skarsgård) ne supportait plus de le voir ainsi vivoter, notre pote Alex (Taylor Kitsch) a rejoint la Marine mais chassez le naturel, il revient au galop ! Malgré son potentiel exceptionnel, le comportement de ce jeune officier est inacceptable et sa carrière s’inscrit désormais en pointillés. Il n’aura guère le temps de cogiter à ce sujet car la Terre court un énorme danger. En 2006, nous avions découvert la Planète G où les conditions de vie étaient proches des nôtres et c’est pourquoi on avait essayé d’établir un contact. Aujourd’hui nous avons une réponse ; 5 objets se dirigent droit sur nous et avant d’entrer dans l’atmosphère, l’un d’entre eux dévie de sa trajectoire pour aller dévaster Hong-Kong. Alex va être le témoin privilégié de cet extraordinaire évènement mais va aussi découvrir qu’ils n’apportent pas un message de paix !

    01.jpg

    Qui n’a jamais joué à la bataille navale ? Difficile de croire qu’à partir d’un concept aussi simple on ait pu en tirer un long-métrage mais il suffit d’inviter quelques aliens pour la fête et c’est parti ! Le scénario n’est donc pas ce qu’il y a de plus important dans Battleship qui est tout simplement un concentré d’action pour spectateur en quête de divertissement. Le film pourra aussi bien se recycler en clip pour la Marine tant il abuse de l’élan patriotique avec en guise de cerise sur le gâteau ce dénouement qui donne envie d’entonner le célèbre hymne américain. En dehors de ça, un pop-corn movie qui tient ses promesses mais qui marquera autant le cinéma que le rôle de la chanteuse Rihanna.

     

    Il faut le voir pour : Demander à votre copain de vous ramener un Burrito au poulet.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Melancholia

    cinéma, film, drame, melancholia, John Hurt, Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, Kiefer Sutherland, Charlotte Rampling, Stellan Skarsgard, Alexander Skarsgård, Udo Kier, Brady Corbet, James Cagnard, Lars von Trier, prix de la meilleure interprète féminine, cannes 2011, scandale, polémique

    Cela devait être une soirée mémorable pour nos potes Justine & Michael (Kirsten Dunst & Alexander Skarsgård) qui célébraient leur mariage mais cette nuit n’allait pas se dérouler comme ils l’avaient imaginé. La jeune mariée se montre en effet très distante et on doit presque la contraindre à assister à la cérémonie donnée en son honneur ce qui ne plait guère à sa sœur Claire (Charlotte Gainsbourg) et encore moins à John (Kiefer Sutherland), le beau-frère qui a généreusement tout financé. Tandis que les heures s’écoulent, le jeune couple n’aura jamais paru aussi éloigné avant de provoquer une rupture qui semblait inévitable. Ce changement de comportement soudain de la part de Justine trouverait-elle un explication sur le phénomène incroyable que vit la Terre : l’arrivée dans son sillage de la planète Melancholia ?

    cinéma, film, drame, melancholia, John Hurt, Kirsten Dunst, Charlotte Gainsbourg, Kiefer Sutherland, Charlotte Rampling, Stellan Skarsgard, Alexander Skarsgård, Udo Kier, Brady Corbet, James Cagnard, Lars von Trier, prix de la meilleure interprète féminine, cannes 2011, scandale, polémique

    On en a beaucoup parlé lors du Festival de Cannes 2011 d’abord par les propos indécents du réalisateur Lars Von Trier et puis sur une note plus positive avec la Palme de la meilleure interprète féminine attribuée à Kirsten Dunst. Après une magnifique séquence d’introduction, Melancholia nous invite à vivre la fin du monde à travers les visions conjuguées de 2 sœurs chacune se voyant attribuer un chapitre du film. On ne peut pas dire que ce soit réellement subjuguant, disons qu’il nous laisse tout le loisir d’admirer les interprétations parfaites de Kirsten Dunst et de notre Charlotte Gainsbourg nationale. Quant au reste, ça rappelle un peu ce que j’avais ressenti avec The tree of life de Terrence Malick ; pas mal de spectateurs risquent de rester sur la touche devant l’ambition de ce film.

     

    Il faut le voir pour : Ne surtout pas inviter votre patron au mariage, il serait capable de vous faire bosser !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire