Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

joe pesci

  • Kevin McCallister - Maman, j'ai raté l'avion

    Salut Père Noël !

    2167860595.51.jpg

    01.jpgJe sais que vous n’êtes pas le vrai Père Noël mais que vous travaillez pour lui alors transmettez-lui ce message. Je m’appelle Kevin  McCallister (Macaulay Culkin) et j’habite au 6 boulevard Lincoln à Chicago. Il y a quelques jours, j’avais souhaité faire disparaitre toute ma famille et c’est incroyable mais mon vœu s’est réalisé !

     

    Au début c’était plutôt cool, je pouvais regarder ce que je voulais, je mangeais de la glace pour le diner et je pouvais fouiller dans les affaires de Buzz (Devin Ratray) mais je dois dire qu’ils commencent à me manquer.

     

    02.jpgEn plus de ça, depuis que je suis seul il y a 2 cambrioleurs qui trainent dans le quartier et même s’ils me faisaient peur au début, je ne vais pas les laisser faire ; il faut que je défende ma maison. Je suis en train de leur préparer quelques pièges et je les attends désormais de pied ferme !

     

     

    En savoir plus sur Maman, j'ai raté l'avion ?

    En savoir plus sur Maman, j'ai encore raté l'avion ?

    Lien permanent Catégories : Dans la peau du héros 0 commentaire
  • Maman, j’ai encore raté l’avion

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    C’est de nouveau la panique chez les McCallister pour ces nouvelles vacances de fin d’année mais cette fois pas question d’oublier Kevin (Macaulay Culkin) ! En effet, si notre jeune pote a bien suivi sa famille jusqu’à l’aéroport, un bref moment d’inattention va le conduire à bord du mauvais avion. Alors que ses parents s’envolent pour la Floride, lui va atterrir à New-York livré à son propre sort. Par chance, il en a sa possession le portefeuille de son père ce qui va lui permettre de mener la belle vie au Plaza. Au cours d’une visite dans un magasin de jouets, il va avoir la désagréable surprise de croiser la route d’un duo qu’il connait bien ; les cambrioleurs Harry & Marvin (Joe Pesci & Daniel Stern).

    01.jpg

    Le public a été au rendez-vous pour Maman, j’ai raté l’avion, un succès qui a précipité la sortie de cette suite et ils ont été tellement vite qu’il semble en avoir oublié d’engager un scénariste. C’est simple, les idées du premier volet sont reprises à la différence que le terrain de jeu de Kevin s’appelle désormais New-York. A part ça on retrouve donc nos cambrioleurs poisseux, un personnage marginal auquel notre pote va s’attacher et bien d’autres détails qui font penser que les producteurs se sont laissé aller à la facilité. Autant j’apprécie de revoir les premières aventures du blondinet, autant ce Maman, j’ai encore raté l’avion n’existe que pour profiter du phénomène qui entourait à l’époque Macaulay Culkin. A oublier.

     

    En savoir plus sur Maman, j’ai raté l’avion ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Maman, j’ai raté l’avion

    star 03.jpg

    aff.jpg

    C’est l’effervescence chez la famille McCallister ; chacun court dans tous les sens pour préparer ce voyage exceptionnel à Paris pour les fêtes de Noel mais Kevin (Macaulay Culkin) lui se sent un peu délaissé. Il voit rouge quand son grand frère Buzz (Devin Ratray) dévore la seule pizza aux fromages et en guise de punition, sa mère Kate (Catherine O’Hara) l’envoie passer la nuit au grenier. Une soirée agitée également au niveau de la météo puisque des vents violents vont provoquer une coupure de courant. Panne de réveil pour tout le monde le lendemain matin et c’est de nouveau la panique ; leur avion décolle dans 45 minutes !! Personne ne va le réaliser tout de suite et ce n’est qu’une fois dans le ciel que Kate va se rendre compte qu’ils ont oublié Kevin à la maison !

    01.jpg

    Le film qui a révélé Macaulay Culkin et en même temps c’est aussi le seul avec lequel il rencontrera le succès, oui j’avoue j’ai une tendresse particulière pour Maman, j’ai raté l’avion. Une de ses œuvres qui aura marqué mon enfance car on a tous secrètement rêvé un jour de vivre sans l’autorité parentale et je suis convaincu qu’aujourd’hui encore ce film pourrait séduire le jeune public. Il est évident que cette comédie signée Chris Columbus joue énormément sur la caricature avec entre autre le duo de voleurs incarné par Joe Pesci & Daniel Stern mais on se laisse facilement séduire par l’ingéniosité du petit Kevin qui a des faux airs de Denis la malice. Une comédie qui respire la nostalgie !

     

    En savoir plus sur Maman, j'ai encore raté l'avion ?

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2011-2012 0 commentaire
  • Les affranchis

    1e74ae468d96c896deb40096454bc5b8.jpg

    Son père aura beau le battre autant qu’il voudra, notre pote Henry Hill (Christopher Serrone / Ray Liotta) n’en fera qu’à sa tête : il deviendra un gangster ! Au diable l’école qui ne le mènera nulle part, il sait que son destin est de faire parti des Affranchis, ces hommes si respectés qui règnent en maitre dans le quartier. Très jeune, Henry entre dans la bande de Paulie (Paul Sorvino) d’abord en garant les Cadillac et en rendant quelques services puis avec les années, il est devenu un homme de confiance. Lorsqu’il rencontre Karen (Lorraine Bracco), il découvre l’amour et le bonheur lui tend les bras mais il en veut toujours plus quitte à se bruler les ailes.

    64db73ce896aff343bd801faf0df27e9.jpg  c5a9cccfc5b9bd5d3c18dddd03ed0162.jpg  a89007d5047a4486ffecd0b0b1889958.jpg

    Ray Liotta est une de ses belles gueules du cinéma américain qui malgré quelques bons films n’a jamais eu la reconnaissance qu’il mérite réellement. Dans ce chef d’œuvre de Martin Scorcese dont on a bien du mal à croire qu’il va fêter bientôt ses 20 ans, le réalisateur démontre dans toute sa splendeur son talent. Entouré des géants Robert de Niro & Joe Pesci, Les affranchis est un de ces films qui doivent faire parti de votre collection juste à coté de la trilogie du Parrain de Francis Ford Coppola. Inspiré d’une histoire vraie, voici sans aucun doute l’une des œuvres majeures de Scorcese et Dieu sait si celles-ci sont nombreuses.

     

    La scène à ne pas louper : La réaction de Tommy (Joe Pesci) quand on lui dit qu’il est marrant.

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire