Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rachel nichols

  • Alex Cross

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Flic à Detroit, notre pote Alex Cross (Tyler Perry) se distingue par ses talents de profiler ; aucun détail ne lui échappe et le FBI cherche d’ailleurs à le recruter. Un job qui l’intéresse vraiment encore faut-il convaincre sa femme Maria (Carmen Ejogo) d’autant plus qu’elle vient de lui annoncer qu’elle attend leur 3ème enfant. Pour l’heure, son esprit est surtout concentré sur une récente affaire où l’on a découvert 4 victimes dans une luxueuse villa. Parmi ces victimes, il y a une taïwanaise du nom de Fan Yau (Stephanie Jacobsen) qui a été torturée et l’enquête va permettre d’identifier les prochaines victimes de ce tueur ; il y a d’abord Erich Nunemacher (Werner Daehn) et un français Gilles Mercier (Jean Reno).

    01.jpg

    Dans la famille "Thriller loupé" je crois qu’on a fait la bonne pioche ! Ça part sur les chapeaux de roue avec les 10ères minutes où on a juste l’impression d’être pris pour des imbéciles. Alex Cross y est décrit successivement comme un flic d’action parce qu’il saute sur un méchant, un bon samaritain qui ne veut pas laisser un innocent croupir en prison et enfin en père accompli attendant un nouvel enfant à qui il pourra donner le nom d’Alex. Le reste du film n’est pas d’un meilleur niveau avec notamment un Matthew Fox en tueur psychopathe mais qui comme le reste du casting finit par devenir caricatural. Un profiler d’opérette à éviter sinon vous risquez de vous en mordre les doigts.

     

    Il faut le voir pour : Prêter davantage attention aux détails.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Conan

    aff1.jpg

    Notre pote Conan (Leo Howard / Jason Momoa) a vu le jour dans le sang et la poussière, son premier cri a ainsi accompagné les derniers moments de la vie de sa mère. Ce barbare Cimmérien a ensuite grandit avec son père Corin (Ron Perlman) qui lui a tout appris et fait de lui un redoutable guerrier dès le plus jeune âge. Le destin va toutefois encore s’acharner sur le garçon puisque son village est attaqué par Khalar Zym (Stephen Lang) et son armée et malgré tous les efforts de Conan, il ne peut sauver son père de la mort. Les années s’écoulent mais le barbare cherche plus que jamais à assouvir sa vengeance et il parvient enfin à retrouver la trace de cet homme devenu un seigneur craint et respecté.

    01.jpg

    Il ne faut pas se leurrer quand on entre dans la salle pour voir Conan, on sait forcément à quoi s’attendre à savoir une ode à l’action et aux bonnes bastons. Au vu de l’intérêt limité de faire ce type de films, on peut quand même s’interroger sur les raisons qui ont poussé à faire un remake à Conan, le barbare. Il semblerait qu’une trilogie se mette en place mais si tel est le cas, il va falloir engager de bons scénaristes ! Comme tout barbare qui se respecte, notre pote Cimmérien décapite, éventre, massacre ou casse simplement la gueule (quand il est fatigué) de ses ennemis ; une violence exacerbée parfois inutile. Pas besoin de faire dans la boucherie pour assurer le spectacle et d’ailleurs la scène qu’on retiendra restera celle le confrontant aux hommes de sable. Pourtant friand de ce genre de divertissement, l’ennui a rapidement pris le dessus sur le plaisir.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de mettre vos doigts dans le nez (quand vous en avez un).

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2011 0 commentaire
  • G.I. Joe le réveil du Cobra

    aff.jpg

    Dans un futur proche. Dans la course à l’armement, James McCullen (Christopher Eccleston) président de la compagnie M.A.R.S. a pris une belle longueur d’avance. Sa dernière création a nécessité des années de recherche et un investissement colossal, il possède désormais 4 ogives capables de décimer tout un pays. Au sein de leur unité, Duke & Ripcord (Channing Tatum & Marlon Wayans) étaient chargés de la sécurité de ces armes durant leur transport mais ils ont été pris dans une embuscade. Heureusement pour eux, une escouade de super soldats arrive à leur rescousse ; il s’agit d’une unité secrète appelée G.I.Joe.

    19129762.jpg

    Après l’énorme succès des Transformers, on comprend pourquoi les G.I. Joe débarquent à leur tour sur le grand écran. Au départ c’était une BD suivie d’un gamme de jouets puis c’est devenu un dessin animé culte et comme la nostalgie bat actuellement son plein autant que ça rapporte ! En spectateur avisé, on savait bien que G.I. Joe le réveil du Cobra n’allait pas être un monument du cinéma et on s’attendait donc à une récréation à la Michael Bay. Si en terme d’actions, on est plutôt bien servi mais ça va tellement vite que ça devient assez brouillon sans vous parler des effets spéciaux de piètre qualité. Coté scénario, on tente le coup des flash-backs pour donner de la crédibilité au film mais franchement on n’est pas là pour ça, on veut juste de la castagne et des explosions à n’en plus finir ; rendez-vous pour une suite ?

     

    Il faut le voir pour : Visiter la Tour Eiffel avant qu’elle ne soit la cible d’une attaque de nano-robots.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • 2ème sous-sol

    f97fb63653d46e1e7a1e92fa9b2d0930.jpg

    Cela fait des heures que notre pote Angela Bridges (Rachel Nichols) aurait du quitter le bureau et rejoindre sa famille pour le repas de Noel. Totalement absorbée par sa pile de dossiers, elle n’a pas vu le temps passer mais finalement quand tout le monde a déjà quitté l’immeuble, elle décide de suivre leur exemple. Manque de bol, quand elle arrive au 2ème sous-sol où est garée sa voiture, celle-ci refuse de démarrer. En cherchant à remonter au rez-de-chaussée, elle frappe à la porte du gardien Thomas (Wes Bentley) qui va bien chercher à la dépanner sans plus de succès. Elle doit donc se résoudre à prendre un taxi mais un danger la guette.

    bf88f96ea822d056d7201d84e88f0ce8.jpg

    Dénué de toute originalité, la seule ambition de 2ème sous-sol est de nous offrir quelques sueurs froides accompagnées de scènes pour le moins sanglantes et en ce sens vous ne regretterez pas votre argent ! Chapeauté par Alexandre Aja, le comédien Franck Khalfoun nous offre ici sa première expérience en tant que réalisateur avec un film inspiré d’un fait divers. S’il n’a pas à rougir du résultat final, un déroulement des évènements moins conventionnel aurait été bienvenue au lieu de quoi on doit se contenter d’un film déjà vu. Loin d’être extraordinaire, c’est le choix idéal du moment pour se vider la tête.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de vous garer dans les parkings souterrains.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire