Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

edgar ramírez

  • Point Break

    star 02.5.jpg

    AFF.jpg

    L'adrénaline offert par les sports extrêmes c'est ce qui séduisait Johnny Utah (Luke Bracey) mais sa vision des choses a changé du jour au lendemain avec la mort de son pote d'enfance Jeff (Max Thieriot). On le retrouve 7 ans plus tard alors qu'il est sur le point de rejoindre les rangs du FBI qui enquête actuellement sur des affaires de braquages atypiques. Un gang a en effet dérobé des diamants puis des liasses de billets en s'échappant par la voie des airs et tout semble indiquer qu'ils vont frapper de nouveau. Johnny a en effet découvert que leurs différents exploits correspondent aux 8 défis d'Ozaki réputés comme surhumains.

    01.jpg
    La vague des reboots hollywoodiens aura donc emporté Point Break et comme je ne connais pas l'original à ce jour, il n'y a pas trop d'appréhensions à découvrir cette version actualisée. L'accent est donc mis sur les sports extrêmes avec des phases de surf, des sauts en wingsuit ou encore de l'escalade et si cela n'offre pas forcément des sensations fortes il y a tout de même quelques belles images à découvrir. On ne va pas trop s'appesantir sur les personnages sans charisme et ce scénario dérisoire qui n'est qu'un prétexte pour lancer les différentes exploits. A la limite faites donc un tour sur Youtube ou Dailymotion, ça vous fera gagner du temps !

     

    Il faut le voir pour : Choisir votre voie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Joy

    cinéma,film,drame,biopic,joy,joy mangano,david o. russell,jennifer lawrence,robert de niro,bradley cooper,edgar ramírez,virginia madsen,isabella rossellini,diane ladd,dascha polanco

    AFF1 (2).jpg

    Enfant, notre pote Joy (Isabella Cramp / Jennifer Lawrence) avait un goût prononcé pour les inventions. Elle avait même mis au point un collier pour chiens qui aurait pu tout changer mais le divorce de ses parents a tout bouleversé. Restée auprès de sa mère Terry (Virginia Madsen) qui passe toutes ses journées devant la télévision à suivre ses soaps, elle donne aussi un coup de main à son Père (Robert De Niro). Coté vie privée, elle a connu un mariage éphémère avec Tony (Edgar Ramirez) ; union de laquelle ils ont donné naissance à 2 enfants. Aujourd'hui divorcés, ils sont restés proches au point de vivre sous le même toit mais Joy semble avoir perdu tous ses rêves jusqu'au jour où vient l'idée exceptionnelle !

    01.jpg

    Inspiré par le parcours de Joy Mangano, David O. Russel a ainsi voulu rendre hommage à une grande femme. A partir de là, un destin exceptionnel va se dévoiler devant nous avec l'invention d'un objet révolutionnaire (qui pourraient être une découverte pour certains!) mais c'est un peu à l'image du film c'est-à-dire pas très passionnant. Niveau casting, le réalisateur a convoqué ses anciens potes d'Hapiness Therapy avec le trio Jennifer Lawrence, Robert De Niro & Bradley Cooper mais là aussi tout reste assez quelconque. En dehors de cette famille dysfonctionnelle qui réussit à apporter un peu d'animation, il faut bien reconnaître que Joy est assez ennuyeux.

     


    Il faut le voir pour : Trouver le cadeau idéal pour la Saint-Valentin !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2016 0 commentaire
  • Délivre-nous du mal

    star 03.jpg

    AFF.jpg

    Flics au sein d’une unité spéciale, Ralph (Eric Bana) et son pote d’enfance Butler (Joel McHale) ont souvent des nuits agitées. Après s’être occupé d’un mari violent, les voilà en plein cœur du zoo du Bronx plongé en pleine obscurité où ils recherchent une femme qui semble avoir perdu la raison. Celle-ci a en effet jeté son jeune enfant dans la fosse aux lions, un geste inexplicable mais qui va s’avérer être le fruit d’une possession démoniaque. Difficile d’y croire pourtant Ralph va être le témoin direct d’étranges phénomènes et sa rencontre avec le Père Mendoza (Edgar Ramírez) va finir de le convaincre que le Mal semble s’être invité parmi eux !

    01.jpg

    Tout porte à croire que Scott Derrickson aime faire frissonner les spectateurs puisqu’il a déjà signé L’exorcisme d’Emily Rose & Sinister. Coté scénario, on s’est basé sur la véritable expérience du policier Ralp Sarchie afin de tisser une histoire qui se montre finalement peu originale. On appréciera tout de même l’effort de Délivre-nous du mal de mettre un peu plus l’accent sur le côté thriller avec cette atmosphère étouffante pour s’affranchir du simple film d’horreur-épouvante. Coté casting, Eric Bana fait le job accompagné de Joël McHale (Community) qui vient désamorcer quelques moments de tension avec son humour. Pas un grand film mais qui fera l’affaire d’une soirée.

     

    Il faut le voir pour : Ne plus laisser votre femme aller au zoo !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2014 0 commentaire
  • Délivre-nous du mal

    Envie de trembler dans les salles obscures ? Alors vous serez ravis d'accueillir Délivre-nous du mal. En tant que flic, notre pote Eric Bana pensait avoir tout vu mais il va réellement découvrir ce qu'est le Mal !

    Date de sortie : 03 Septembre 2014.


    Lien permanent Catégories : La B.A. du jour 0 commentaire
  • A cœur ouvert

    star 02.jpg

    aff.jpg

    Nos potes Mila & Javier (Juliette Binoche & Edgar Ramírez) sont 2 chirurgiens talentueux et qui ont la particularité d’être en couple dans la vie privée. Tout allait plutôt bien pour eux jusqu’au jour où Javier apprend qu’il ne pourra plus opérer, une décision grave motivée par les problèmes d’alcool que rencontre ce médecin. Durant cette épreuve difficile, sa femme sera d’un soutien indéfectible et même s’ils traversent des moments de doute, leur amour est lui sincère. Quoi de mieux que la naissance d’un enfant pour prouver cela et pourtant lorsque Mila apprend qu’elle est enceinte, elle hésite à garder ce bébé.

    01.jpg
    Ce n’est pas pour son scénario qu’on se précipitera sur A cœur ouvert car cette adaptation du roman de Mathias Enard se résume à la déliquescence de la vie d’un couple. Il y a d’abord ce combat presque vain d’un homme contre son addiction à l’alcool ce qui conduit inévitablement à de multiples altercations entre ce mari et sa femme. Alors si on ne peut pas retirer que Juliette Binoche et son partenaire à l’écran Edgar Ramírez font preuve d’une présence incroyable dans le film, il faut aussi reconnaitre que ça finit par tourner en rond. L’histoire n’est donc pas des plus passionnantes et serait même susceptible de faire décrocher quelques spectateurs en cours de route !

     

    Il faut le voir pour : Faire passer un alcootest au chirurgien qui s’occupe de vous.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La colère des Titans

    star 02.5.jpg

    aff.jpg

    Après sa bataille épique contre le Kraken, notre pote Persée (Sam Worthington) et son fils Hélios (John Bell) se sont retirés sur une ile où le héros est devenu un simple pêcheur. Zeus (Liam Neeson) vient pourtant solliciter son aide ; les hommes ne prient plus les Dieux dont les pouvoirs ne cessent de s’amenuiser et cela pourrait permettre aux Titans de se libérer du Tartare. Persée ne souhaite plus être mêlé à ses histoires mais bien malgré lui il va devoir prendre part à cette bataille titanesque. Arès (Edgar Ramírez) a en effet trahi Zeus & Poséidon (Danny Huston) et s’est rallié à Hadès (Ralph Fiennes) afin de libérer Cronos, roi des Titans et père des Dieux.

    01.jpg

    Sans un petit paquet de pop-corn, c’est un film qui perd déjà beaucoup de son intérêt ! Vous l’aurez compris, on ne fait pas dans la dentelle avec La colère des Titans, la suite de Le choc des Titans qui avait été confié aux mains du français Louis Leterrier mais qui laisse sa chaise de réalisateur à Jonathan Liebesman. On ne s’est évidemment pas beaucoup trifouillé les méninges pour pondre le scénario et en même temps ce n’est pas ce qu’on est venu chercher mais de l’action. Après une petite mise en bouche plutôt sympa, l’odyssée de Persée trouve son petit rythme de croisière pour se conclure avec une confrontation qui n’a rien à envier avec celle du Kraken. Léger mais en tout cas plus divertissant que son prédécesseur.

     

    Il faut le voir pour : Recommencer à prier les Dieux mais pas n’importe lesquels !


    En savoir plus sur Le choc des Titans ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Carlos

    aff.jpg

    Carlos (Édgar Ramírez) de son vrai nom Ilich Ramirez Sánchez est un dangereux terroriste faisant l'objet d'un mandat d'arrêt international. Il a à son actif de nombreux attentats et des dizaines de victimes ; un sacrifice qu'il juge nécessaire pour que le monde reconnaisse enfin l'indépendance de la Palestine. Ses exactions ont pris une autre dimension lorsqu'il a proposé ses services à Wadie Haddad (Ahmad Kaabour), leader du FPLP-OE. Après une série d'attentats meurtriers, Carlos se voit confier une mission de premier ordre : le 21 Décembre 1975 a lieu la réunion de l'OPEP durant laquelle il intervient pour une prise d'otages qui restera dans l'histoire.

    01.jpg

    C'était la série évènement française lancée à l'initiative de la chaine Canal + et qui a même eu les honneurs d'une présentation au Festival de Cannes 2010. Fiction ambitieuse concoctée par Olivier Assayas, la série de 5H30 s'offre  désormais le luxe d'une sortie au cinéma dans une version compressée de 2H45. Un montage qui fait ressortir 2 inconvénients : des ellipses qui rendent l'histoire parfois confuse et surtout un rythme inégal. Jusqu'au dénouement de la prise d'otages de l'OPEP, Carlos est mené à un rythme effréné et devient par la suite beaucoup plus monotone. Un simple calcul à faire, pour 2 places de ciné achetées, vous pouvez quasiment vous offrir l'intégrale de la série en DVD ! Faites votre choix.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre que même les terroristes ont besoin d'une liposuccion !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2010 0 commentaire