Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Gran Torino

    aff.jpg

    Walt Kowalsky (Clint Eastwood) n’est pas quelqu’un de très sociable et la disparition de sa femme ne va pas arranger les choses. Il habite dans une vieille maison dans un quartier où la communauté asiatique est très présente à son grand désarroi et les relations avec le voisinage sont pour le moins tendues. Un soir, Tao (Bee Vang) son jeune voisin est pris à parti par un gang venu l’enrôler de force et notre pote Walt a été forcé d’intervenir. A partir de ce moment, il va être considéré comme un véritable héros et devient plus que jamais proche de ses voisins.

    01.jpg

    Clint Eastwood avait déjà laissé son empreinte en tant qu’acteur, il entre définitivement dans le panthéon des grands réalisateurs. Difficile de rester impassible devant son nouveau chef d’œuvre d’abord parce que le personnage de Walt est d’une telle antipathie et que ce papy a la langue si pendue qu’il en devient vite attachant. Et puis Eastwood n’hésite pas à tailler en pièces le mythe du héros américain et ça ce n’est pas donné à tout le monde surtout quand on connait sa grande carrière. S’il y a bien un film à voir en ce moment c’est sans conteste Gran Torino, un nouveau Coup de cœur Ciné2909.

     

     

    Il faut le voir pour : Apprendre à parler comme un mec !

     

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • 35 rhums

    aff.jpg

    Sa dernière cigarette se consume et l’heure est venue pour Lionel (Alex Descas) de retrouver son foyer où l’attend sa fille Joséphine (Mati Diop). Tous deux habitent dans un immeuble où certains de leurs voisins sont devenus de véritables potes d’enfance. Il y a tout d’abord Gabrielle (Nicole Dogue), conductrice de taxi qui considère Joséphine comme sa propre fille. Et puis comment oublier Noé (Grégoire Colin), un jeune globe-trotter dont l’appartement regorge de souvenirs et de vieux meubles dont il ne parvient pas à se débarrasser depuis la mort de ses parents.

    01.jpg

    Il se dégage de cette réalisation de Claire Denis ce désagréable sentiment de solitude qui caractérise la société d’aujourd’hui. 35 rhums, c’est la chronique de personnes terriblement ordinaires installés dans une situation qui vont être confrontés à des changements aussi radicaux qu’irrémédiables. Malgré son rythme peu soutenu, le film se maintient grâce à un formidable quatuor de comédiens avec en première ligne l’efficace Alex Descas et la première participation de Mati Diop en tant qu’actrice. Un portrait contemporain auquel tout le monde ne sera pas sensible.

     

    Il faut le voir pour : Vous payer un autocuiseur.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Le code a changé

    aff.jpg

    21 Juin. Tout le monde sort pour célébrer la Fête de la musique mais le couple Marie-Laurence & Piotr (Karin Viard & Dany Boon) a décidé d’organiser un diner chez eux. C’est aussi l’occasion pour Piotr de voir du monde, lui qui sort d’une grande dépression et il profite de l’évènement pour leur préparer sa grande spécialité : le Bigos ! Parmi les invités on compte Mélanie & Alain (Marina Foïs & Patrick Bruel), un couple de médecins ; Sarah& Lucas (Emmanuelle Seignier & Christopher Thompson) ou encore Juliette (Marina Hands), la sœur de Marie-Laurence accompagnée d’Erwann (Patrick Chesnais). D’autres invités se joindront à eux pour un diner mémorable.

    01.jpg

    De manière générale, le diner entre potes d’enfance est l’occasion de passer du bon temps mais celui organisé par Danièle Thompson laisse un gout amer. Après Fauteuils d’orchestre, la réalisatrice continue d’explorer le film choral en prenant cette fois comme thème centrale les relations amoureuses. On découvre ainsi que derrière les sourires de façade, les bonnes manières imposées par le diner se cachent en fait de nombreuses histoires de coucheries ou tout simplement d’amour ! Le code a changé est plutôt agréable à voir mais pas sur qu’après ce film vous ayez envie d’organiser une bouffe chez vous.

     

    Il faut le voir pour : Prendre une leçon de danse avec Pierre Arditi & Patrick Chesnais.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • The wrestler

    aff.jpg

    Randy The Ram Robinson (Mickey Rourke). Ce nom ne vous dit peut-être rien mais il y a encore une vingtaine d’années, il fut l’une des plus grandes gloires du catch. Les choses ont bien changé, aujourd’hui il doit se produire dans de petits galas pour arrondir ses fins de mois. Il ne ménage pas ses efforts et tient le coup grâce à tous les produits qu’il s’injecte mais son corps ne tient plus. Son cœur le lâche et Randy songe à raccrocher, l’occasion de tenter de renouer avec sa fille Stephanie (Evan Rachel Wood). Il sait qu’il n’a jamais été un bon père ni même un père tout court mais sentant la fin proche, il souhaiterait avoir une dernière chance.

    02.jpg

    Alors qu’actuellement en France nous sommes en plein revival du catch, ce sport spectacle est une vraie institution aux États-Unis. Darren Aronofski nous invite dans les coulisses et montre le sacrifice que certains de ces lutteurs sont capables d’accomplir dans le simple but d’assurer le show. C’est une plongée extraordinaire dans un monde dont on ne connait pas forcément la triste réalité et les images sont un vrai régal pour les amateurs de la WWE ou de la TNA. The wrestler signe surtout la renaissance de Mickey Rourke émouvant dans la peau de ce catcheur usé par la vie et surtout par la passion qui l’anime.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de dire que les catcheurs font semblant de se donner des coups !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 2 commentaires
  • Walk Hard : The Dewey Cox Story

    aff.jpg

    L’enfance de notre pote Dewey Cox (Conner Rayburn/John C. Reilley) est un vrai drame. Tout a débuté lorsqu’il jouait avec son frère dans la grange et qu’il l’a accidentellement découpé en deux. Le médecin n’ayant pas réussi à recoller les morceaux, Dewey a du vivre avec cette mort sur la conscience et en plus de cela, son père le tient pour responsable. C’est alors qu’il a retrouvé du réconfort dans la musique d’abord simple homme de ménage, il monte bientôt sur la scène pour démontrer tout son talent. Alors que personne n’y croyait, Dewey Cox devient l’un des plus grands artistes avec la sortie de son tube Walk Hard qui bat tous les records.

    01.jpg

    Incroyable que ce film n’ait pas eu droit à une sortie au cinéma car voici une excellent comédie estampillée Judd Apatow (40 ans, toujours puceau/En cloque, mode d’emploi). Enfin, une parodie drôlement intelligente qui s’intéresse aux biopics et plus spécifiquement à celui de Johnny Cash dans Walk the line. C’est John C. Reilly qui se métamorphose en un Dewey Cox vraiment hilarant et si vous aviez aimé sa prestation dans Frangins malgré eux, vous allez l’adorer ici. Il faut absolument vous procurez ce film car une comédie bien barrée comme on les aime et on en redemande encore. Walk Hard : The Dewey Cox Story c'est le Coup de cœur Ciné2909 du moment !

    Lien permanent Catégories : Les coups de coeur, Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • La panthère rose 2

    aff.jpg

    Rien ni personne ne peut l’arrêter, le Tornado ( ???) déjoue tous les systèmes de sécurité pour s’emparer des plus grands trésors du monde entier. Une Dream Team d’enquêteurs se met alors en place et à la grande surprise, on réclame la participation du meilleur policier français : Jacques Clouseau (Steve Martin). Mais à peine celui-ci a-t-il posé le pied hors du territoire qu’on apprend que la précieuse Panthère rose vient d’être dérobée par le Tornado. Une longue enquête commence pour Clouseau et ses collègues et ça s’annonce mouvementé !

    02.jpg

    Le premier volet m’avait laissé sur une assez bonne impression mais cette suite prouve une fois de plus qu’il ne faut pas pousser le bouchon trop loin ! C’est d’autant plus dommage lorsqu’on voit le casting prestigieux : Andy Garcia, Alfred Molina, Jeremy Irons, la belle Aishwarya Rai (qui avait déjà fait sensation dans La dernière légion)  et la présence d’un célèbre rocker français ! Si Clouseau fait toujours honneur à sa gaucherie légendaire, tout est beaucoup trop exagéré pour nous faire rire de bon cœur. A la limite, La panthère rose 2 se destine davantage aux enfants qui découvriront notre Mister Bean national.

     

    Il faut le voir pour : Faire une soirée shampooing avec vos potes d’enfance (enfin s’il vous reste des cheveux !)

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Banlieue 13 Ultimatum

    aff.jpg

    Cela fait déjà 3 ans que nos potes Damien & Leito (Cyril Raffaelli & David Belle) ont sauvé la Banlieue 13 mais depuis rien n’a changé ! Les murs sont toujours là et pire encore de véritables ethnies se sont crées au sein-même de la banlieue. Pourtant, c’est un lieu qui attise de nombreuses convoitises et c’est ainsi que Walter Gassman (Daniel Duval) est contacté par un promoteur qui aimerait y construire un nouveau quartier résidentiel. Mais avant la construction, il ya destruction ! Le plan est simple ; ils vont embraser la situation déjà tendue dans le quartier pour obtenir du Président de la république (Philippe Torreton) l’ordre de démolition.

    02.jpg

    Cyril Raffaelli & David Belle bombent de nouveau leurs torses pour nous en mettre plein la vue aux dépens d’un scénario sacrifié. On tient là un bon pop-corn movie à la française et s’il ne va pas enrichir notre patrimoine cinématographique, il parvient facilement à nous divertir et c’est bien assez comme ça. Spectaculaire, dynamique mais désespérant au point de vue de l’histoire ; on commence à réellement rattraper notre retard sur le cinéma américain mais est-ce vraiment une bonne nouvelle ? Fidèle au premier épisode, Banlieue 13 Ultimatum contentera les spectateurs venus chercher de l’action et leur dose de cascades.

     

    Il faut le voir pour : Apprendre qu’on ne peut pas réserver de chambres à l’Hôtel de Police.


    En savoir plus sur Banlieue 13 ?

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • May

    3423f49215fff1420f55aa706685ddee.jpg

    Parce qu’elle avait des problèmes de vue durant son enfance, May (Angela Bettis) a toujours été tenue à l’écart par ses camarades. Pour la consoler de cette solitude, sa mère lui avait offert à l’époque une poupée qui deviendra sa confidente et sa pote d’enfance. Les années ont passé et May est aujourd’hui une jeune femme en proie aux premiers émois amoureux. Elle a jeté son dévolu sur Adam (Jeremy Sisto) dont elle ne se lasse pas de contempler les mains mais là où une belle histoire d’amour aurait pu commencer, c’est une toute autre histoire qui va se dérouler.

    98dc74d9c4e7810da1f733ac6a4ac856.jpg

    La perfection n’existe pas en ce bas monde tel est le message de ce film justement bien imparfait. C’est lent, c’est triste, c’est May et c’est pas vraiment le genre de film que je vous conseillerais de jeter un œil. Il faut s’accrocher pour suivre les aventures amoureuses de cette jeune femme renfermée et son ascension dans la folie. Seule chose un tant soit peu intéressante, la création de sa nouvelle pote d’enfance mais encore faut-il que vous soyez encore réveillée à ce moment là ! En tout cas, j’espère que cela dissuadera de nombreuses mères d’offrir des poupées à leurs filles de peur de les transformer de psychopathes.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2009-2010 0 commentaire
  • Ce que pensent les hommes

    aff.jpg

    En amour comme pour tout, il y a la règle et les exceptions mais il n’est pas toujours évident de distinguer les deux ! Beth & Neil (Jennifer Aniston & Ben Affleck), Janine & Ben (Jennifer Connelly & Bradley Cooper) ou encore Anna & Connor (Scarlett Johansson & Kevin Connoly) sont autant de couples qui vont découvrir qu’en amour rien n’est jamais acquis. Autour d’eux évoluent d’autres personnes perdues dans les tourments de l’amour comme Gigi (Ginnifer Goodwin) trop impatiente de trouver son prince charmant. Comprendre les hommes est une véritable science et celle-ci est loin d’être exacte !

    01.jpg

    Ce que pensent les hommes, avec un tel titre on s’attendait à en prendre pour notre grade et si cela avait été fait avec talent et humour on l’aurait peut-être bien pris. Alors qu’on s’attendait à une comédie tirant à boulet rouge sur la gente masculine, on se retrouve avec les portraits de plusieurs (ou semblants de) couples amenant le spectateur au bord de l’ennui. Seule la présence de Ginnifer Goodwin vient donner un peu plus de peps à l’ensemble et évite que l’on s’endorme devant l’écran. Ce que je pense du film est donc loin d’être positif et je vous conseille de l’éviter !

     

    Il faut le voir pour : Faire une réserve de stylos.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Doute

    aff.jpg

    St Nicholas est une école religieuse située dans le Bronx dirigée d’une main de fer par Sœur Aloysius Beauvier (Meryl Streep). Rien ne lui échappe et cette rigueur force l’admiration de Sœur James (Amy Adams) mais un évènement va venir bouleverser la vie tranquille de cet établissement. Lorsque l’un des élèves Donald Miller (Joseph Foster) est convoqué par le Père Flynn (Philip Seymour Hoffman) et qu’il revient avec un étrange comportement, les rumeurs soupçonneuses commencent à circuler. Pour Sœur Aloysius, il n’y a aucun doute sur ce qui s’est passé et cela est impardonnable ; la vérité doit éclater au grand jour !

    02.jpg

    Pas sur que le public se passionne pour un film qui se déroule dans le milieu religieux mais dont le sujet qu’il soulève (la pédophilie) est des plus délicats à aborder. A l’origine, Doute est une pièce de théâtre de John Patrick Shanley qui a connu un grand succès à Broadway et consacré par un prix Pulitzer en 2005. De cette adaptation cinématographique, on ne retiendra réellement que la confrontation entre Meryl Streep & Philip Seymour Hoffman qui vient donner un peu de caractère à ce drame. Pour le reste, même si on se laisse entrainer par l’histoire, il n’y a rien de bien passionnant et ça je vous le dis sans aucun doute !

     

    Il faut le voir pour : Découvrir la méthode pour avoir des yeux derrière la tête.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire