Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean-pierre bacri

  • Les sorties du 06 Mars

    aff.jpg

    Les scandales alimentaires n’en finissent plus et la dernière victime en date s’appelle Ikea forcé de retirer ses célèbres boulettes et désormais son gâteau au chocolat en raison de la présence de matières fécales. Appelons un chat un chat, de la merde on peut aussi en trouver au cinéma mais au moins ça n’a pas de conséquence directe sur notre santé ! C’est parti pour notre chronique hebdomadaire et on commence par le Spring Breakers d’Harmony Korine. Le Spring Break c’est une véritable institution aux Etats-Unis c’est pourquoi nos potes Vanessa Hudgens, Selena Gomez, Ashley Benson & Rachel Korine sont prêtes à tout pour s’éclater !

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Les sorties de la semaine 0 commentaire
  • Didier

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Comme si notre pote Jean-Pierre (Jean-Pierre Bacri) n’avait pas assez de problèmes dans sa vie, il a en plus fallu qu’il rende service à Annabelle (Caroline Cellier). Partie à Los Angeles pour le boulot elle laisse derrière son plus grand amour ; Didier un labrador. Jean-Pierre se retrouve donc avec ce chien sur les bras pour 10 jours et la cohabitation n’est pas facile. Mauvaise période pour lui car en plus de ça cet agent de football est dans une situation délicate avec son club le FCB et il doit trouver une solution de toute urgence. Il est temps d’aller se coucher mais il n’est pas au bout de ses peines car une chose incroyable s’est réalisé dans la nuit : Didier (Alain Chabat) a pris l’apparence d’un être humain !

    01.jpg

    Sorti en 1997, on ne peut pas cacher que le film d’Alain Chabat a tout de même pris quelques rides mais il n’en reste pas moins tout aussi magnifiquement drôle et sympathique. Magique aussi que ce duo Bacri / Chabat avec une mention toute particulière pour l’ex-Nul qui incarne à merveille le rôle d’un chien et qui plus est surdoué du football (et dire que même un labrador peut marquer contre le PSG !). D’ailleurs, non content de porter l’habit d’acteur il signe également ce qui est sa toute première réalisation qui empochera le César de la Meilleure première œuvre en 1998. Assurément, Didier fait partie de ces comédies qu’on prend toujours plaisir à voir et surtout à revoir.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Cherchez Hortense

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Il ne peut désormais plus reculer, Damien Hauer (Jean-Pierre Bacri) doit déjeuner avec son père Sébastien (Claude Rich), Président du Conseil d’Etat. On ne peut pas dire que tous deux soient très proches aussi Damien a beaucoup hésité avant d’aller solliciter son aide mais c’est sa femme Iva (Kristin Scott-Thomas) qui va le pousser à le faire. Elle a en effet une pote d’enfance qui, à la suite d’un divorce, est sous la menace d’une expulsion du territoire français. Avec ses relations, Sébastien pourrait certainement arranger la situation mais la rencontre avec son fils tourne court et celui-ci n’a même pas le temps d’exposer sa requête.

    01.jpg

    C’est l’histoire d’un mec et déjà quand on sait que ce mec est incarné par Jean-Pierre Bacri, on se doute déjà que rien ne va se passer comme c’était prévu. Le fil rouge de cette comédie de Pascal Bonitzer c’est un service que doit demander notre héros à un père débordé par ses fonctions. De brèves échanges à un déjeuner plein de surprises, l’acteur forme avec Claude Rich un tandem irrésistible et le casting féminin n’est pas en reste avec Kristin-Scott Thomas & Isabelle Carré. D’un scénario assez simple nait toutefois un film d’une grande richesse et porté par un Bacri fidèle à lui-même avec lequel on prendra un grand plaisir à faire ce qui nous est demandé : Cherchez Hortense !

     

    Il faut le voir pour : Ne pas abuser du saké si vous ne voulez pas qu’on touche à vos orteils.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • La cité de la peur

    star 04.jpg

    aff.jpg

    Sortie dans une complète indifférence, Red is dead est promis à un désastreux avenir malgré les efforts de l’attachée de presse Odile Deray (Chantal Lauby). Un drame va cependant lui redonner le sourire puisque son projectionniste est retrouvé assassiné et il aurait été tué par un marteau et une faucille comme le monstre du film ! Les médias commencent donc à s’intéresser à ce drôle de fait-divers et Odile décide de profiter de l’engouement pour participer au Festival de Cannes. Elle réussit également à faire venir l’acteur vedette Simon Jérémi (Dominique Farrugia) et vu le danger qui plane au-dessus de leurs têtes, elle va demander une protection rapprochée assurée par l’unique Serge Karamazov (Alain Chabat).

       01.jpg 02.jpg 03.jpg
    Premier et unique film de Les Nuls, La cité de la peur est une de nos références en matière de comédie française. Evidemment, il faut être adepte de leur esprit profondément absurde et dès lors c’est une cascade de rires qui nous est offerte. Les répliques cultes se ramassent à la pelle, des guests-stars (Eddy Mitchell, Tchéky Karyo ou Jean-Pierre Bacri) sont invités à se faire massacrer et on a même droit à l’apparition du regretté Bruno Carette dans la peau du célèbre pétomane Misou-mizou. A cela s’ajoute plein de références à des films comme Terminator, Basic Instinct ou bien encore Pretty woman. Le genre de film que 1000 personnes pourraient voir 1 fois … non qu’1 personne pourrait voir 1000 fois … bon bref cultissime !!



    La scène à ne pas louper : La poursuite du tueur par un Serge Karamazov ballonné !

    Lien permanent Catégories : Pour l'éternité 0 commentaire
  • Odile Deray & Le critique - La cité de la peur

    01.jpg

    Le critique : Madame je n'écrirai rien sur ce film : c'est une merde !
    Odile Deray : Mais ça mérite une seconde vision ! Rappelez-moi !
    Le critique : Madame, je vous pisse à la raie !
    Odile Deray : Deray ! Odile Deray !




    En savoir plus sur La cité de la peur ?

    Lien permanent Catégories : La réplique culte 0 commentaire
  • Adieu Gary

    aff.jpg

    Après un petit séjour en prison, Samir (Yasmine Belmadi) est enfin libre et va avoir l’occasion de retrouver sa famille et ses potes d’enfance. Les choses n’ont pas beaucoup changé dans ce petit village exception faite de la fermeture de la seule usine où travaillait son père Francis (Jean-Pierre Bacri). La liberté acquise, il veut se construire une vie et surtout oublier les erreurs du passé. Pour le moment son frère Icham (Mhamed Arezki) lui a trouvé un petit job au supermarché, de quoi le remettre en selle. Pourtant, dans ce coin de la France, les perspectives d’avenir paraissent bien sombres et tout le monde se met à rêver de partir ailleurs.

    19129762.jpg

    Il ne se passe rien dans Adieu Gary et pourtant il y a énormément de richesses dans ce portrait social de Nassim Amaouche. Dans un petit village perdu quelque part en France, le jeune Samir quitte la prison pour en rejoindre une autre plus symbolique celle d’une vie rythmée par des envies d’ailleurs. Grand prix de la semaine critique lors du Festival de Cannes 2009, c’est l’authenticité qui prime dans ce film grâce à une superbe interprétation de l’ensemble des comédiens. On soulignera d’ailleurs l’un des derniers rôles de Yasmine Belmadi décédé en Juillet dernier. Un bon film que je vous conseille de découvrir !



    Il faut le voir pour : Demander qu’on nous remplace les trains par des Mercedes.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire
  • Parlez-moi de la pluie

    aff.jpg

    Karim (Jamel Debbouze) travaille comme réceptionniste dans un petit hôtel de campagne mais il aspire à d’autres choses. Avec son pote d’enfance Michel (Jean-Pierre Bacri), il va se lancer dans un projet ambitieux ; réaliser un documentaire ayant pour thème les femmes qui ont réussi. Coup de chance, Karim connait personnellement Agathe Villanova (Agnès Jaoui), femme politique en pleine ascension. Avec son accord, ils vont donc suivre la jeune femme dans son quotidien aussi bien dans la sphère politique que privée.

    01.jpg

    Partenaires dans la vie comme devant les caméras, Agnès Jaoui & Jean-Pierre Bacri ne se quittent plus et invitent cette fois Jamel Debbouze dans leur nouveau film. Comme dans leurs précédents longs-métrages, l’accent est mis sur la personnalité des protagonistes. Jamel Debbouze que l’on connaissait moins sage laisse la place de comique à Bacri formidable dans son rôle. Si Parlez-moi de la pluie se revendique être une comédie hormis quelques dialogues qui font mouche, le reste nous laisse franchement sur notre faim voire même nous fait bailler d’ennui.

     

     Il faut le voir pour : Eviter de trop parler après avoir fumé un pétard.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Patrick Bialès & Odile Deray - La cité de la peur

    Patrick Bialès : Vous voulez un whisky ?
    Odile Deray : Oh juste un doigt.
    Patrick Bialès : Vous vous voulez pas un whisky d'abord ?  



    En savoir plus sur La cité de la peur ?

    Lien permanent Catégories : La réplique culte 0 commentaire