Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

adieu gary

  • Adieu Gary

    aff.jpg

    Après un petit séjour en prison, Samir (Yasmine Belmadi) est enfin libre et va avoir l’occasion de retrouver sa famille et ses potes d’enfance. Les choses n’ont pas beaucoup changé dans ce petit village exception faite de la fermeture de la seule usine où travaillait son père Francis (Jean-Pierre Bacri). La liberté acquise, il veut se construire une vie et surtout oublier les erreurs du passé. Pour le moment son frère Icham (Mhamed Arezki) lui a trouvé un petit job au supermarché, de quoi le remettre en selle. Pourtant, dans ce coin de la France, les perspectives d’avenir paraissent bien sombres et tout le monde se met à rêver de partir ailleurs.

    19129762.jpg

    Il ne se passe rien dans Adieu Gary et pourtant il y a énormément de richesses dans ce portrait social de Nassim Amaouche. Dans un petit village perdu quelque part en France, le jeune Samir quitte la prison pour en rejoindre une autre plus symbolique celle d’une vie rythmée par des envies d’ailleurs. Grand prix de la semaine critique lors du Festival de Cannes 2009, c’est l’authenticité qui prime dans ce film grâce à une superbe interprétation de l’ensemble des comédiens. On soulignera d’ailleurs l’un des derniers rôles de Yasmine Belmadi décédé en Juillet dernier. Un bon film que je vous conseille de découvrir !



    Il faut le voir pour : Demander qu’on nous remplace les trains par des Mercedes.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2009 0 commentaire