Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

edward burns

  • One missed call

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Tout a commencé avec la mort de Shelley (Meagan Good) qui s’est noyé de manière inexpliquée chez elle puis est venu le tour de Leann (Azura Skye) et ensuite de Brian (Johnny Lewis). Une série qui fait frémir notre pote Beth (Shannyn Sossamon) d’autant plus qu’elle sait que derrière tous ces drames se cachent des évènements étranges. Quelques jours avant leur décès, Leann & Brian avaient en effet reçu sur leurs portables un mystérieux message qui leur prédisait le jour et l’heure exacte de leur mort. Bien sur, lorsqu’elle raconte tout cela aux policiers qui l’interrogent, on la prend pour une folle sauf l’inspecteur Jack Andrews (Edward Burns) qui la croit lui qui vient de perdre sa sœur de façon bien mystérieuse.

    01.jpg

    Au départ vous avez d’abord une nouvelle japonaise de Yasushi Akimoto adaptée au cinéma par Takashi Miike avant que soit mis en chantier ce remake américain. On peut considérer One missed call comme un croisement entre The ring et Destination finale ; il existe une malédiction qui se répand à travers les portables et la faucheuse aime bien faire flipper ses futures victimes. Par contre, il ne faut pas s’attendre à des exécutions très spectaculaires, tout est vite expédié pour nourrir un climat d’effroi enfin il faut le dire vite. Ça ne vole pas bien haut et ça s’oublie vite, la seule chose à retenir c’est que la réalisation a été confiée à Eric Valette (La proie / Une affaire d’état) grâce sans doute à un coup de fil bien passé.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2013-2014 0 commentaire
  • Alex Cross

    star 01.5.jpg

    aff.jpg

    Flic à Detroit, notre pote Alex Cross (Tyler Perry) se distingue par ses talents de profiler ; aucun détail ne lui échappe et le FBI cherche d’ailleurs à le recruter. Un job qui l’intéresse vraiment encore faut-il convaincre sa femme Maria (Carmen Ejogo) d’autant plus qu’elle vient de lui annoncer qu’elle attend leur 3ème enfant. Pour l’heure, son esprit est surtout concentré sur une récente affaire où l’on a découvert 4 victimes dans une luxueuse villa. Parmi ces victimes, il y a une taïwanaise du nom de Fan Yau (Stephanie Jacobsen) qui a été torturée et l’enquête va permettre d’identifier les prochaines victimes de ce tueur ; il y a d’abord Erich Nunemacher (Werner Daehn) et un français Gilles Mercier (Jean Reno).

    01.jpg

    Dans la famille "Thriller loupé" je crois qu’on a fait la bonne pioche ! Ça part sur les chapeaux de roue avec les 10ères minutes où on a juste l’impression d’être pris pour des imbéciles. Alex Cross y est décrit successivement comme un flic d’action parce qu’il saute sur un méchant, un bon samaritain qui ne veut pas laisser un innocent croupir en prison et enfin en père accompli attendant un nouvel enfant à qui il pourra donner le nom d’Alex. Le reste du film n’est pas d’un meilleur niveau avec notamment un Matthew Fox en tueur psychopathe mais qui comme le reste du casting finit par devenir caricatural. Un profiler d’opérette à éviter sinon vous risquez de vous en mordre les doigts.

     

    Il faut le voir pour : Prêter davantage attention aux détails.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Friends with kids

    star 01.jpg

    aff.jpg

    Après avoir rendu visite à leurs amis, Julie & Jason (Jennifer Westfeldt & Adam Scott) sont désormais convaincus que la vie de famille n’est décidément pas faite pour eux ! Pourtant, ils ont tous les deux envie d’avoir un enfant mais les contraintes du couple leur font peur et c’est ainsi que nait une drôle d’idée. Pourquoi ces 2 potes d’enfance qui se connaissent par cœur n’auraient pas ensemble un bébé tout en restant célibataires. 9 mois plus tard, leur fils Joe (Theo Mitchell / Brody Frederick) voit ainsi le jour et tout se passe merveilleusement à la grande surprise de leur entourage. Les choses risquent toutefois de se compliquer lorsque Jason fait la connaissance de la belle Mary Jane (Megan Fox) ce qui ne semble pas laisser Julie indifférente.

    01.jpg

    Est-ce que vous vous souvenez de Sex friends ou encore de Sexe entre amis sortis l’année dernière ? Si oui alors il vous suffit d’y ajouter la naissance d’un enfant et vous aurez globalement Friends with kids ! Les 20 premières minutes nous laissaient espérer que le film donnerait un bon coup de pied dans le schéma familial traditionnel et puis ça s’embourbe dans un profond ennui. Les 2 couples qui entourent nos héros n’ont pas non plus l’occasion de se faire voir ce qui est d’autant plus dommage quand on compte dans le casting Maya Rudolph & Kristen Wiig. Pour sa première copie en tant que réalisatrice, Jennifer Westfeldt n’a pas su dépasser le stade du simple brouillon

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de croire que vous pouvez tout demander à vos amis !

    Lien permanent Catégories : L'avant-première impression, Premières Impressions 2012 0 commentaire
  • Dos au mur

    star 03.5.jpg

    aff.jpg

    Notre pote Nick Cassidy (Sam Worthington) s’est réservé une belle chambre à l’hôtel Roosevelt avec une vue imprenable sur New-York. Après un somptueux repas arrosé de champagne, il fait un peu de ménage avant d’enjamber la fenêtre et menace désormais de sauter du 21ème étage de l’immeuble ! En moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, les passants s’amassent et les médias arrivent sur les lieux et tous se posent une seule et même question : qui est cet illuminé ? Il y a encore 1 mois, Nick croupissait dans les cellules de Sing Sing mais il a profité de l’enterrement de son père pour s’évader. Cet ancien flic a été arrêté pour avoir volé un diamant estimé à 40 millions de dollars à David Englander (Ed Harris) or la vérité n’est pas celle qui parait être.

    01.jpg

    Il suffira de 5 petites minutes pour accrocher le spectateur, le temps pour notre pote Sam Worthington de prendre l’air au bord de sa fenêtre et de jouer les funambules pendant plus d’une heure. Ça fait un peu penser à Phone game dans le principe mais rassurez-vous, une autre histoire se développe parallèlement permettant ainsi de dévoiler au fur et à mesure un scénario efficace quoi que un peu tiré par les cheveux. Qu’importe, il y a assez d’action et de rebondissements pour ne pas s’ennuyer et si Dos au mur ne casse pas des briques (désolé, il fallait que ça sorte), il a ce qu’il faut pour nous assurer un bon divertissement.

     

    Il faut le voir pour : Eviter d’encourager les gens à sauter des immeubles !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2012 0 commentaire