Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Burn after reading

    aff.jpg

    Il s’est fait crucifié ! Les mots sont peut-être un peu fort mais voilà ce que ressent notre pote Osborne Cox (John Malkovitch) après avoir été viré de la CIA. Après cette terrible nouvelle, il décide alors de se lancer dans l’écriture de ses mémoires car en tant qu’ancien analyste, il a vu passé pas mal de choses. Ce qu’il ne sait pas c’est que sa femme Katie (Tilda Swinton) a l’intention de le quitter et rassemble actuellement des informations confidentielles à son insu. Pendant ce temps, dans un club de gym, des employés tombent sur un CD qui semble être d’une grande importance et ils parviennent à identifier un nom, celui d’Osborne Cox !

    01.jpg

    Après l’énorme succès critique recueilli par No country for old men ; les frères Coen reviennent à la comédie. Pour l’occasion, ils se sont payés le luxe de réunir les 2 playboys d’Hollywood George Clooney & Brad Pitt dans des rôles complètement contre-natures.  Le premier est un playboy de bas étage adepte du jogging post-coït tandis que le second est un coach de gym qui a regardé un peu trop de films. Décalé, Burn after reading est une bonne petite comédie qui doit beaucoup également aux présences remarquées de Tilda Swinton & Frances McDormand.

     

    Il faut le voir pour : Se poser des questions sur les hommes qui font beaucoup de jogging.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Fast Track : Sans limite

    aff.jpg

    Cette fois, c’est la dernière chance pour Katie (Erin Cahill) si elle veut sauver son garage. Elle va devoir trouver plus de 50 000 Dollars en seulement quelques jours pour payer ses dettes afin de conserver cette affaire familiale. Un lieu qu’elle chérit plus que tout depuis la mort de tous ses proches. Pour réunir une telle somme, elle n’a d’autres choix que de faire des paris sur des courses illégales grâce au pilote fantôme qui court pour elle. Ce pilote n’est autre qu’Eric (Joseph Beattie), un jeune flic.

    01.jpg

    Fast & Furious continue de faire des émules partout dans le monde et nos potes allemands voulaient eux aussi participer à la fête. Vitesse, belles bagnoles et une pincée de jolies nanas sont donc au programme de Fast Track : Sans limite que l’on peut qualifier de Fast & Furious version téléfilm. L’intérêt de ce genre de film est tout trouvé ; il ravira les amateurs de courses en caisses et autres engins customisés pour rendre les bagnoles aussi visibles qu’un gilet jaune (désormais obligatoires !) Bref, un film à voir si votre permis a été suspendu quant aux frissons, on repassera.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Le jour où la terre s’arrêta

    aff.jpg

    Helen Benson (Jennifer Connelly) s’apprêtait à diner tranquillement avec son fils Jacob (Jaden Smith) lorsque le téléphone sonna. A sa porte, un important dispositif est déployé afin qu’elle soit transportée en urgence dans une des bases de la NASA car l’histoire est en train de s’écrire. Selon les dernières estimations, Manhattan devrait être détruite par l’arrivée d’un objet provenant tout droit de l’espace. A l’heure de l’impact, tout le monde est heureux de constater qu’il ne s’est rien passé et pourtant au cœur de Central Park trône une énorme sphère d’où sort une créature appelée Klaatu (Keanu Reeves).

    01.jpg

    57 ans après le film de Robert Wise, Scott Derrickson nous présente son remake de Le jour où la terre s’arrêta et c’est incroyablement…ennuyeux ! Hormis l’arrivée de la sphère sur la Terre et quelques scènes de destructions assez jouissives, ce n’est pas vraiment le film qui nous en mettra plein les yeux. Si vous parvenez à rester éveillé pendant la 1ère heure du film, vous aurez alors droit au message ridiculement grotesque sur l’avenir de l’humanité. En gros on est de mauvaises personnes, on le sait mais on ne changera que lorsque le pire sera arrivé ; c’est pas nouveau tout ça ! A éviter car une fois dans la salle, on a vraiment l’impression que la Terre s’est arrêté de tourner.

     

    Il faut le voir pour : Echapper aux extra-terrestres qui trainent au McDo du coin.

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Une journée de merde !

    aff.jpg

    Pour Marc Chanois (Richard Berry), ça devait être une journée mémorable ; celle où il pourrait enfin demander la main de sa bien-aimée Sabine (Moonha N’diaye). Il faudra être patient et attendre le diner avec ses parents, pour le moment direction le bureau où il doit finaliser un gros contrat avec M.Zucker (Philippe Magnan). Hélas tout ne va pas se passer comme il avait prévu avec tout d’abord la visite inopinée de Martine (Anne Brochet), une ex qu’il n’a pas revu depuis 5 ans. Les imprévus s’accumulent notamment à cause du voisinage et ça devient vraiment une journée de merde !

    01.jpg

    Parce que chacun de nous a déjà vécu ce type d’expérience, on était en droit d’attendre d’Une journée de merde une comédie digne de ce nom. Malheureusement, ce ne sera qu’un coup dans l’eau car on ne peut pas dire que les mésaventures de Richard Berry nous étouffent de rire. Les situations cocasses s’enchainent durant cette journée qui parait être un long cauchemar mais la mayonnaise ne prend à aucun moment. On sent que tout est tiré par les cheveux et il vous faudra être bien magnanime si vous voulez voir ce film qui ne risque pas de sauver votre mauvaise journée !

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Pour elle

    aff.jpg

    En un instant leur vie s’est retrouvée bouleversée. C’était il y a 3 ans ; une journée tout ce qu’il y avait d’ordinaire jusqu’au moment où la police a débarqué chez Lisa & Julien (Diane Kruger & Vincent Lindon). Ils sont venus pour arrêter Lisa accusée d’un horrible meurtre et le tout devant leur fils Oscar (Lancelot Roch) en larmes. Aujourd’hui, Julien tente plus que jamais de faire éclater la vérité mais il n’y a aucun élément nouveau qui pourrait remettre en cause la condamnation de sa femme. Celle-ci ne peut accepter l’idée de passer 20 ans derrière les barreaux alors qu’elle est innocente. Il va donc devoir agir et prend la décision insensée de la faire évader.

    01.jpg

    Quand vous vous mariez, vous vous engagez à vivre ensemble pour le meilleur et pour le pire. Le pire, c’est ce qui est réservé au couple Vincent Lindon/ Diane Kruger victimes d’une erreur judiciaire qui va bouleverser leur vie. Pour elle est un thriller bien fichu au scénario d’autant plus efficace que l’on pourrait facilement s’identifier au personnage de Julien, simple prof de français désemparé par la situation. Il s’agit du premier film de Fred Cavayé et il s’en tire avec les honneurs, on croise les doigts pour que le reste de sa filmographie suive le même rythme ce qui ferait un bien fou au cinéma français. M’étonnerait pas qu’on voit fleurir un remake américain à court-terme !

     

    Il faut le voir pour : Ecrire sur votre mur, c’est plus pratique !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Charm School

    aff.jpg

    Cette fois Adela (Martha Higareda) a dépassé les bornes ! Son père, le sénateur Martin Leon (Rafael Sanchez Navarro) comptait sur cette rencontre primordiale avec Van Der Linde (Roberto D’amico) pour officialiser sa candidature au poste de Maire de Mexico. Mais Adela fait parler d’elle lorsqu’elle se fait arrêter par la police, une situation inacceptable qui finit par convaincre Martin d’envoyer sa fille dans une école spécialisée. Au terme de ce stage, elle sera une vraie dame encore faut-il qu’elle accepte de se métamorphoser en femme d’intérieur.

    01.jpg

    Une comédie made in Mexico qui met en lumière les difficiles relations entre un père subjugué par son travail et une jeune femme qui a besoin de se sentir aimé. Pas vraiment le scénario qui risque de déclencher des étincelles, c’est une comédie qui n’invente rien et pire que ça tout est beaucoup trop prévisible pour que l’on reste scotché devant l’écran. Charm School se contente donc du minimum syndical et malgré la présence de la pétillante Martha Higareda (entraperçue dans Au bout de la nuit), on sent vite l’ennui pointer son nez.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Délire express

    aff.jpg

    Dale Denton (Seth Rogen) a un job plutôt cool ; il est notificateur honoraire c’est-à-dire qu’il est chargé de distribuer des notifications au nom des avocats. Ça lui permet de se fumer un max de joints et quand les réserves sont à plat, il lui suffit de passer chez son pote d’enfance Saul Silver (James Franco). Seulement, Dale est dans une sacrée galère car il a été témoin d’un meurtre impliquant notamment une femme flic. Pris de panique, il a pris les jambes à son coup mais a commis une terrible erreur : en jetant son mégot, il a laissé un précieux indice qui pourrait remonter jusqu’à Saul. En effet, il est le seul à dealer de la Pineapple Express !

    01.jpg

    Vous êtes du genre à aller au cinéma pour étancher votre soif de culture ? Alors dans ce cas, Délire Express n’est pas du tout fait pour vous car vous n’aurez pas besoin de vos neurones ce coup-ci ! Après En cloque mode d’emploi, Seth Rogen nous revient dans une comédie encore plus, disons le franchement, con ! En compagnie de James Franco connu pour avoir incarné Harry Osborn dans la trilogie Spider-man ; vous serez vite séduit par l’humour absurde de ce duo bien qu’il manque un petit quelque chose pour en faire une comédie vraiment incontournable.

     

    Il faut le voir pour : Arrêter de jeter vos mégots dans la rue !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Agathe Cléry

    aff.jpg

    Pas facile de travailler avec notre pote Agathe Cléry (Valérie Lemercier). Cette jeune femme ambitieuse vient d’être promue Directrice Marketing de Guinard, un grand groupe pharmaceutique mais ne recueille pas vraiment l’assentiment de ses collègues. Passe encore que son caractère de business-woman énerve certains mais ce sont surtout ses constantes réflexions et son attitude vis-à-vis de certaines personnes qui dérangent. Oui, Agathe Cléry est raciste, ce n’est un secret de polichinelle mais le destin lui réserve un triste sort. Suite à une maladie extrêmement rare, la pigmentation de sa peau fonce à vue d’œil jusqu’à ce qu’elle devienne noire !

    01.jpg

    Parce que le racisme est encore un sujet brulant, une comédie semblait l’idéal pour détendre l’atmosphère. Emmenée par une Valérie Lemercier en demi-teinte ; on ne peut pas dire qu’Agathe Cléry soit la grande comédie que l’on attendait. La faute d’abord à une accumulation de clichés que l’on ressasse sans cesse et qui finissent par nous lasser, encore si cela était drole… Etrangement, les premières minutes enchainent les phases de comédie musicale pour disparaitre par la suite. Beaucoup de déception donc de la dernière comédie d’Etienne Chatillez.

     

    Il faut le voir pour : Aller faire un tour dans l’Eure

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire
  • Je suis un cyborg

    aff.jpg

    Tout a commencé lorsque sa grand-mère a été emportée par ce qu’elle appelle les blanchots,  c’est par ce terme personnel qu’elle désigne les médecins et les infirmières. A cet instant là, Cha Young-Goon (Lim Soo-Jung) a eu une révélation ; elle est un cyborg ! C’est à l’usine où elle travaille que les évènements ont dérapé, elle s’est ouvert le bras et a inséré des fils électriques dans son corps. Sa mère pensait qu’il s’agissait là d’une tentative de suicide et l’a alors placé dans un centre spécial pour la soigner. Entourée d’autres patients, Young-Goon passe ses journées à parler avec les néons et ne se nourrit qu’en se rechargeant avec des piles.

    01.jpg

    Il n’y a vraiment que le cinéma asiatique pour nous sortir des scénarios aussi excentrique ! Outre le personnage principal qui se prend pour un Terminator et qui rêve de massacrer tous les médecins qui l’entourent, c’est toute une galerie de phénomènes qui se présente dans Je suis un cyborg. Du mec qui vole des choses on ne peut plus subjectifs à celui qui culpabilise pour tout et n’importe quoi ; on en voit de belles. Plutôt curieux et sympathique, on regrettera un dénouement assez lent et pas très consistant qui plombe un peu le film.

    Lien permanent Catégories : Les séances de 2006-2008 0 commentaire
  • Madagascar 2

    aff.jpg

    Un avion transperce les nuages en direction de New-York. A bord, on retrouve nos potes d’enfance Alex, Marty, Gloria & Melman qui avaient échoué à Madagascar et qui sont maintenant bien décidés à retrouver leur zoo. Seulement, en confiant les commandes aux pingouins, ils ne pouvaient pas s’imaginer que leur voyage se terminerait en Afrique ! Terre d’origine de nos potes, il semble que ce soit la providence qui ait guidé leurs pas car le lion Alex a le bonheur de retrouver ses parents après des années d’absence. Le bonheur sera de courte durée car Makunga lorgne sur le sceptre de Zuba, père d’Alex et pour obtenir ce pouvoir il est prêt à tous les subterfuges.

    01.jpg

    Le grand succès des studios Dreamworks fait son come-back et de façon tip top caviar s’il vous plait ! On quitte donc l’exotisme de Madasgacar pour se retrouver en plein cœur d’une réserve africaine de toute splendeur. C’est avec grand bonheur que l’on retrouve notre quatuor accompagné des pingouins et d’une mamie plus en forme que jamais. Techniquement, il n’y a rien à reprocher ; il suffit aussi bien pour les petits que pour les grands d’ouvrir les yeux pour profiter de la beauté des images. Drôle et divertissant, on ne s’ennuie jamais devant Madagascar 2 qui constituera la sortie familiale par excellence en ces périodes de fêtes.

     

    Il faut le voir pour : Ne jamais voler le sac de mamie !

    Lien permanent Catégories : Premières Impressions 2008 0 commentaire